WEEKLY NEWS FLASH #152

C’est encore une semaine très chargée qui vient de s’écouler de l’autre côté de l’Atlantique. Suivez le guide.

L’ÉVÉNEMENT DE LA SEMAINE

Les funérailles de George H.W. Bush. Vous pouvez lire notre article à ce sujet en cliquant ici.

LE TWEET DE LA SEMAINE

Quand le député républicain Mark Sanford raconte que son fils a écrit à plusieurs personnalités pour leur demander quels conseils elles auraient aimé recevoir à l’âge de 20 ans et que George H.W. Bush est la seule personnalité qui lui a répondu.

1

LE DESSIN DE LA SEMAINE

2

LA COLÈRE DE LA SEMAINE

Ou l’affaire Khashoggi, suite.

Cette semaine, plusieurs sénateurs ont reçu un briefing de la directrice de la CIA au sujet de l’assassinat de Jamal Khashoggi. Parmi eux, les Républicains Lindsey Graham et Bob Corker, qui en sont ressortis très en colère. Ils ont immédiatement affirmé haut et fort devant la presse que, au vu des éléments qui venaient de leur être présentés par Gina Haspel, il ne faisait aucun doute que le prince héritier Mohammed Bin Salman (MBS) était bien le commanditaire du meurtre de Khashoggi. Bob Corker a notamment déclaré que si MBS comparaissait devant un tribunal, le jury le condamnerait en moins de 30 minutes. Lindsey Graham a quant à lui décrit MBS comme « fou » et « dangereux » et a affirmé qu’il ne pouvait pas être considéré comme un partenaire fiable par les Américains. Il a même affirmé vouloir s’opposer à toute vente d’armes à l’Arabie Saoudite tant que MBS serait au pouvoir.

Tout ceci est très important puisque le président Trump a évidemment reçu les informations de la CIA depuis longtemps et a cependant affirmé que rien ne prouvait que MBS soit directement impliqué dans le meurtre de Khashoggi. De plus, le Secrétaire d’Etat Mike Pompeo et le Secrétaire à la Défense James Mattis avaient affirmé la même chose que le président Trump devant les sénateurs lors d’un briefing la semaine dernière. (Les sénateurs avaient regretté que Gina Haspel ne soit pas présente lors de ce briefing et ont fortement insisté auprès de la Maison Blanche pour enfin pouvoir entendre la directrice de la CIA, d’où la réunion qui a finalement eu lieu cette semaine).

Autrement dit, Graham et Corker accusent clairement Trump, Pompeo et Mattis d’avoir caché la vérité au Congrès et aux Américains pour couvrir MBS !

Encore une petite précision: tous les sénateurs n’ont pas pu écouter Gina Haspel. Le briefing était réservé à un petit nombre de sénateurs membres de certains comités, comme celui des Affaires Étrangères. Vu les réactions de Graham et Corker, de nombreux sénateurs qui n’avaient pas été conviés à la réunion réclament désormais que Gina Haspel revienne s’exprimer devant l’ensemble du Sénat.

LE DÉPART DE LA SEMAINE

Encore un départ de la Maison Blanche ! Donald Trump a annoncé que son chef de cabinet, John Kelly, quitterait son poste à la fin de l’année. On ne connaît pas encore le nom de son remplaçant.

LES NOMINATIONS DE LA SEMAINE

Donald Trump a nommé William Barr au poste d’Attorney General et Heather Nauert au poste d’ambassadrice aux Nations Unies.

William Barr a déjà occupé le poste de ministre de la Justice durant la présidence de George H.W. Bush. Il remplacera Jeff Sessions si le Sénat confirme sa nomination. En attendant, Matthew Whitaker reste ministre de la Justice par intérim.

Heather Nauert est quant à elle actuellement porte-parole du Département d’Etat. Auparavant, elle était animatrice sur Fox News. Même si à peu près tout le monde s’accorde à dire qu’elle fait plutôt bien son boulot de porte-parole, elle n’a pas d’autre expérience politique ou diplomatique. La question de son manque d’expérience se posera donc certainement lors de son audition devant le Sénat.

Les auditions de Barr et Nauert au Sénat ne devraient pas avoir lieu avant le début de l’année prochaine.

LES DÉCLARATIONS DE LA SEMAINE

Il est rare que Rex Tillerson prenne publiquement la parole depuis qu’il a été licencié par Donald Trump. Mais lorsqu’il le fait, cela ne passe pas inaperçu. Lors d’une interview accordée à CBS, l’ancien Secrétaire d’Etat a déclaré qu’il avait été compliqué pour lui de travailler pour « un homme indiscipliné, qui n’aime pas lire, qui ne lit pas les rapports qui lui sont adressés, qui ne s’intéresse pas aux détails, mais qui déclare Voilà ce que je crois« . Tillerson a également déclaré qu’il avait souvent dû expliquer au président qu’il ne pouvait pas agir comme il l’envisageait parce que ce qu’il proposait était illégal.

So often, the president would say, « Here’s what I want to do, and here’s how I want to do it » and I would have to say to him, « Mr. President, I understand what you want to do, but you can’t do it that way. It violates the law ». (Souvent, le président disait, « Voilà ce que je veux faire, et voilà comment je veux le faire » et je devais lui dire, « Mr. le président, je comprends ce que vous voulez faire, mais vous ne pouvez pas le faire de cette manière. Ce n’est pas légal »)

Donald Trump n’a évidemment pas tardé à répliquer sur Twitter, qualifiant Tillerson de « fainéant » et « idiot comme un rocher » (dumb as a rock). Dans son tweet, Donald Trump écrit aussi que Tillerson n’avait pas les « capacités mentales requises » pour occuper le poste de Secrétaire d’Etat. Rappelons tout de même que c’est lui qui l’avait recruté et qu’il se vante régulièrement de ne recruter que les « meilleures personnes » au sein de son administration ¯\_(ツ)_/¯.

3
Traduction: Mike Pompeo fait du bon travail, je suis très fier de lui. Son prédécesseur, Rex Tillerson, n’avait pas les capacités mentales requises. Il était idiot comme un rocher et j’étais impatient de m’en débarrasser. Il était extrêmement fainéant. Maintenant c’est tout à fait différent, il y a un très bon état d’esprit au Département d’Etat!

Bonus, parce que c’est bientôt Noël ! Nous avons effectué une petite recherche sur Twitter pour voir si Donald Trump y avait déjà utilisé l’insulte dumb as a rock par le passé. Il se trouve que oui, à plusieurs reprises, notamment au sujet de Jeb Bush en décembre 2015.

4
Traduction: La dernière chose dont notre pays a besoin est un autre BUSH! Idiot comme un rocher!

Le président a aussi l’habitude de traiter tout simplement les gens d’idiots (dumb). Petite sélection de tweets publiés avant son élection, pour votre plus grand plaisir.

À propos de Mitt Romney, en février 2016:

5
Traduction: Mitt Romney, qui était l’un des plus idiots et pires candidats de l’histoire de la politique Républicaine, demande maintenant que je publie mes déclarations d’impôts. Imbécile!

À propos de Jeb Bush et Lindsey Graham, en février 2016:

6
Traduction: Un nouveau sondage au Nevada montre Jeb Bush à 1%, il devrait prendre son idiot de porte-parole Lindsey Graham avec lui et rentrer à la maison.

À propos de Chuck Hagel, en août 2014:

7
Traduction: Le Secrétaire à la Défense Chuck Hagel a l’air totalement perdu et, franchement, idiot. Il ne sait même pas s’exprimer correctement. Un mauvais leader en ces temps très dangereux!

À propos des politiciens américains, en août 2014:

8
Traduction: Nous aurions dû prendre le pétrole en Irak, et maintenant nos ennemis s’en sont emparés, sans opposition. Les politiciens américains sont vraiment idiots! Je suis tellement en colère!

Et, pour terminer, n’oublions pas ce tweet de juillet 2015 au sujet de Rick Perry, qui occupe désormais le poste de Secrétaire à l’Energie au sein du Cabinet Trump.

9
Traduction: Le gouverneur Perry a échoué à la frontière. On devrait l’obliger à passer un test de QI avant d’accepter de le laisser participer au débat républicain.

LA VRAIE FAKE NEWS DE LA SEMAINE

Le président Trump a réagi sur Twitter aux manifestations des gilets jaunes en France. Pour lui, elles sont la preuve que mettre en place de nouvelles taxes au nom de la lutte contre le réchauffement climatique est une erreur. Dans son tweet, le président affirme aussi que des gilets jaunes chantaient « Nous voulons Trump » pendant les manifestations, ce qui est totalement faux.

15
Traduction: L’accord de Paris ne fonctionne pas si bien pour Paris. Des manifestations et des émeutes partout en France. Les gens ne veulent pas payer de grosses sommes d’argent, encore moins à des pays du tiers-monde (qui sont dirigés de manière suspecte), dans le but de peut-être protéger l’environnement. Ils chantent « Nous voulons Trump! ». J’aime la France.

Nous avons aussi aperçu cette drôle de réponse adressée à Donald Trump par un député français membre du parti d’Emmanuel Macron, La République En Marche (LREM). Comme quoi, il n’y a pas que Donald Trump qui ose tout sur les réseaux sociaux. Au secours.

16

L’ARTICLE DE LA SEMAINE

Un article du New York Times a révélé cette semaine que plusieurs immigrants en situation irrégulière travaillent au sein du Trump National Golf Club de Bedminster, dans le New Jersey. L’une de ces personnes, Victorina Morales, originaire du Costa Rica, a décidé de s’exprimer pour les besoins de l’article. En dévoilant ainsi son identité, elle déclare être consciente qu’elle risque d’être licenciée et/ou arrêtée par les services de l’immigration.

Victorina Morales travaille comme femme de chambre au Trump National Golf Club. Elle dit avoir voulu prendre la parole pour dénoncer l’hypocrisie du président Trump, qui critique les immigrants et les présente comme un danger mais emploie des sans-papiers au sein de ses hôtels. Morales a déclaré avoir rencontré Donald Trump à plusieurs reprises lorsqu’il séjournait à Bedminster. Elle dit avoir lavé et repassé ses vêtements et nettoyé sa chambre. Elle a déclaré qu’il lui avait parfois laissé des pourboires de $50 ou $100.

ROBERT MUELLER RECOMMANDE LA CLÉMENCE POUR MICHAEL FLYNN

Le procureur Mueller ne recommande pas de peine de prison pour Michael Flynn, l’ancien conseiller à la sécurité nationale de Donald Trump qui est accusé d’avoir menti au FBI au sujet de ses discussions avec l’ambassadeur russe en poste à Washington. Pour justifier cette demande de clémence, le procureur cite l’ « aide importante » apportée par Flynn dans le cadre de son enquête. Pour rappel, après avoir plaidé coupable pour avoir menti au FBI, Flynn avait passé un accord de coopération avec le procureur Mueller.

Pour l’instant, on ignore ce que Flynn a révélé exactement à Mueller. Voici un extrait du document que le procureur a fourni à la presse. Comme vous le voyez, l’essentiel des informations reste confidentiel au nom du secret de l’instruction.

10

Seule certitude: les informations que Flynn a révélées à Mueller sont certainement très conséquentes pour que ce dernier recommande qu’il échappe à une peine de prison.

Un juge devra bientôt s’exprimer sur la peine prononcée à l’encontre de Michael Flynn. Il ne sera pas obligé de suivre les recommandations du procureur Mueller. En théorie, Michael Flynn risque jusqu’à cinq ans de prison. L’audience aura lieu le 18 décembre.

FRAUDE ÉLECTORALE EN CAROLINE DU NORD?

Des soupçons de fraude électorale planent sur Mark Harris, le Républicain élu à la Chambre des Représentants dans la 9ème circonscription de Caroline du Nord lors des élections de mi-mandat. Harris a remporté seulement 905 voix de plus que son adversaire démocrate. Or, la commission électorale a ouvert une enquête après avoir découvert que de nombreux bulletins de vote par procuration avaient été signés par un petit groupe de neuf personnes. Chacune de ces personnes aurait signé au moins une dizaine de bulletins de vote par procuration. Or, ces bulletins de vote doivent théoriquement être pris en charge par un membre de la famille ou un ami mandaté par la personne qui lui donne le droit de voter à sa place. Plusieurs témoins ont même déclaré que des gens étaient venus sonner à leur porte pour leur proposer d’aller voter pour eux le jour de l’élection.

L’enquête de la commission électorale devra répondre aux questions suivantes: Y a-t-il bel et bien eu fraude? Mark Harris était-il au courant ou non? Le résultat de l’élection a-t-il été faussé? Si oui, une nouvelle élection sera-t-elle organisée?

LES IDÉES DE LA SEMAINE

John Dingell, ancien député démocrate à la Chambre des Représentants (de 1955 à 2014!), vient de publier un livre. Un extrait de l’ouvrage a été publié par The Atlantic. Dingell y fait part de plusieurs suggestions qui permettraient, selon lui, de rendre la politique américaine plus démocratique et de restaurer la confiance des Américains dans leurs institutions politiques.

*L’inscription automatique sur les listes électorales à l’âge de 18 ans.

*Un financement public des campagnes électorales.

*L’abolition du Sénat. John Dingell estime que le Sénat est obsolète parce que chaque état y est représenté par deux sénateurs. D’après lui, il est totalement absurde que la Californie, qui compte près de 40 millions d’habitants, soit représentée par le même nombre de sénateurs que vingt états dont la population cumulée est moindre. Il estime que « ces états peu peuplés, généralement conservateurs, peuvent bloquer une législation soutenue par la majorité du peuple américain. C’est totalement fou ».

*L’abolition du Collège Électoral, à cause duquel le vainqueur de l’élection présidentielle n’est pas toujours le candidat ayant obtenu le plus grand nombre de voix au niveau national.

MEANWHILE, IN TEXAS…

Plusieurs membres de l’antenne locale du Parti Républicain du comté de Tarrant, au Texas, réclament que leur vice-président soit licencié. Pourquoi? Parce qu’il supporterait la Sharia et aurait des liens avec des organisations terroristes. En réalité, rien ne prouve que ce soit le cas. Mais Shahid Shafi est musulman et cela ne plaît manifestement pas à tout le monde.

Shafi est originaire du Pakistan. Il vit aux Etats-Unis depuis 1990 et est devenu citoyen américain en 2009. Il est chirurgien. En 2014, il a été élu au conseil municipal de sa ville, Southlake. Et en juillet dernier, il a donc été nommé au poste de vice-président du Parti Républicain du comté de Tarrant. Suite aux plaintes de plusieurs adhérents, un vote aura lieu le 10 janvier pour décider ou non de son éviction.

Le sénateur républicain du Texas Ted Cruz a publié un tweet pour soutenir Shafi, affirmant qu’on ne pouvait pas discriminer quelqu’un en raison de sa religion.

11
Traduction: La discrimination contre le Dr. Shafi parce qu’il est musulman est injuste. La Constitution interdit tout test religieux pour entrer dans la fonction publique & le Premier Amendement protège la liberté religieuse pour toutes les croyances. Le Parti de Lincoln devrait accueillir tout le monde et célébrer la Liberté.

ROAD TO 2020

  • Deval Patrick et Michael Avenatti ne seront pas candidats

Après Andrew Cuomo, ce sont deux autres candidats potentiels qui ont annoncé cette semaine qu’ils ne se présenteraient pas à l’élection présidentielle de 2020: Deval Patrick et le sulfureux Michael Avenatti.

Deval Patrick, ancien gouverneur du Massachusetts, avait laissé entendre qu’il pourrait être candidat. Il faut dire qu’il aurait pu compter sur le soutien de Barack Obama, qui, d’après plusieurs sources, l’aurait encouragé à se lancer. En vain. Patrick a finalement choisi de ne pas le faire, citant notamment « la cruauté de notre processus électoral » qui aurait pu avoir un effet négatif sur sa famille.

Michael Avenatti, l’avocat de Stormy Daniels, avait déclaré qu’il songeait très sérieusement à se présenter à l’élection présidentielle de 2020. Certains voyaient déjà en lui un Donald Trump démocrate. Finalement, il a lui aussi renoncé. Sa récente arrestation suite à des accusations de violences conjugales n’y est peut-être pas pour rien, bien qu’il clame son innocence. Dans un bref communiqué, Avenatti déclare avoir décidé de ne pas être candidat parce que sa famille le lui a demandé. Il continue également d’affirmer que le Parti Démocrate devrait opter pour un candidat capable de battre Donald Trump à son propre jeu, c’est-à-dire quelqu’un n’ayant pas peur de l’attaquer frontalement. Un « combattant » comme il le décrit. Il dit craindre que « le Parti Démocrate nomme un individu qui pourrait être un président exceptionnel mais qui n’a aucune chance de l’emporter face à Donald Trump ».

  • Pour être élu à la présidence, mieux vaut être candidat pour la première fois…

11 des 15 derniers présidents des Etats-Unis ont été élus alors qu’ils se présentaient pour la première fois à l’élection présidentielle. Les quatre exceptions sont Lyndon Johnson, Richard Nixon, Ronald Reagan et George H.W. Bush.

14

LES PERSONNALITÉS POLITIQUES AMÉRICAINES LES PLUS MENTIONNÉES SUR TWITTER EN 2018

Nous pensons que le juge Brett Kavanaugh ne peut en réalité pas vraiment être qualifié de personnalité politique. Néanmoins, ce tableau reste intéressant et assez révélateur.

12


BONUS: LA CONVERSATION DE LA SEMAINE

Surréalisme à l’américaine. L’ex-directeur du FBI James Comey a été interrogé par un comité de la Chambre des Représentants cette semaine. Ce qui a donné lieu à cet échange avec le député républicain Trey Gowdy. Contexte: Gowdy venait de mentionner le fait que des agents du FBI aient partagé des sms critiques à l’encontre de Donald Trump durant la campagne électorale de 2016 et que l’un de ces sms affirmait qu’Hillary Clinton méritait de remporter l’élection « par 100 millions de voix à zéro ».

13

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.