WEEKLY NEWS FLASH #116

La Russie, la Corée du Nord, le licenciement de David Shulkin, les manifestations à Sacramento après la mort d’un jeune homme noir abattu par la police… Bienvenue dans votre Weekly News Flash

LES ÉTATS-UNIS EXPULSENT 60 DIPLOMATES RUSSES

3

Le président Trump a ordonné l’expulsion de 60 diplomates russes du territoire américain. Ils sont suspectés d’être en réalité des agents des services de renseignement russes. 48 d’entre eux travaillaient à l’ambassade russe à Washington et 12 à la mission russe auprès des Nations Unies, à New York. La Maison Blanche a aussi annoncé que le consulat russe de Seattle allait être fermé, en raison de sa proximité avec une base militaire et le siège de l’entreprise Boeing.

De nombreux autres pays, essentiellement des pays membres de l’Union européenne, ont eux aussi annoncé qu’ils allaient expulser des diplomates russes. Toutes ces expulsions sont une réponse à l’empoisonnement d’un ex-espion russe au Royaume-Uni le 4 mars dernier. Le Royaume-Uni accuse le gouvernement russe d’être responsable de cet empoisonnement. D’après la Première Ministre Theresa May, nous venons d’assister à « la plus large expulsion collective d’agents de renseignement russes de l’histoire ».

La Russie a rapidement répliqué, indiquant qu’elle allait expulser 60 diplomates américains et fermer le consulat américain de Saint-Pétersbourg.

LA RENCONTRE DE LA SEMAINE

Kim Jong-Un s’est rendu à Pékin pour rencontrer le président chinois Xi Jinping. Il s’agissait du premier voyage à l’étranger du dictateur nord-coréen depuis son arrivée au pouvoir en 2011. D’après la presse chinoise, les deux hommes auraient évoqué la question de la dénucléarisation de la péninsule coréenne et Kim Jong-Un aurait déclaré être prêt à renoncer à ses armes nucléaires « sous certaines conditions ».

1

Après avoir envoyé une délégation aux Jeux Olympiques de Pyeongchang, Kim Jong-Un semble donc poursuivre sa grande opération séduction. Après Xi Jinping, il devrait rencontrer le président sud-coréen Moon Jae-In le 27 avril lors d’un sommet historique. Ensuite, ce sera au tour de Donald Trump. Ce dernier a annoncé sur Twitter que Xi Jinping l’avait contacté pour lui dire que sa rencontre avec Kim Jong-Un s’était bien déroulée. Le président américain a ajouté qu’il pensait que Kim Jong-Un ferait « ce qui est bon pour son peuple et pour l’humanité » et qu’il était impatient de le rencontrer. Rappelons tout de même qu’il y a des camps de concentration en Corée du Nord…

2
Traduction: Pendant des années et sous de nombreuses administrations, tout le monde a dit que la paix et la dénucléarisation de la Péninsule Coréenne étaient impossibles. Il y a désormais de bonnes chances que Kim Jong Un fasse ce qui est bon pour son peuple et pour l’humanité. J’attends avec impatience notre rencontre!

LE LICENCIEMENT DE LA SEMAINE

David Shulkin quitte le navire. Donald Trump a annoncé le départ de son Secrétaire aux Anciens Combattants cette semaine. Shulkin affirme qu’il a été licencié, la Maison Blanche affirme qu’il a démissionné. La première version est bien plus vraisemblable.

David Shulkin est le deuxième ministre à quitter le Cabinet Trump ce mois-ci, après le Secrétaire d’Etat Rex Tillerson ! Plusieurs membres de l’équipe de Donald Trump à la Maison Blanche ont également démissionné ces dernières semaines. Le sentiment de chaos au sein de l’administration Trump est donc plus vivace que jamais.

Depuis le début de la présidence Trump, quatre ministres ont déjà quitté leur poste: Tom Price, John Kelly (pour devenir chef de cabinet à la Maison Blanche), Rex Tillerson et David Shulkin.

Pour en revenir à David Shulkin, sa nomination au poste de Secrétaire aux Anciens Combattants avait été unanimement confirmée par le Sénat (100-0). Les choses se sont compliquées lorsque la presse a révélé qu’il avait passé une bonne partie de son temps lors d’un voyage officiel à Londres à faire du tourisme avec son épouse aux frais du contribuable. Néanmoins, Shulkin semblait avoir conservé la confiance de la majorité des membres du Congrès, y compris Démocrates, qui ont salué son travail. Il était aussi très soutenu par de nombreuses associations de vétérans.

David Shulkin affirme que si la Maison Blanche l’a licencié, c’est parce qu’il s’opposait à une privatisation des hôpitaux gérés par son ministère. Il a d’ailleurs rédigé une carte blanche parue dans le New York Times et intitulée Privatizing the V.A. will hurt veterans. Il y écrit notamment que ceux qui sont favorables à la privatisation des hôpitaux gérés par le Département aux Anciens Combattants ont tout fait pour le pousser vers la sortie.

They saw me as an obstacle to privatization who had to be removed. That is because I am convinced that privatization is a political issue aimed at rewarding select people and companies with profits, even if it undermines care for veterans. (Ils me voyaient comme un obstacle à la privatisation qui devait être écarté. Et ceci parce que je suis convaincu que la privatisation est une question politique destinée à récompenser certaines personnes et certaines compagnies avec des profits, même si cela diminue la qualité des soins apportés aux vétérans)

The private sector, already struggling to provide adequate access to care in many communities, is ill-prepared to handle the number and complexity of patients that would come from closing or downsizing V.A. hospitals and clinics, particularly when it involves the mental health needs of people scarred by the horrors of war. (Le secteur privé, qui a déjà du mal à fournir un accès adéquat aux soins dans de nombreuses communautés, n’est pas préparé à gérer le nombre et la complexité des patients qui arriveraient suite à la fermeture ou à la diminution des hôpitaux et cliniques du Département, particulièrement lorsque cela implique les besoins en santé mentale de gens traumatisés par les horreurs de la guerre)

David Shulkin critique aussi le climat « toxique, chaotique et irrespectueux » à Washington. Et il conclut pas ces mots:

As I prepare to leave government, I am struck by a recurring thought: It should not be this hard to serve your country. (Alors que je me prépare à quitter le gouvernement, je ne peux cesser de penser: Cela ne devrait pas être si difficile de servir son pays)

Donald Trump a annoncé son intention de nommer Ronny Jackson pour remplacer David Shulkin. Ronny Jackson est un militaire et son médecin officiel à la Maison Blanche. Pour ceux qui s’en souviennent, c’est lui qui s’était exprimé lors d’une conférence de presse pour présenter les excellents résultats de la visite médicale du président au début de l’année. Ronny Jackson travaille comme médecin du président à la Maison Blanche depuis 2013. Il avait été nommé à ce poste par Barack Obama. Si personne ne semble contester ses qualités de médecin, beaucoup d’observateurs se demandent s’il a l’expérience requise pour gérer le deuxième plus grand ministère du pays. En attendant que la nomination de Ronny Jackson soit confirmée par le Sénat, c’est Robert Wilkie, qui travaille au Département de la Défense, qui assurera l’intérim à la tête du Département aux Anciens Combattants.

LA PHOTO DE LA SEMAINE

Donald Trump salue Hope Hicks à l’issue de son dernier jour de travail à la Maison Blanche.

President Trump Departs White House For Ohio

LE CHIFFRE DE LA SEMAINE

$779,000 ou le montant des dons récoltés par la NRA au mois de février. C’est le triple du mois précédent. Et la fusillade de Parkland n’y serait pas étrangère. En effet, les dons les plus importants ont été recueillis par la NRA durant la seconde partie du mois, après que la fusillade ait eu lieu et que les lycéens aient commencé à se mobiliser pour réclamer une modification de la législation sur les armes à feu. D’après le Center for Responsive Politics, le nombre de personnes ayant fait un don à la NRA a augmenté de 500% dans les sept jours suivant la fusillade de Parkland (comparé au nombre de donateurs la semaine précédente).

LE SCANDALE DE LA SEMAINE

La députée démocrate Elizabeth Esty est dans la tourmente. Le Washington Post vient de révéler qu’elle n’avait pas immédiatement licencié son chef de cabinet après que celui-ci ait menacé de mort l’une de ses collègues avec laquelle il entretenait une relation amoureuse.

Anna Kain travaillait comme conseillère d’Elizabeth Esty et entretenait une liaison avec le chef de cabinet de celle-ci, Tony Baker. Elle affirme que celui-ci était régulièrement violent avec elle, y compris sur leur lieu de travail. Et qu’il a fini par la menacer de mort au téléphone. Kain a fourni l’enregistrement d’un appel téléphonique datant de 2016 au Washington Post. On y entend Tony Baker la menacer.

You better fucking reply to me or I will fucking kill you. (Tu as intérêt à me répondre ou je te tue)

Kain dit avoir alerté la police. Elizabeth Esty a été informée de l’affaire quelques jours plus tard mais a choisi de ne pas licencier Tony Baker. Anna Kain dit pourtant l’avoir informée que celui-ci l’avait aussi frappée et agressée sexuellement à plusieurs reprises. Tony Baker a continué de travailler comme chef de cabinet d’Esty pendant trois mois. Il a ensuite finalement quitté son poste mais la députée a pris soin de rédiger une lettre de recommandation élogieuse pour l’aider à retrouver un autre emploi. Elle a aussi accepté de signer un document légal lui interdisant d’évoquer les raisons de son départ. Tony Baker a retrouvé un emploi au sein d’une organisation militant pour une réforme de la législation sur les armes à feu.

Notons que, de son côté, Tony Baker déclare qu’il était alcoolique à l’époque mais qu’il a désormais cessé de boire et qu’il suit un traitement psychologique.

PS: L’an dernier, Elizabeth Esty avait, comme plusieurs de ses collègues, réclamé la démission de John Conyers, député démocrate accusé d’avoir agressé sexuellement plusieurs de ses collaboratrices.

Last minute: Elizabeth Esty vient d’annoncer ce lundi qu’elle ne serait pas candidate à sa propre réélection lors des élections de mi-mandat en novembre prochain.

LE SONDAGE DE LA SEMAINE

Pourquoi les Américains s’identifient-ils à un parti politique plutôt qu’à un autre? C’est la question sur laquelle s’est penchée le Pew Research Center. Pour les Républicains comme pour les Démocrates, la réponse la plus fréquente est le fait de penser que les politiques défendues par le parti auquel ils s’identifient sont meilleures pour le pays que celles défendues par le parti adverse. Tout simplement.

Cependant – et c’est intéressant – chez les Indépendants qui déclarent pencher davantage vers l’un des deux grands partis, la motivation négative est plus souvent mentionnée que la motivation positive. Autrement dit, la majorité des Indépendants qui penchent vers l’un des deux partis disent que cela s’explique moins par leur adhésion aux positions de ce parti que par leur rejet de celles de l’autre parti.

Autre point intéressant: 37% des Démocrates déclarent que l’une des raisons de leur appartenance au parti est la loyauté, c’est-à-dire le fait qu’ils ont toujours été Démocrates. Par comparaison, seulement 25% des Républicains citent la loyauté comme l’une des raisons importantes de leur adhésion au GOP.

5

À PROPOS DU CENSUS 2020…

Vous n’ignorez sans doute pas qu’un recensement est organisé tous les dix ans aux Etats-Unis. Il est demandé à tous les habitants du pays de compléter un formulaire dans lequel ils doivent fournir des informations telles que leur race ou le type de logement dans lequel ils résident. Le dernier recensement a eu lieu en 2010 et le prochain est donc prévu pour 2020.

Le recensement est important puisque les informations recueillies sont utilisées pour déterminer, entre autres, le nombre de députés auquel chaque état a droit à la Chambre des Représentants ou le montant des contributions fédérales que reçoit chaque état pour le financement de certains programmes tels que Medicaid. Il semble donc important que les données recueillies par le Département du Commerce (qui est en charge de l’organisation du recensement) soient les plus exactes possibles.

Or, le Département du Commerce vient d’annoncer qu’à la demande du Département de la Justice, une question sur la citoyenneté serait ajoutée au questionnaire en 2020. Les personnes complétant le formulaire devront indiquer si elles ont ou non la nationalité américaine (ndlr: le recensement concerne toutes les personnes vivant aux Etats-Unis, pas uniquement les citoyens américains). La décision est très critiquée. Ses détracteurs craignent que les immigrants, notamment ceux qui ne sont pas en règle, refusent de remplir le questionnaire de peur d’être arrêtés. Les chiffres du recensement pourraient alors être faussés, sous-estimant le nombre d’immigrants vivant dans les différents états américains.

Xavier Becerra, Attorney General de Californie, a d’ores et déjà annoncé que son état allait porter la question devant les tribunaux pour tenter d’empêcher l’administration Trump d’inclure la question de la citoyenneté dans le recensement de 2020.

MEANWHILE, IN SACRAMENTO…

La mort d’un jeune homme noir abattu par la police de Sacramento suscite l’émoi depuis plusieurs jours dans la capitale de la Californie. Stephon Clark, 22 ans, a été tué le 18 mars dans le jardin de sa grand-mère où il s’était réfugié alors que la police l’avait pris en chasse, le suspectant d’avoir brisé les vitres de plusieurs voitures. Les deux policiers qui ont tiré sur Clark (dont l’un est afro-américain) ont déclaré qu’ils pensaient que celui-ci était armé et qu’il menaçait de leur tirer dessus. Pourtant, aucune arme n’a été retrouvée près du corps de Clark. Il avait seulement un téléphone à la main, que les policiers auraient donc pris pour une arme.

L’autopsie du corps de Stephon Clark, réclamée par sa famille, a révélé que les policiers lui avaient tiré dessus à huit reprises alors qu’il ne leur faisait pas face, ce qui ne colle évidemment pas avec la version des policiers selon laquelle il était en train de les menacer. Deux balles l’ont atteint à la nuque, quatre dans le bas du dos, une dans la jambe et une au niveau de l’aisselle.

Des manifestations ont éclaté dans la ville après la mort de Clark. Les manifestants ont notamment pénétré dans la salle du conseil municipal, interrompant une réunion. Ils ont brandi leurs téléphones portables en criant « Est-ce que ceci ressemble à une arme à feu? ». La réunion du conseil municipal a été suspendue, le maire affirmant qu’il ne pouvait pas garantir la sécurité des participants.

Des manifestants ont également bloqué à deux reprises les entrées du stade dans lequel l’équipe de NBA de la ville, les Sacramento Kings, jouaient. Les matchs ont eu lieu mais tous les supporters n’ont pas pu y assister.

AND MEANWHILE, IN ARIZONA…

Le gouverneur de l’Arizona, Doug Ducey, a déclaré que la firme Uber ne pourrait plus tester ses véhicules automobiles autonomes sur les routes de son état jusqu’à nouvel ordre. La décision fait suite à la mort d’un piéton renversé par un véhicule autonome Uber le 18 mars dernier. Doug Ducey avait pourtant pris la décision en 2015 d’autoriser Uber à procéder à des tests de ses voitures autonomes en Arizona.

L’OPÉRATION CHIRURGICALE DE LA SEMAINE

L’acteur et ex-gouverneur de Californie Arnold Schwarzenegger a subi une opération du cœur cette semaine. Il s’agissait de remplacer une valve pulmonaire. L’opération se serait bien déroulée. Schwarzenegger récupère à l’hôpital Cedars-Sinai de Los Angeles.

LA RECONVERSION DE LA SEMAINE

Susan Rice, ex-conseillère à la sécurité nationale du président Obama, rejoint le conseil d’administration de Netflix.

LE LIVRE DE LA SEMAINE

Tim Scott et Trey Gowdy, respectivement sénateur et député de Caroline du Sud, ont rédigé un livre consacré à leur amitié et aux divisions qui traversent la société américaine.

7

Le message principal de Unified consiste à rappeler que, même si beaucoup de citoyens semblent avoir perdu de vue cette réalité, ce qui rassemble tous les Américains est plus important que ce qui les divise. Scott et Gowdy disent penser que leur amitié inattendue, entre un avocat blanc et un descendant d’esclaves dans un état du Sud, peut servir d’exemple. Ils disent espérer que leur histoire incitera les Américains à aller vers ceux qui sont différents et à tenter de développer des amitiés inattendues qui permettront d’apaiser les tensions au sein de la société.

Pour faire la promotion de leur livre, Scott et Gowdy ont réalisé une petite vidéo assez sympathique. Trey Gowdy tient notamment à ce que tout le monde sache que son ami est toujours célibataire. Si certaines de nos lectrices veulent lui faire parvenir leur C.V. … 😜

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.