PRIMAIRES DE NEW YORK : LARGES VICTOIRES POUR HILLARY CLINTON ET DONALD TRUMP

Les primaires de New York avaient lieu ce mardi 19 avril. Hillary Clinton et Donald Trump en sont les vainqueurs. Tous les détails ci-dessous. 

2

NEW YORK (NY)

Capitale: Albany

Ville la plus peuplée: New York City

Population: 19,795,791 (estimation 2015)

Surnom: The Empire State

Devise: Excelsior (en latin) // Toujours vers le haut

Gouverneur actuel: Andrew Cuomo (D)

1

L’état de New York est le quatrième état le plus peuplé des Etats-Unis. Il abrite la ville la plus peuplée du pays, la fameuse NYC (New York City). À elle seule, Big Apple accueille 40% de la population de l’état. Elle n’en est cependant pas la capitale. Par contre, elle est souvent considérée comme la capitale économique des Etats-Unis, voire du monde. Qui n’a jamais entendu parler de Wall Street? Le World Trade Center était un autre symbole de la puissance économique américaine, jusqu’à son écroulement lors des attentats terroristes du 11 septembre 2001, qui ont coûté la vie à plus de 3,000 personnes. Le siège des Nations Unies se situe également à NYC. Le reste de l’état de New York est plus rural. On y produit notamment beaucoup de raisin, de vin, de sirop d’érable, de pommes, de cerises ou encore de pommes de terre.

LES RÉSULTATS

L’état de New York a plébiscité Hillary Clinton et Donald Trump.

Résultats de la primaire démocrate

HILLARY CLINTON 58% ⇒ 175 délégués

Bernie Sanders 42% ⇒ 106 délégués

D’une certaine manière, Hillary Clinton et Bernie Sanders pouvaient tous les deux se vanter d’évoluer à domicile à New York. Bernie Sanders est né et a grandi à Brooklyn avant de déménager dans le Vermont, où il a effectué toute sa carrière politique et où il réside toujours aujourd’hui. Hillary Clinton n’est quant à elle pas née dans l’état de New York mais elle en a été la sénatrice pendant huit ans et y réside depuis de nombreuses années. Son QG de campagne se trouve d’ailleurs à Brooklyn. En tant que résidente de l’état, Clinton a voté lors de la primaire, en compagnie de son époux.

5

Après une série de défaites dans de plus « petits » états, Hillary Clinton l’a largement emporté sur Bernie Sanders. C’est une victoire importante qui la rapproche encore un peu plus de l’investiture.

Résultats de la primaire républicaine

DONALD TRUMP 60,4% ⇒ 89 délégués

John Kasich 25,1% ⇒ 4 délégués

Ted Cruz 14,5%

Donald Trump évoluait lui aussi à domicile. Il est né dans le Queens et réside aujourd’hui à Manhattan. Comme Clinton, il a donc voté ce mardi 19 avril. C’était la première fois de sa vie qu’il avait l’occasion de glisser un bulletin portant son propre nom dans l’urne. Il a déclaré qu’il s’agissait là d’un « grand moment » et d’un « grand honneur ». Cerise sur le gâteau, Donald Trump a pu savourer sa large victoire (60% des voix). Il l’a emporté dans tous les districts de l’état, sauf un ! Curieusement, cet unique district remporté par John Kasich est celui où se situe la Trump Tower. Quoi qu’il en soit, cette large victoire permet à Trump de remporter presque tous les délégués de l’état. John Kasich prend la seconde place et parvient à obtenir quatre délégués. Ted Cruz n’arrive qu’en troisième position, avec seulement 14,5% des voix. Il n’obtient aucun délégué.

LE POINT SUR LE NOMBRE DE DÉLÉGUÉS

Nombre de délégués/candidat suite aux primaires de New York.

Chez les Démocrates

Hillary Clinton ⇒ 1,930

Bernie Sanders ⇒ 1,189

Chez les Républicains

Donald Trump ⇒ 845

Ted Cruz ⇒ 559

Marco Rubio ⇒ 171

John Kasich ⇒ 148

Attention ! Ted Cruz n’a désormais plus aucune chance d’atteindre la barre des 1,237 délégués nécessaires pour remporter l’investiture. Seul Donald Trump peut encore y parvenir. Si c’est le cas, il remportera de facto l’investiture. Dans le cas contraire, on assistera à une contested convention lors de laquelle les délégués pourraient lui préférer un autre candidat. D’autre part, il est intéressant de noter que John Kasich compte toujours moins de délégués que Marco Rubio, alors que celui-ci a mis fin à sa campagne il y a plus d’un mois !

QUELQUES CHIFFRES INTÉRESSANTS

Voici quelques chiffres intéressants issus des sondages de sortie des urnes.

Côté démocrate

Comme lors des précédents votes, Bernie Sanders l’emporte chez les jeunes électeurs alors qu’Hillary Clinton l’emporte largement chez les électeurs âgés de plus de 45 ans. D’autre part, Clinton continue de l’emporter largement auprès des minorités. Elle remporte 75% des voix afro-américaines et 64% des voix latinos. Cette domination auprès des minorités (qui représentent une part importante de l’électorat démocrate new-yorkais) ainsi que le fait que les électeurs indépendants ne pouvaient pas participer au vote (primaire fermée) permettent sans doute d’expliquer la victoire de Clinton sur Sanders.

Côté républicain

L’électorat républicain de l’état de New York est l’un des plus modérés du pays. Seulement 23% des électeurs républicains ayant participé au vote se disaient « très conservateurs » et seulement 24% s’identifiaient comme chrétiens évangéliques. À la vue de ces chiffres, on comprend mieux pourquoi il était très difficile pour Ted Cruz de s’imposer dans cet état.

LES RÉACTIONS DES VAINQUEURS

Donald Trump. Donald Trump a prononcé un discours de victoire à la Trump Tower. Ce discours fut beaucoup plus court (seulement huit minutes) et conventionnel que d’habitude. Trump a, par exemple, qualifié Ted Cruz de Senator Cruz et non de Lyin’ Ted. Certains journalistes y ont vu un signe de l’influence des nouveaux conseillers expérimentés qu’il a recruté ces dernières semaines. Peut-être. Mais cela n’aura pas duré bien longtemps. Le lendemain, lors d’un meeting en Indiana, Trump qualifiait à nouveau Ted Cruz de Lyin’ Ted. D’autre part, Donald Trump a surtout insisté sur le fait que Ted Cruz ne pouvait plus obtenir les 1,237 délégués nécessaires pour remporter l’investiture et qu’il devrait donc se retirer de la course, tout comme John Kasich.

Hillary Clinton. Hillary Clinton s’est elle aussi réjouie de sa victoire lors d’un discours. Elle y a déclaré que la victoire finale était en vue. Elle a aussi tenu à tendre la main aux supporters de Bernie Sanders.

To all the people who supported Senator Sanders, I believe there is much more that unites us than divides us. (À toutes les personnes qui ont soutenu le sénateur Sanders, je crois qu’il y a beaucoup plus de choses qui nous unissent que de choses qui nous séparent)

VAINQUEURS ET PERDANTS

Qui sont les vainqueurs et les perdants des primaires de New York ?

  • Les gagnants

Donald Trump. Donald Trump l’a largement emporté et est désormais le seul candidat républicain qui peut encore atteindre la barre des 1,237 délégués.

Traduction: Merci New York, je n'oublierai jamais!
Traduction: Merci New York, je n’oublierai jamais!

Hillary Clinton. Après une série de défaites ces dernières semaines, Hillary Clinton devait remporter l’état de New York pour faire taire les critiques. C’est chose faite. Sa campagne est désormais relancée et elle se rapproche un peu plus encore de l’investiture.

Susan B. Anthony. Pour ceux qui ne la connaissent pas, Susan B. Anthony était une féministe et activiste politique. Elle fut l’une des figures emblématiques du mouvement qui a milité pour que les femmes obtiennent le droit de vote aux Etats-Unis. Elle est décédée en 1906, soit quatorze ans avant qu’un amendement constitutionnel – le dix-neuvième amendement (1920) – accorde finalement le droit de vote aux femmes sur l’ensemble du territoire (ndlr: certains états de l’Ouest avaient déjà légalisé le droit de vote des femmes. Le premier à le faire fut le Wyoming, dès 1869!). Susan B. Anthony est enterrée dans la ville de Rochester, dans l’état de New York. En guise d’hommage, certains électeurs sont venus coller leur sticker I Voted (que l’on reçoit aux Etats-Unis à la sortie des bureaux de vote) sur sa tombe.

4

  • Les perdants

Ted Cruz. Ted Cruz ne termine que troisième de la primaire de New York, derrière Donald Trump et John Kasich. Il n’obtient que 14,5% des voix. Un score catastrophique pour celui qui faisait office de dernier candidat pouvant encore vaincre Donald Trump. Sa critique des « valeurs de New York » lors d’un débat républicain lui aura sans doute coûté cher. Et les mauvaises nouvelles ne s’arrêtent pas là pour Cruz. Le calendrier lui est en effet plutôt défavorable. Les prochains états qui vont s’exprimer sont majoritairement des états de la côte Est où il est également donné perdant.

Bernie Sanders. Bernie Sanders restait sur une impressionnante série de victoires et avait déclaré penser pouvoir l’emporter dans l’état de New York. Ce ne fut pas le cas, alors qu’il s’agissait d’un état crucial en raison de son nombre élevé de délégués.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.