WEEKLY NEWS FLASH #168

Au cas où vous vous poseriez la question en le lisant, cet article est garanti sans poisson d’avril. Tout est vrai. Promis, juré.

LA RECONNAISSANCE DE LA SEMAINE

1

Le président Trump a signé un document reconnaissant officiellement la souveraineté d’Israël sur le Golan. La signature est intervenue alors que le premier ministre israélien Benjamin Netanyahu était en visite à la Maison Blanche.

MEANWHILE, IN VENEZUELA…

Le gouvernement de Nicolas Maduro a interdit à Juan Guaidó de se présenter à toute élection pendant 15 ans, au motif qu’il aurait accepté des cadeaux de l’étranger et séjourné dans des hôtels de luxe. Rappelons que Juan Guaidó a été reconnu comme président par intérim légitime du Venezuela par les Etats-Unis et de nombreux autres pays.

LE RAPPORT MUELLER SERA DÉLIVRÉ AU CONGRÈS À LA MI-AVRIL

Le ministre de la Justice William Barr a indiqué que le rapport Mueller serait délivré au Congrès à la mi-avril. Pour le moment, tout ce que nous savons des conclusions de ce rapport provient d’un résumé de quatre pages rédigé par Barr lui-même. Pour tout savoir à ce sujet, voir notre article Le rapport Mueller conclut à l’absence de collusion entre Donald Trump et la Russie.

LE CHIFFRE DE LA SEMAINE

100,000. Plus de 100,000 immigrants – dont 40,000 enfants – tentant de pénétrer illégalement aux Etats-Unis ont été arrêtés par les agents de la Customs and Border Protection (CBP) au mois de mars. Le directeur de la CBP, Kevin McAleenan, a indiqué que l’agence était débordée et proche du « point de rupture ». Jamais autant d’immigrants n’avaient été arrêtés en un mois à la frontière depuis le printemps 2008. McAleenan a aussi parlé de « crise humanitaire ».

Pour la Maison Blanche, ces chiffres démontrent que Donald Trump a de bonnes raisons d’avoir invoqué l’état d’urgence. Le président a d’ailleurs opposé son veto à une résolution adoptée par le Congrès pour y mettre fin. Cette semaine, la Chambre des Représentants a voté pour outrepasser le veto présidentiel mais elle n’y est pas parvenue. La majorité des 2/3 des voix en faveur de la résolution n’a pas été atteinte. L’état d’urgence va donc persister. Le Pentagone a annoncé qu’il allait débloquer 1 milliard de dollars pour la construction de portions du mur voulu par le président Trump, en Arizona et au Texas.

LA MENACE DE LA SEMAINE

Donald Trump menace désormais également de fermer purement et simplement la frontière avec le Mexique si le gouvernement mexicain ne fait pas davantage d’efforts pour empêcher les migrants de la traverser. « Nous n’avons plus de place. Nous ne pouvons plus accueillir personne. Le Mexique pourrait arrêter cela très facilement », a-t-il déclaré.

Inutile de dire que la menace du président américain de fermer la frontière inquiète beaucoup, y compris dans les rangs républicains. L’impact sur l’économie américaine – et même mondiale – pourrait être très important si plus aucune marchandise n’était autorisée à traverser la frontière. Il faut ici préciser qu’il existe plusieurs points de passage à la frontière entre les Etats-Unis et le Mexique, baptisés ports of entry. C’est là que les véhicules peuvent traverser. Des contrôles y sont évidemment effectués par les agents de la CBP. Au total, ce sont près de 30 millions de véhicules qui traversent chaque année la frontière via l’un de ces ports of entry ! Les échanges commerciaux entre le Mexique et les Etats-Unis représentent 2,3 milliards de dollars par an. Une fermeture prolongée de la frontière aurait donc des conséquences économiques catastrophiques et on peut se demander si elle servirait à quelque chose pour lutter contre l’immigration illégale. En effet, beaucoup d’immigrants tentant de pénétrer illégalement aux Etats-Unis traversent la frontière en dehors des ports of entry, là où le passage est en principe interdit.

L’infographie ci-dessous montre l’importance pour les Etats-Unis de pouvoir exporter leurs marchandises au Mexique. 16% des exportations américaines sont destinées au voisin mexicain, mais le chiffre monte à 34% des exportations en Arizona, 35% au Texas et 39% au Nouveau Mexique. Ces états seraient donc très durement touchés économiquement en cas de fermeture de la frontière. D’autre part, 39% des fruits et 49% des légumes importés aux Etats-Unis proviennent du Mexique. Et même 87% des avocats, dont les Américains raffolent !

2

LA BOURDE DE LA SEMAINE

D’après ce sous-titre vu sur Fox News, « Trump met fin à l’aide américaine à 3 pays mexicains ».

3

L’image a fait le buzz sur les réseaux sociaux et non, elle n’était pas truquée. L’un des animateurs de l’émission concernée a présenté des excuses pour ce qu’il a qualifié d’ « erreur qui n’aurait jamais dû se produire ». En réalité, Donald Trump a annoncé cette semaine qu’il allait mettre fin à l’aide américaine à trois pays d’Amérique Centrale: le Guatemala, le Salvador et le Honduras.

LA DÉMISSION DE LA SEMAINE

Linda McMahon quittera son poste de directrice de la Small Business Administration le 12 avril prochain. Elle rejoindra un groupe chargé d’œuvrer à la réélection de Donald Trump.

L’IMAGE DE LA SEMAINE

4

Le sénateur républicain Mike Lee en train de parler du Green New Deal au Sénat devant un tableau représentant Ronald Reagan chevauchant un vélociraptor !

Pour ceux qui chercheraient une explication, il s’agissait tout simplement de montrer à quel point le Green New Deal est une solution irréaliste, comme si Reagan avait à son époque proposé de vaincre l’URSS grâce à une armée de vélociraptors dressés par l’homme 😅.

À l’issue d’un débat, le Sénat a voté contre le Green New Deal. Pour rappel, ce document proposé par la députée démocrate Alexandria Ocasio-Cortez n’est encore qu’une résolution décrivant les objectifs à atteindre en matière de lutte contre le réchauffement climatique et contre les inégalités économiques. Autrement dit, il s’agit d’une déclaration d’intentions, pas encore d’une loi prévoyant des mesures concrètes. Mitch McConnell avait cependant décidé d’organiser un vote au sujet de la résolution, afin que les sénateurs démocrates – particulièrement ceux qui sont candidats à l’élection présidentielle de 2020 – soient obligés de se prononcer officiellement pour ou contre ce fameux Green New Deal, que les Républicains qualifient de projet extrême et « socialiste ». Au final, aucun sénateur démocrate n’a voté en faveur de la résolution. La majorité d’entre eux ont préféré s’abstenir, dénonçant une manœuvre politicienne de la part des Républicains. Quatre Démocrates ont voté contre la résolution avec les Républicains: Joe Manchin, Kyrsten Sinema, Doug Jones et Angus King*.

*(Angus King est en réalité un sénateur indépendant associé aux Démocrates)

ROAD TO 2020

Comme chaque semaine, quelques nouvelles de la campagne électorale en vue de la prochaine élection présidentielle…

  • Wayne Messam est candidat à l’élection présidentielle de 2020

Si son nom ne vous dit rien, c’est normal. Wayne Messam est très peu connu. Il est fils d’immigrés jamaïcains et maire de la petite ville de Miramar, en Floride. Il est le 15ème Démocrate à déclarer officiellement sa candidature aux primaires.

  • Le point sur les candidats démocrates à l’élection présidentielle de 2020

✅John Delaney

✅Andrew Yang

✅Tulsi Gabbard

✅Julián Castro

✅Kamala Harris

✅Marianne Williamson

✅Cory Booker

✅Elizabeth Warren

✅Amy Klobuchar

✅Bernie Sanders

✅Jay Inslee

✅John Hickenlooper

✅Beto O’Rourke

✅Kirsten Gillibrand

✅Wayne Messam

  • À vos agendas !

La date du premier débat télévisé démocrate, organisé par NBC, MSNBC et Telemundo, est désormais connue. Rendez-vous les 26 et 27 juin à Miami. Vu le nombre élevé de candidats, ceux-ci seront répartis en deux groupes par tirage au sort. Le premier groupe débattra le 26 juin et le second le 27 juin. Les observateurs européens avisés que nous sommes vont donc devoir se préparer à enchaîner deux nuits blanches d’affilée. Yeah !

  • Joe Biden, call your office

Joe Biden n’est pas encore officiellement candidat mais il fait déjà l’objet de critiques. Lucy Flores, une ancienne candidate démocrate au poste de lieutenant-gouverneur du Nevada l’accuse de lui avoir témoigné un peu trop d’affection lors d’un meeting en 2014. Elle accuse Biden d’avoir posé ses mains sur ses épaules et de l’avoir embrassée à l’arrière de la tête avant qu’elle ne monte sur scène pour prononcer son discours. D’après elle, un homme n’a pas à envahir ainsi l’espace personnel d’une femme et à l’embrasser sans son consentement.

Vous pouvez lire le témoignage de Lucy Flores, publié dans le New York Magazine, en cliquant sur le lien suivant: An Awkward Kiss Changed How I Saw Joe Biden.

Dans un communiqué, Joe Biden a affirmé qu’il estimait ne jamais avoir agi de façon inappropriée.

  • Kamala Harris veut augmenter le salaire des enseignants

5

Kamala Harris a dévoilé l’un des points de son programme électoral. Elle entend augmenter le salaire moyen des enseignants de $13,500 par an. Un tel plan représenterait un investissement historique du gouvernement fédéral en faveur des enseignants, à l’heure où bon nombre d’entre eux dénoncent des salaires trop bas et un manque de moyens chronique dans les écoles publiques. De nombreux enseignants ont même fait grève dans plusieurs états ces derniers mois. La mesure de Kamala Harris coûterait environ 315 milliards de dollars au gouvernement fédéral en 10 ans, mais elle estime pouvoir la financer grâce à des mesures fiscales garantissant une contribution plus élevée des Américains les plus riches.

LA MISE EN EXAMEN DE LA SEMAINE

Michael Avenatti, l’avocat qui s’est fait connaître du grand public en défendant Stormy Daniels et qui a pendant un temps alimenté les rumeurs de possible candidature à la présidence, a été mis en examen pour tentative d’extorsion de fonds. Il aurait réclamé 20 millions de dollars à l’entreprise Nike en échange de son silence concernant des informations compromettantes qu’il déclarait détenir au sujet de certains employés de la firme.

Stormy Daniels a annoncé qu’elle n’était déjà plus représentée par Avenatti depuis plus d’un mois. Elle déclare avoir changé d’avocat après avoir découvert qu’Avenatti l’avait traitée de manière « extrêmement malhonnête ». Sans plus de précisions.

Michael Avenatti a été arrêté par le FBI, mais a payé une caution de $300,000 pour éviter la détention. Il se déclare innocent.

LE BEST-SELLER DE LA SEMAINE

Becoming. L’autobiographie de Michelle Obama parue en novembre dernier s’est déjà vendue à près de 10 millions d’exemplaires. D’après le Wall Street Journal, le livre devrait bientôt devenir l’autobiographie la plus vendue de l’histoire !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.