RIP GEORGE H.W. BUSH đź’”

Le 41ème prĂ©sident des Etats-Unis s’en est allĂ© ce vendredi 30 novembre 2018. Il avait 94 ans. RIP.

GEORGE HERBERT WALKER BUSH

12 JUIN 1924 – 30 NOVEMBRE 2018

George Herbert Walker Bush est nĂ© le 12 juin 1924 Ă  Milton, dans le Massachusetts. Il est le deuxième des cinq enfants de Prescott Bush et Dorothy Walker. La famille Bush vit Ă  Greenwich, une ville très chic du Connecticut. Il faut dire que Prescott Bush travaille Ă  Wall Street. Le petit George passe donc son enfance dans une famille aisĂ©e de l’Ă©lite de la cĂ´te Est. Pourtant, lorsque le Japon attaque la base amĂ©ricaine de Pearl Harbor en 1941, il n’a plus qu’une seule idĂ©e en tĂŞte: s’engager dans l’armĂ©e et combattre pour dĂ©fendre son pays. Mais il est alors encore lycĂ©en Ă  la prestigieuse acadĂ©mie d’Andover. N’ayant pas encore 18 ans, il ne peut pas rejoindre l’armĂ©e. Ses parents tenteront de l’en dissuader, en vain. Le 12 juin 1942, jour de son dix-huitième anniversaire, George H.W. Bush intègre la U.S. Navy, en dĂ©pit de sa rencontre avec Barbara Pierce lors d’une soirĂ©e Ă©tudiante quelques mois plus tĂ´t. Les deux jeunes gens sont tombĂ©s Ă©perdument amoureux l’un de l’autre et Barbara a promis Ă  George d’attendre son retour de la guerre. Tout au long du conflit, ils ne cesseront de s’Ă©crire. Au total, George Bush participera Ă  58 missions de combat dans le Pacifique. En 1944, l’une de ces missions tourne mal. Son avion est touchĂ© par l’ennemi japonais. Le jeune homme parvient toutefois Ă  s’Ă©jecter Ă  temps de l’appareil avec son parachute. Il se retrouve perdu au milieu de l’ocĂ©an mais sera secouru par un sous-marin amĂ©ricain.

10
George H.W. Bush, jeune pilote au sein de la U.S. Navy pendant la Deuxième Guerre Mondiale

En 1945, la Deuxième Guerre Mondiale prend fin. Les AmĂ©ricains sont victorieux. George Bush rentre au pays. Il a dĂ©sormais 20 ans. Il retrouve Barbara Pierce et l’Ă©pouse. Ils ne se quitteront plus.

George Bush s’inscrit alors Ă  la prestigieuse UniversitĂ© de Yale. Il y Ă©tudie l’Ă©conomie. Il est aussi le capitaine de l’Ă©quipe de baseball, sport pour lequel il est particulièrement douĂ©. Le 6 juillet 1946, alors qu’il est toujours Ă©tudiant, sa femme Barbara met au monde leur premier enfant, George Walker Bush.

En 1948, George H.W. Bush obtient son diplĂ´me de Yale et dĂ©cide de partir s’installer au Texas avec sa femme et son fils, alors âgĂ© de deux ans. La famille s’installe Ă  Midland, oĂą George a trouvĂ© un emploi au sein d’une compagnie pĂ©trolière. Il y dĂ©marre au bas de l’Ă©chelle.

En 1952, son père Prescott est Ă©lu au poste de sĂ©nateur du Connecticut. C’est le premier membre de la famille Bush Ă  se lancer dans une carrière politique.

En 1953, George H.W., lassĂ© de sa simple condition d’employĂ©, dĂ©cide de crĂ©er sa propre entreprise, la Zapata Petroleum. C’est le dĂ©but du succès. Mais, sur le plan personnel, c’est aussi une annĂ©e terrible. En effet, son deuxième enfant, une petite fille nommĂ©e Robin, dĂ©cède d’une leucĂ©mie peu avant son quatrième anniversaire. Le couple Bush a toujours reconnu avoir eu beaucoup de mal Ă  s’en remettre. Ils auront nĂ©anmoins encore quatre autres enfants: Jeb, Neil, Marvin et Dorothy.

2
George H.W. Bush et Barbara Bush avec leur fils aîné, George W. Bush, en 1955
7
George H.W. Bush et ses quatre fils dans les années 70

Puisque ses affaires dans l’industrie du pĂ©trole fonctionnent bien, George Bush dĂ©mĂ©nage Ă  Houston avec sa famille. C’est lĂ  qu’il dĂ©cide de s’impliquer en politique. Il s’engage comme militant au sein du Parti RĂ©publicain. En 1964, il lance sa toute première campagne Ă©lectorale. Il espère ĂŞtre Ă©lu au SĂ©nat amĂ©ricain, comme son père quelques annĂ©es plus tĂ´t. Il Ă©choue face au DĂ©mocrate Ralph Yarborough. Il ne se dĂ©courage pas pour autant. Deux ans plus tard, il se prĂ©sente Ă  la Chambre des ReprĂ©sentants. Cette fois, il est Ă©lu et dĂ©barque Ă  Washington. Il a revendu son entreprise, ce qui semble dĂ©montrer qu’il veut dĂ©sormais se consacrer Ă  plein temps Ă  sa carrière politique et Ă©viter d’ĂŞtre accusĂ© de tout conflit d’intĂ©rĂŞts.

Ce poste de dĂ©putĂ© Ă  la Chambre des ReprĂ©sentants sera le premier d’une longue liste de fonctions politiques occupĂ©es par George Bush, dont le parcours est absolument remarquable. En rĂ©sumĂ©:

Député à la Chambre des Représentants (1967-1971)

Ambassadeur des Etats-Unis auprès des Nations Unies (1971-1973)

Président du Parti Républicain (1973-1974)

Ambassadeur des Etats-Unis en Chine (1974-1975)

Directeur de la CIA (1976-1977)

Vice-président des Etats-Unis (1981-1989)

Président des Etats-Unis (1989-1993)

En 1970, alors qu’il est dĂ©putĂ© depuis quatre ans, Bush retente sa chance au SĂ©nat. Mais il perd Ă  nouveau l’Ă©lection l’opposant au DĂ©mocrate Lloyd Bentsen. Heureusement pour lui, le prĂ©sident des Etats-Unis de l’Ă©poque, le RĂ©publicain Richard Nixon, lui offre une belle opportunitĂ© de rebondir après sa dĂ©faite en le nommant au poste d’ambassadeur des Etats-Unis auprès des Nations Unies. Bush occupera ce poste pendant presque deux ans. Il le quitte en janvier 1973 pour prendre les rĂŞnes du Parti RĂ©publicain. C’est donc lui qui est prĂ©sident du parti lorsqu’éclate l’affaire du Watergate, qui mènera Ă  la dĂ©mission du prĂ©sident Nixon.

En septembre 1974, le nouveau prĂ©sident des Etats-Unis, Gerald Ford, propose Ă  Bush de devenir ambassadeur des Etats-Unis en Chine. Bush accepte et dĂ©mĂ©nage Ă  PĂ©kin avec sa femme Barbara. Ils y vivront pendant un peu plus d’un an. (NB: Ă€ cette Ă©poque, les relations diplomatiques entre les Etats-Unis et la RĂ©publique populaire de Chine viennent tout juste de se dĂ©velopper et Bush ne dispose en rĂ©alitĂ© pas du titre d’ambassadeur Ă  proprement parler).

En janvier 1976, Gerald Ford nomme George H.W. Bush au poste de directeur de la CIA. Un poste qu’il occupera pendant exactement un an. Il dĂ©cide en effet de partir après l’investiture du nouveau prĂ©sident dĂ©mocrate Jimmy Carter.

C’est la première fois de sa vie que George Bush se retrouve au chĂ´mage technique. Après avoir pris un peu de repos, il dĂ©cide de se lancer dans la course Ă  l’Ă©lection prĂ©sidentielle. En 1980, il est candidat aux primaires rĂ©publicaines mais c’est Ronald Reagan qui l’emporte. Il propose ensuite Ă  Bush d’ĂŞtre son colistier. Bush accepte. Le ticket Reagan-Bush remporte facilement l’Ă©lection prĂ©sidentielle de 1980 face au ticket dĂ©mocrate Carter-Mondale. Jimmy Carter Ă©choue donc Ă  se faire rĂ©Ă©lire. Ronald Reagan l’emporte dans 44 Ă©tats amĂ©ricains sur 50. Et George Bush devient le 43ème vice-prĂ©sident des Etats-Unis. Il le restera durant toute la prĂ©sidence de Ronald Reagan, c’est-Ă -dire pendant huit ans. Reagan est en effet largement rĂ©Ă©lu en 1984. Il l’emporte alors dans tous les Ă©tats amĂ©ricains, Ă  l’exception du Minnesota !

5
Le prĂ©sident Reagan, le vice-prĂ©sident Bush et leurs Ă©pouses lors de la cĂ©rĂ©monie d’investiture de Ronald Reagan en janvier 1985

En tant que vice-prĂ©sident, Bush se montrera relativement discret et loyal. La fin de la prĂ©sidence Reagan sera entachĂ©e par l’affaire Iran-Contra. George Bush ne sera que lĂ©gèrement Ă©claboussĂ©.

En 1988, il se prĂ©sente Ă  l’Ă©lection prĂ©sidentielle et l’emporte face au DĂ©mocrate Michael Dukakis. Il remporte 40 Ă©tats sur 50 et 53% du vote populaire. Il devient le 41ème prĂ©sident des Etats-Unis.

4
La carte Ă©lectorale de 1988. George H.W. Bush est le dernier candidat rĂ©publicain Ă  la prĂ©sidence Ă  avoir remportĂ© la Californie, l’Illinois, le Maryland, le Vermont, le Maine, le Delaware, le New Jersey et le Connecticut.

George H.W. Bush n’effectuera toutefois qu’un seul mandat prĂ©sidentiel. En 1992, il est candidat Ă  sa rĂ©Ă©lection mais est battu par Bill Clinton. C’est l’une des rares Ă©lections prĂ©sidentielles lors de laquelle un candidat indĂ©pendant, le milliardaire Ross Perot, obtient un pourcentage Ă©levĂ© des voix. (Au niveau national, Bill Clinton obtient 43% des voix, contre 38% pour Bush et 19% pour Perot). La question de savoir si Bush l’aurait emportĂ© face Ă  Clinton si Perot n’avait pas Ă©tĂ© candidat continue encore aujourd’hui Ă  faire l’objet de dĂ©bats dans le milieu de la science politique.

George H.W. Bush est un président populaire. Son taux de popularité durant son mandat sera de 61% en moyenne. Seulement deux autres présidents ont fait mieux: Kennedy et Eisenhower. On voit bien sur la courbe ci-dessous que la campagne électorale de 1992 est le seul moment où la cote de popularité de Bush a dramatiquement chuté et est passée nettement sous la barre des 50%.

6

On se souviendra surtout du prĂ©sident Bush pour son bilan au niveau international. Il a su parfaitement gĂ©rer la chute du mur de Berlin et de l’URSS. Il plaidera notamment en faveur de la rĂ©unification de l’Allemagne. Il est le prĂ©sident de la fin de la Guerre Froide. Il dĂ©clare mĂŞme que l’on assiste alors Ă  l’avènement d’un « nouvel ordre mondial ».

Son administration nĂ©gocie Ă©galement avec le Canada et le Mexique pour mettre sur pied l’ALENA (Accord de libre-Ă©change nord-amĂ©ricain, NAFTA en anglais). Le processus aboutira en 1993 et le traitĂ© sera signĂ© par son successeur Bill Clinton.

George Bush a aussi envoyĂ© deux fois les troupes amĂ©ricaines en mission Ă  l’Ă©tranger. En 1989, il dĂ©cide d’intervenir au Panama pour renverser Manuel Noriega. Et, en 1991, il lance l’opĂ©ration TempĂŞte du DĂ©sert (Desert Storm) pour libĂ©rer le KoweĂŻt. Ce petit pays du Golfe a Ă©tĂ© envahi et annexĂ© quelques mois plus tĂ´t par son voisin, l’Irak. Cette annexion est totalement contraire au droit international. Les troupes irakiennes sont aussi accusĂ©es de commettre des atrocitĂ©s contre la population koweĂŻtienne. Le prĂ©sident Bush estime qu’on ne peut pas laisser faire. Il parvient Ă  obtenir le soutien de l’ONU et d’une coalition internationale pour lancer Desert Storm. Les troupes irakiennes sont très rapidement chassĂ©es du KoweĂŻt. Une fois le KoweĂŻt libĂ©rĂ©, le prĂ©sident Bush refuse de poursuivre le combat contre l’Irak et d’aller jusqu’Ă  Bagdad pour renverser Saddam Hussein. Certains ont regrettĂ© cette dĂ©cision Ă  l’Ă©poque, affirmant qu’il aurait fallu « aller jusqu’au bout ». Mais le prĂ©sident Bush estimait que la mission pour laquelle les Etats-Unis avaient obtenu l’aval de l’ONU Ă©tait seulement de libĂ©rer le KoweĂŻt. Saddam Hussein restera donc au pouvoir. Il s’engagera toutefois Ă  ne plus dĂ©velopper d’armes nuclĂ©aires, chimiques et biologiques et Ă  autoriser des inspections rĂ©gulières de l’ONU sur son territoire. En 2003, George W. Bush accusera Ă  tort les Irakiens de dĂ©tenir des armes de destruction massive et lancera la guerre en Irak. Saddam Hussein sera renversĂ©. Dick Cheney, alors vice-prĂ©sident, Ă©tait le SecrĂ©taire Ă  la DĂ©fense de George H.W. Bush en 1991, et Colin Powell, alors SecrĂ©taire d’Etat, Ă©tait le chef d’Ă©tat-major des armĂ©es durant l’opĂ©ration Desert Storm.

8
Le prĂ©sident Bush avec son chien et l’une de ses petites-filles Ă  bord d’Air Force One, en 1989

Sur le plan de la politique intĂ©rieure, le prĂ©sident Bush a nommĂ© deux juges Ă  la Cour SuprĂŞme, dont Clarence Thomas. La nomination de ce dernier sera confirmĂ©e par le SĂ©nat malgrĂ© les accusations de harcèlement sexuel portĂ©es contre lui par l’une de ses anciennes collaboratrices, Anita Hill.

Le prĂ©sident Bush a aussi signĂ© le Americans with Disabilities Act, une lĂ©gislation très importante interdisant la discrimination envers les personnes handicapĂ©es, que ce soit pour le logement, l’emploi ou l’accès aux services publics.

Enfin, le président Bush a adopté en 1990 un budget négocié avec les Démocrates et prévoyant une augmentation des impôts. Or, en 1988, lors de sa campagne électorale, il avait juré de ne jamais augmenter les impôts (le fameux Read my lips: No new taxes). Cette promesse non tenue explique probablement en grande partie sa non-réélection en 1992.

En janvier 1993, George H.W. Bush quitte la Maison Blanche et prend sa retraite. Avec son épouse Barbara, ils vivent entre Houston, où se situe leur résidence principale, et Kennebunkport, dans le Maine, où ils possèdent une résidence secondaire. Ils verront leur fils aîné devenir gouverneur du Texas en 1994 puis président des Etats-Unis en 2000. Il sera réélu en 2004. En 1998, Jeb Bush est également élu au poste de gouverneur de Floride.

En 2005, George W. Bush demandera Ă  ses deux prĂ©dĂ©cesseurs, Ă  savoir son père et Bill Clinton, de collaborer pour rĂ©colter des fonds pour les victimes du terrible tsunami qui a frappĂ© l’Asie du Sud-Est. Ensemble, les deux anciens prĂ©sidents mèneront une campagne qui permettra de recueillir deux milliards de dollars de dons. Ils deviendront aussi, contre toute attente, d’excellents amis.

En 2011, le président Obama a remis la Medal of Freedom à George H.W. Bush. Celui-ci est alors apparu affaibli. Au cours des années suivantes, il a connu de nombreux ennuis de santé. Il se déplaçait désormais en fauteuil roulant.

En avril 2018, George H.W. Bush doit faire face au dĂ©cès de Barbara Bush, son Ă©pouse depuis 73 ans. Il s’Ă©teint paisiblement sept mois plus tard. La presse amĂ©ricaine a rĂ©vĂ©lĂ© que son meilleur ami, James Baker, qui fut aussi son SecrĂ©taire d’Etat, Ă©tait prĂ©sent Ă  ses cĂ´tĂ©s lorsqu’il a rendu son dernier souffle. Cela faisait plusieurs jours qu’il Ă©tait très affaibli et ne s’alimentait plus. James Baker a racontĂ© que les tous derniers mots prononcĂ©s par George Bush furent pour son fils George W. Bush. Celui-ci lui a tĂ©lĂ©phonĂ© quelques heures avant sa mort pour lui dire qu’il avait Ă©tĂ© un père formidable, ce Ă  quoi il a rĂ©pondu: « Je t’aime aussi ».

George H.W. Bush, qui a toujours accordĂ© beaucoup d’importance Ă  sa famille, laisse derrière lui cinq enfants, quatorze petits-enfants et huit arrières-petits-enfants. L’un de ses frères et sa sĹ“ur sont Ă©galement encore en vie.

Avec la disparition de George H.W. Bush, l’AmĂ©rique a perdu le dernier de ses prĂ©sidents qui Ă©tait Ă©galement un vĂ©tĂ©ran.

George W. Bush est dĂ©sormais le seul ancien prĂ©sident rĂ©publicain encore en vie. Les trois autres ex-prĂ©sidents encore en vie – Jimmy Carter, Bill Clinton et Barack Obama – sont tous DĂ©mocrates.

 

Une réflexion sur “RIP GEORGE H.W. BUSH đź’”

RĂ©pondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.