WEEKLY NEWS FLASH #125

Nous avons passĂ© le cap des 500 jours de prĂ©sidence Trump et l’actualitĂ© est toujours plus folle… Nous avons plein de choses Ă  vous raconter cette semaine. Attachez vos ceintures !

L’ÉVÉNEMENT DE LA SEMAINE

La Maison Blanche a annoncĂ© la mise en place de droits de douane de 25% sur les importations d’acier et de 10% sur les importations d’aluminium en provenance du Canada, du Mexique et de l’Union europĂ©enne. Lorsque Donald Trump avait annoncĂ© l’instauration de droits de douane sur les importations d’acier et d’aluminium il y a quelques mois, ces pays alliĂ©s avaient bĂ©nĂ©ficiĂ© d’une dĂ©rogation, le temps de nĂ©gocier. Les nĂ©gociations ont Ă©chouĂ© et la dĂ©rogation n’a pas Ă©tĂ© renouvelĂ©e. Les pays concernĂ©s ne sont pas contents du tout et ont fait savoir qu’ils allaient immĂ©diatement taxer Ă  leur tour plusieurs produits amĂ©ricains en guise de reprĂ©sailles. Autrement dit, la guerre commerciale a bel et bien dĂ©butĂ©. Et c’est l’Ă©vĂ©nement de la semaine.

L’Union europĂ©enne a annoncĂ© qu’elle allait taxer de nombreux produits amĂ©ricains tels que le maĂŻs, le tabac, le bourbon, les jeans Levi’s ou les motos Harley-Davidson. Jean-Claude Juncker, le prĂ©sident de la Commission europĂ©enne, a accusĂ© les Etats-Unis de mettre en place des mesures protectionnistes et a menacĂ© d’introduire une plainte auprĂšs de l’OMC. Il a Ă©galement dĂ©clarĂ© lors d’une interview Ă  la tĂ©lĂ©vision allemande que les EuropĂ©ens avaient tentĂ© de nĂ©gocier avec les AmĂ©ricains mais que ceux-ci « n’Ă©coutent pas » et « pensent qu’ils peuvent prendre les EuropĂ©ens de haut ».

11

De son cĂŽtĂ©, le Mexique a Ă©galement annoncĂ© qu’il allait taxer de nombreux produits amĂ©ricains, notamment le porc, les pommes, les cranberries ou les fromages.

Enfin, le Canada va lui aussi taxer davantage l’acier, l’aluminium, mais aussi le cafĂ©, les pizzas et d’autres produits en provenance des Etats-Unis. Le premier ministre canadien Justin Trudeau a affirmĂ© que les taxes mises en place par les Etats-Unis Ă©taient « inacceptables » et s’est insurgĂ© contre l’argument mis en avant par la Maison Blanche pour justifier sa politique, Ă  savoir la sĂ©curitĂ© nationale. La Maison Blanche affirme en effet qu’elle tente de sauver les producteurs d’acier et d’aluminium amĂ©ricains victimes de concurrence dĂ©loyale parce que leur disparition serait un danger pour la sĂ©curitĂ© nationale. Justin Trudeau a dĂ©clarĂ© qu’il Ă©tait « inconcevable » que le Canada puisse ĂȘtre considĂ©rĂ© comme une menace pour la sĂ©curitĂ© nationale des Etats-Unis.

Aux Etats-Unis, la dĂ©cision de Donald Trump est loin de faire l’unanimitĂ©, mĂȘme au sein de son propre camp. Le Parti RĂ©publicain est traditionnellement un parti trĂšs favorable au libre-Ă©change et opposĂ© aux mesures protectionnistes. Plusieurs Ă©lus rĂ©publicains ont critiquĂ© le prĂ©sident. Paul Ryan, le Speaker de la Chambre des ReprĂ©sentants, a par exemple dĂ©clarĂ© qu’il n’Ă©tait pas d’accord avec Donald Trump.

I disagree with this decision. There are better ways to help American workers and consumers. (Je ne suis pas d’accord avec cette dĂ©cision. Il y a de meilleurs moyens d’aider les travailleurs et les consommateurs amĂ©ricains)

Le sénateur Ben Sasse a publié le communiqué suivant:

This is dumb. Europe, Canada and Mexico are not China, and you don’t treat allies the same way you treat opponents. We’ve been down this road before – blanket protectionism is a big part of why America had a Great Depression. « Make America Great Again » shouldn’t mean « Make America 1929 Again ». (C’est idiot. L’Europe, le Canada et le Mexique ne sont pas la Chine, et on ne traite pas des alliĂ©s de la mĂȘme maniĂšre que l’on traite des adversaires. Nous avons dĂ©jĂ  connu cela – le protectionnisme global est l’une des raisons pour lesquelles l’AmĂ©rique a connu la Grande DĂ©pression. « Rendre Ă  l’AmĂ©rique sa grandeur » ne devrait pas signifier « Rendre Ă  l’AmĂ©rique son visage de 1929 »)

Dans un tweet, le sĂ©nateur Bob Corker a partagĂ© les liens de deux articles. L’un des articles Ă©voque les taxes imposĂ©es sur les produits europĂ©ens, canadiens et mexicains. L’autre Ă©voque la volontĂ© de la Maison Blanche de dĂ©gager des subsides pour sauver des mines de charbon et des centrales nuclĂ©aires amĂ©ricaines en difficultĂ©. Bob Corker affirme que ces deux articles ressemblent Ă  « quelque chose que j’aurais pu lire la semaine derniĂšre dans un journal local Ă  Caracas ». Ouch.

6

Quel impact aux Etats-Unis? Rappelons que la guerre commerciale risque de toucher de plein fouet les consommateurs amĂ©ricains. Si les produits importĂ©s sont davantage taxĂ©s, leur prix d’achat risque en effet d’augmenter. D’autre part, les agriculteurs et autres chefs d’entreprises qui exportent leurs produits Ă  l’Ă©tranger risquent de se retrouver en grande difficultĂ© si leurs produits sont taxĂ©s par les pays importateurs en guise de reprĂ©sailles.

La revue Americas Quarterly a publiĂ© un article sur les Ă©changes commerciaux entre les Etats-Unis et le Mexique. D’aprĂšs cet article, plus de 565,000 emplois en Californie, 380,000 emplois au Texas, 290,000 emplois en Floride, 199,000 emplois en Pennsylvanie, etc., dĂ©pendent directement du commerce avec le Mexique. Et voici une carte qui montre le principal bien exportĂ© par chaque Ă©tat amĂ©ricain vers le Mexique, ainsi que la valeur de ces exportations en millions de dollars (chiffres de 2015).

13

LE SOMMET DE SINGAPOUR AURA BIEN LIEU LE 12 JUIN đŸ‡șđŸ‡žđŸ‡°đŸ‡”

Cette semaine, un dignitaire nord-corĂ©en, Kim Yong Chol, a d’abord rencontrĂ© le SecrĂ©taire d’Etat amĂ©ricain Mike Pompeo Ă  New York et a ensuite Ă©tĂ© reçu par Donald Trump Ă  la Maison Blanche. ll a remis au prĂ©sident amĂ©ricain une lettre rĂ©digĂ©e par Kim Jong-Un.

5

En sortant du Bureau Ovale, Donald Trump s’est exprimĂ© devant la presse. Il a affirmĂ© que la lettre Ă©tait « trĂšs intĂ©ressante », avant de prĂ©ciser quelques secondes plus tard qu’il ne l’avait en rĂ©alitĂ© pas encore lue. Il a ensuite annoncĂ© que le sommet de Singapour, qu’il avait annulĂ© le 24 mai dernier, aurait finalement bel et bien lieu le 12 juin comme prĂ©vu initialement. Donald Trump a Ă©galement confirmĂ© Ă  un journaliste qui l’interrogeait Ă  ce sujet qu’il n’avait pas Ă©voquĂ© la question des droits de l’homme lors de son entretien avec Kim Yong Chol.

Petit récapitulatif

8 mars → Donald Trump accepte de rencontrer Kim Jong-Un

10 mai → Donald Trump annonce que sa rencontre avec Kim Jong-Un aura lieu le 12 juin à Singapour

24 mai → Donald Trump annule le sommet de Singapour et envoie une lettre Ă  Kim Jong-Un pour lui faire part de sa dĂ©cision

1er juin → Kim Yong Chol remet une lettre de Kim Jong-Un à Donald Trump dans le Bureau Ovale et Donald Trump annonce que le sommet de Singapour aura finalement bien lieu le 12 juin

Les Etats-Unis vont-ils payer les frais d’hĂ©bergement des Nord-CorĂ©ens Ă  Singapour? D’aprĂšs le Washington Post, la CorĂ©e du Nord exigerait que quelqu’un paie les frais d’hĂ©bergement de Kim Jong-Un et de sa dĂ©lĂ©gation Ă  Singapour (au Fullerton, un hĂŽtel Ă  $6,000 la nuit). Et, toujours d’aprĂšs le Washington Post, les Etats-Unis envisageraient de rĂ©gler la note ou de demander Ă  Singapour, le pays hĂŽte, de s’en charger. Si les Etats-Unis dĂ©cidaient de payer l’hĂŽtel de Kim Jong-Un, pas sĂ»r que cela rĂ©jouirait les contribuables amĂ©ricains. L’article du Post a d’ailleurs dĂ©jĂ  suscitĂ© une petite vague d’indignation sur les rĂ©seaux sociaux.

Le sommet de Singapour est-il une bonne chose? Donald Trump a-t-il raison d’aller rencontrer Kim Jong-Un? La question continue de faire dĂ©bat, d’autant plus que la CorĂ©e du Nord n’a pour l’instant pris aucun vĂ©ritable engagement. Le rĂ©gime nord-corĂ©en a certes procĂ©dĂ© Ă  la « destruction » des tunnels du site de Punggye-ri, cette montagne sous laquelle des essais nuclĂ©aires Ă©taient pratiquĂ©s. Quelques journalistes Ă©trangers avaient Ă©tĂ© invitĂ©s Ă  assister Ă  la destruction de ces tunnels. Mais il semble que tout cela n’ait Ă©tĂ© qu’une opĂ©ration de propagande. C’est en tout cas ce qu’affirment les services de renseignement amĂ©ricains et plusieurs experts internationaux. Les journalistes qui avaient Ă©tĂ© invitĂ©s avaient Ă©tĂ© placĂ©s Ă  500 mĂštres du lieu des explosions supposĂ©es dĂ©truire les tunnels. Ce qui dĂ©montrerait que ces explosions n’Ă©taient que superficielles et pas assez puissantes pour dĂ©truire les infrastructures concernĂ©es.

D’autre part, on a Ă©galement appris que le prĂ©sident syrien Bachar El-Assad allait bientĂŽt ĂȘtre reçu Ă  Pyongyang. Or, la CorĂ©e du Nord a dĂ©jĂ  Ă©tĂ© accusĂ©e par les Nations Unies d’exporter vers la Syrie des matĂ©riaux pouvant ĂȘtre utilisĂ©s pour fabriquer des armes chimiques.

Enfin, un rapport du DĂ©partement d’Etat amĂ©ricain rendu public cette semaine estime qu’il y aurait entre 80,000 et 120,000 prisonniers politiques en CorĂ©e du Nord, enfermĂ©s dans des camps de concentration.

MEANWHILE, IN POLAND…

La Pologne est prĂȘte Ă  verser 2 milliards de dollars aux Etats-Unis pour que ceux-ci installent une base militaire permanente sur son territoire. Le gouvernement polonais a fait part de son offre au gouvernement amĂ©ricain, selon Politico.

LE CHIFFRE DE LA SEMAINE

3,8% ou le taux de chĂŽmage aux Etats-Unis au mois de mai. C’est le taux de chĂŽmage le plus bas enregistrĂ© dans le pays depuis avril 2000 (3,8% Ă©galement ce mois-lĂ ). La derniĂšre fois qu’un taux de chĂŽmage plus faible a Ă©tĂ© enregistrĂ© remonte Ă … 1969 ! L’Ă©conomie amĂ©ricaine se porte donc bien et c’est un bon point pour l’administration Trump et pour les RĂ©publicains du CongrĂšs. Ceux-ci estiment que leur loi de rĂ©forme fiscale passĂ©e l’an dernier y est pour beaucoup. Certains craignent toutefois que la guerre commerciale lancĂ©e par Donald Trump ne vienne inutilement contrecarrer les effets positifs de cette loi et nuire Ă  l’Ă©conomie amĂ©ricaine dans les prochains mois.

LA LOI DE LA SEMAINE

Une nouvelle loi est entrĂ©e en vigueur aux Etats-Unis cette semaine. Le Right to Try Act a Ă©tĂ© signĂ© par le prĂ©sident Trump aprĂšs avoir Ă©tĂ© adoptĂ© par le CongrĂšs. Cette loi autorise dĂ©sormais les patients atteints d’une maladie considĂ©rĂ©e comme incurable de tester, s’ils le souhaitent, de nouveaux mĂ©dicaments qui n’ont pas encore reçu le feu vert de la Food and Drug Administration pour une mise sur le marchĂ©. Autrement dit, des mĂ©dicaments qui sont en phase de test mais dont la commercialisation n’a pas encore Ă©tĂ© autorisĂ©e.

DONALD TRUMP GRACIE DINESH D’SOUZA

AprĂšs le trĂšs controversĂ© shĂ©rif Joe Arpaio (en aoĂ»t 2017), l’ancien assistant du vice-prĂ©sident Dick Cheney, Scooter Libby (en avril 2018) et le boxeur Jack Johnson (en mai 2018), Donald Trump a accordĂ© la grĂące prĂ©sidentielle Ă  Dinesh D’Souza. Ce dernier est un auteur et rĂ©alisateur conservateur qui a crĂ©Ă© la polĂ©mique Ă  plusieurs reprises. Il avait Ă©tĂ© condamnĂ© en 2014 pour avoir enfreint la loi relative au financement des campagnes Ă©lectorales. En rĂ©sumĂ©, il avait demandĂ© Ă  d’autres personnes de faire des dons Ă  une candidate rĂ©publicaine au poste de sĂ©natrice de New York et les avait ensuite remboursĂ©es, l’objectif Ă©tant de contourner la loi fĂ©dĂ©rale qui prĂ©voit le montant maximum qu’un particulier peut verser Ă  un candidat Ă  une Ă©lection. D’Souza avait Ă  l’Ă©poque plaidĂ© coupable et avait Ă©tĂ© condamnĂ© Ă  cinq ans de libertĂ© conditionnelle et $30,000 d’amende.

LA PHOTO DE LA SEMAINE

1

Ceci n’est pas un fake. Donald Trump a reçu la star de la tĂ©lĂ©rĂ©alitĂ© Kim Kardashian Ă  la Maison Blanche. Celle-ci a affirmĂ© qu’elle avait voulu rencontrer le prĂ©sident pour lui parler d’Alice Marie Johnson, une femme incarcĂ©rĂ©e depuis plus de 20 ans pour avoir Ă©tĂ© arrĂȘtĂ©e en possession de drogue. Kardashian plaide pour que Donald Trump accorde la grĂące prĂ©sidentielle Ă  Johnson et, plus largement, elle plaide en faveur d’une rĂ©forme en profondeur du systĂšme judiciaire amĂ©ricain.

WHERE’S MELANIA?

Pendant ce temps-lĂ , Melania Trump est introuvable. La First Lady n’a plus Ă©tĂ© aperçue en public depuis le 10 mai, soit 25 jours. On sait qu’elle a subi une opĂ©ration du rein le 14 mai et qu’elle est ensuite restĂ©e cinq jours Ă  l’hĂŽpital. Depuis son retour Ă  la Maison Blanche, elle est restĂ©e invisible. Et ce week-end, elle n’a pas accompagnĂ© son mari Ă  Camp David, prĂ©fĂ©rant rester seule Ă  Washington.

La situation commence Ă  susciter des interrogations dans la presse et Ă  alimenter des thĂ©ories du complot complĂštement folles. Mais la porte-parole de la First Lady affirme que celle-ci se porte bien et Melania a elle-mĂȘme tentĂ© de mettre fin aux rumeurs en publiant le tweet suivant:

3
Traduction: Je vois que les mĂ©dias font des heures supplĂ©mentaires pour se demander oĂč je suis et ce que je fais. Soyez rassurĂ©s, je suis ici Ă  la Maison Blanche avec ma famille, je me sens bien et je travaille dur pour les enfants et le peuple amĂ©ricain!

En attendant, cette affiche a été aperçue dans les rues de Washington.

4

LA DÉMISSION DE LA SEMAINE

Le gouverneur du Missouri a dĂ©missionnĂ©. Eric Greitens Ă©tait en pleine tourmente, accusĂ© notamment d’avoir pris des photos compromettantes de sa maĂźtresse sans son accord et de l’avoir menacĂ©e de les diffuser si elle rĂ©vĂ©lait l’existence de leur liaison. La Chambre des dĂ©putĂ©s du Missouri avait Ă©voquĂ© la possibilitĂ© d’entamer une procĂ©dure de destitution. Eric Greitens affirme toujours qu’il n’a jamais enfreint la loi et qu’il ne mĂ©ritait pas le traitement dont il a fait l’objet. Il affirme avoir pris la dĂ©cision de dĂ©missionner pour protĂ©ger sa famille et ses amis, tous mis Ă  rude Ă©preuve. L’actuel lieutenant-gouverneur du Missouri, Mike Parson, va lui succĂ©der jusqu’aux prochaines Ă©lections.

LE ROADTRIP DE LA SEMAINE

Un groupe de lycĂ©ens – dont bon nombre viennent d’ĂȘtre diplĂŽmĂ©s du lycĂ©e de Parkland et s’apprĂȘtent Ă  entrer Ă  l’universitĂ© – vont parcourir les Etats-Unis en bus pendant l’Ă©tĂ©. L’initiative, baptisĂ©e March For Our Lives: Road to Change, fait suite Ă  la grande manifestation qui avait Ă©tĂ© organisĂ©e Ă  Washington le 24 mars dernier. Les Ă©tudiants vont rouler pendant 60 jours et traverser 20 Ă©tats. Ils tenteront de faire passer leurs idĂ©es sur la rĂ©forme de la lĂ©gislation sur les armes Ă  feu et de convaincre les plus jeunes de s’inscrire sur les listes Ă©lectorales. Plus d’infos sur marchforourlives.com/road-to-change/

LA DÉCLARATION DE LA SEMAINE

There is no Republican Party. There’s a Trump Party. The Republican Party is kind of taking a nap somewhere. (Il n’y a pas de Parti RĂ©publicain. Il y a un Parti Trump. Le Parti RĂ©publicain est en train de faire la sieste quelque part)

John Boehner, ex-Speaker de la Chambre des Représentants.

ROAD TO THE MIDTERMS

Plus que 1⃣5⃣5⃣ jours avant les Ă©lections de mi-mandat…

  • Mitt Romney rĂ©vĂšle pour qui il a votĂ© en 2016

Alors qu’il fait campagne pour le SĂ©nat en Utah, Mitt Romney a enfin rĂ©vĂ©lĂ© pour qui il avait votĂ© lors de l’Ă©lection prĂ©sidentielle de 2016: son Ă©pouse. Jusqu’ici, Romney avait seulement indiquĂ© qu’il n’avait votĂ© ni pour Trump ni pour Clinton.

Notez que l’adversaire de Romney pour la primaire rĂ©publicaine qui aura lieu prochainement en Utah, Mike Kennedy, n’a pas non plus votĂ© en faveur de Donald Trump en 2016. Il a affirmĂ© avoir inscrit le nom de Ted Cruz sur son bulletin de vote. Ce qui ne l’empĂȘche pas d’ĂȘtre trĂšs dur avec Romney, qu’il qualifie de « libĂ©ral se cachant sous un masque de conservateur ». Dans un e-mail envoyĂ© Ă  ses supporters rĂ©cemment, il Ă©crit aussi que Romney est favorable Ă  l’avortement et au mariage homosexuel et a inventĂ© le systĂšme dont Obama s’est inspirĂ© pour la crĂ©ation de l’Obamacare.

7

  • Tom Garrett ne sera pas candidat

La semaine derniĂšre, nous vous parlions du dĂ©putĂ© rĂ©publicain de Virginie Tom Garrett, accusĂ© par d’anciens assistants parlementaires de leur avoir assignĂ© des tĂąches domestiques. Cette semaine, Garrett a annoncĂ© qu’il Ă©tait alcoolique et qu’il allait prendre le temps de se soigner. Il renonce donc Ă  se prĂ©senter aux Ă©lections de mi-mandat.

  • Le sondage de la semaine

Au Texas, Ted Cruz est dĂ©sormais crĂ©ditĂ© d’une avance de onze points sur son adversaire dĂ©mocrate Beto O’Rourke. Voici les intentions de vote des Ă©lecteurs texans pour le poste de sĂ©nateur, d’aprĂšs un sondage rĂ©alisĂ© par la Quinnipiac University:

Ted Cruz 50%

Beto O’Rourke 39%

Au mois d’avril, Cruz n’Ă©tait crĂ©ditĂ© que de trois points d’avance dans un sondage semblable.

Ce sondage montre aussi que Ted Cruz est en tĂȘte des intentions de vote chez les Ă©lecteurs blancs (62% contre 28% pour O’Rourke), mais aussi chez les Ă©lecteurs hispaniques (46% contre 44%). O’Rourke est en revanche largement en tĂȘte chez les Ă©lecteurs afro-amĂ©ricains (70% contre 15% pour Cruz).

  • La publicitĂ© Ă©lectorale de la semaine

Dan Helmer, candidat dĂ©mocrate Ă  la Chambre des ReprĂ©sentants dans le dixiĂšme district de Virginie, semble comparer Donald Trump Ă  Oussama Ben Laden dans son dernier clip de campagne. Alors qu’une image de Ben Laden apparaĂźt Ă  l’Ă©cran, Helmer prononce les mots suivants:

After 9/11, the greatest threat to our democracy lived in a cave. Today, he lives in the White House. No one, even the President, is above the law. (AprĂšs le 11 septembre, la plus grande menace pour notre dĂ©mocratie vivait dans une cave. Aujourd’hui, elle vit Ă  la Maison Blanche. Personne, pas mĂȘme le PrĂ©sident, n’est au-dessus des lois)

Le clip n’a pas du tout plu Ă  la Maison Blanche qui l’a qualifiĂ© de « message abominable ».

LES TWEETS DE LA SEMAINE

Outre ceux déjà mentionnés ci-dessus, trois autres tweets ont retenu notre attention cette semaine.

1. La CIA recrute des personnes parlant le russe 👀

9

2. AprĂšs que l’humoriste Jimmy Kimmel ait dĂ©clarĂ© qu’il ressemblait Ă  un blobfish, l’ « animal le plus laid du monde » (on vous laisse faire la recherche sur Google), Ted Cruz a rĂ©agi en lui proposant de rĂ©gler ses comptes avec lui en l’affrontant lors d’un match de basket. Le perdant du match s’engagerait Ă  verser la somme de $5,000 Ă  une Ɠuvre de charitĂ© choisie par le vainqueur. On attend la rĂ©ponse de Jimmy Kimmel…

8

3. Enfin, terminons par un tweet du président des Etats-Unis

12
Traduction: Jesse Watters « La seule chose Ă  laquelle Trump ait fait obstruction est l’arrivĂ©e d’Hillary Ă  la Maison Blanche ». Tellement vrai!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Google+. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.