WEEKLY NEWS FLASH #38

Nouvelle édition du Weekly News Flash ! À lire pour tout savoir sur ce qui a fait la Une de l’actualité politique au pays de l’Oncle Sam la semaine dernière 😉 

BERNIE SANDERS VS DEBBIE WASSERMAN SCHULTZ

Les relations étaient déjà très tendues entre Bernie Sanders et la direction du Parti Démocrate. Nous vous en parlions dans notre dernier article Le bilan des primaires du mardi 17 mai. La tension risque désormais de monter encore d’un cran, et même de se transformer en conflit personnel entre le sénateur du Vermont et la présidente du parti, Debbie Wasserman Schultz. Lors d’une interview accordée à CNN, Sanders a en effet annoncé son soutien à Tim Canova, adversaire de Debbie Wasserman Schultz à la primaire pour les élections législatives en Floride*. Et il a même ajouté que s’il était élu à la présidence, Debbie Wasserman Schultz ne serait pas reconduite à la tête du parti ! Une véritable déclaration de guerre…

*Outre son poste de présidente du Parti Démocrate, Debbie Wasserman Schultz est députée à la Chambre des Représentants. Elle sera candidate à sa propre réélection aux élections législatives du mois de novembre, à moins de perdre lors d’une primaire qui aura lieu le 30 août en Floride.

La campagne de Bernie Sanders a envoyé un e-mail à ses supporters pour leur demander de faire un don à la campagne de Tim Canova. Celui-ci assure avoir reçu plus de 250,000$ depuis la prise de position de Sanders en sa faveur ! Ces tensions croissantes dans le camp démocrate ne sont en tout cas pas de bon augure à l’heure où le parti devrait se rassembler pour faire face à Donald Trump.

LE SOUTIEN DE LA SEMAINE

La National Rifle Association (NRA) a annoncé son soutien officiel à Donald Trump lors de sa convention annuelle qui avait lieu à Louisville, Kentucky. Donald Trump y assistait et y a prononcé un discours. La NRA est une association qui défend les droits des détenteurs d’armes aux Etats-Unis. Elle revendique plus de cinq millions d’adhérents. Hillary Clinton s’est montrée très hostile à l’égard de la NRA depuis le début de sa campagne, ce qui explique sans doute en grande partie pourquoi l’organisation a décidé de se ranger derrière son adversaire républicain. Ce soutien peut pourtant paraître étonnant lorsque l’on sait que Trump a affiché par le passé des positions favorables à un renforcement des contrôles en matière de port d’armes. Il publiait par exemple ce tweet après la tuerie de Newtown, en décembre 2012.

Traduction: Le Président Obama a parlé pour moi et pour chaque américain lors de son discours à Newtown, Connecticut.
Traduction: Le Président Obama a parlé pour moi et pour chaque américain lors de son discours à Newtown, Connecticut.

LA LISTE DE LA SEMAINE

Donald Trump a publié une liste comprenant les noms de onze juges qu’il serait susceptible de nommer à la Cour Suprême s’il était président. La publication de cette liste avait sans doute pour but de rassurer les conservateurs qui ont encore peur que Donald Trump ne soit pas véritablement l’un des leurs. Parmi les onze juges choisis par Trump, six exercent actuellement leur profession dans des tribunaux fédéraux. Ils ont tous été nommés par le président George W. Bush. Les cinq autres sont juges à la Cour Suprême de leur état, à laquelle ils ont été nommés par des gouverneurs républicains. L’un d’entre eux, Don Willett, juge à la Cour Suprême du Texas, a la particularité d’être très actif sur Twitter et de s’y être souvent moqué ouvertement de… Donald Trump !

LA DÉCLARATION DE LA SEMAINE

Avec un peu de retard, Jeb Bush (qui, rappelons-le, a annoncé qu’il ne voterait pas en faveur de Donald Trump en novembre) a donné son opinion sur le tweet publié par Donald Trump à l’occasion du Cinco de Mayo. Petit rappel: il s’agissait d’un tweet contenant une photo de Trump en train de manger un taco bowl, accompagnée de la légende I love Hispanics. Interrogé par un journal néerlandais alors qu’il était à Amsterdam pour participer à une conférence, voici ce que Jeb Bush a déclaré au sujet de ce tweet :

What Trump did was so insensitive. First, not all Hispanics are Mexican. Secondly, not all Hispanics eat tacos. Thirdly, showing your sensitivity by eating an American dish is the most insensitive thing you can do. Fourthly, to say this, next to all things he already said, is a further insult. It’s like eating a watermelon and saying « I love African-Americans ». (Ce que Trump a fait manquait tellement de considération. Premièrement, tous les Hispaniques ne sont pas mexicains. Deuxièmement, tous les Hispaniques ne mangent pas des tacos. Troisièmement, montrer votre sensibilité en mangeant un plat américain est la chose la plus insensible que vous puissiez faire. Quatrièmement, dire cela, après toutes les choses qu’il a déjà dites, est une insulte supplémentaire. C’est comme manger une pastèque et dire « J’aime les Afro-Américains »)

L’ARTICLE DE LA SEMAINE

Un article du Daily Beast intitulé Dying GOP Senator Apologizes to Muslims for Donald Trump (à lire en entier ici). L’article raconte l’histoire de Bob Bennett, un homme politique républicain qui fut sénateur de l’Utah de 1993 à 2011, et qui a passé les derniers jours de sa vie à s’excuser auprès des musulmans pour la rhétorique islamophobe du candidat représentant désormais son parti. Bob Bennett était atteint d’un cancer du pancréas et avait également été victime d’un AVC. Sa femme et son fils racontent qu’alors qu’il était mourant sur son lit d’hôpital, il leur a demandé :

Are there any Muslims in the hospital? I’d love to go up to every single one of them to thank them for being in this country, and apologize to them on behalf of the Republican Party for Donald Trump. (Y a-t-il des musulmans dans l’hôpital? J’aimerais rencontrer chacun d’entre eux pour les remercier d’être dans ce pays, et m’excuser auprès d’eux au nom du Parti Républicain pour Donald Trump)

Bennett avait été particulièrement choqué par la proposition faite par Donald Trump d’interdire l’accès au territoire américain à tous les musulmans. D’après son fils, il était écœuré à l’idée que Trump devienne le candidat de son parti à l’élection présidentielle. Sa femme raconte que lors de ses derniers déplacements, dans les mois précédant son hospitalisation, il se dirigeait spontanément vers les femmes portant un voile dans la rue pour leur dire qu’il était heureux qu’elles soient en Amérique et qu’elles étaient les bienvenues. Bob Bennett est décédé le 4 mai dernier. Il avait 82 ans.

L’ARTISTE DE LA SEMAINE

Encore un qui n’aime pas beaucoup Donald Trump. Nous voulons parler d’un artiste qui se fait appeler Plastic Jesus et qui réalise essentiellement des œuvres de street art. Il a récemment créé de faux panneaux d’interdiction de stationner, très semblables à ceux que l’on peut voir partout aux Etats-Unis. Ils indiquent No Trump Anytime. Plastic Jesus en a accroché plusieurs dans les rues de Washington D.C., New York, Los Angeles et Chicago.

Un panneau de Plastic Jesus à deux pas du Capitole, Washington D.C.
Un panneau de Plastic Jesus à deux pas du Capitole, Washington D.C.

L’ANALYSE DE LA SEMAINE

Un journaliste de Vox a analysé les tweets publiés par Donald Trump depuis octobre 2015. Son article – que vous pouvez lire entièrement en cliquant ici – nous apprend que presque la moitié des tweets du candidat républicain (45%) expriment des sentiments négatifs. Il s’agit le plus souvent de critiques, ou même d’insultes, envers les médias ou ses adversaires politiques. On apprend également que 76% des tweets de Trump contiennent au moins un point d’exclamation et que la phrase qu’il utilise le plus souvent n’est autre que son slogan de campagne Make America Great Again. Enfin, on découvre la liste des vingt-cinq comptes Twitter auxquels Donald Trump s’adresse le plus souvent directement (en mentionnant leur @, pour ceux qui sont familiers avec l’usage de Twitter). L’immense majorité d’entre eux (23 sur 25) sont des comptes officiels de médias – chaînes de télévision ou journaux – ou des journalistes – Megyn Kelly occupe la quatrième place du classement. Devinez qui fait figure d’exception? Jeb Bush, qui se retrouve dans le Top 3 des comptes auxquels Trump adresse le plus souvent un message, juste derrière CNN et Fox News !

LE COUP DE GUEULE DE LA SEMAINE

Ou quand Marco Rubio se déchaîne sur Twitter ! Lundi dernier, le sénateur de Floride a publié onze tweets consécutifs (!) pour dénoncer la publication d’articles de presse contenant des informations erronées à son sujet et citant des sources anonymes « proches de lui ».

Tweet n°1

Le premier des onze tweets consécutifs de Marco Rubio renvoyait à un article publié par le Washington Post et intitulé 5 personnes qui ne seront jamais le vice-président de Donald Trump. Rubio faisait partie de la liste mais ce n’est pas cela qui l’a agacé. Rappelons qu’il a lui-même déclaré qu’il n’était pas intéressé par le poste de vice-président de Trump. Non, ce qui a mis Rubio en colère, c’est le fait que l’auteur de l’article affirme qu’il soit en plein doute quant à son avenir politique. Et qu’il écrive que des personnes proches du sénateur de Floride le lui aient confirmé.

Traduction: Marrant d'apprendre que des personnes anonymes "proches" de moi prétendent connaître mes pensées quant à mes intentions futures. Ils ne font que les inventer.
Traduction: Marrant d’apprendre que des personnes anonymes « proches » de moi prétendent connaître mes pensées quant à mes intentions futures. Ils ne font que les inventer.

Tweet n°2

Traduction: Les sources anonymes "proches de" sont souvent juste des gens qui veulent donner l'impression qu'ils sont au courant. Et des journalistes qui ont désespérément besoin de contenu l'acceptent
Traduction: Les sources anonymes « proches de » sont souvent juste des gens qui veulent donner l’impression qu’ils sont au courant. Et des journalistes qui ont désespérément besoin de contenu l’acceptent

Tweet n°3

Traduction: Flashback vers un autre article citant un "ami de longue date" disant que je "hais" le Sénat. Des mots que je n'ai JAMAIS dit à personne.
Traduction: Flashback vers un autre article citant un « ami de longue date » disant que je « hais » le Sénat. Des mots que je n’ai JAMAIS dit à personne.

Tweet n°4

Traduction: Conseil d'ami, les gens prétendent souvent en savoir plus qu'ils ne savent réellement parce qu'ils aiment être perçus comme étant "au courant".
Traduction: Conseil d’ami, les gens prétendent souvent en savoir plus qu’ils n’en savent réellement parce qu’ils aiment être perçus comme étant « au courant ».

Tweet n°5

Traduction: Une autre ligne de génie affirme que je suis "un peu perdu concernant sa prochaine étape politique". Ummmm Pas vraiment.
Traduction: Une autre ligne de génie affirme que je suis « un peu perdu concernant sa prochaine étape politique ». Ummmm Pas vraiment.

Tweet n°6

Traduction: J'ai seulement dit environ 10000 fois que je serai un simple citoyen en janvier.
Traduction: J’ai seulement dit environ 10000 fois que je serai un simple citoyen en janvier.

Marco Rubio a en effet déclaré à plusieurs reprises qu’il redeviendrait un simple citoyen à l’issue de son mandat de sénateur, en janvier 2017. Autrement dit, il ne serait pas intéressé par de nouvelles fonctions politiques. En tout cas, pas dans l’immédiat.

Tweet n°7

Traduction: En ce qui concerne un futur en politique, et bien il est presque impossible pour quelqu'un qui n'exerce pas de fonction politique de devenir un candidat victorieux à la présidence. N'est-ce pas?
Traduction: En ce qui concerne un futur en politique, et bien il est presque impossible pour quelqu’un qui n’exerce pas de fonction politique de devenir un candidat victorieux à la présidence. N’est-ce pas?

Tweet n°8

Dans ses derniers tweets, Rubio se moque ouvertement de la presse en imaginant des informations qui pourraient circuler à son sujet.

Traduction: Une source "proche de Rubio" dit qu'il était fatigué après une longue journée & a décidé de dormir quelques heures avant le débat de demain sur le virus Zika au Sénat.
Traduction: Une source « proche de Rubio » dit qu’il était fatigué après une longue journée & a décidé de dormir quelques heures avant le débat de demain sur le virus Zika au Sénat.

Tweet n°9

Traduction: Un "ami de longue date" dit que Rubio est "indécis lorsqu'il s'agit de savoir s'il va travailler le torse ou les jambes demain à la salle de sport"
Traduction: Un « ami de longue date » dit que Rubio est « indécis lorsqu’il s’agit de savoir s’il va travailler le torse ou les jambes demain à la salle de sport »

Tweet n°10

Traduction: D'après une source qui connaît ses cousins, et le dentiste de sa femme, Rubio pourrait plutôt faire du cardio.
Traduction: D’après une source qui connaît ses cousins, et le dentiste de sa femme, Rubio pourrait plutôt faire du cardio.

Tweet n°11

Le mot de la fin…

Traduction: Ok assez pour ce soir. Twitter n'est pas quelque chose dans lequel il faut se jeter à toute vitesse. Vous devez augmenter peu à peu le dosage......
Traduction: Ok assez pour ce soir. Twitter n’est pas quelque chose dans lequel il faut se jeter à toute vitesse. Vous devez augmenter peu à peu le dosage……

D’accord, Marco.

LE SONDAGE DE LA SEMAINE

Un sondage réalisé par Fox News place pour la première fois Donald Trump en tête des intentions de vote au niveau national. Néanmoins, son avance sur Hillary Clinton (42% vs 39%) n’est pas supérieure à la marge d’erreur du sondage. D’autre part, le candidat du Parti Libertarien Gary Johnson est crédité de 10% des intentions de vote, alors qu’il n’avait remporté qu’1% des voix en 2012. Preuve supplémentaire de l’impopularité de Trump et Clinton et du fait que beaucoup d’américains sont à la recherche d’une troisième voie? Probablement.

1

Ce sondage démontre d’ailleurs l’étendue de l’impopularité des deux principaux candidats. Seulement 40% des personnes interrogées estiment que Donald Trump est quelqu’un d’honnête. C’est encore pire pour Hillary Clinton. Seulement 31% des personnes interrogées estiment qu’elle est honnête, contre 66% qui estiment qu’elle ne l’est pas. 71% des personnes interrogées estiment également que Clinton est prête à dire n’importe quoi pour être élue. 65% pensent la même chose de Donald Trump.

L’AUTRE SONDAGE DE LA SEMAINE

Que se passerait-il si Mitt Romney se présentait en tant que candidat indépendant face à Donald Trump et Hillary Clinton? Le Washington Post s’est posé la question et a réalisé une enquête à ce sujet. Même s’il est quasiment certain que ce scénario ne se produira pas*, cette enquête est intéressante car elle montre que Donald Trump serait loin d’avoir le soutien de tous les électeurs républicains si une alternative conservatrice crédible s’offrait à eux.

*Mitt Romney fait partie des membres influents du Parti Républicain qui ont déclaré qu’ils ne voteraient pas en faveur de Donald Trump. Mais il a répété à plusieurs reprises qu’il ne serait pas candidat une nouvelle fois à l’élection présidentielle. Il aurait par contre tenté (selon des sources qui ne plairaient probablement pas à Marco Rubio) de convaincre plusieurs personnes de se présenter face à Trump et Clinton, en vain.

Tout d’abord, voici les intentions de vote en cas de duel Trump/Clinton :

Trump 46%

Clinton 44%

Comme dans le sondage de Fox News, Trump devance Clinton de peu. Mais si Romney est ajouté à la liste des candidats, la situation change :

Clinton 37%

Trump 35%

Romney 22%

Romney n’occupe que la troisième place (avec toutefois un score très élevé pour un candidat indépendant)* mais permet à Clinton de passer devant Trump. En effet, de nombreux électeurs républicains voteraient en faveur de Trump en cas de duel Trump/Clinton mais se tourneraient vers Romney si celui-ci se présentait.

*Depuis la fin de la Seconde Guerre Mondiale, un seul candidat indépendant a réalisé un score important lors d’une élection présidentielle. Il s’agit du milliardaire Ross Perot en 1992. Il avait remporté 19% des voix.

En réalité, s’ils le pouvaient, un tiers des électeurs républicains (33%) voteraient pour le candidat indépendant Mitt Romney plutôt que pour le candidat officiel de leur parti ! D’autre part, 11% des électeurs démocrates voteraient en faveur de Mitt Romney plutôt que d’Hillary Clinton, ce qui est tout aussi surprenant. Enfin, notons que parmi les électeurs républicains n’ayant pas soutenu Donald Trump lors des primaires, 44% voteraient en faveur de Mitt Romney, alors que 49% se rangeraient tout de même derrière le candidat de leur parti, et que 4% choisiraient de soutenir Hillary Clinton.

Source: Washington Post
Source: Washington Post

LES TWEETS DE LA SEMAINE

1 – Quelques heures avant de publier les onze tweets dont nous vous avons parlé ci-dessus, Marco Rubio avait déjà poussé un petit coup de gueule contre les compagnies aériennes.

Traduction: Pourquoi les compagnies aériennes utilisent-elles un 767 avec des sièges dans lesquels on peut s'allonger pour un vol de 40 minutes jusqu'à Orlando mais un avion plus petit avec des sièges qui s'inclinent à peine pour un vol de nuit de LA?
Traduction: Pourquoi les compagnies aériennes utilisent-elles un 767 avec des sièges dans lesquels on peut s’allonger pour un vol de 40 minutes jusqu’à Orlando mais un avion plus petit avec des sièges qui s’inclinent à peine pour un vol de nuit depuis LA?

2 – Cette semaine, Donald Trump a tenu à nous faire savoir qu’il appréciait l’acteur Michael Douglas.

6


BONUS – LA BONNE NOUVELLE DE LA SEMAINE

Terminons par une bonne nouvelle, du moins pour ceux qui aiment la nature et les animaux sauvages. La Maison Blanche a annoncé que nonante-neuf succès importants en matière de conservation avaient été enregistrés depuis le début de la présidence de Barack Obama. Concrètement, cela signifie que plusieurs espèces animales ont pu être retirées de la liste des espèces en voie d’extinction ces dernières années. C’est le cas de l’ours noir de Louisiane. En 1992, cette espèce avait été classée en voie d’extinction. On ne recensait plus que 150 individus. En mars 2016, leur nombre avait triplé et l’espèce a pu être retirée de la liste. D’autres espèces ne sont pas encore tirées d’affaire mais ont pu être reclassées de « en voie d’extinction » à simplement « menacées ». C’est le cas du lamantin. En Floride, on ne comptait plus que 1,267 individus en 1991. Ils sont aujourd’hui 6,300. Pour en savoir plus, vous pouvez lire l’article publié sur le blog officiel de la Maison Blanche ici.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s