WEEKLY NEWS FLASH #202 (THANKSGIVING EDITION đŸŠƒđŸŒœ)

La semaine qui vient de s’Ă©couler fut Ă  la fois celle de Thanksgiving et celle de Conan, le nouveau hĂ©ros de l’AmĂ©rique. En d’autres mots, une semaine un peu plus lĂ©gĂšre et festive que d’habitude. Ce qui, de temps Ă  autre, ne fait pas de mal.

THANKSGIVING IN AMERICA

46 millions ou le nombre de dindes consommées aux Etats-Unis le jour de Thanksgiving.

55,3 millions ou le nombre d’AmĂ©ricains qui se dĂ©placent pour passer Thanksgiving en famille. Ci-dessous, les images toujours impressionnantes du trafic en Californie Ă  la veille des retrouvailles familiales.

THANKSGIVING IN AFGHANISTAN

Le président Trump a effectué une visite surprise aux troupes américaines déployées en Afghanistan pour Thanksgiving.

C’Ă©tait la toute premiĂšre fois que le prĂ©sident se rendait en Afghanistan depuis le dĂ©but de son mandat. Il en a profitĂ© pour annoncer la reprise des nĂ©gociations avec les Talibans.

LA DÉCLARATION DE LA SEMAINE

I expect this pardon will be very popular with the media. After all, turkeys are closely related to vultures. (Je m’attends Ă  ce que cette grĂące prĂ©sidentielle soit trĂšs populaire auprĂšs des mĂ©dias. AprĂšs tout, les dindes sont trĂšs proches des vautours)

Le président Trump lors de la traditionnelle cérémonie de la grùce de la dinde à la Maison Blanche.

THANKSGIVING IN HONG KONG

1

Des milliers de manifestants se sont rassemblĂ©s Ă  proximitĂ© du consulat amĂ©ricain de Hong Kong le jour de Thanksgiving pour remercier les Etats-Unis d’avoir adoptĂ© le Hong Kong Human Rights And Democracy Act. Cette nouvelle lĂ©gislation, qui permettra notamment de sanctionner les individus responsables de violations des droits de l’homme Ă  Hong Kong, a Ă©tĂ© rĂ©cemment adoptĂ©e par le CongrĂšs et signĂ©e cette semaine par le prĂ©sident Trump. (Ce dernier avait laissĂ© entendre qu’il pourrait y opposer son veto, mais il ne l’a finalement pas fait).

Les manifestants hongkongais ont une nouvelle fois brandi des drapeaux amĂ©ricains et entonnĂ© l’hymne national des Etats-Unis, comme le montre cette vidĂ©o du South China Morning Post.

Le ministre chinois des Affaires ÉtrangĂšres a accusĂ© les Etats-Unis d’intervenir dans les affaires domestiques chinoises et de « soutenir des criminels violents ».

LE HÉROS DE LA SEMAINE

Quelques jours avant de célébrer Thanksgiving, les Américains ont enfin pu faire la connaissance de leur nouveau héros, dont une seule photo avait jusque-là été déclassifiée.

Nous parlons Ă©videmment de Conan, le chien qui s’est blessĂ© en poursuivant Abou Bakr Al-Baghdadi dans un tunnel lors du raid ayant conduit Ă  la mort du leader de l’Etat Islamique en Syrie.

Conan, aujourd’hui totalement rĂ©tabli, a Ă©tĂ© reçu par le vice-prĂ©sident Mike Pence et le prĂ©sident Trump dans le Bureau Ovale. Le prĂ©sident lui a mĂȘme remis une mĂ©daille pour sa bravoure.

2

Conan a ensuite Ă©tĂ© prĂ©sentĂ© Ă  la presse dans le jardin de la Maison Blanche. Les journalistes avaient Ă©tĂ© convoquĂ©s pour un « Ă©vĂ©nement surprise ». Conan a Ă©videmment Ă©tĂ© filmĂ© et photographiĂ© sous tous les angles. Le prĂ©sident Trump l’a dĂ©crit comme « probablement le chien le plus cĂ©lĂšbre du monde ». Il a aussi expliquĂ© en plaisantant aux journalistes qu’ils Ă©taient en sĂ©curitĂ© parce que Conan n’Ă©tait pas dans un mauvais jour, mais qu’il pourrait vaincre en duel n’importe quel homme non armĂ©.

Si le prĂ©sident et la First Lady sont restĂ©s Ă  distance respectable du chien, ce n’est pas le cas de Mike Pence, dont on sait qu’il aime beaucoup les animaux. Et il nous a semblĂ© assez Ă©vident que Conan apprĂ©ciait beaucoup le vice-prĂ©sident…..

LA LOI DE LA SEMAINE

Conan aura certainement Ă©tĂ© heureux d’apprendre que la torture infligĂ©e aux animaux est dĂ©sormais un crime fĂ©dĂ©ral aux Etats-Unis. Le prĂ©sident Trump a effectivement signĂ© cette semaine le PACT Act (abrĂ©viation de Preventing Animal Cruelty and Torture Act), une nouvelle loi qui fait de la torture infligĂ©e aux animaux un crime fĂ©dĂ©ral passible de fortes amendes et, dans certains cas, d’une peine pouvant aller jusqu’à sept ans de prison. La lĂ©gislation avait Ă©tĂ© rĂ©cemment adoptĂ©e par les deux chambres du CongrĂšs.

Des lois punissant la torture animale existaient dĂ©jĂ  dans les diffĂ©rents Ă©tats amĂ©ricains, mais curieusement pas au niveau fĂ©dĂ©ral (sauf si l’auteur des violences filmait ses actes dans le but de revendre ensuite les vidĂ©os). Les auteurs d’actes de torture sur des animaux Ă©taient donc susceptibles d’Ă©chapper Ă  toute poursuite judiciaire s’ils passaient Ă  l’acte sur des terres appartenant Ă  l’Ă©tat fĂ©dĂ©ral. Ce ne sera dĂ©sormais plus le cas.

LE PHOTOMONTAGE DE LA SEMAINE

Sans aucune explication, le prĂ©sident Trump a publiĂ© sur Twitter ce photomontage de son visage sur le corps de Rocky Balboa…

5

LES DERNIÈRES NOUVELLES DE L’IMPEACHMENT INQUIRY

Pas grand-chose Ă  signaler cette semaine.

Le House Intelligence Committee transmettra bientĂŽt un rapport prĂ©sentant les conclusions de son enquĂȘte au House Judiciary Committee, qui aura la charge de dĂ©cider s’il y a lieu de rĂ©diger un acte d’accusation contre le prĂ©sident Trump.

Le prĂ©sident du House Judiciary Committee, Jerry Nadler, a annoncĂ© qu’une audition publique aurait lieu le 4 dĂ©cembre pour discuter des « bases historiques et constitutionnelles de l’impeachment ». Plusieurs juristes et constitutionnalistes y participeront. Jerry Nadler a Ă©galement invitĂ© le prĂ©sident Trump et/ou ses avocats Ă  participer Ă  l’audition s’ils le dĂ©sirent.

ROAD TO 2020

Les candidats Ă  l’Ă©lection prĂ©sidentielle ont fait une petite pause pour Thanksgiving, mais la campagne a repris ce week-end. Joe Biden vient notamment d’entamer une tournĂ©e baptisĂ©e No Malarkey Tour en Iowa.

  • Le mot de la semaine

MALARKEY. Ce mot un peu dĂ©suet, qui a semble-t-il connu son heure de gloire au dĂ©but du vingtiĂšme siĂšcle, peut ĂȘtre utilisĂ© pour dĂ©signer un discours insensĂ©, stupide ou peu sincĂšre. Ou tout cela Ă  la fois. C’est un mot qu’affectionne particuliĂšrement Joe Biden. À tel point qu’il a dĂ©cidĂ© de parcourir l’Iowa Ă  bord d’un autocar sur lequel on peut lire le slogan No Malarkey!.

3

Le No Malarkey! de Joe Biden semble tout autant s’adresser Ă  Donald Trump et Ă  ses mensonges rĂ©pĂ©tĂ©s qu’Ă  plusieurs de ses adversaires Ă  l’investiture dĂ©mocrate, notamment Bernie Sanders et Elizabeth Warren. Biden accuse en effet rĂ©guliĂšrement Sanders et Warren de faire des promesses impossibles Ă  tenir aux Ă©lecteurs.

  • Le sondage de la semaine

Intentions de vote à la primaire démocrate du New Hampshire (Sondage Suffolk/Boston Globe)

Bernie Sanders 16%

Elizabeth Warren 14%

Pete Buttigieg 13%

Joe Biden 12%

Tulsi Gabbard 6%

Andrew Yang 4%

Kamala Harris 3%

Cory Booker 2%

Tom Steyer 2%

Steve Bullock 1%

JuliĂĄn Castro 1%

John Delaney 1%

Amy Klobuchar 1%

Deval Patrick 1%

  • Le podcast de la semaine

What’s the future of the Republican party?

Dans ce podcast, The Economist dresse intelligemment le portrait des trois autres candidats rĂ©publicains Ă  la prĂ©sidence – Bill Weld, Joe Walsh et Mark Sanford* – et leur donne la parole. Cela ne dure qu’une petite demi-heure et c’est trĂšs instructif. Nous vous le recommandons.

*Mark Sanford a mis un terme à sa campagne présidentielle aprÚs que le podcast ait été enregistré

LE TWEET DE LA SEMAINE

Le tweet de Thanksgiving de Michelle Obama. Les filles du 44Ăšme prĂ©sident des Etats-Unis ont bien grandi…

4


BONUS – L’ARTICLE DE LA SEMAINE 🩝

This raccoon could have been a president’s Thanksgiving meal. It became a White House pet instead.

Cet article raconte l’histoire du raton-laveur qui a vĂ©cu Ă  la Maison Blanche avec le prĂ©sident Calvin Coolidge. Il avait Ă©tĂ© envoyĂ© Ă  la Maison Blanche dans une boĂźte en novembre 1926 par un rĂ©sident du Mississippi qui suggĂ©rait au prĂ©sident de le manger comme repas de Thanksgiving ! L’article nous apprend que dans les annĂ©es 1920, il n’Ă©tait pas si rare de consommer de la viande de raton-laveur dans certaines rĂ©gions des Etats-Unis. Leur fourrure Ă©tait aussi trĂšs frĂ©quemment utilisĂ©e pour fabriquer des manteaux. Mais Calvin Coolidge et son Ă©pouse, qui aimaient beaucoup les animaux, ont refusĂ© de manger le raton-laveur. Ils l’ont baptisĂ©e Rebecca et l’ont gardĂ©e comme animal de compagnie.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.