WEEKLY NEWS FLASH #22

Comme chaque lundi, retour sur l’actualité politique des sept derniers jours. Avec Sarah Palin en tête d’affiche cette semaine. Bonne lecture 😉

LE SOUTIEN DE LA SEMAINE

1

Sarah Palin est de retour au premier plan ! L’ancienne gouverneure de l’Alaska et ancienne candidate à la vice-présidence* a décidé d’apporter son soutien à Donald Trump. L’annonce a été faite mardi dernier en Iowa, où Palin a rejoint Trump sur scène lors de l’un de ses meetings. Elle a prononcé un discours d’une vingtaine de minutes.

*Sarah Palin a été maire de la ville de Wasilla (Alaska) de 1996 à 2002 puis gouverneure de l’Alaska de 2006 à 2009. En 2008, elle était candidate à la vice-présidence des Etats-Unis puisque John McCain l’avait choisie comme co-listière. McCain, considéré comme un modéré au sein de son parti, avait voulu équilibrer son ticket en choisissant une partenaire bien plus conservatrice que lui. Mais ce choix s’était ensuite révélé désastreux puisque Palin avait commis plusieurs bourdes pendant la campagne. Depuis 2009, Palin n’a plus exercé aucune fonction publique mais elle est restée très populaire auprès de nombreux conservateurs. Elle a continué de commenter la vie politique dans ses propres émissions télévisées, et rédigé des livres qui se sont avérés être des best-sellers. Elle a également mis sa famille en scène dans des émissions de télé-réalité. Enfin, Palin a soutenu les campagnes électorales de plusieurs jeunes candidats conservateurs se réclamant du Tea Party ces dernières années. Celle de Ted Cruz pour le Sénat en 2012 par exemple.

Le discours de Palin a évidemment suscité de nombreux commentaires. Il faut dire que Sarah était complètement survoltée, comme lorsqu’elle a demandé à la foule si celle-ci était prête à « botter le cul de l’Etat Islamique ». Pour reprendre ses propres mots : Are you ready for a commander-in-chief who will let our warriors do their job and kick ISIS’s ass? (Êtes-vous prêts pour un commandant-en-chef qui laissera nos combattants faire leur boulot et botter le cul de l’Etat Islamique?)

C’est la première personnalité républicaine reconnue qui choisit de soutenir ouvertement Donald Trump et de faire campagne à ses côtés. Ce soutien n’était pas complètement inattendu puisque Palin avait déjà complimenté Trump à plusieurs reprises depuis le début de la campagne. Cependant, le choix de Palin reste quelque peu surprenant. Quoi que l’on puisse penser de ses positions ultra-conservatrices, Palin les a toujours défendues avec constance au fil des années. Or, on sait que Donald Trump a affiché des positions libérales par le passé, pro-avortement notamment. Beaucoup d’observateurs étaient donc étonnés de voir Palin s’engager pour Trump plutôt que pour Ted Cruz, dont elle avait fortement soutenu la candidature au Sénat en 2012. Bien que certainement déçu, Cruz s’est montré beau joueur en publiant le tweet suivant (ndlr: le tweet a été publié quelques heures avant l’annonce officielle de Palin en faveur de Trump, mais les rumeurs allaient déjà bon train puisque Trump avait annoncé un invité surprise à son meeting du soir et que Palin avait été aperçue en Iowa) :

Traduction: J'aime Sarah Palin. Sans son soutien, je ne serais pas au Sénat. Peu importe ce qu'elle fait en 2016, je serai toujours un grand fan.
Traduction: J’aime Sarah Palin. Sans son soutien, je ne serais pas au Sénat. Peu importe ce qu’elle fait en 2016, je serai toujours un grand fan.

LE CHOIX DE LA SEMAINE

C’est une tradition. Tous les quatre ans, le Des Moines Register (le plus important quotidien de l’Iowa) donne son avis à ses lecteurs quelques jours avant le caucus de l’Iowa, en leur suggérant de choisir tel ou tel candidat. Cette année, le journal incite les électeurs démocrates à choisir Hillary Clinton et les électeurs républicains à choisir Marco Rubio !

Pour expliquer sa prise de position en faveur d’Hillary Clinton, la direction du journal insiste surtout sur ses connaissances et son expérience. Même si elle n’est pas une « candidate parfaite » (le journal évoque notamment la gestion de ses e-mails), elle reste la plus compétente pour gérer le pays. Le journal oppose aussi l’idéalisme de Bernie Sanders au pragmatisme de Clinton, qui aura beaucoup plus de chances d’aboutir à des résultats concrets. (Pour lire l’article du Des Moines Register en faveur de la candidature de Clinton, cliquez ici)

Pour expliquer sa prise de position en faveur de Rubio, le journal insiste sur le fait que ce dernier incarne le rêve américain et un certain optimisme, alors que d’autres candidats choisissent la voie de la colère, du pessimisme et de la peur (allusion sans doute à Donald Trump et Ted Cruz). Pour le Des Moines Register, Rubio incarne « le meilleur espoir de son parti ». Notamment parce que pour gagner l’élection générale, le Parti Républicain aura besoin de séduire des électeurs indépendants. Or, Rubio est pour l’instant le candidat républicain (avec Ben Carson) qui est le plus populaire auprès de ces électeurs indépendants. Il pourrait aussi séduire l’électorat latino. Le journal mentionne également le fait que les propositions de Rubio soient concrètes et détaillées. C’est également le cas des plans de John Kasich, Chris Christie et Jeb Bush mais ceux-ci n’incarnent pas le renouveau que semblent rechercher les électeurs cette année. En guise de petit bémol, les auteurs disent tout de même qu’ils auraient préféré que Rubio ait un peu plus d’expérience et qu’il soit moins souvent absent au Sénat. (Pour lire l’article du Des Moines Register en faveur de la candidature de Rubio, cliquez ici)

Notons que le soutien du Des Moines Register n’est évidemment pas toujours synonyme de victoire lors du caucus organisé en Iowa. Ainsi, côté républicain, le journal avait soutenu John McCain en 2008 et Mitt Romney en 2012. Or, ce sont respectivement Mike Huckabee et Rick Santorum, bien plus conservateurs, qui avaient remporté le caucus. Par contre, McCain et Romney avaient fini par remporter l’investiture républicaine. Un bon présage pour Marco Rubio?

LE COUP DE GUEULE DE LA SEMAINE

2

Celui de la National Review contre Donald Trump. Cette revue conservatrice réputée a décidé d’intituler son dernier numéro Against Trump. Vingt-deux figures conservatrices reconnues y ont rédigé chacune un article pour expliquer pourquoi les conservateurs ne devraient pas voter en faveur de Trump. Suite à cette publication, le Parti Républicain a décidé de retirer la National Review de ses partenaires pour l’organisation du débat du 25 février, auquel elle devait en principe collaborer.

LA PRISE DE POSITION DE LA SEMAINE

Et oui, encore une ! Celle du gouverneur républicain de l’Iowa Terry Branstad contre Ted Cruz. Il a déclaré que ce serait une grave erreur pour les habitants de l’Iowa de voter en faveur du sénateur du Texas. Il faut dire que Cruz s’oppose à tout nouveau subside fédéral pour l’industrie de l’éthanol, qui est très importante en Iowa. Une raison suffisante pour le gouverneur de cet état d’inciter ses concitoyens à ne pas le soutenir.

Donald Trump s’est empressé de réagir à la nouvelle sur Twitter.

Traduction: Wow, le très respecté gouverneur de l'Iowa vient de déclarer que "Ted Cruz doit être battu". Grosse surprise! Les gens n'aiment pas Ted.
Traduction: Wow, le très respecté gouverneur de l’Iowa vient de déclarer que « Ted Cruz doit être battu ». Grosse surprise! Les gens n’aiment pas Ted.

LE DILEMME DE LA SEMAINE

Lindsey Graham, ancien candidat à la présidence et qui soutient désormais Jeb Bush (il a d’ailleurs participé à plusieurs réunions à ses côtés dans le New Hampshire cette semaine), semble vraiment ne pas vouloir avoir à choisir entre Donald Trump et Ted Cruz pour l’investiture républicaine. Interrogé à ce sujet, il a déclaré :

It’s like being shot or poisoned. (C’est comme être tué par balles ou empoisonné)

Donald Trump ?

The most unprepared person I’ve ever met to be commander-in-chief. (La personne la moins préparée à être commandant-en-chef que je n’ai jamais rencontrée)

Ted Cruz ?

He’s exhibited behavior in his time in the Senate that make it impossible for me to believe that he could bring this country together. (Il a fait preuve d’un comportement au Sénat qui rend impossible pour moi le fait de croire qu’il pourrait rassembler le pays)

Graham ne semble pas non plus souhaiter voir le Démocrate Bernie Sanders parvenir à la Maison Blanche.

So in Bernie’s world, the big banks are out to get you and rich people are screwing the system so you don’t have a chance. In Donald Trump’s world, the illegal immigrants gonna sell drugs to your kids and rape your wife. Foreigners are going to take your jobs. This is not exactly the America that I envisioned for the 21st century. I will tell you this, that we have an election cycle that is beyond strange. (Donc dans le monde de Bernie, les grandes banques sont là pour vous déranger et les gens riches pervertissent le système pour que vous n’ayez aucune chance. Dans le monde de Donald Trump, les immigrants illégaux vont vendre des drogues à vos enfants et violer votre femme. Les étrangers vont prendre vos emplois. Ce n’est pas exactement l’Amérique que j’envisageais pour le 21ème siècle. Je vous dirai ceci, nous assistons à une élection qui est bien plus qu’étrange)

LA VIDÉO DE LA SEMAINE

Une courte vidéo a été mise en ligne par l’équipe de campagne de Jeb Bush. On y entend sa mère, Barbara Bush, lui apporter son soutien. Elle y déclare notamment que son fils est candidat pour apporter de réelles solutions aux problèmes du pays, et non pour rappeler à tout le monde à quel point il est populaire. On peut bien sûr voir là une allusion à Donald Trump.

La presse rapportait que Barbara Bush avait également rédigé une lettre manuscrite appelant à voter pour son fils et que celle-ci allait être envoyée à un certain nombre d’électeurs. On peut notamment y lire :

I am writing to urge you to vote and to vote for Jeb Bush. People ask me if I wanted Jeb to run. The answer was no as the sacrifice for his family was huge. I changed my mind as it became clear that he is needed. (Je vous écris pour vous inciter à voter et à voter pour Jeb Bush. Les gens me demandent si je voulais que Jeb soit candidat. La réponse était non car le sacrifice pour sa famille était énorme. J’ai changé d’avis lorsqu’il est devenu clair que nous avions besoin de lui)

En 2013, Barbara Bush s’était en effet déclarée défavorable à la candidature de son fils, affirmant que We’ve had enough Bushes (Nous avons eu assez de Bush). Elle affirme donc avoir changé d’avis. Barbara Bush reste une figure très populaire auprès des électeurs républicains. C’est la première fois depuis le début de la campagne de Jeb Bush qu’elle s’implique ainsi publiquement. Certains se demandent déjà si Jeb Bush fera bientôt appel à son frère George W. Bush.

Donald Trump a quant à lui choisi de se moquer de l’initiative de son rival.

Traduction: Je viens de regarder la publicité de Jeb où il a désespérément besoin de sa maman pour l'aider. Jeb --- maman ne peut pas t'aider avec l'Etat Islamique, les Chinois ou avec Poutine.
Traduction: Je viens de regarder la publicité de Jeb où il a désespérément besoin de sa maman pour l’aider. Jeb — maman ne peut pas t’aider avec l’Etat Islamique, les Chinois ou avec Poutine.

LE SONDAGE DE LA SEMAINE

Ce nouveau sondage réalisé par CNN au New Hampshire (intentions de vote à la primaire républicaine) :

Donald Trump 34%

Ted Cruz 14%

Jeb Bush – Marco Rubio 10%

Chris Christie – John Kasich – Rand Paul 6%

Carly Fiorina 4%

Ben Carson 3%

Mike Huckabee 1%

Donald Trump est donc toujours largement en tête. D’autre part, c’est la première fois depuis l’été dernier que Jeb Bush est crédité d’un score à deux chiffres dans un sondage réalisé par CNN. Le sondage indiquait également que seulement 31% des électeurs républicains interrogés déclaraient avoir fait un choix définitif.

LE DRAME DE LA SEMAINE

Un membre de l’équipe de campagne de Ben Carson est malheureusement décédé cette semaine suite à un accident de la route en Iowa. Il s’appelait Braden Joplin et n’avait que 25 ans. Trois autres personnes, travaillant également pour la campagne de Carson, étaient présentes à ses côtés dans le véhicule accidenté. Elles ont été blessées mais leurs jours ne sont pas en danger. Suite à ce tragique accident, Ben Carson a interrompu sa campagne pendant deux jours.

Traduction: Repose en paix Braden Joplin. Nos pensées et prières vont à sa famille.
Traduction: Repose en paix Braden Joplin. Nos pensées et prières vont à sa famille.

Plusieurs autres candidats à l’élection présidentielle ont adressé leurs condoléances à Ben Carson et à toute son équipe, ainsi qu’à la famille de Braden Joplin.

LA RUMEUR DE LA SEMAINE

Michael Bloomberg pourrait-il se présenter à l’élection présidentielle en tant que candidat indépendant? La presse rapportait en tout cas cette semaine que l’ex-maire de New York était en train de sérieusement y réfléchir. D’après CNN, il devrait se décider d’ici le mois de mars. Les résultats des premières primaires pourraient avoir une influence sur sa décision. CNN citait ainsi un proche de Bloomberg qui pensait savoir que ce dernier serait plus enclin à se présenter en cas de duel Trump/Sanders. Le New York Times rapportait quant à lui que Bloomberg serait prêt à dépenser 1 milliard de dollars de sa propre fortune pour financer une éventuelle campagne électorale.

Un petit commentaire de Rand Paul ?

Traduction: Maintenant Mamie Mike Bloomberg pense à se présenter! Un autre milliardaire libéral de New York? Je pense que cette place est prise...
Traduction: Maintenant Mamie Mike Bloomberg pense à se présenter! Un autre milliardaire libéral de New York? Je pense que cette place est prise…

LA (PETITE) GAFFE DE LA SEMAINE

Donald Trump a prononcé un discours à la Liberty University cette semaine. Il s’agit de la plus grande université chrétienne au monde. Ted Cruz y avait prononcé le discours lors duquel il avait annoncé être candidat à la présidence. Avec ce discours, Trump avait sans doute pour objectif de séduire l’électorat évangélique. Pas sûr que cela aura fonctionné puisqu’en voulant citer un verset de la Bible, il y a fait référence en parlant de Two Corinthians au lieu de Second Corinthians. Oups.

LA DÉCLARATION DE LA SEMAINE

I could stand in the middle of 5th Avenue and shoot somebody and I wouldn’t lose voters. (Je pourrais être au milieu de la 5e Avenue et tuer quelqu’un et je ne perdrais pas d’électeurs)

– Donald Trump

LES TWEETS DE LA SEMAINE

Deux candidats républicains à la présidence ont rendu hommage à Glenn Frey, l’un des musiciens du groupe The Eagles, décédé cette semaine. Mike Huckabee, que l’on sait grand amateur de rock et musicien à ses heures perdues (il possède plusieurs dizaines de guitares), a choisi de partager avec ses abonnés sur Twitter ses trois chansons préférées du groupe.

Traduction: En souvenir du grand Glenn Frey, je voulais partager mes 3 chansons préférées des Eagles : Take It Easy, Peaceful Easy Feeling et Already Gone
Traduction: En souvenir du grand Glenn Frey, je voulais partager mes 3 chansons préférées des Eagles : Take It Easy, Peaceful Easy Feeling et Already Gone

Ben Carson a quant à lui publié un très joli tweet pour rendre hommage à Glenn Frey. Il est malheureusement difficilement traduisible en français. Le message inclut les titres de trois chansons du groupe : Take It Easy, Peaceful Easy Feeling et Heartache Tonight.

4

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.