WEEKLY NEWS FLASH #120

Cette semaine, Mike Pompeo est officiellement devenu Secrétaire d’Etat, la Chambre des Représentants a clôturé son enquête sur la Russie et Donald Trump a répondu à Kanye West sur Twitter. Entre autres. 

L’ÉVÉNEMENT DE LA SEMAINE

La visite d’état d’Emmanuel Macron à Washington. Pour tout savoir à ce sujet, lisez notre article Retour sur la visite d’état du président Macron à Washington.

LE MOMENT HISTORIQUE DE LA SEMAINE

2

Ce n’est pas vraiment de la politique américaine mais nous ne pouvons pas ne pas évoquer la rencontre entre Moon Jae-In et Kim Jong-Un qui a eu lieu cette semaine dans la zone démilitarisée (DMZ) qui sépare la Corée du Sud de la Corée du Nord. D’autant plus que cette rencontre est un prélude à celle qui devrait bientôt avoir lieu entre Kim Jong-Un et Donald Trump.

Cela faisait plus de dix ans que les dirigeants de la Corée du Sud et de la Corée du Nord ne s’étaient pas rencontrés. Kim Jong-Un a symboliquement traversé la frontière pour aller serrer la main de Moon Jae-In, devenant ainsi le premier dirigeant nord-coréen à mettre un pied en Corée du Sud !

Après avoir longuement discuté, les deux dirigeants ont signé la Déclaration de Panmunjom pour la paix, la prospérité et l’unification de la péninsule coréenne, dans laquelle ils s’engagent notamment à :

∗ Mettre officiellement fin à la guerre de Corée. La déclaration proclame d’ailleurs qu’ « une nouvelle ère de paix a commencé ».

∗ Dénucléariser totalement la péninsule coréenne.

La déclaration mentionne aussi que le président sud-coréen Moon Jae-In a accepté une invitation à visiter Pyongyang à l’automne prochain.

Pour ceux que cela intéresse, il est possible de lire l’entièreté de la déclaration de Panmunjom, traduite en anglais, en cliquant ici.

Le dessert de la discorde. Le Japon s’est officiellement plaint auprès de la Corée du Sud au sujet du dessert servi au sommet réunissant Moon Jae-In et Kim Jong-Un. Il s’agissait de ce gâteau à la mangue sur lequel figurait la carte d’une Corée réunifiée.

3

Problème? Certains îles représentées sur la carte font l’objet d’une dispute entre la Corée du Sud et le Japon, qui estiment tous deux que ces îles leur appartiennent. Elles sont appelées Dokdo par les Coréens et Takeshima par les Japonais.

LES PHOTOS DE LA SEMAINE

Pendant ce temps-là, la Maison Blanche a dévoilé des photos de la rencontre entre Kim Jong-Un et Mike Pompeo. Cette rencontre a eu lieu il y a quelques semaines à Pyongyang.

45

LA CONFIRMATION DE LA SEMAINE

En parlant de Mike Pompeo… Sa nomination au poste de Secrétaire d’Etat vient d’être confirmée par le Sénat (57-42). Tous les sénateurs républicains ont voté en faveur de cette nomination, tout comme six sénateurs démocrates (Bill Nelson, Joe Manchin, Joe Donnelly, Heidi Heitkamp, Doug Jones, Claire McCaskill) et le sénateur indépendant Angus King.

Notez que le sénateur républicain Rand Paul a donc finalement voté en faveur de la nomination de Mike Pompeo, alors qu’il avait voté contre sa nomination au poste de directeur de la CIA l’an dernier et qu’il avait juré qu’il s’opposerait également à sa nomination au poste de Secrétaire d’Etat. Dans un communiqué, Rand Paul affirme que Mike Pompeo lui a assuré que la guerre en Irak avait été une erreur et qu’il serait temps de retirer les troupes américaines d’Afghanistan. Ce qui ne correspond pourtant pas aux déclarations passées et même récentes de Pompeo. 13

Sa nomination à peine confirmée, Mike Pompeo s’est immédiatement envolé pour son premier déplacement à l’étranger. Il s’est rendu à Bruxelles pour représenter les Etats-Unis lors d’une réunion des ministres des affaires étrangères de l’OTAN. Il se rendra ensuite en Arabie Saoudite, en Israël et en Jordanie.

L’AUTRE CONFIRMATION DE LA SEMAINE

Le Sénat a également voté en faveur de la nomination de Richard Grenell au poste d’ambassadeur des Etats-Unis en Allemagne (56-42).

LE RAPPORT DE LA SEMAINE

Le comité du renseignement de la Chambre des Représentants a terminé son enquête sur la Russie. C’est la première des différentes enquêtes concernant les actions russes au cours de la campagne électorale américaine de 2016 à se terminer. Une autre enquête se poursuit au Sénat, tout comme celle du procureur Mueller.

Le comité a publié un rapport de 253 pages présentant les conclusions de son enquête. Ou du moins les conclusions défendues par les membres républicains du comité. Un  document complémentaire, présentant les points de désaccord des membres démocrates du comité, a également été rendu public.

Que faut-il retenir? Essentiellement, que les Républicains confirment que la Russie a bien interféré dans la campagne électorale mais affirment qu’ils n’ont trouvé aucune preuve de collusion entre la Russie et l’équipe de Donald Trump. Le comité remet même en cause l’idée selon laquelle Vladimir Poutine voulait faciliter l’élection de Donald Trump en interférant dans la campagne. Une conclusion pourtant partagée par toutes les agences de renseignement américaines. Le rapport estime que le but de la Russie était de déstabiliser la démocratie américaine et d’exacerber les tensions au sein de la société américaine, mais pas spécialement d’aider Trump à l’emporter. Le rapport n’est pas pour autant totalement complaisant à l’égard de l’équipe de campagne de Donald Trump, estimant qu’elle a fait preuve de « fautes de jugement » à plusieurs reprises, notamment en acceptant une rencontre avec une avocate russe à la Trump Tower.

Les députés démocrates ne sont pas d’accord avec ces conclusions. Selon eux, la Russie voulait aider Donald Trump et suffisamment d’éléments permettent de penser qu’il y a eu collusion entre la Russie et l’équipe du candidat Trump. Les Démocrates accusent aussi les Républicains, majoritaires au sein du comité, d’avoir bâclé l’enquête, en refusant notamment de convoquer certains témoins et d’exiger l’accès à certains documents.

LA PROPOSITION DE LOI DE LA SEMAINE

Alors que le président Trump critique de plus en plus ouvertement le procureur Mueller, certains députés et sénateurs sont inquiets à l’idée qu’il puisse le licencier. C’est pourquoi une proposition de loi visant à protéger Robert Mueller a été examinée et adoptée par le Senate Judiciary Committee. Ce Special Counsel Independence & Integrity Act rendrait très compliqué pour un président des Etats-Unis de licencier un procureur spécial enquêtant à son sujet sans raisons valables. Le procureur licencié par le président aurait en effet dix jours pour contester son licenciement devant les tribunaux.

Tous les Démocrates membres du comité ont voté en faveur de la proposition de loi, tout comme quatre Républicains (Chuck Grassley, Jeff Flake, Lindsey Graham et Thom Tillis). Les autres Républicains ont voté contre (Orrin Hatch, John Cornyn, Mike Lee, Ted Cruz, Ben Sasse, Mike Crapo et John Kennedy). La proposition a donc été adoptée par 14 voix contre 7. Mais attention ! Il ne s’agissait que d’un vote en comité. Pour que la proposition de loi soit définitivement adoptée, elle devrait évidemment l’être par l’ensemble du Sénat puis de la Chambre des Représentants. Et il est peu probable que cela se produise. Mitch McConnell a d’ores et déjà annoncé qu’il n’avait pas l’intention de soumettre cette proposition à un vote au Sénat.

LE CHIFFRE DE LA SEMAINE

Une semaine après sa publication, 600,000 exemplaires du livre de James Comey ont déjà été vendus. À titre de comparaison, en une semaine, Michael Wolff n’avait vendu « que » 200,000 exemplaires de son fameux Fire and Fury et Hillary Clinton n’avait vendu « que » 300,000 exemplaires de son dernier livre What Happened, dans lequel elle revient sur sa défaite à l’élection présidentielle de 2016.

LA SAGA DE LA SEMAINE

Après plusieurs jours de spéculation dans la presse, Ronny Jackson a annoncé qu’il retirait sa candidature au poste de Secrétaire aux Anciens Combattants. Après avoir licencié David Shulkin, Donald Trump avait rapidement annoncé qu’il avait choisi Jackson, médecin officiel du président, pour le remplacer. Cette décision avait surpris tout le monde, y compris les conseillers de Donald Trump. En effet, si les qualités de médecin de Ronny Jackson n’ont jamais été remises en cause, beaucoup doutaient de sa capacité à diriger le deuxième plus gros ministère du pays.

Les choses ont empiré cette semaine lorsque le Sénat a annoncé que l’audition de Jackson, initialement prévue deux jours plus tard, était reportée jusqu’à nouvel ordre. La raison? Plusieurs sénateurs membres du comité chargé d’auditionner Jackson avaient reçu des témoignages accablants de plusieurs de ses anciens collègues et disaient vouloir prendre le temps d’enquêter pour savoir si ces accusations étaient crédibles. Ronny Jackson était accusé d’être responsable d’un environnement de travail toxique au sein de son équipe et surtout, d’avoir plusieurs fois consommé beaucoup trop d’alcool pendant ses heures de travail. Or, en tant que médecin du président, il est très important qu’il soit apte à réagir de manière lucide à tout moment. Lors d’un déplacement à l’étranger du président Obama en 2015, Jackson aurait même tambouriné à la porte d’une femme dans un hôtel alors qu’il était saoul. Des agents des services secrets auraient dû intervenir pour le calmer.

Face à toutes ces rumeurs et malgré le soutien du président Trump, Ronny Jackson a donc annoncé qu’il retirait sa candidature au poste de Secrétaire aux Anciens Combattants. Il a toutefois précisé que toutes les accusations portées à son encontre étaient mensongères, affirmant que si tout cela était vrai, il ne serait pas resté 12 ans au poste de médecin du président, sous trois présidents différents (Bush – Obama – Trump).

LE SONDAGE DE LA SEMAINE

Nikki Haley est la personnalité la plus appréciée de l’administration Trump. D’après un sondage Quinnipiac, 63% des Américains pensent qu’elle est une bonne ambassadrice aux Nations Unies. Le chiffre monte à 75% chez les Républicains. Plus surprenant, une majorité de Démocrates (55%) donnent également une bonne note à Nikki Haley.

11

LES TWEETS DE LA SEMAINE

Cette semaine, le célèbre rappeur Kanye West a complimenté Donald Trump sur Twitter et publié une photo de lui portant une casquette Make America Great Again. Il y a quelques temps, il avait déjà déclaré lors d’un concert qu’il n’avait pas voté en 2016 mais que s’il l’avait fait, il aurait voté pour Trump. En décembre 2016, il avait aussi rencontré Donald Trump, alors fraîchement élu, à la Trump Tower. Bon nombre de ses fans ont fait savoir à Kanye West qu’ils n’étaient pas très contents. Mais cela ne l’a pas découragé. Voici l’un des tweets qu’il a publiés cette semaine et dans lequel il déclare que Donald Trump est son frère et que « nous sommes tous les deux de l’énergie du dragon » (ne nous demandez pas ce que cela signifie):

7
Traduction: Vous n’êtes pas obligés d’être d’accord avec Trump mais la foule ne parviendra pas à m’empêcher de l’aimer. Nous sommes tous les deux de l’énergie du dragon. C’est mon frère. J’aime tout le monde. Je ne suis pas d’accord avec tout ce que les gens font. C’est ce qui fait que nous sommes des individus. Et nous avons le droit à la pensée indépendante.

Le plus étonnant (interpellant?), c’est que le président des Etats-Unis a cru bon de partager ce message sur son propre compte Twitter, en y ajoutant le commentaire: Thank you Kanye, very cool!

8

NB: Pour répondre aux fans qui lui reprochaient son admiration pour Donald Trump, Kanye West a aussi publié ce tweet critique à l’encontre de Barack Obama.

6
Traduction: Obama a été président pendant huit ans et rien n’a changé à Chicago.

Et Chance The Rapper a pris la défense de son ami Kanye West en publiant ce message.

10
Traduction: Les noirs n’ont pas l’obligation d’être Démocrates.

L’ÉLECTION DE LA SEMAINE

La candidate républicaine Debbie Lesko a remporté une élection spéciale dans le 8ème district de l’Arizona (52,6% des voix). Cette élection spéciale était organisée pour désigner le successeur de Trent Franks, un député qui avait démissionné en décembre dernier après avoir été accusé de harcèlement sexuel.

En dépit de la victoire, le résultat de cette élection est préoccupant pour le Parti Républicain. En effet, Debbie Lesko n’a obtenu « que » 6 points de plus que son adversaire démocrate, alors que le 8ème district de l’Arizona est habituellement très conservateur. Trent Franks y avait obtenu 37 points de plus que son adversaire lors du dernier scrutin, il y a moins de deux ans ! Pour la présidentielle, Donald Trump y avait obtenu 21 points de plus qu’Hillary Clinton.

Et ce n’est pas un cas unique. Lors de chacune des neuf élections spéciales organisées depuis l’élection de Donald Trump, les Démocrates ont réalisé de meilleurs résultats que lors des deux précédentes élections présidentielles dans le même district. De bon augure pour les midterms?

1

L’IMAGE DE LA SEMAINE

Les membres de l’équipe républicaine de baseball du Congrès ont repris l’entraînement. C’était la première fois qu’ils remettaient les pieds sur le terrain où ils avaient été attaqués l’an dernier. Un assaillant avait ouvert le feu et blessé grièvement six personnes, dont le député Steve Scalise. L’une des journalistes présentes sur place a d’ailleurs noté que certains traces de la fusillade étaient encore visibles, comme cette clôture abîmée par une balle perdue.

14
Crédit photo: Betsy Klein/CNN

L’équipe va continuer de s’entraîner régulièrement dans les prochaines semaines, en vue du Congressional Baseball Game. Ce match annuel opposant une équipe de députés et sénateurs républicains à une équipe de députés et sénateurs démocrates a pour but de récolter des dons pour des associations caritatives. Il aura lieu le 14 juin, soit 1 an exactement après la fusillade d’Alexandria.

LA POLÉMIQUE DE LA SEMAINE

Le White House Correspondents’ Dinner avait lieu ce samedi 28 avril. Comme l’an dernier, Donald Trump avait choisi de boycotter l’événement.

La prestation de l’humoriste Michelle Wolf n’a pas fait l’unanimité. De nombreuses personnes, y compris certains journalistes présents dans la salle, ont trouvé que celle-ci n’avait pas été très drôle et était allée beaucoup trop loin. À l’inverse, ses défenseurs affirment que si son discours a suscité tant de mécontentement, c’est peut-être parce qu’elle a visé juste. Chacun se fera sa propre opinion en fonction de sa sensibilité. Nous n’avons pas la prétention d’apporter une réponse définitive à l’éternelle question « Peut-on rire de tout? ».

Voici quelques-unes des « blagues » de Michelle Wolf qui ont suscité de nombreuses critiques.

Au sujet de Sarah Sanders, la porte-parole de la Maison Blanche, présente dans la salle:

I actually really like Sarah. I think she’s very resourceful. She burns facts and then she uses that ash to create a perfect smoky eye. Like maybe she’s born with it, maybe it’s lies. It’s probably lies. (En réalité, j’aime vraiment beaucoup Sarah. Je trouve qu’elle est très ingénieuse. Elle brûle les faits et utilise ensuite la cendre pour créer un effet smoky parfait autour de ses yeux. Peut-être qu’elle est née ainsi, peut-être que ce sont des mensonges. Ce sont probablement des mensonges)

Certains ont estimé qu’en faisant référence à son maquillage, l’humoriste avait attaqué injustement Sanders sur son apparence physique. Celle-ci s’en défend et déclare qu’elle dénonçait uniquement les mensonges de la Maison Blanche.

Au sujet de Kellyanne Conway, conseillère du président Trump, elle aussi présente dans la salle:

You guys have got to stop putting Kellyanne on your shows. All she does is lie. If you don’t give her a platform, she has nowhere to lie. It’s like that old saying, if a tree falls in the woods, how do we get Kellyanne under that tree? I’m not suggesting she gets hurt. Just stuck. Stuck under a tree. (Vous devriez arrêter d’inviter Kellyanne dans vos émissions. Elle ne fait que mentir. Si vous ne lui donnez pas l’occasion de s’exprimer, elle n’aura plus l’occasion de mentir. C’est comme ce vieux proverbe, si un arbre tombe dans la forêt, comment fait-on pour placer Kellyanne sous cet arbre? Je ne suggère pas qu’elle soit blessée. Juste coincée. Coincée sous un arbre)

Au sujet d’Ivanka Trump:

She was supposed to be an advocate for women but it turns out she’s about as helpful to women as an empty box of tampons. She’s done nothing to satisfy women. So, I guess, like father, like daughter. (Elle était supposée être une porte-parole pour les femmes mais il s’avère qu’elle est aussi utile pour les femmes qu’une boîte de tampons vide. Elle n’a rien fait pour satisfaire les femmes. Tel père, telle fille, je suppose)

Au sujet de Mitch McConnell:

Mitch McConnell isn’t here tonight. He had a prior engagement. He’s finally getting his neck circumcised. Mazel. (Mitch McConnell n’est pas ici ce soir. Il avait un autre engagement. Il s’est finalement fait circoncire le cou. Mazel)

Ici, difficile de nier qu’il s’agisse d’une attaque un peu gratuite sur l’apparence physique.

Au sujet de Megyn Kelly, ex-animatrice de Fox News passée sur NBC et qui a contribué à dénoncer le harcèlement sexuel pratiqué par Bill O’Reilly à Fox News:

What would I do without Megyn Kelly? Probably be more proud of women. Megyn Kelly got paid $23 million by NBC. Then NBC didn’t let Megyn go to the Winter Olympics. Why not? She’s so white, cold and expensive, she might as well be the Winter Olympics. And by the way, Megyn, Santa is black. The weird old guy going through your chimney was Bill O’Reilly. (Qu’est-ce que je ferais sans Megyn Kelly? Je serais probablement plus fière des femmes. Megyn Kelly a été payée 23 millions de dollars par NBC. Et puis NBC n’a pas laissé Megyn aller aux Jeux Olympiques d’hiver. Pourquoi pas? Elle est tellement blanche, froide et elle coûte tellement cher qu’elle pourrait être les Jeux Olympiques d’hiver. Et au fait, Megyn, le Père Noël est noir. Le vieil homme bizarre qui passait par ta cheminée, c’était Bill O’Reilly)

Au sujet de Mike Pence et de l’avortement:

He thinks abortion is murder which, first of all, don’t knock it ’til you try it – and when you do try it, really knock it. You know, you’ve got to get that baby out of there. (Il pense que l’avortement est un meurtre ce qui, tout d’abord, il ne faut pas critiquer quelque chose avant de l’avoir essayé – et lorsqu’on essaye, il faut frapper vraiment fort. Vous savez, il faut faire sortir ce bébé de là)

MEANWHILE, IN ALABAMA…

Le tout premier mémorial dédié aux personnes noires lynchées aux Etats-Unis a ouvert ses portes cette semaine à Montgomery, en Alabama. Le National Memorial for Peace and Justice est composé de 800 colonnes qui descendent du plafond alors que les visiteurs marchent en-dessous. Chaque colonne porte le nom d’un comté américain dans lequel des personnes noires ont été lynchées et les noms de ces victimes de la suprématie blanche y sont inscrits. Un musée revient aussi sur les lynchages. On peut y lire l’histoire de certaines victimes. On apprend ainsi, par exemple, qu’un homme a été lynché en 1894 dans le Kentucky simplement parce qu’il avait osé marcher derrière la femme de son patron blanc.

16

L’architecture du mémorial a été inspirée par celle du mémorial de l’Holocauste à Berlin.

Le jour de l’inauguration du mémorial, le journal local Montgomery Advertiser avait choisi de consacrer sa Une à ce passé dérangeant.

12

DES NOUVELLES DE GEORGE H.W. BUSH

L’ex-président Bush, âgé de 93 ans, a été hospitalisé au lendemain des funérailles de son épouse Barbara le week-end dernier. Mais il va beaucoup mieux. Son porte-parole a affirmé qu’il récupérait bien et avait l’intention de se rendre dans le Maine pour y passer l’été, comme il le fait chaque année.


BONUS – PORTRAIT D’ERIC GARCETTI

Nous vous recommandons la lecture de ce portrait intéressant consacré à Eric Garcetti, le maire de Los Angeles, souvent cité comme un candidat démocrate potentiel à l’élection présidentielle de 2020.

Why LA’s Mexican-American-Jewish-Italian mayor is spending time in Iowa and South Carolina

Quelqu’un devrait tout de même lui signaler que la Californie n’est pas le plus grand état des Etats-Unis.

15

Pour info, elle n’est que troisième derrière l’Alaska et le Texas.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.