LE BILAN DES PRIMAIRES DU MARDI 15 MARS

Hillary Clinton et Donald Trump ont confirmé leur statut de favoris. John Kasich a signé sa première victoire en Ohio. Marco Rubio a jeté l’éponge. Retour sur les primaires du mardi 15 mars. 

INTRODUCTION

Les électeurs démocrates et républicains étaient appelés aux urnes dans cinq états ce mardi 15 mars :

Floride

Ohio

Illinois

Caroline du Nord

Missouri

Il s’agissait partout de primaires. Celles de Floride étaient fermées, alors que les autres étaient ouvertes ou mixtes. La nouveauté importante, côté républicain, est que le système du winner-takes-all s’appliquait pour la première fois en Floride et en Ohio. Cela signifie que le candidat qui y arrivait en tête remportait l’ensemble des délégués de l’état. Jusqu’ici, tous les délégués avaient été attribués à la proportionnelle. Tous les yeux étaient aussi braqués sur la Floride et l’Ohio pour une autre raison. Des candidats y évoluaient « à domicile ». Marco Rubio espérait l’emporter chez lui, en Floride. Au lieu de cela, il a subi une lourde défaite et a mis fin à sa campagne dès l’annonce des résultats. En Ohio, c’est le nom du gouverneur actuellement en poste, John Kasich, qui figurait sur les bulletins de vote. Et il l’a largement emporté ! Il s’agit de sa première victoire depuis le début des primaires. Il faut toutefois rappeler que Kasich n’a d’ores et déjà plus aucune chance mathématique d’atteindre la barre des 1,237 délégués nécessaires pour remporter l’investiture de son parti.

LES RÉSULTATS EN UN COUP D’OEIL

1 – Les vainqueurs dans chaque état

Floride ⇒ Clinton / Trump

Ohio ⇒ Clinton / Kasich

Illinois ⇒ Clinton / Trump

Caroline du Nord ⇒ Clinton / Trump

Missouri ⇒ Clinton / Trump?

2 – Nombre d’états remportés par chaque candidat

Hillary Clinton ⇒ 5

Donald Trump ⇒ 4 (en comptant le Missouri où sa victoire n’est pas encore officielle)

John Kasich ⇒ 1

3 – Bilan chez les Démocrates

Hillary Clinton l’emporte dans les cinq états en jeu. Aucune victoire pour Bernie Sanders.

4 – Bilan chez les Républicains

Donald Trump l’emporte dans trois états : Floride – Illinois – Caroline du Nord et devrait l’emporter également dans le Missouri. John Kasich l’emporte en Ohio. Marco Rubio met fin à sa campagne présidentielle.

LES RÉSULTATS, ÉTAT PAR ÉTAT

1

FLORIDA (FL)

Capitale: Tallahassee

Ville la plus peuplée: Jacksonville

Population: 20,271,272 (estimation 2015)

Surnom: The Sunshine State

Devise: In God We Trust // En Dieu nous avons foi

Gouverneur actuel: Rick Scott (R)

2

La Floride est le troisième état le plus peuplé des Etats-Unis. Son littoral est très étendu et se partage entre le Golfe du Mexique et l’Océan Atlantique. Beaucoup de retraités américains s’établissent en Floride, en raison notamment de la clémence de son climat. C’est l’état qui compte le pourcentage le plus important de personnes âgées de plus de 65 ans (17% de la population). L’économie de la Floride repose principalement sur le tourisme et l’agriculture. Ses oranges sont réputées pour être les meilleures du pays. La Floride est aussi connue pour être le refuge des exilés cubains. Aujourd’hui, 80% des américains d’origine cubaine résident en Floride. 22,5% de la population de l’état est hispanique. Parmi eux, les cubains sont les plus nombreux (6,5% de la population de l’état, soit plus d’un million de personnes), suivis des porto-ricains, des mexicains et des colombiens.

Résultats de la primaire démocrate

HILLARY CLINTON 64,4% ⇒ 151 délégués

Bernie Sanders 33,3% ⇒ 67 délégués

Résultats de la primaire républicaine

DONALD TRUMP 45,7% ⇒ 99 délégués

Marco Rubio 27%

Ted Cruz 17,1%

John Kasich 6,8%

Jeb Bush 1,8%

La règle du winner-takes-all s’appliquait en Floride. Par conséquent, Donald Trump remporte les 99 délégués de l’état. Marco Rubio arrive en deuxième position mais est très largement distancé par Trump. Suite à cet échec retentissant, il a annoncé qu’il mettait un terme à sa campagne. D’autre part, notons que Jeb Bush, ancien gouverneur de Floride, termine cinquième de cette primaire. 43,452 personnes ont voté en sa faveur, ce qui représente 1,8% des voix.

3

OHIO (OH)

Capitale: Columbus

Ville la plus peuplée: Columbus

Population: 11,613,423 (estimation 2015)

Surnom: The Buckeye State

Devise: With God, All Things Are Possible // Avec Dieu, tout est possible

Gouverneur actuel: John Kasich (R)

4

L’Ohio a la réputation de ne jamais se tromper de vainqueur lors de l’élection présidentielle américaine. Ainsi, depuis 1964, le candidat élu à la présidence l’a toujours été en remportant l’Ohio ! C’est pourquoi un dicton bien connu affirme que As goes Ohio, so goes the nation (Comme va l’Ohio, ainsi va la nation). L’Ohio est la septième économie du pays en termes de PIB. C’est le plus gros producteur de plastique et de caoutchouc du pays. De grandes compagnies y ont implanté leur siège : Goodyear, Abercrombie & Fitch, ou encore la chaîne de fast-food Wendy’s.

Résultats de la primaire démocrate

HILLARY CLINTON 56,5% ⇒ 92 délégués

Bernie Sanders 42,7% ⇒ 63 délégués

Résultats de la primaire républicaine

JOHN KASICH 46,8% ⇒ 66 délégués

Donald Trump 35,6%

Ted Cruz 13,1%

Marco Rubio 2,9%

John Kasich remporte largement la primaire de l’état dont il est actuellement le gouverneur. Il s’agit là de sa première victoire depuis le début des primaires version 2016. La règle du winner-takes-all s’appliquant en Ohio comme en Floride, il remporte les 66 délégués de l’état. Notons que Marco Rubio avait invité ses supporters à voter en faveur de John Kasich en Ohio, afin de faire barrage à Donald Trump. À en juger par son très faible score, on peut raisonnablement penser que certains avaient bien entendu son message.

5

ILLINOIS (IL)

Capitale: Springfield

Ville la plus peuplée: Chicago

Population: 12,859,995 (estimation 2015)

Surnom: The Prairie State

Devise: State Sovereignty, National Union // Souveraineté de l’état, union nationale

Gouverneur actuel: Bruce Rauner (R)

6

Le surnom officiel de l’Illinois est The Prairie State, mais on le connaît aussi sous le nom de Land of Lincoln (le pays de Lincoln), slogan qui est d’ailleurs utilisé sur ses plaques d’immatriculation. Abraham Lincoln n’est pourtant pas né en Illinois mais dans le Kentucky. Il a cependant effectué toute sa carrière politique en Illinois avant d’être finalement élu à la présidence. Plus récemment, Barack Obama était également sénateur de l’Illinois lorsqu’il fut élu à la Maison Blanche en 2008. L’Illinois est le cinquième état le plus peuplé du pays. La ville de Chicago est la troisième ville du pays, après New York et Los Angeles.

Résultats de la primaire démocrate

HILLARY CLINTON 50,5% ⇒ 93 délégués

Bernie Sanders 48,7% ⇒ 70 délégués

Résultats de la primaire républicaine

DONALD TRUMP 38,8% ⇒ 53 délégués

Ted Cruz 30,3% ⇒ 9 délégués

John Kasich 19,7% ⇒ 5 délégués

Marco Rubio 8,7%

9

NORTH CAROLINA (NC)

Capitale: Raleigh

Ville la plus peuplée: Charlotte

Population: 10,042,802 (estimation 2015)

Surnom: The Tar Heel State

Devise: To Be, Rather Than To Seem // Être, plutôt que paraître

Gouverneur actuel: Pat McCrory (R)

10

On ne parle pas très souvent de la Caroline du Nord. Cet état fait pourtant partie du Top 10 des états les plus peuplés du pays (9e). Son économie a longtemps reposé sur la culture du tabac et sur l’industrie textile mais elle s’est largement diversifiée au cours des dernières décennies. Les secteurs de l’énergie, des biotechnologies et de la finance s’y sont notamment fortement développés.

Résultats de la primaire démocrate

HILLARY CLINTON 54,6% ⇒ 67 délégués

Bernie Sanders 40,8% ⇒ 46 délégués

Résultats de la primaire républicaine

DONALD TRUMP 40,2% ⇒ 29 délégués

Ted Cruz 36,8% ⇒ 27 délégués

John Kasich 12,7% ⇒ 9 délégués

Marco Rubio 7,7% ⇒ 6 délégués

7

MISSOURI (MO)

Capitale: Jefferson City

Ville la plus peuplée: Kansas City

Population: 6,083,672 (estimation 2015)

Surnom: The Show-Me State

Devise: Salus populi suprema lex esto (en latin) // Le bien-être du peuple sera la loi suprême

Gouverneur actuel: Jay Nixon (D)

8

Le Missouri est un état du Midwest, mais il a des frontières avec plusieurs états du Sud. Il pratiquait d’ailleurs l’esclavage avant la Guerre de Sécession. Cependant, il ne fit pas partie de la Confédération lors de cette guerre. L’agriculture y représente aujourd’hui un secteur d’activité important. Le Missouri est notamment un important producteur de riz. La firme Monsanto a son siège à St. Louis. L’industrie aéronautique est également très présente.

Les résultats des primaires du Missouri se sont avérés être extrêmement serrés, du côté démocrate comme du côté républicain. Côté démocrate, la victoire d’Hillary Clinton a été annoncée 48 heures après la fermeture des bureaux de vote. Bernie Sanders a annoncé qu’il ne demanderait pas à ce qu’un recomptage des voix soit effectué.

Résultats de la primaire démocrate

HILLARY CLINTON 49,6% ⇒ 46 délégués

Bernie Sanders 49,4% ⇒ 34 délégués

Côté républicain, Donald Trump l’aurait emporté de très peu sur Ted Cruz (cf. les chiffres ci-dessous correspondent aux résultats après dépouillement de l’ensemble des bulletins de vote). Cependant, la victoire de Trump n’a toujours pas été officiellement confirmée à l’heure où nous écrivons ces lignes, cinq jours après le vote !

Résultats de la primaire républicaine

DONALD TRUMP 40,9% ⇒ 25 délégués

Ted Cruz 40,7% ⇒ 5 délégués

John Kasich 9,9%

Marco Rubio 6,1%

LE POINT SUR LE NOMBRE DE DÉLÉGUÉS

Nombre de délégués/candidat suite aux primaires du 15 mars.

Chez les Démocrates

Hillary Clinton ⇒ 1,614

Bernie Sanders ⇒ 856

Rappelons qu’il faut obtenir 2,383 délégués pour remporter l’investiture.

Chez les Républicains

Donald Trump ⇒ 678

Ted Cruz ⇒ 423

Marco Rubio ⇒ 164

John Kasich ⇒ 143

Rappelons qu’il faut obtenir 1,237 délégués pour remporter l’investiture. Il semble désormais presque certain que Donald Trump sera le candidat qui aura obtenu le plus grand nombre de délégués à l’issue des primaires. Par contre, il n’est pas certain qu’il atteigne la fameuse barre fatidique des 1,237 délégués, qui lui garantirait de remporter l’investiture. Si ce scénario se produisait, on pourrait assister à une Convention Républicaine très particulière (brokered convention) lors de laquelle l’ensemble des délégués des autres candidats s’arrangeraient d’une manière ou d’une autre pour se ranger derrière un même candidat et empêcher ainsi la victoire de Trump. John Kasich ne peut d’ailleurs plus espérer l’emporter que de cette manière. En effet, même s’il remportait tous les délégués qui doivent encore être désignés, il n’atteindrait pas les 1,237. Seuls Donald Trump et Ted Cruz peuvent encore y parvenir.

L’ABANDON DE MARCO RUBIO

Les résultats de la primaire de Floride à peine connus, Marco Rubio a pris la parole devant un groupe de supporters et a annoncé qu’il mettait un terme à sa campagne présidentielle. Il a débuté son discours en reconnaissant la victoire de Donald Trump. Certains de ses partisans se sont alors mis à siffler le nom du milliardaire. Rubio leur a demandé de s’arrêter, en déclarant :

No, no, no. No, guys. We live in a republic and our voters make these decisions and we respect that very much. (Non, non, non. Non, les amis. Nous vivons dans une république et nos électeurs prennent ces décisions et nous respectons beaucoup cela)

Rubio a ensuite remercié ses supporters ainsi que toutes les personnes ayant travaillé pour sa campagne, en leur assurant qu’ils n’auraient rien pu faire de plus. Il a reconnu que tout le monde avait sous-estimé le phénomène Trump.

America is in the middle of a real political storm, a real tsunami, and we should have seen this coming. (L’Amérique est au milieu d’une vraie tempête politique, un vrai tsunami, et nous aurions dû le voir venir)

Un supporter de Trump, qui était parvenu à s’introduire dans la salle, a par la suite interrompu le discours pendant quelques instants. Alors qu’il était calmement évacué de la salle, Rubio lui a adressé les mots suivants :

Don’t worry, you won’t get beat up at our event. (Ne vous en faites pas, vous ne serez pas passé à tabac à notre meeting)

Rubio a également déclaré qu’il aurait été facile, dans le contexte actuel, de mener une campagne axée sur la peur. Mais il assure avoir refusé de le faire parce que ce n’est pas la bonne chose à faire pour le futur de l’Amérique. Il a dit être fier de la campagne qu’il a menée. Et il a terminé en demandant aux américains de rester optimistes et de ne pas se laisser gagner par la peur et la frustration.

I ask the American people, do not give into the fear, do not give into the frustration. (Je demande aux américains, ne cédez pas à la peur, ne cédez pas à la frustration)

En d’autres mots, ne votez pas pour Donald Trump.

John Kasich et Ted Cruz ont rapidement rendu hommage à Marco Rubio, ce qui ne fut pas le cas de Donald Trump. Bien que les deux candidats se soient parfois durement affrontés pendant la campagne, Ted Cruz a même tenu à saluer Rubio lors d’un discours prononcé après l’annonce des résultats. Il l’a décrit comme un « ami » et a appelé ses supporters à le rejoindre.

To those who supported Marco, who worked so hard, we welcome you with open arms. (À ceux qui ont soutenu Marco, qui ont travaillé si dur, nous vous accueillons à bras ouverts)

VAINQUEURS ET PERDANTS

Qui sont les vainqueurs et les perdants de ces primaires du 15 mars ?

  • Les gagnants

Hillary Clinton. Hillary Clinton a fait un sans-faute, remportant cinq états sur cinq. C’est la grande gagnante du jour. Elle a d’ailleurs affiché toute sa détermination lors de son discours de victoire.

We are moving closer to securing the Democratic Party nomination and closer to winning this election in November. (Nous sommes de plus en plus proches d’obtenir l’investiture du Parti Démocrate et de gagner cette élection en novembre)

Donald Trump. Certes, la large victoire de John Kasich en Ohio a retenu l’attention des médias. Mais Donald Trump remporte tous les autres états en jeu (à moins d’un revirement de situation de dernière minute dans le Missouri). Dans le même temps, son rival le plus sérieux, Ted Cruz, ne remporte aucune victoire. Comme Clinton, Trump confirme donc encore un peu plus son statut de favori.

Traduction: Hier fut incroyable - 5 victoires. Le menteur Ted Cruz en a eu zéro. Les choses se passent très bien!
Traduction: Hier fut incroyable – 5 victoires. Le menteur Ted Cruz en a eu zéro. Les choses se passent très bien!

NB: Si Donald Trump parle de cinq victoires, c’est parce qu’il y avait également un caucus républicain dans les Iles Mariannes, qu’il a remporté.

John Kasich. John Kasich n’avait cessé de le répéter depuis des mois : « Nous remporterons l’Ohio ». Il avait raison. Son état lui offre sa première victoire. Cependant, il faut rappeler que Kasich n’a d’ores et déjà plus aucune chance de remporter l’investiture de manière conventionnelle. En effet, même s’il remportait 100% des délégués restants, il n’atteindrait pas la barre fatidique des 1,237 délégués nécessaires pour remporter l’investiture. Il a pourtant promis de continuer sa campagne jusqu’au bout. Il espère sans doute que ni Donald Trump ni Ted Cruz ne parvienne à atteindre la barre des 1,237 délégués. Dans ce cas, le parti pourrait se rassembler autour de lui lors de la Convention Républicaine. Celle-ci se tiendra d’ailleurs à Cleveland, dans l’Ohio.

Jeb Bush. Plus de 43,000 voix obtenues en Floride par l’ancien gouverneur, qui n’est pourtant plus officiellement candidat. Cela représente tout de même 1,8% des voix.

  • Les perdants

Marco Rubio. Marco Rubio est le grand perdant de cette journée électorale. Battu sèchement dans son propre état et contraint de mettre un terme à sa campagne. Beaucoup de questions se posent désormais sur son avenir politique. Rubio n’a que 44 ans. Il va continuer d’occuper son poste de sénateur jusqu’en janvier 2017 mais il ne sera pas candidat à sa réélection. Que fera-t-il ensuite? De nombreux observateurs pensaient qu’il pourrait être candidat au poste de gouverneur de Floride en 2018, mais il a annoncé que ce ne serait pas le cas. Accepterait-il un poste dans une future administration républicaine? Ou alors se retirera-t-il de la politique pendant quelques années, pour mieux revenir par la suite? Sera-t-il de nouveau candidat à la présidence en 2020, voire en 2024? Les paris sont ouverts.

Bernie Sanders. Aucune victoire pour Bernie Sanders lors de ces primaires du 15 mars. Pas besoin d’en dire plus.

Le Missouri. Ne pas connaître le résultat officiel d’une élection cinq jours après la fermeture des bureaux de vote, cela ne fait tout de même pas très sérieux.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.