JOE BIDEN PEUT-IL SAUVER L’AMÉRIQUE?

L’ancien vice-président des Etats-Unis a un ultime défi à relever. Il entend bien « sauver l’âme de l’Amérique » en empêchant la réélection de Donald Trump. Portrait de celui qui est incontestablement le plus connu de tous les candidats aux primaires démocrates de 2020.

SA CARRIÈRE POLITIQUE EN UN COUP D’OEIL

Sénateur du Delaware (1973-2009)

Vice-président des Etats-Unis (2009-2017)

SON PARCOURS

Joseph Robinette Biden Jr. est né le 20 novembre 1942 à Scranton, en Pennsylvanie. Il est l’aîné d’une fratrie de quatre enfants. Il a une sœur et deux frères.

Ses parents décident de déménager dans le Delaware lorsque Joe a dix ans. Le petit Joe souffre de bégaiement et est victime de moqueries de la part de ses camarades de classe à l’école. Il surmontera son handicap en récitant de la poésie tous les soirs devant son miroir. Il a un jour affirmé que les humiliations qu’il avait subies à l’époque lui avaient appris à faire preuve d’empathie.

Plus tard, devenu bon étudiant, Joe poursuit un double cursus à l’Université du Delaware, en histoire et en sciences politiques. Il est aussi membre de l’équipe de football de l’université. En 1964, il rencontre Neilia Hunter lors d’un voyage entre étudiants aux Bahamas. Elle est étudiante à la Syracuse University, à New York. Ils entament une relation amoureuse en dépit de la distance qui les sépare. Après avoir obtenu son double diplôme de bachelier en histoire et en sciences politiques, Joe rejoint sa bien-aimée à New York. Il en profite pour s’inscrire à l’école de droit de la Syracuse University. Il se marie avec Neilia en 1966, alors qu’il est encore étudiant. Ils auront trois enfants ensemble: Beau, Hunter et Naomi.

Le fait qu’il soit étudiant et qu’il ait eu des problèmes d’asthme durant son enfance permettra à Joe d’échapper à la guerre du Vietnam. Contrairement à beaucoup d’étudiants de l’époque, il ne participe pas aux manifestations contre la guerre. Il dira plus tard qu’il était concentré sur ses études de droit et sa relation avec sa jeune épouse.

En 1968, il obtient son diplôme de droit et devient avocat en 1969. Il retourne vivre dans le Delaware et est élu au New Castle County Council, la législature du comté dans lequel il réside.

En 1972, Joe décide de viser beaucoup plus haut. Il annonce sa candidature au Sénat des Etats-Unis. Âgé d’à peine 30 ans, inexpérimenté et inconnu au bataillon, personne ne lui donne la moindre chance de l’emporter. Sa campagne n’a d’ailleurs presque pas d’argent à sa disposition. Elle est dirigée par des membres de sa famille. Joe n’a pas d’autre choix que de faire du porte-à-porte pour se faire connaître. Le Delaware étant un très petit état, la tâche ne se révèle heureusement pas totalement insurmontable. Joe fait campagne en faveur du retrait des troupes américaines du Vietnam, des droits civils et d’un taux d’imposition plus équitable. Il insiste aussi sur le thème du changement. À la surprise générale, il remporte l’élection et devient ainsi l’un des plus jeunes sénateurs de l’histoire des Etats-Unis! Mais la joie sera de courte durée…

Le 18 décembre 1972, quelques semaines seulement après son élection, la femme de Joe et leur petite fille Naomi, alors âgée d’un an, meurent dans un accident de la route. Les deux fils de Joe, Beau et Hunter, étaient aussi présents à bord du véhicule, mais s’en tirent avec quelques blessures sans gravité. Neilia avait emmené ses enfants avec elle pour faire des achats de Noël… Joe est évidemment dévasté. En plein deuil, il doit s’acclimater à son nouveau job de sénateur et assurer le rôle de père célibataire pour ses deux fils, alors âgés de 3 et 4 ans. Il peut heureusement compter sur le soutien et l’aide de plusieurs membres de sa famille. Joe Biden a plus tard reconnu lui-même qu’il était très en colère et perturbé à la suite du décès de sa femme et de sa fille et qu’il avait eu beaucoup de mal à se concentrer sur son travail pendant un certain temps.

Alors qu’il habite toujours à Wilmington, dans le Delaware, le jeune sénateur va prendre l’habitude de se rendre tous les jours au travail à Washington, D.C., en train. Il passe ainsi trois heures par jour à bord de l’Amtrak (1h30 aller/1h30 retour). Même lorsque sa situation familiale s’améliorera, Joe Biden conservera cette habitude. Au cours de ses 36 ans de carrière au Sénat, il n’a jamais déménagé et a continué à prendre le train tous les jours pour se rendre de son domicile à son travail. Il a fini par développer une relation particulière avec les employés de l’Amtrak, ce qui lui a même valu le surnom de « Amtrak Joe ». En 2011, la station Amtrak de Wilmington a été renommée Joseph R. Biden Jr. Railroad Station en son honneur.

En 1975, Joe rencontre Jill Jacobs, la femme qui, de son propre aveu, va lui redonner goût à la vie. Ils se marient en 1977 et vivent toujours ensemble aujourd’hui. Ils auront une petite fille prénommé Ashley, née en 1981.

101
Joe et Jill Biden lors du bal organisé pour la seconde investiture de Barack Obama, en janvier 2013

Joe sera réélu à six reprises au Sénat. Il y présidera notamment le comité des Affaires Étrangères durant plusieurs années. Il a aussi présidé le fameux comité judiciaire (Senate Judiciary Committee), qui est notamment en charge des auditions des juges candidats à la Cour Suprême. En 1991, Biden présidait ce comité lors des auditions du juge Clarence Thomas et de la femme qui l’accusait de harcèlement sexuel, Anita Hill. Malgré le témoignage d’Anita Hill, Clarence Thomas fut confirmé à la Cour Suprême, où il siège toujours actuellement. Joe Biden a voté contre cette nomination. Néanmoins, certains lui reprochent aujourd’hui de ne pas s’être suffisamment assuré qu’Anita Hill reçoive un traitement respectueux lors de son témoignage devant le comité qu’il présidait.

Joe Biden est aussi candidat à deux reprises à la présidence des Etats-Unis, en 1988 et en 2008.

Sa première campagne est de courte durée. Il retire rapidement sa candidature après avoir été accusé d’avoir plagié un politicien britannique lors de l’un de ses discours. On a ensuite découvert qu’il avait aussi été sanctionné pour plagiat lorsqu’il était étudiant à l’université.

En 2008, Joe retente sa chance. Il met alors en avant son expérience, n’hésitant pas à se distinguer du jeune Barack Obama sur ce point. Il est aussi l’auteur d’une déclaration controversée au début de sa campagne. Il affirme lors d’une interview, au sujet du phénomène Obama, que « vous avez le premier afro-américain qui s’exprime bien, qui est brillant, qui est irréprochable et qui est beau, je veux dire, c’est un conte de fées ». La campagne de Joe Biden n’aura finalement pas le même succès que celles de Barack Obama et Hillary Clinton. Le sénateur du Delaware n’arrive même qu’en cinquième position lors du caucus de l’Iowa, la première primaire du cycle électoral. Il se retire alors de la course. Plusieurs mois plus tard, lorsque Barack Obama aura remporté les primaires face à Hillary Clinton, il choisira Biden comme colistier. Celui-ci deviendra ensuite vice-président des Etats-Unis et développera une forte relation d’amitié avec le président Obama. En janvier 2017, quelques jours avant de quitter la Maison Blanche, Barack Obama a d’ailleurs fait une surprise à Joe Biden en lui remettant la Medal of Freedom, équivalent de la Légion d’Honneur.

102

En 2016, Joe Biden voulait de nouveau se présenter à l’élection présidentielle. Il a toutefois été contraint d’y renoncer en raison du décès de son fils Beau Biden. Celui-ci est mort d’une tumeur au cerveau en mai 2015. Il n’avait que 46 ans. Une nouvelle épreuve difficile pour le vice-président, qui a dû reconnaître qu’il n’était pas en état de faire campagne dans ces conditions. Au moment de son décès, Beau Biden occupait le poste d’Attorney General du Delaware et il songeait vraisemblablement à se présenter au poste de gouverneur. Il avait aussi servi au sein de l’armée américaine en Irak.

En 2017, la presse people n’a pas manqué de révéler que Hunter Biden, l’autre fils du vice-président, avait divorcé quelques mois après le décès de son frère et avait entamé une relation amoureuse avec la veuve de ce dernier. L’histoire avait suscité de nombreux commentaires et le vice-président avait dû intervenir pour affirmer qu’il ne voyait pas d’objection à cette relation. L’histoire n’a finalement duré que quelques mois. En mai 2019, Hunter Biden s’est remarié avec une mannequin dénommée Melissa Cohen. Les noces ont eu lieu une semaine à peine après leur rencontre! Hunter Biden a aussi récemment reconnu avoir eu des problèmes avec l’alcool et la drogue et avoir fait plusieurs cures de désintoxication.

Insolite. Joe Biden a un point commun avec Donald Trump. Il ne boit jamais d’alcool. C’est une décision qu’il a prise lorsqu’il était encore très jeune, après avoir été le témoin des problèmes d’un oncle alcoolique. Exactement comme l’actuel président.

L’ANNONCE DE SA CANDIDATURE

Joe Biden a annoncé sa candidature à la présidence le 25 avril 2019 dans une vidéo intitulée America is an idea (L’Amérique est une idée). Dans cette vidéo, Biden insiste sur la nécessité de vaincre Donald Trump pour « sauver l’âme de la nation ». Il s’adresse clairement à l’ensemble de l’électorat américain – et pas uniquement aux adhérents du Parti Démocrate – en évoquant la manifestation de suprémacistes blancs et autres néonazis à Charlottesville en août 2017. Biden rappelle qu’après qu’une contre-manifestante ait été assassinée, le président Trump a déclaré qu’il y avait « des gens très bien des deux côtés ». D’après l’ancien vice-président, en prononçant ces mots, « le président des Etats-Unis a établi une équivalence morale entre ceux qui répandent la haine et ceux qui ont le courage de se dresser contre elle. Et, à ce moment-là, j’ai su que la menace pour notre nation était plus importante qu’elle ne l’avait jamais été de mon vivant ».

Logo de campagne

103

Slogan de campagne

Our Best Days Still Lie Ahead, que l’on pourrait traduire par « Le meilleur reste à venir »

Site web officiel

www.joebiden.com

SON IDÉE ORIGINALE

(Note aux lecteurs: Dans nos portraits des candidats à l’élection présidentielle de 2016, nous avions résumé le programme électoral de chaque candidat. Cette année, nous avons décidé de ne pas en faire autant. Vu le nombre très élevé de candidats, cela nous prendrait tout simplement beaucoup trop de temps. Nous comptons sur votre compréhension et nous vous rappelons que, si un candidat vous paraît particulièrement intéressant, il n’est pas très compliqué de vous rendre vous-mêmes sur son site web pour en savoir plus sur son programme. D’autre part, si vous désirez comparer les positions des différents candidats démocrates sur un thème bien précis, nous vous recommandons de consulter le guide de Politico en cliquant sur le lien suivant: 2020 candidates views on the issues. De notre côté, nous avons décidé, pour chaque candidat, de nous attarder sur une idée originale qu’il défend et qui le distingue des autres)

L’originalité de la candidature de Joe Biden, c’est sa volonté affichée de revenir à la situation politique telle qu’elle se présentait avant l’élection de Donald Trump. Autrement dit, l’ancien vice-président ne plaide pas en faveur d’une révolution. Il prône plutôt un retour à la normalité. Il a même affirmé que tous les Républicains n’étaient pas comme Donald Trump et que, si celui-ci était chassé du pouvoir, les Républicains retrouveraient la raison et qu’il serait de nouveau possible de travailler avec eux au Congrès. Des commentaires qui n’ont pas plu à tous les Démocrates. Certains d’entre eux ont reproché à l’ancien vice-président d’être naïf et de ne plus être en phase avec la réalité politique actuelle. Mais Joe Biden n’en démord pas. D’après lui, l’Amérique n’a pas besoin d’être changée en profondeur.

Aux yeux de l’ancien vice-président, l’Amérique est un pays formidable. Elle peut parfois se tromper, elle commet des erreurs, mais, au final, elle finit toujours par évoluer dans le bon sens. Il faut donc démontrer au monde entier que Donald Trump n’était qu’un absurde accident de parcours. Et pour encourager les Américains à chasser le président actuel de la Maison Blanche, il suffit de leur rappeler quelles sont leurs vraies valeurs. Il n’est pas nécessaire d’être négatif et de prétendre que tout est à refaire. Biden veut au contraire être porteur d’un message positif, d’un message d’espoir (tiens, tiens, cela ne vous rappelle rien?). L’unique objectif doit être de se débarrasser de Donald Trump. Une fois celui-ci évincé, l’Amérique pourra reprendre une vie normale et continuer de progresser en douceur.

Le contraste entre Joe Biden et la plupart de ses adversaires est parfois saisissant en ce début de campagne. D’un côté, l’ancien vice-président parle positivement des valeurs universelles de l’Amérique. Il semble vouloir s’adresser à tous les électeurs américains et plaider en faveur de l’unité nationale en des temps troublés. Lors de sa conclusion au premier débat démocrate, il a par exemple déclaré:

This is the United States of America, we can do anything if we’re together. Together. (Nous sommes les Etats-Unis d’Amérique, nous pouvons tout faire si nous sommes ensemble. Ensemble)

De l’autre côté, la plupart des adversaires de Joe Biden – et en tout cas ses adversaires les plus sérieux – semblent vouloir s’adresser avant tout à la base électorale du Parti Démocrate. Ils semblent avoir entamé un concours pour savoir qui se positionnera le plus à gauche sur l’échiquier politique. Ils évoquent souvent les problèmes de l’Amérique et certains de ses péchés originels. Beto O’Rourke a par exemple récemment déclaré que l’Amérique avait été fondée autour de l’idée de la suprématie blanche. Le constat délivré par les adversaires de Biden est plus négatif et le message qu’ils délivrent aux électeurs est plus radical: il faut changer la société américaine en profondeur si l’on veut que la situation s’améliore réellement.

En caricaturant quelque peu, on pourrait dire que, selon Joe Biden, le problème, c’est Donald Trump, pas l’Amérique. Alors que pour la plupart des autres candidats démocrates, le problème, c’est l’Amérique telle qu’elle fonctionne actuellement et qui a permis l’élection de Donald Trump.

Finalement, en délivrant un message d’unité nationale à un moment où l’Amérique semble plus divisée que jamais, Joe Biden mène peut-être la campagne la plus révolutionnaire de toutes.

SES ATOUTS ET SES POINTS FAIBLES

Les principaux atouts de Joe Biden sont évidemment son expérience et sa popularité.

Son expérience. Sénateur pendant 36 ans et vice-président pendant 8 ans. Difficile de trouver plus expérimenté. Or, plusieurs sondages récents suggèrent que les électeurs démocrates souhaitent vivement que le successeur de Donald Trump ait l’expérience nécessaire pour remettre de l’ordre au plus haut sommet de l’état.

Sa popularité. Dans la tête de beaucoup d’Américains, Joe Biden reste avant tout le vice-président de Barack Obama. Or, l’ancien président reste ultra-populaire auprès des électeurs démocrates. Ce n’est pas pour rien que Joe Biden évoque régulièrement les avancées réalisées sous l’administration Obama. Au-delà de l’électorat démocrate, la cote de popularité de Joe Biden est plutôt positive au sein de l’ensemble de l’électorat américain. Il n’est pas rare de rencontrer un citoyen le trouvant sympathique même s’il ne partage pas ses opinions politiques.

En outre, le fait que Joe Biden soit très célèbre lui donne un certain avantage sur ses concurrents aux primaires. Contrairement à eux, il n’a plus besoin de dépenser de l’énergie pour se faire connaître.

À côté de ces avantages non négligeables, la candidature de Joe Biden présente aussi quelques faiblesses.

Son âge. Joe Biden a aujourd’hui 76 ans. S’il était élu en 2020, il deviendrait président à l’âge de 78 ans. Même parmi ses fans, certains se demandent s’il n’est pas un peu trop vieux pour assumer une fonction aussi exigeante que celle de président des Etats-Unis.

Certaines de ses positions passées. L’expérience de Joe Biden est un atout, mais pas seulement. Biden a été sénateur pendant 36 ans, y compris à une époque où le Parti Démocrate et l’ensemble de la société américaine étaient bien plus conservateurs qu’aujourd’hui. Il a donc parfois défendu des positions qui sont désormais contestées par quasiment tous ses adversaires aux primaires. Il ne fait aucun doute que ceux-ci ne se priveront pas d’examiner à la loupe son passé et de s’en servir pour le critiquer. Kamala Harris l’a déjà fait lors du premier débat télévisé, en lui reprochant de s’être opposé à la pratique du busing dans les années 70. Parmi les autres points qui pourraient causer des problèmes à Joe Biden, citons, entre autres, sa gestion de l’audition d’Anita Hill au début des années 90, son vote en faveur d’une importante loi contre le crime en 1994 (aujourd’hui considérée comme désastreuse par de nombreux Démocrates parce qu’elle a fait exploser le nombre de détenus dans les prisons américaines) ou encore son vote en faveur de la guerre en Irak en 2003.

Son attitude avec les femmes. Plusieurs femmes ont récemment affirmé que l’ancien vice-président les avait touchées de manière inappropriée lors d’événements publics. Joe Biden ne s’est pas véritablement excusé mais a déclaré dans une vidéo qu’il ferait plus attention à ne pas envahir l’espace privé de ses interlocutrices à l’avenir.

CONCLUSION

À l’heure où nous écrivons ces lignes, Joe Biden fait figure de favori à l’investiture démocrate. Néanmoins, la campagne électorale ne fait que commencer et sa candidature présente plus de faiblesses qu’on ne pourrait le penser. Il ne faudrait donc surtout pas crier victoire trop vite. Joe Biden sera-t-il le Jeb Bush de 2020, favori sur la ligne de départ mais incapable de s’imposer? Ou parviendra-t-il à remporter les primaires démocrates, à vaincre Donald Trump lors de l’élection générale et à « sauver l’âme de l’Amérique »? Faites vos jeux.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.