RIP GEORGE H.W. BUSH ūüíĒ

Le 41√®me pr√©sident des Etats-Unis s’en est all√© ce vendredi 30 novembre 2018. Il avait 94 ans. RIP.

GEORGE HERBERT WALKER BUSH

12 JUIN 1924 – 30 NOVEMBRE 2018

George Herbert Walker Bush est n√© le 12 juin 1924 √† Milton, dans le Massachusetts. Il est le deuxi√®me des cinq enfants de Prescott Bush et Dorothy Walker. La famille Bush vit √† Greenwich, une ville tr√®s chic du Connecticut. Il faut dire que Prescott Bush travaille √† Wall Street. Le petit George passe donc son enfance dans une famille ais√©e de l’√©lite de la c√īte Est. Pourtant, lorsque le Japon attaque la base am√©ricaine de Pearl Harbor en 1941, il n’a plus qu’une seule id√©e en t√™te: s’engager dans l’arm√©e et combattre pour d√©fendre son pays. Mais il est alors encore lyc√©en √† la prestigieuse acad√©mie d’Andover. N’ayant pas encore 18 ans, il ne peut pas rejoindre l’arm√©e. Ses parents tenteront de l’en dissuader, en vain. Le 12 juin 1942, jour de son dix-huiti√®me anniversaire, George H.W. Bush int√®gre la U.S. Navy, en d√©pit de sa rencontre avec Barbara Pierce lors d’une soir√©e √©tudiante quelques mois plus t√īt. Les deux jeunes gens sont tomb√©s √©perdument amoureux l’un de l’autre et Barbara a promis √† George d’attendre son retour de la guerre. Tout au long du conflit, ils ne cesseront de s’√©crire. Au total, George Bush participera √† 58 missions de combat dans le Pacifique. En 1944, l’une de ces missions tourne mal. Son avion est touch√© par l’ennemi japonais. Le jeune homme parvient toutefois √† s’√©jecter √† temps de l’appareil avec son parachute. Il se retrouve perdu au milieu de l’oc√©an mais sera secouru par un sous-marin am√©ricain.

10
George H.W. Bush, jeune pilote au sein de la U.S. Navy pendant la Deuxième Guerre Mondiale

En 1945, la Deuxi√®me Guerre Mondiale prend fin. Les Am√©ricains sont victorieux. George Bush rentre au pays. Il a d√©sormais 20 ans. Il retrouve Barbara Pierce et l’√©pouse. Ils ne se quitteront plus.

George Bush s’inscrit alors √† la prestigieuse Universit√© de Yale. Il y √©tudie l’√©conomie. Il est aussi le capitaine de l’√©quipe de baseball, sport pour lequel il est particuli√®rement dou√©. Le 6 juillet 1946, alors qu’il est toujours √©tudiant, sa femme Barbara met au monde leur premier enfant, George Walker Bush.

En 1948, George H.W. Bush obtient son dipl√īme de Yale et d√©cide de partir s’installer au Texas avec sa femme et son fils, alors √Ęg√© de deux ans. La famille s’installe √† Midland, o√Ļ George a trouv√© un emploi au sein d’une compagnie p√©troli√®re. Il y d√©marre au bas de l’√©chelle.

En 1952, son p√®re Prescott est √©lu au poste de s√©nateur du Connecticut. C’est le premier membre de la famille Bush √† se lancer dans une carri√®re politique.

En 1953, George H.W., lass√© de sa simple condition d’employ√©, d√©cide de cr√©er sa propre entreprise, la Zapata Petroleum. C’est le d√©but du succ√®s. Mais, sur le plan personnel, c’est aussi une ann√©e terrible. En effet, son deuxi√®me enfant, une petite fille nomm√©e Robin, d√©c√®de d’une leuc√©mie peu avant son quatri√®me anniversaire. Le couple Bush a toujours reconnu avoir eu beaucoup de mal √† s’en remettre. Ils auront n√©anmoins encore quatre autres enfants: Jeb, Neil, Marvin et Dorothy.

2
George H.W. Bush et Barbara Bush avec leur fils a√ģn√©, George W. Bush, en 1955
7
George H.W. Bush et ses quatre fils dans les années 70

Puisque ses affaires dans l’industrie du p√©trole fonctionnent bien, George Bush d√©m√©nage √† Houston avec sa famille. C’est l√† qu’il d√©cide de s’impliquer en politique. Il s’engage comme militant au sein du Parti R√©publicain. En 1964, il lance sa toute premi√®re campagne √©lectorale. Il esp√®re √™tre √©lu au S√©nat am√©ricain, comme son p√®re quelques ann√©es plus t√īt. Il √©choue face au D√©mocrate Ralph Yarborough. Il ne se d√©courage pas pour autant. Deux ans plus tard, il se pr√©sente √† la Chambre des Repr√©sentants. Cette fois, il est √©lu et d√©barque √† Washington. Il a revendu son entreprise, ce qui semble d√©montrer qu’il veut d√©sormais se consacrer √† plein temps √† sa carri√®re politique et √©viter d’√™tre accus√© de tout conflit d’int√©r√™ts.

Ce poste de d√©put√© √† la Chambre des Repr√©sentants sera le premier d’une longue liste de fonctions politiques occup√©es par George Bush, dont le parcours est absolument remarquable. En r√©sum√©:

Député à la Chambre des Représentants (1967-1971)

Ambassadeur des Etats-Unis auprès des Nations Unies (1971-1973)

Président du Parti Républicain (1973-1974)

Ambassadeur des Etats-Unis en Chine (1974-1975)

Directeur de la CIA (1976-1977)

Vice-président des Etats-Unis (1981-1989)

Président des Etats-Unis (1989-1993)

En 1970, alors qu’il est d√©put√© depuis quatre ans, Bush retente sa chance au S√©nat. Mais il perd √† nouveau l’√©lection l’opposant au D√©mocrate Lloyd Bentsen. Heureusement pour lui, le pr√©sident des Etats-Unis de l’√©poque, le R√©publicain Richard Nixon, lui offre une belle opportunit√© de rebondir apr√®s sa d√©faite en le nommant au poste d’ambassadeur des Etats-Unis aupr√®s des Nations Unies. Bush occupera ce poste pendant presque deux ans. Il le quitte en janvier 1973 pour prendre les r√™nes du Parti R√©publicain. C’est donc lui qui est pr√©sident du parti lorsqu‚Äô√©clate l’affaire du Watergate, qui m√®nera √† la d√©mission du pr√©sident Nixon.

En septembre 1974, le nouveau pr√©sident des Etats-Unis, Gerald Ford, propose √† Bush de devenir ambassadeur des Etats-Unis en Chine. Bush accepte et d√©m√©nage √† P√©kin avec sa femme Barbara. Ils y vivront pendant un peu plus d’un an. (NB: √Ä cette √©poque, les relations diplomatiques entre les Etats-Unis et la R√©publique populaire de Chine viennent tout juste de se d√©velopper et Bush ne dispose en r√©alit√© pas du titre d’ambassadeur √† proprement parler).

En janvier 1976, Gerald Ford nomme George H.W. Bush au poste de directeur de la CIA. Un poste qu’il occupera pendant exactement un an. Il d√©cide en effet de partir apr√®s l’investiture du nouveau pr√©sident d√©mocrate Jimmy Carter.

C’est la premi√®re fois de sa vie que George Bush se retrouve au ch√īmage technique. Apr√®s avoir pris un peu de repos, il d√©cide de se lancer dans la course √† l’√©lection pr√©sidentielle. En 1980, il est candidat aux primaires r√©publicaines mais c’est Ronald Reagan qui l’emporte. Il propose ensuite √† Bush d’√™tre son colistier. Bush accepte. Le ticket Reagan-Bush remporte facilement l’√©lection pr√©sidentielle de 1980 face au ticket d√©mocrate Carter-Mondale. Jimmy Carter √©choue donc √† se faire r√©√©lire. Ronald Reagan l’emporte dans 44 √©tats am√©ricains sur 50. Et George Bush devient le 43√®me vice-pr√©sident des Etats-Unis. Il le restera durant toute la pr√©sidence de Ronald Reagan, c’est-√†-dire pendant huit ans. Reagan est en effet largement r√©√©lu en 1984. Il l’emporte alors dans tous les √©tats am√©ricains, √† l’exception du Minnesota !

5
Le pr√©sident Reagan, le vice-pr√©sident Bush et leurs √©pouses lors de la c√©r√©monie d’investiture de Ronald Reagan en janvier 1985

En tant que vice-pr√©sident, Bush se montrera relativement discret et loyal. La fin de la pr√©sidence Reagan sera entach√©e par l’affaire Iran-Contra. George Bush ne sera que l√©g√®rement √©clabouss√©.

En 1988, il se pr√©sente √† l’√©lection pr√©sidentielle et l’emporte face au D√©mocrate Michael Dukakis. Il remporte 40 √©tats sur 50 et 53% du vote populaire. Il devient le 41√®me pr√©sident des Etats-Unis.

4
La carte √©lectorale de 1988. George H.W. Bush est le dernier candidat r√©publicain √† la pr√©sidence √† avoir remport√© la Californie, l’Illinois, le Maryland, le Vermont, le Maine, le Delaware, le New Jersey et le Connecticut.

George H.W. Bush n’effectuera toutefois qu’un seul mandat pr√©sidentiel. En 1992, il est candidat √† sa r√©√©lection mais est battu par Bill Clinton. C’est l’une des rares √©lections pr√©sidentielles lors de laquelle un candidat ind√©pendant, le milliardaire Ross Perot, obtient un pourcentage √©lev√© des voix. (Au niveau national, Bill Clinton obtient 43% des voix, contre 38% pour Bush et 19% pour Perot). La question de savoir si Bush l’aurait emport√© face √† Clinton si Perot n’avait pas √©t√© candidat continue encore aujourd’hui √† faire l’objet de d√©bats dans le milieu de la science politique.

George H.W. Bush est un pr√©sident populaire. Son taux de popularit√© durant son mandat sera de 61% en moyenne. Seulement deux autres pr√©sidents ont fait mieux: Kennedy et Eisenhower. On voit bien sur la courbe ci-dessous que la campagne √©lectorale de 1992 est le seul moment o√Ļ la cote de popularit√© de Bush a dramatiquement chut√© et est pass√©e nettement sous la barre des 50%.

6

On se souviendra surtout du pr√©sident Bush pour son bilan au niveau international. Il a su parfaitement g√©rer la chute du mur de Berlin et de l’URSS. Il plaidera notamment en faveur de la r√©unification de l’Allemagne. Il est le pr√©sident de la fin de la Guerre Froide. Il d√©clare m√™me que l’on assiste alors √† l’av√®nement d’un « nouvel ordre mondial ».

Son administration n√©gocie √©galement avec le Canada et le Mexique pour mettre sur pied l’ALENA (Accord de libre-√©change nord-am√©ricain, NAFTA en anglais). Le processus aboutira en 1993 et le trait√© sera sign√© par son successeur Bill Clinton.

George Bush a aussi envoy√© deux fois les troupes am√©ricaines en mission √† l’√©tranger. En 1989, il d√©cide d’intervenir au Panama pour renverser Manuel Noriega. Et, en 1991, il lance l’op√©ration Temp√™te du D√©sert (Desert Storm) pour lib√©rer le Kowe√Įt. Ce petit pays du Golfe a √©t√© envahi et annex√© quelques mois plus t√īt par son voisin, l’Irak. Cette annexion est totalement contraire au droit international. Les troupes irakiennes sont aussi accus√©es de commettre des atrocit√©s contre la population kowe√Įtienne. Le pr√©sident Bush estime qu’on ne peut pas laisser faire. Il parvient √† obtenir le soutien de l’ONU et d’une coalition internationale pour lancer¬†Desert Storm. Les troupes irakiennes sont tr√®s rapidement chass√©es du Kowe√Įt. Une fois le Kowe√Įt lib√©r√©, le pr√©sident Bush refuse de poursuivre le combat contre l’Irak et d’aller jusqu’√† Bagdad pour renverser Saddam Hussein. Certains ont regrett√© cette d√©cision √† l’√©poque, affirmant qu’il aurait fallu « aller jusqu’au bout ». Mais le pr√©sident Bush estimait que la mission pour laquelle les Etats-Unis avaient obtenu l’aval de l’ONU √©tait seulement de lib√©rer le Kowe√Įt. Saddam Hussein restera donc au pouvoir. Il s’engagera toutefois √† ne plus d√©velopper d’armes nucl√©aires, chimiques et biologiques et √† autoriser des inspections r√©guli√®res de l’ONU sur son territoire. En 2003, George W. Bush accusera √† tort les Irakiens de d√©tenir des armes de destruction massive et lancera la guerre en Irak. Saddam Hussein sera renvers√©. Dick Cheney, alors vice-pr√©sident, √©tait le Secr√©taire √† la D√©fense de George H.W. Bush en 1991, et Colin Powell, alors Secr√©taire d’Etat, √©tait le chef d’√©tat-major des arm√©es durant l’op√©ration Desert Storm.

8
Le pr√©sident Bush avec son chien et l’une de ses petites-filles √† bord d’Air Force One, en 1989

Sur le plan de la politique int√©rieure, le pr√©sident Bush a nomm√© deux juges √† la Cour Supr√™me, dont Clarence Thomas. La nomination de ce dernier sera confirm√©e par le S√©nat malgr√© les accusations de harc√®lement sexuel port√©es contre lui par l’une de ses anciennes collaboratrices, Anita Hill.

Le pr√©sident Bush a aussi sign√© le Americans with Disabilities Act, une l√©gislation tr√®s importante interdisant la discrimination envers les personnes handicap√©es, que ce soit pour le logement, l’emploi ou l’acc√®s aux services publics.

Enfin, le pr√©sident Bush a adopt√© en 1990 un budget n√©goci√© avec les D√©mocrates et pr√©voyant une augmentation des imp√īts. Or, en 1988, lors de sa campagne √©lectorale, il avait jur√© de ne jamais augmenter les imp√īts (le fameux Read my lips: No new taxes). Cette promesse non tenue explique probablement en grande partie sa non-r√©√©lection en 1992.

En janvier 1993, George H.W. Bush quitte la Maison Blanche et prend sa retraite. Avec son √©pouse Barbara, ils vivent entre Houston, o√Ļ se situe leur r√©sidence principale, et Kennebunkport, dans le Maine, o√Ļ ils poss√®dent une r√©sidence secondaire. Ils verront leur fils a√ģn√© devenir gouverneur du Texas en 1994 puis pr√©sident des Etats-Unis en 2000. Il sera r√©√©lu en 2004. En 1998, Jeb Bush est √©galement √©lu au poste de gouverneur de Floride.

En 2005, George W. Bush demandera √† ses deux pr√©d√©cesseurs, √† savoir son p√®re et Bill Clinton, de collaborer pour r√©colter des fonds pour les victimes du terrible tsunami qui a frapp√© l’Asie du Sud-Est. Ensemble, les deux anciens pr√©sidents m√®neront une campagne qui permettra de recueillir deux milliards de dollars de dons. Ils deviendront aussi, contre toute attente, d’excellents amis.

En 2011, le président Obama a remis la Medal of Freedom à George H.W. Bush. Celui-ci est alors apparu affaibli. Au cours des années suivantes, il a connu de nombreux ennuis de santé. Il se déplaçait désormais en fauteuil roulant.

En avril 2018, George H.W. Bush doit faire face au d√©c√®s de Barbara Bush, son √©pouse depuis 73 ans. Il s’√©teint paisiblement sept mois plus tard. La presse am√©ricaine a r√©v√©l√© que son meilleur ami, James Baker, qui fut aussi son Secr√©taire d’Etat, √©tait pr√©sent √† ses c√īt√©s lorsqu’il a rendu son dernier souffle. Cela faisait plusieurs jours qu’il √©tait tr√®s affaibli et ne s’alimentait plus. James Baker a racont√© que les tous derniers mots prononc√©s par George Bush furent pour son fils George W. Bush. Celui-ci lui a t√©l√©phon√© quelques heures avant sa mort pour lui dire qu’il avait √©t√© un p√®re formidable, ce √† quoi il a r√©pondu: « Je t’aime aussi ».

George H.W. Bush, qui a toujours accord√© beaucoup d’importance √† sa famille, laisse derri√®re lui cinq enfants, quatorze petits-enfants et huit arri√®res-petits-enfants. L’un de ses fr√®res et sa sŇďur sont √©galement encore en vie.

Avec la disparition de George H.W. Bush, l’Am√©rique a perdu le dernier de ses pr√©sidents qui √©tait √©galement un v√©t√©ran.

George W. Bush est désormais le seul ancien président républicain encore en vie. Les trois autres ex-présidents encore en vie РJimmy Carter, Bill Clinton et Barack Obama Рsont tous Démocrates.

 

Une réflexion sur “RIP GEORGE H.W. BUSH ūüíĒ

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonn√©es ci-dessous ou cliquez sur une ic√īne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez √† l'aide de votre compte WordPress.com. D√©connexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez √† l'aide de votre compte Google+. D√©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez √† l'aide de votre compte Twitter. D√©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez √† l'aide de votre compte Facebook. D√©connexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.