WEEKLY NEWS FLASH #21

L’actualité politique de la semaine écoulée a été dominée par le dernier discours sur l’état de l’Union du Président Obama d’une part, et par les débats républicains et démocrates d’autre part. Mais il n’y avait pas que cela…

L’ÉVÉNEMENT DE LA SEMAINE

L’événement de la semaine, c’était le dernier discours sur l’état de l’Union du Président Obama. Voir notre article à ce sujet ici.

LES DÉBATS DE LA SEMAINE

Les premiers débats de l’année 2016 ont eu lieu. Celui des Républicains jeudi 14 janvier et celui des Démocrates dimanche 17 janvier. Nous en publierons les comptes-rendus dès que possible.

LE SOUTIEN DE LA SEMAINE

Vous souvenez-vous de Lindsey Graham? Sénateur républicain de Caroline du Sud, il était candidat à la présidence jusqu’à il y a peu et avait mis la question de la lutte contre le terrorisme au cœur de sa campagne. Il soutient désormais la candidature de Jeb Bush à la présidence. L’annonce a été faite lors d’une conférence de presse réunissant les deux hommes au lendemain du débat républicain. Des cinq Républicains ayant déjà mis fin à leur campagne, Graham est le premier à choisir de soutenir ouvertement l’un de ses anciens adversaires aux primaires.

Traduction: Honoré d'avoir Lindsey Graham dans notre équipe. Un leader avec une compréhension claire des menaces à la sécurité nationale auxquelles nous faisons face
Traduction: Honoré d’avoir Lindsey Graham dans notre équipe. Un leader avec une compréhension claire des menaces à la sécurité nationale auxquelles nous faisons face.

Vu leurs positions respectives, notamment une vision interventionniste en matière de politique étrangère et une vision modérée en matière d’immigration, il semblait évident que si Graham décidait d’apporter son soutien à quelqu’un, il s’agirait de Marco Rubio ou de Jeb Bush. Il a donc finalement tranché en faveur du second. Interrogé par un journaliste pour savoir pourquoi il n’avait pas choisi Rubio, Graham a déclaré :

I think Marco Rubio will be President of the United States one day. I think he’s one of the most gifted people I’ve ever met. I like him. But I wasn’t ready to be president at 44. (Je pense que Marco Rubio sera un jour Président des Etats-Unis. Je pense qu’il est l’une des personnes les plus talentueuses que j’ai jamais rencontrée. Je l’aime bien. Mais je n’étais pas prêt à être président à 44 ans)

Ce serait donc l’expérience politique qui aurait fait la différence.

Lors de la conférence de presse annonçant sa décision, Graham a assuré que Jeb Bush était « prêt à être commandant en chef dès le premier jour ». Ceux qui lisent ce blog depuis le début de la campagne se souviendront certainement qu’il utilisait très souvent cette formule pour se décrire lui-même. Mais Graham a aussi insisté sur le fait que Bush était le candidat (tout comme lui) à avoir le plus fermement condamné la proposition de Donald Trump d’interdire l’entrée aux Etats-Unis à tous les musulmans, alors que d’autres candidats restaient trop silencieux à ce sujet. Il a précisé qu’il ne pouvait pas penser à une idée pire que celle-là et que les Etats-Unis ne devaient pas déclarer la guerre à l’Islam.

We cannot and should not declare war on a religion. (Nous ne pouvons pas et nous ne devrions pas déclarer la guerre à une religion)

Autre extrait de la déclaration de Graham à propos de Bush :

He’s a good man who is comfortable in his own skin and who understands truly what makes America great. It’s our diversity. Not who we hate, but what we love. (C’est un homme bien qui est bien dans sa peau et qui comprend vraiment ce qui fait que l’Amérique est grande. C’est notre diversité. Non pas qui nous haïssons, mais ce que nous aimons)

On peut désormais se demander si John McCain, qui soutenait la candidature de son ami Lindsey Graham et avait même fait campagne à ses côtés, apportera lui aussi son soutien à Jeb Bush. McCain n’avait pas toujours été en excellents termes avec George W. Bush, le frère de Jeb, puisqu’ils s’étaient affrontés durement lors des primaires républicaines de 2000. McCain avait plus tard dénoncé l’usage de la torture par l’administration Bush. Mais Jeb Bush avait apporté son soutien à McCain dans sa course à la présidence en 2008. Un soutien de McCain à Jeb Bush n’est donc pas impossible mais il pourrait aussi lui préférer Marco Rubio. Ou choisir de ne pas s’impliquer. D’autant plus qu’il remet lui-même son siège de sénateur en jeu en novembre prochain et a donc sa propre campagne électorale à mener. Interrogé pour savoir s’il allait essayer de convaincre son ami de rejoindre la troupe des soutiens de Bush, Graham a répondu I don’t think so (Je ne pense pas).

Donald Trump, qui ne manque jamais une occasion de s’en prendre à Bush, a rapidement réagi à la nouvelle sur Twitter.

Traduction: Jeb Bush, qui a été mauvais la nuit dernière lors du débat et dont les chances de gagner sont de zéro, vient de recevoir le soutien de Graham. Graham a quitté à 0.
Traduction: Jeb Bush, qui a été mauvais la nuit dernière lors du débat et dont les chances de gagner sont de zéro, vient de recevoir le soutien de Graham. Graham a quitté à 0.

Il est vrai que lorsque Graham a mis fin à sa campagne pour la présidence, il était crédité de moins d’1% des voix dans les sondages réalisés au niveau national.

Dans ces conditions, le soutien de Graham est-il un avantage pour Bush? S’il y a très peu de chances pour que le soutien de Graham soit la recette miracle pour faire gagner l’élection à Bush, c’est un soutien qui pourrait tout de même s’avérer utile. En effet, Graham a déjà mené trois campagnes électorales victorieuses en Caroline du Sud (ndlr: pour le poste de sénateur, en 2002, 2008 et 2014). Il connaît donc très bien son état et pourra aider Bush à y organiser plus efficacement sa campagne. Or, la Caroline du Sud sera le troisième état à voter pour les primaires après l’Iowa et le New Hampshire. Bush peut aussi espérer que les électeurs républicains de Caroline du Sud qui ont voté pour Lindsey Graham par le passé et qui l’apprécient soient incités à voter pour lui.

LA DÉCLARATION DE LA SEMAINE

You know what? I’ve never understood this. For a guy who doesn’t even know me, he just repeats it over and over again, it becomes the truth. It’s the weirdest thing in the world. (Vous savez quoi? Je n’ai jamais compris cela. Pour quelqu’un qui ne me connaît même pas, il répète juste cela encore et encore, et cela devient la vérité. C’est la chose la plus étrange au monde)

Jeb Bush à propos de Donald Trump et de la manière dont ce dernier a réussi à convaincre bon nombre de personnes qu’il était un homme peu énergique (low energy). Bush a fait cette déclaration après que plusieurs personnes venues assister à ses meetings lui aient confié avoir été étonnées de voir qu’il était bien plus énergique qu’elles ne l’imaginaient.

Par ailleurs, CNN rapportait que les réunions publiques de Jeb Bush avaient attiré davantage de personnes ces quinze derniers jours. Alors qu’il réunissait généralement entre 100 et 200 personnes lors de ses town halls, il en a récemment rassemblées 530 en Caroline du Sud. On est bien sûr encore loin des milliers de personnes qui se déplacent pour assister à certains grands meetings de Donald Trump. Ce qui nous amène au point suivant.

LE GRAPHIQUE DE LA SEMAINE

Source: Washington Post, d'après les chiffres des sondages NBC/WSJ
Source: Washington Post, d’après les chiffres des sondages NBC/WSJ

Ce graphique ne nécessite pas de longs commentaires. Il représente l’évolution, entre juin 2015 et janvier 2016, du nombre de personnes se disant prêtes à envisager de soutenir Jeb Bush (en bleu) et Donald Trump (en rouge).

LE MOT DE LA SEMAINE

Diplomatie. L’AIEA (Agence Internationale de l’Energie Atomique) a rendu un rapport démontrant que l’Iran avait bien respecté les termes de l’accord sur le nucléaire ratifié l’an dernier. Par conséquent, la fin des sanctions économiques américaines contre l’Iran a été approuvée par Barack Obama. Les pays européens vont faire de même. Ce n’est en fait que la suite logique de la mise en place de l’accord. L’administration Obama continue de présenter cet accord comme un succès diplomatique majeur qui empêchera l’Iran de se munir de l’arme nucléaire et qui permettra d’améliorer les conditions de vie des iraniens grâce à la levée de l’embargo. Les Républicains estiment quant à eux que faire confiance à l’Iran, pays gouverné par un régime religieux autoritaire, est naïf. Ils estiment aussi que l’Iran profitera du flot d’argent qui va inonder le pays suite à la levée des sanctions pour financer encore davantage le terrorisme international.

La réaction la plus hostile suite à l’annonce de la levée des sanctions a été celle de Mike Huckabee, qui a osé une comparaison avec l’Allemagne nazie.

Traduction: La levée des sanctions contre l'Iran est comme Neville Chamberlain signant un chèque de 150 milliards de $ à Adolf Hitler avant la Seconde Guerre Mondiale en espérant que l'Allemagne se conduise bien.
Traduction: La levée des sanctions contre l’Iran est comme Neville Chamberlain signant un chèque de 150 milliards de $ à Adolf Hitler avant la Seconde Guerre Mondiale en espérant que l’Allemagne se conduise bien.

D’autre part, on a appris que quatre ressortissants américains détenus en Iran avaient été libérés. Parmi eux, le journaliste du Washington Post Jason Rezaian qui était emprisonné en Iran depuis plus d’un an après avoir été accusé d’espionnage. En échange de ces libérations, les Etats-Unis ont abandonné les charges pesant contre sept iraniens accusés d’avoir contourné l’embargo économique.

LE DESSIN DE LA SEMAINE

Contre toute attente, Bernie Sanders devance désormais Hillary Clinton dans les sondages au New Hampshire et en Iowa ! (Dessin de Matt Wuerker, Politico)

4

LE TWEET DE LA SEMAINE

On termine par le tweet de la semaine, posté par Barack Obama pour souhaiter un joyeux anniversaire à sa femme Michelle. La First Lady fêtait ses 52 ans le 17 janvier.

12

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s