WEEKLY NEWS FLASH #19

Ladies and gentlemen, voici le tout premier Weekly News Flash d’une année 2016 qui s’annonce riche en rebondissements. Bonne lecture !

L’ABANDON DE LA SEMAINE

Nouvel abandon dans le camp républicain cette semaine ! George Pataki, ancien gouverneur de l’état de New York, a mis fin à sa campagne pour la présidence. De dix-sept au départ, ils ne sont désormais plus que douze candidats en lice à l’investiture républicaine. Ce qui reste tout de même un nombre très élevé. Petit rappel des forces encore en présence :

– Donald Trump

– Ted Cruz

– Ben Carson

– Marco Rubio

– Jeb Bush

– Chris Christie

– Carly Fiorina

– Rand Paul

– John Kasich

– Mike Huckabee

– Rick Santorum

– Jim Gilmore*

*L’ancien gouverneur de Virginie n’a participé à aucun débat, hormis le tout premier organisé par Fox News au mois d’août. On se demande parfois s’il fait vraiment campagne tant on entend peu parler de lui. Mais il est officiellement toujours candidat.

LE CHANGEMENT DE STRATÉGIE DE LA SEMAINE

Changement de stratégie dans le camp de Jeb Bush qui a décidé d’annuler la diffusion de certains spots télévisés et d’économiser ainsi 3 millions de dollars. Cet argent sera désormais consacré au financement d’actions sur le terrain. De plus, des dizaines de personnes qui travaillaient jusqu’ici depuis son QG installé en Floride vont venir renforcer les équipes travaillant dans les quatre états qui organisent les premières primaires (Iowa, New Hampshire, Caroline du Sud et Nevada). À un mois du début des primaires, Bush et son équipe semblent donc plus que jamais vouloir miser sur le travail de terrain et le contact direct avec les électeurs. Ce changement de stratégie peut bien sûr être perçu comme le pari de la dernière chance d’une campagne en difficulté. Se révélera-t-il être un pari gagnant ?

LES DÉMISSIONS DE LA SEMAINE

Le directeur de campagne de Ben Carson, ainsi que deux autres membres de son équipe, ont démissionné cette semaine. Ils ont d’ores et déjà été remplacés mais ce n’est pas la première fois que des tensions au sein de l’équipe de Ben Carson sont rapportées par la presse.

LES SOUTIENS DE LA SEMAINE

1 – D’abord, le soutien du député républicain Trey Gowdy à Marco Rubio. Il a déclaré :

It’s not my job to tell you who to vote for, but I am going to tell you who I am going to vote for. I’m going to vote for Marco Rubio. (Ce n’est pas mon boulot de vous dire pour qui voter, mais je vais vous dire pour qui je vais voter. Je vais voter pour Marco Rubio)

Trey Gowdy s’est récemment fait connaître du grand public puisqu’il était le président de la commission d’enquête parlementaire sur l’affaire Benghazi.

2 – Le soutien plus étonnant du milliardaire Ron Burkle au candidat républicain John Kasich. Étonnant car Burkle a par le passé souvent contribué financièrement aux campagnes électorales de candidats démocrates, notamment à celle d’Hillary Clinton en 2008.

LE TÊTE-À-TÊTE DE LA SEMAINE

Lundi dernier, une importante tempête de neige a touché l’Iowa et a contraint plusieurs candidats à annuler des rassemblements prévus dans cet état. Le Démocrate Martin O’Malley est le seul qui n’a pas voulu céder face aux caprices de la météo. Mais une seule personne s’est présentée à la réunion qu’il avait organisée ! O’Malley a pris le temps de discuter en tête-à-tête avec cet homme qui a déclaré se prénommer Kenneth. Une journaliste présente sur place pour couvrir l’événement a partagé une photo de la rencontre entre les deux hommes sur Twitter.

1

LE MEETING DE LA SEMAINE

Le dernier meeting de l’année 2015 pour Donald Trump. Il se déroulait en Caroline du Sud. Et Trump y a fait quelques déclarations surprenantes.

Bill Clinton ?

One of the great abusers of the world. (L’un des grands agresseurs du monde)

Trump faisait référence au comportement de Bill Clinton vis-à-vis de la gente féminine. Le milliardaire semble avoir décidé de faire de l’ancien Président l’une de ses nouvelles cibles depuis qu’Hillary Clinton a annoncé qu’il ferait campagne à ses côtés lors de plusieurs événements au mois de janvier (alors que Bill était pour l’instant resté à l’écart de la campagne de son épouse, ne faisant qu’une seule apparition lors de son premier grand meeting électoral).

L’administration Obama ?

The level of stupidity is incredible. I’m telling you, I used to use the word incompetent, now I just call them stupid. I went to an Ivy League school. I’m very highly educated. I know words, I have the best words, but there’s no better word than stupid. (Le niveau de stupidité est incroyable. Je vous le dis, j’avais l’habitude d’utiliser le mot incompétents, maintenant je les appelle juste stupides. Je suis allé dans une école de la Ivy League. Je suis très bien éduqué. Je connais des mots, j’ai les meilleurs mots, mais il n’y a pas de meilleur mot que stupide)

Les sondages ?

I love polls. If they turn negative, I don’t like them. And I promise, if they turn negative, I’m not going to be talking about them. (J’aime les sondages. S’ils deviennent négatifs, je ne les aime pas. Et je le promets, s’ils deviennent négatifs, je n’en parlerai pas)

Donald Trump a également longuement évoqué sa préférence pour l’usage de laque plutôt que de gel pour se coiffer. Petit extrait :

I really like better than going bing, bing, bing, and then it comes out in big globs, right? And it’s stuck in your hair and you say « oh my God, I’ve got to take a shower again. My hair’s screwed up », right? I want to use hairspray » (Je préfère vraiment que de faire bing, bing, bing, et puis cela fait des grosses gouttes visqueuses, n’est-ce pas? Et c’est coincé dans vos cheveux et vous dites « oh mon Dieu, je dois reprendre une douche. Ma coiffure est bousillée », n’est-ce pas? Je veux utiliser de la laque)

Trump en a-t-il trop fait ce jour-là? Un journaliste présent sur place rapportait en tout cas sur son compte Twitter que plusieurs personnes venues assister à l’événement avaient quitté la salle avant même que Trump n’ait terminé son discours.

LA DÉCLARATION DE LA SEMAINE

It’s cooler to do it diagonally rather than straight up, remember that. And it’s better to do it higher than lower, because you look skinnier. (C’est plus cool de le prendre diagonalement plutôt que directement au-dessus de soi, souvenez-vous de cela. Et c’est mieux de le prendre d’en haut que d’en bas, parce que vous paraissez plus mince)

Jeb Bush évoquant la meilleure manière de prendre un selfie. C’était lors d’un rassemblement en Floride. Interrogé au sujet de cette pratique devenue courante, il a déclaré accepter régulièrement de prendre des selfies avec ses supporters. Il a expliqué que les gens ne demandaient désormais plus que rarement des autographes aux candidats et préféraient prendre un selfie en leur compagnie. Une véritable évolution de la société à laquelle les candidats sont obligés de s’adapter.

It wasn’t that long ago that people wanted signatures on things, and now, forget that. « I want my damn selfie. I’m not leaving until I get it ». So we spend a lot of quality time doing that. (Il n’y a pas si longtemps que cela les gens voulaient des signatures sur des objets, et maintenant, oubliez ça. « Je veux mon fichu selfie. Je ne pars pas tant que je ne l’obtiens pas ». Et nous passons donc beaucoup de bons moments à faire des selfies)

On se demande quand même s’il n’était pas un peu sarcastique…

LES IMAGES DE LA SEMAINE

1 – Lors d’une interview accordée à CNN, Katrina Pierson, la porte-parole de Donald Trump, portait un collier fait de véritables balles de fusil. Le collier n’est évidemment pas passé inaperçu et a été à l’origine de nombreux commentaires sur les réseaux sociaux.

9

2 – America is great. Donald Trump is disgusting. (L’Amérique est grande. Donald Trump est répugnant)

Crédit photo: Sara Sidner, CNN
Crédit photo: Sara Sidner, CNN

C’est le message qui est apparu dans le ciel de la ville de Pasadena, en Californie, lors de la traditionnelle parade du Nouvel An. Après la parade, un match de football américain opposait l’équipe universitaire locale à une équipe de l’Iowa et devait rassembler des milliers de spectateurs. L’homme à l’origine de cette action a été identifié par CNN comme Stan Pate, un homme de 57 ans vivant en Alabama. C’est lui qui a contacté une agence de publicité aérienne pour mettre en place et financer cette action. Interrogé par CNN, Pate a déclaré qu’il envisageait de voter pour Hillary Clinton sans être encore décidé à 100%, mais que le but de son action était uniquement de lancer le message suivant aux américains : Tout sauf Trump.

LA RÉVOLTE DE LA SEMAINE

Attention ! Histoire assez invraisemblable mais bien réelle. Un groupe de militants armés s’est enfermé ce week-end dans un bâtiment fédéral en Oregon. Il s’agit en fait d’un bâtiment abritant les bureaux d’une réserve naturelle (le Malheur National Wildlife Refuge pour être précis). Les hommes ne détiennent aucun otage. Leur première revendication est la libération de Dwight Hammond et de son fils Steven Hammond, les propriétaires d’un ranch qui ont été condamnés à une peine de prison pour avoir déclenché des incendies volontaires sur des terrains adjacents à leur ranch et appartenant à l’état fédéral. Les deux hommes affirment avoir déclenché ces incendies (le premier en 2001 et le second en 2006) sur leur propre terrain pour lutter contre des mauvaises herbes. Les incendies se seraient ensuite propagés accidentellement sur les terrains adjacents. Le procureur accuse lui les deux hommes d’avoir déclenché ces incendies pour effacer des traces prouvant qu’ils chassaient illégalement le cerf sur un territoire protégé. Les forcenés de l’Oregon (dont on ne connaît pour l’instant pas le nombre exact) militent donc pour la libération des Hammond mais pas seulement. Ils entendent aussi protester contre la « tyrannie » du gouvernement fédéral en général. Ils demandent à ce que l’état fédéral restitue les terres dont il s’est emparé au fil des années (ce qui inclut donc les parcs nationaux et autres réserves naturelles) afin que les habitants puissent à nouveau y chasser, les cultiver etc. Le groupe a appelé tous les « patriotes » à les rejoindre, munis de leurs armes. Ils se disent prêts à occuper le bâtiment pendant des années si nécessaire et à utiliser la violence si les forces de l’ordre tentent de les déloger. On ne sait pas encore comment les autorités entendent gérer la situation.

LE MEILLEUR DE 2015 ET LES BONNES RÉSOLUTIONS POUR 2016

Cela ne vous aura pas échappé, nous avons fêté le nouvel an la semaine dernière. Pour les hommes politiques aussi, c’était donc l’heure de faire le bilan de l’année 2015 et de prendre de bonnes résolutions pour 2016. Petite sélection.

1 – Le porte-parole du Département d’Etat (équivalent de notre ministère des affaires étrangères), John Kirby, a publié une note sur le site officiel du Département (à lire ici). Cette note dresse la liste des succès internationaux obtenus par les Etats-Unis en 2015. On y retrouve entre autres le rétablissement des relations diplomatiques avec Cuba, l’adoption de l’accord sur le nucléaire iranien, la lutte contre le virus Ebola ou encore les nombreux pas en avant dans la lutte contre le réchauffement climatique (l’accord international conclu lors de la COP21 notamment). Ces points présentés comme des succès par l’administration Obama ne sont évidemment pas tous considérés comme tels par l’opposition. Les Républicains sont notamment très critiques vis-à-vis de l’accord avec l’Iran. Mais ce qui a déclenché le plus de critiques est le fait que la note du Département d’Etat mentionne aussi comme accomplissement Bringing Peace, Security to Syria (Apport de la paix et de la sécurité en Syrie). Il s’agit seulement d’un titre et lorsque l’on lit l’entièreté du texte, on se rend compte que le Département d’Etat ne prétend évidemment pas avoir mis fin au conflit syrien. Il insiste sur les progrès accomplis, notamment la résolution récemment adoptée par le Conseil de Sécurité des Nations Unies et qui ouvre la voie à une possible transition politique en Syrie. La note met aussi en évidence le fait que les Etats-Unis sont le plus gros fournisseur d’aide humanitaire dans la région. Néanmoins, vu le chaos actuel en Syrie, de nombreux candidats républicains ont jugé scandaleux que le Département d’Etat puisse ainsi mentionner la Syrie dans ses « succès de l’année ». Dans un communiqué publié sur son site web, Jeb Bush déclarait que cette note était la preuve que l’administration Obama vivait dans un « monde fantastique ». Et Mike Huckabee a publié ce tweet le 31 décembre (alors que la note du Département d’Etat avait été publiée le 24 décembre) :

Traduction: Le Département d'Etat a listé "Apport de la paix & de la stabilité en Syrie" comme l'un de ses accomplissements de 2015. Il faut se dépêcher, il ne reste plus que 12 heures.
Traduction: Le Département d’Etat a listé « Apport de la paix & de la stabilité en Syrie » comme l’un de ses accomplissements de 2015. Il faut se dépêcher, il ne reste plus que 12 heures.

2 – Le Washington Post nous a proposé une vidéo compilant toutes les insultes lancées par Donald Trump en 2015 (principalement à l’encontre de ses rivaux politiques et de journalistes). Vous pouvez voir la vidéo en cliquant ici.

3 – Hillary Clinton a partagé deux billets sur son site web. Le premier revient sur son année 2015 en photos. Voici notre préférée (notre choix étant ici totalement personnel et subjectif).

2

On y voit la candidate démocrate en train de relire l’un de ses discours en compagnie du rédacteur de celui-ci. Pour voir les autres photos, cliquez ici.

Le deuxième billet publié par Clinton fait lui un bilan de son année 2015 en chiffres. Quelques-uns sont assez impressionnants :

  • Plus de 89,000 bénévoles travaillant pour la campagne d’Hillary
  • Depuis le début de la campagne au mois d’avril, ces 89,000 bénévoles ont contacté plus de 5,520,000 personnes (par téléphone ou en faisant du porte-à-porte)
  • 92% des dons reçus pour financer la campagne ont été des petites contributions (<200$)
  • Hillary a répondu à 524 questions de citoyens lors de ses town hall meetings (ndlr: par opposition aux grands meetings, les town hall meetings sont des réunions plus informelles lors desquelles les citoyens sont invités à poser leurs questions aux candidats. Tout le monde peut y assister. Une pratique qui est très courante lors des campagnes présidentielles américaines. Les candidats à la présidence enchaînent parfois plusieurs town halls lors d’une même journée)
  • Enfin, sont aussi mentionnés « des selfies pris avec les supporters trop nombreux pour être comptés »

Vous pouvez lire l’entièreté de l’article ici.

4 – Rand Paul et Mike Huckabee ont quant à eux partagé leurs résolutions pour l’année 2016 sur Twitter. Rand Paul a d’abord tweeté que sa résolution principale était de continuer à préserver les libertés et les droits des américains (notamment le droit de posséder une arme). Il a ensuite publié un tweet moins sérieux affirmant qu’une autre de ses résolutions était de ne plus être contrarié par les moqueries qui lui sont souvent adressées au sujet de sa chevelure. Le tweet contenait un ensemble de photos-montages qui circulent à ce sujet sur Internet.

Traduction: Je décide de ne plus laisser les choses méchantes que les gens disent sur ma coiffure me déranger.
Traduction: Je décide de ne plus laisser les choses méchantes que les gens disent sur ma coiffure me déranger.

Rand Paul a ensuite partagé les deux résolutions suivantes, qui se voulaient ironiques.

Traduction: Je décide de parler davantage en généralités vagues mais grandiloquentes
Traduction: Je décide de parler davantage en généralités vagues mais grandiloquentes

Le tweet contenait une courte vidéo où l’on voit Donald Trump faire des grimaces lors d’un débat.

Traduction: Je décide de passer moins de temps à voter au Sénat pour que Marco Rubio et Ted Cruz ne fassent pas mauvaise figure parce qu'ils ne se montrent pas au travail. Je plaisante. Faites votre boulot.
Traduction: Je décide de passer moins de temps à voter au Sénat pour que Marco Rubio et Ted Cruz ne fassent pas mauvaise figure parce qu’ils ne se montrent pas au travail. Je plaisante. Faites votre boulot.

Et voici deux des résolutions de Mike Huckabee :

Traduction: Je décide de faire un câlin chaleureux et réconfortant à quiconque serait traumatisé par des commentaires non-politiquement corrects que je pourrais faire
Traduction: Je décide de faire un câlin chaleureux et réconfortant à quiconque serait traumatisé par des commentaires non-politiquement corrects que je pourrais faire
Traduction: Je décide que la prochaine fois qu'un milliardaire de la Silicon Valley ou qu'une grande star de cinéma fera l'éloge du socialisme, je suggérerai qu'ils me donnent la moitié de leur fortune.
Traduction: Je décide que la prochaine fois qu’un milliardaire de la Silicon Valley ou qu’une grande star de cinéma fera l’éloge du socialisme, je suggérerai qu’ils me donnent la moitié de leur fortune.

LES AUTRES TWEETS DE LA SEMAINE

Pour terminer, voici quelques autres tweets qui ont retenu notre attention cette semaine.

1 – Ce tweet de Bernie Sanders

Traduction: Une campagne qui fonctionne grâce aux citoyens : 73 millions $ depuis le 30 avril 2,513,665 contributions Plus d'un million de donateurs Contribution moyenne <30$
Traduction: Une campagne qui fonctionne grâce aux citoyens :
73 millions $ depuis le 30 avril
2,513,665 contributions
Plus d’un million de donateurs
Contribution moyenne <30$

La campagne de Bernie Sanders, qui se vante de n’accepter aucune contribution financière de la part des « milliardaires » ou des grandes entreprises et d’être donc financée par les petites contributions de simples citoyens, est parvenue à récolter 73 millions de dollars depuis le 30 avril. Une belle performance puisque la contribution moyenne est inférieure à 30$ !

2 – Donald Trump, encore et toujours

Traduction: Hillary a dit que les armes n'assuraient pas notre sécurité. Si elle le croit vraiment elle devrait exiger que ses gardes du corps lourdement armés désarment au plus vite !
Traduction: Hillary a dit que les armes n’assuraient pas notre sécurité. Si elle le croit vraiment elle devrait exiger que ses gardes du corps lourdement armés désarment au plus vite !

3 – Ce tweet de la Maison Blanche pour le Nouvel An

4

Nous en profitons pour vous souhaiter également une bonne et heureuse année. À la semaine prochaine 😉

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.