WEEKLY NEWS FLASH #182 (ÉDITION SPÉCIALE 4TH OF JULY)

Les Etats-Unis viennent de remporter la Coupe du Monde féminine de football pour la quatrième fois. Les Américaines ont remporté la finale face aux Pays-Bas, 2-0. Félicitations !

Mais venons-en à l’actualité politique. Comme chaque année, la semaine du 4 juillet s’est avérée plutôt calme de ce côté-là. Nous avons enfin pu souffler un peu et nous n’allons pas nous en plaindre. Revenons tout de même brièvement sur la cérémonie controversée organisée par le président Trump à Washington, D.C., ainsi que sur les autres infos à retenir. Bonne lecture.

🎆🇺🇸 HAPPY 4TH OF JULY ! 🇺🇸🎆

1

Cette année, le 4 juillet fut un peu particulier à Washington, D.C. Le président Trump avait effectivement décidé d’y organiser une cérémonie baptisée Salute to America et visant à célébrer la grandeur de l’Amérique et à rendre hommage à ses forces armées. Quelques chars ont donc été exposés dans la capitale américaine, des avions militaires ont survolé le Mall et le président a prononcé un discours au Lincoln Memorial.

Pourquoi la cérémonie organisée par le président Trump était-elle si controversée aux Etats-Unis?

Pour trois raisons principales:

1) Politisation de la fête nationale

En France et en Belgique, un défilé militaire est traditionnellement organisé lors de la fête nationale. Mais ce n’est pas le cas aux Etats-Unis. Beaucoup d’Américains estiment qu’un défilé militaire sous les yeux du président est une pratique plutôt digne de régimes autoritaires tels que ceux de l’ex-Union Soviétique ou de la Chine. Les détracteurs du président voyaient donc d’un très mauvais œil sa volonté de militariser et de politiser une fête nationale qui a habituellement le mérite de rassembler TOUS les Américains autour des valeurs communes qu’ils partagent, ainsi que d’un bon barbecue et d’un feu d’artifice. (Le président a quelque peu rassuré en prononçant un discours non partisan au Lincoln Memorial, lors duquel il a principalement évoqué les grands moments de l’histoire américaine).

2) Coût de l’organisation de l’événement

L’organisation du Salute to America aura coûté plus cher au contribuable américain que ce que lui coûte habituellement l’organisation des cérémonies du 4 juillet à Washington, D.C. (ndlr: un feu d’artifice est organisé chaque année). De plus, c’est le National Park Service, responsable de la gestion du Mall, qui finançait l’organisation de l’événement. D’après le Washington Post, ce sont 2,5 millions de dollars provenant des frais d’entrée réclamés aux visiteurs des parcs nationaux américains qui ont été utilisés à cet effet. De l’argent en principe destiné à l’entretien des parcs et monuments nationaux.

3) Les premières loges réservées aux détenteurs de tickets

Pour pouvoir être bien placé pour écouter le discours de Donald Trump, il fallait se procurer un ticket payant ou recevoir un ticket d’invité de la part de la Maison Blanche ou du Parti Républicain. Toute la zone située devant le Lincoln Memorial – jusqu’à la moitié du plan d’eau qui lui fait face – était encerclée de barrières et accessible uniquement aux personnes munies d’un ticket. Était-il normal qu’un événement organisé à l’occasion de la fête nationale et financé par l’argent du contribuable ne soit pas accessible à tous gratuitement? Était-il normal que tous les citoyens n’aient pas accès à un monument national aussi emblématique que le Lincoln Memorial le jour de la fête nationale?

LA PHRASE DE LA SEMAINE

Someday soon, we will plant the American flag on Mars. (Un jour, bientôt, nous planterons le drapeau américain sur Mars)

Le président Trump lors de son discours du 4 juillet au Lincoln Memorial.

LE TWEET DE LA SEMAINE

2
Traduction: L’Amérique est une idée – plus forte que n’importe quelle armée, plus puissante que n’importe quel dictateur. Elle donne de l’espoir aux personnes les plus désespérées du monde. Elle nous inculque la croyance selon laquelle, peu importe d’où l’on vient, aucun objectif n’est inatteignable. Cela vaut la peine d’être célébré. Joyeux 4 juillet.

LE SONDAGE DE LA SEMAINE

D’après un sondage Gallup, 70% des Américains se disent fiers d’être Américains. Mais ils ne sont que 45% à s’en dire « extrêmement fiers », soit le score le plus bas jamais enregistré. Le sondage montre aussi que les Républicains sont plus nombreux à se dire « extrêmement fiers » d’être Américains que les Démocrates. Seulement 22% des Démocrates se disent extrêmement fiers d’être Américains, contre 76% des Républicains. Gallup souligne que, même durant la présidence de Barack Obama, le pourcentage de Républicains se disant extrêmement fiers d’être Américains n’était jamais descendu sous la barre des 68%.

3

Gallup a aussi interrogé les Américains sur huit aspects différents de la société américaine. 91% des sondés se sont déclarés fiers des avancées scientifiques américaines, 89% de l’armée américaine et 85% de la culture américaine. À l’autre bout de l’échelle, seulement 32% des sondés se sont déclarés fiers du système politique américain.

4

JUSTIN AMASH QUITTE LE PARTI RÉPUBLICAIN !

Le député républicain du Michigan Justin Amash, seul élu républicain ayant appelé au lancement d’une procédure d’impeachment contre Donald Trump après avoir lu le rapport Mueller, a choisi la date symbolique du 4 juillet pour annoncer qu’il « déclarait son indépendance » et quittait le Parti Républicain.

5

Il explique les raisons de son choix dans une tribune publiée par le Washington Post (à lire ici), dans laquelle il affirme que les deux grands partis qui dominent le système politique américain sont aujourd’hui engagés dans une lutte partisane sans limites et que celle-ci représente un danger pour les institutions démocratiques américaines.

Donald Trump a qualifié le départ d’Amash de « bonne nouvelle » pour le Parti Républicain.

6
Traduction: Bonne nouvelle pour le Parti Républicain que l’un des hommes les plus bêtes et déloyaux du Congrès « quitte » le Parti. Pas de collusion, pas d’entrave à la justice! Il savait qu’il ne pourrait pas remporter la nomination pour être de nouveau candidat dans le grand état du Michigan. Il avait déjà un adversaire pour son siège. Un perdant total!

La question qui se pose désormais est de savoir si Justin Amash pourrait se présenter à l’élection présidentielle de 2020 en tant que candidat indépendant ou comme candidat du Parti Libertarien. Nous n’en sommes pour le moment qu’au stade des spéculations, mais la deuxième possibilité semble tout à fait envisageable. Amash n’a jamais caché ses tendances libertariennes et le Parti Libertarien ne cache guère sa volonté de le recruter. Affaire à suivre.

ROAD TO 2020

Même durant la semaine du 4 juillet, la campagne électorale continue…

  • Le sondage de la semaine

Dans un sondage réalisé par CNN après le premier débat démocrate, Joe Biden reste en tête des intentions de vote aux primaires mais chute de 10 points. Kamala Harris fait une importante percée et passe en deuxième position, juste devant Elizabeth Warren et Bernie Sanders.

7

  • L’interview de la semaine

Joe Biden a accordé une interview à CNN. Il y affirme notamment qu’il est « de centre-gauche » comme la plupart des électeurs démocrates. D’après l’ancien vice-président, la majorité des électeurs démocrates restent modérés et ne sont pas devenus des électeurs « très à gauche ». Biden estime que, bien que « brillante », Alexandria Ocasio-Cortez n’est pas représentative des Démocrates et ne pourrait pas gagner une élection dans la plupart des circonscriptions électorales du pays.

Bernie Sanders, l’un des principaux adversaires de Biden aux primaires et le représentant d’une gauche beaucoup plus radicale, a rapidement réagi sur Twitter.

8
Traduction: Je suis fier de travailler avec Alexandria Ocasio-Cortez et beaucoup d’autres Démocrates pour passer le Medicare for All, la fin de la dette étudiante et le Green New Deal. C’est l’agenda dont l’Amérique a besoin – et cela mobilisera les électeurs pour vaincre Donald Trump.
  • John Hickenlooper, call your office

L’ex-gouverneur du Colorado va-t-il bientôt jeter l’éponge? Plusieurs membres importants de son équipe de campagne ont en tout cas récemment quitté le navire, dont le directeur de campagne et le responsable des finances.

  • La photo de la semaine

9

Les candidates à la présidence (hormis l’écrivaine Marianne Williamson) réunies pour une séance photos par le magazine Vogue. C’est la première fois qu’autant de femmes sont candidates à la Maison Blanche.

IN OTHER NEWS THIS WEEK…

En bref,

∗ Les conditions de détention des migrants arrêtés pour avoir pénétré illégalement sur le territoire américain continuent de faire l’objet de nombreuses critiques. Les dessins réalisés par des enfants de 10 et 11 ans détenus dans un centre au Texas ont été dévoilés dans la presse. Tous montrent des personnes enfermées derrière des grillages. Les dessins ont été envoyés par un travailleur social du centre à l’Académie américaine de Pédiatrie, qui les a elle-même transmis à la presse.

10

Un groupe de députés démocrates, dont Alexandria Ocasio-Cortez, a aussi visité deux centres de détention au Texas. Ocasio-Cortez a publié plusieurs tweets pour dénoncer ce qu’elle y avait vu. Elle affirme notamment que des détenues buvaient l’eau des toilettes. Elle a aussi affirmé qu’elle ne s’était pas sentie en sécurité en présence des agents qui escortaient les parlementaires. Certains agents affirment quant à eux que la députée s’est montrée agressive à leur égard et leur a « crié dessus de façon menaçante ».

11
Traduction: Maintenant j’ai vu l’intérieur de ces bâtiments. Ce ne sont pas seulement les enfants. C’est tout le monde. Des gens boivent l’eau des toilettes, des officiers rient devant les membres du Congrès. J’en ai parlé à leurs supérieurs. Ils ont dit « les officiers sont stressés et font parfois les idiots ». Aucune prise de responsabilité.

∗ Les Républicains sont très en colère contre Nike. À la veille du 4 juillet, le Wall Street Journal a révélé que Nike avait décidé de renoncer à commercialiser une chaussure spécialement conçue pour l’Independence Day et sur laquelle figurait la première version du drapeau américain, le Betsy Ross Flag. Les treize étoiles y représentent les treize colonies qui se sont battues pour l’indépendance face aux Britanniques et ont formé les Etats-Unis d’Amérique.

12

D’après le Wall Street Journal, Nike a décidé de renoncer à commercialiser la chaussure après que l’ancien joueur de football américain Colin Kaepernick ait fait savoir qu’il considérait ce drapeau comme un symbole offensant parce qu’il était utilisé à l’époque où l’esclavage était encore pratiqué aux Etats-Unis.

De nombreux élus républicains ont immédiatement critiqué la décision de Nike sur les réseaux sociaux. Sur Twitter, Jeb Bush a affirmé qu’il s’agissait de l’ « une des décisions les plus idiotes prises par une entreprise ces dernières années ». Ted Cruz a écrit ironiquement que « c’est une bonne chose que Nike ne veuille vendre des chaussures qu’aux personnes qui haïssent le drapeau américain » et a affirmé qu’il n’achèterait plus aucun produit de la marque. Le député du Texas Dan Crenshaw a affirmé que ceux qui étaient offensés par le drapeau de la révolution américaine feraient mieux d’aller vivre à Cuba. Son tweet a déjà été partagé plus de 30,000 fois.

13
Traduction: Si vous êtes offensé par une chaussure célébrant le drapeau de la Révolution Américaine, c’est une bonne indication que vous feriez mieux de vivre dans un espace sécurisé permanent. Ou à Cuba.

Le gouverneur républicain de l’Arizona Doug Ducey a quant à lui annoncé que la décision de Nike était « honteuse » et qu’il allait annuler la décision de financer partiellement la construction d’une nouvelle usine Nike en Arizona.

Enfin, le leader des Républicains au Sénat, Mitch McConnell, a célébré le 4 juillet en partageant une photo du drapeau de la discorde sur son compte Twitter.

14

∗ Il faisait 90°F (32°C) à Anchorage, Alaska, pour le 4 juillet. Du jamais vu. La température la plus haute jamais enregistrée à Anchorage était jusqu’ici de 85°F (29,5°C). C’était en 1969 !

∗ Le sud de la Californie a été secoué par deux puissants tremblements de terre survenus respectivement jeudi et vendredi. L’épicentre des deux séismes (respectivement 6,4 et 7,1 sur l’échelle de Richter) était situé près de la ville de Ridgecrest. Les secousses ont été ressenties jusqu’à Los Angeles et Las Vegas.

15

Il n’y a heureusement que des dégâts matériels à déplorer. Des répliques pourraient encore avoir lieu.

∗ La Floride est envahie par les iguanes, à tel point que les autorités de l’état invitent désormais les habitants à tuer les reptiles qu’ils aperçoivent dans leurs jardins. Les iguanes verts sont considérés comme une espèce invasive en Floride. Ils ne sont pas originaires de la région, mais le climat floridien leur convient parfaitement. Probablement introduits depuis l’Amérique du Sud, leur nombre ne cesse d’augmenter. Et cela pose un certain nombre de problèmes. Ils creusent notamment des tunnels qui endommagent les trottoirs, les digues et les fondations des maisons. Leurs déjections polluent aussi les trottoirs et les lieux publics. Et ils peuvent transmettre la salmonelle aux humains.

∗ Pour terminer, signalons que le Venezuela célébrait lui aussi sa fête nationale cette semaine, le 5 juillet. L’occasion pour nous de mentionner la publication d’un rapport de la commission des droits de l’homme de l’ONU consacré à la situation dans le pays. Le rapport dénonce notamment des milliers d’exécutions arbitraires et la torture imposée aux prisonniers politiques – simulations de noyade, chocs électriques, femmes menacées de viol, etc. Les Etats-Unis, via leur Secrétaire d’Etat Mike Pompeo, ont une nouvelle fois réitéré leur soutien à Juan Guaído et réaffirmé que Nicolas Maduro devait quitter le pouvoir. Mais la situation politique ne semble plus guère évoluer sur place.

 

 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.