WEEKLY NEWS FLASH #56

Au menu du Weekly News Flash cette semaine, les nominations par Donald Trump de Jeff Sessions, Michael Flynn et Mike Pompeo à des postes clés. Et bien plus encore. 

THE TRUMP TRANSITION STORY

À partir d’aujourd’hui et jusqu’au 20 janvier, nous débuterons systématiquement notre Weekly News Flash par une rubrique intitulée The Trump Transition Story. Le but? Vous informer chaque semaine de la progression des travaux de l’équipe de transition de Donald Trump et des éventuelles nominations à des postes clés au sein de sa future administration. Nous avons également créé une page spéciale sur notre site. Sur cette page, vous pouvez consulter la liste des membres de la future administration Trump. Elle sera mise à jour à chaque nouvelle nomination. En espérant que cela vous aide à y voir plus clair 😉

Cette semaine, Donald Trump a nommé trois personnes à des postes importants.

  • JEFF SESSIONS (69 ans) → Attorney General, équivalent de notre Ministre de la Justice

11

Qui est-il? Jeff Sessions, sénateur de l’Alabama depuis 1996, est avant tout connu pour son combat contre l’immigration illégale et son opposition farouche à toute régularisation des personnes arrivées illégalement sur le territoire des Etats-Unis. Il avait été le tout premier sénateur à apporter son soutien à Donald Trump. Il avait ensuite été fortement impliqué dans sa campagne, lui servant de conseiller et participant à plusieurs de ses meetings.

En 1986, Sessions avait été nommé à un poste de juge fédéral par Ronald Reagan. Mais sa nomination avait été rejetée par le Sénat ! En cause? Des accusations de racisme. L’un de ses anciens collègues avait assuré l’avoir entendu dire qu’il n’était pas spécialement opposé au Ku Klux Klan « jusqu’à ce que j’apprenne qu’ils fumaient de la marijuana ». Il aurait aussi traité certaines organisations de défense des droits des afro-américains, comme la NAACP, d’organisations « anti-américaines » et « d’inspiration communiste ». Notons que Sessions a toujours nié ces accusations et assuré qu’il n’était pas raciste. Alors que ces faits vieux de trente ans refont surface, certains médias conservateurs nuancent le portrait de Sessions. Le Weekly Standard écrivait ainsi que lorsqu’il était procureur en Alabama, il avait défendu la déségrégation dans les écoles et requis la peine de mort contre le fils d’un membre du Ku Klux Klan responsable du meurtre d’un adolescent afro-américain. Difficile donc de savoir qui est le véritable Jeff Sessions. Et ce d’autant plus qu’en dehors de son combat contre l’immigration illégale, il est toujours resté un sénateur plutôt discret.

Insolite. Le véritable nom de Jeff Sessions est Jefferson Beauregard Sessions III.

Sa nomination devra-t-elle être confirmée par le Sénat? Oui. Toutes les nominations des membres du Cabinet devront être approuvées par le Sénat au mois de janvier. Rappelons que, suite aux résultats des dernières élections, les Républicains auront une majorité de 52 sièges au Sénat, contre 48 pour les Démocrates. Autrement dit, pour qu’une nomination soit rejetée, il faudrait que tous les Démocrates ainsi qu’un minimum de trois Républicains s’y opposent. Or, il est très rare que des membres du parti du président bloquent ses nominations.

  • MICHAEL FLYNN (57 ans) → National Security Adviser / Conseiller à la sécurité nationale

Qui est-il? Michael Flynn fut autrefois un général très respecté au sein de l’armée américaine. Il a combattu pendant dix ans en Irak et en Afghanistan. Mais il est aujourd’hui devenu un personnage très controversé. Pourquoi?

1. Ses propos sur l’Islam, qu’il a déjà qualifié d’ « idéologie politique ». Au mois de février, il avait publié sur son compte Twitter un message affirmant que « la peur des musulmans est rationnelle ». Au mois d’août, il a aussi déclaré que l’Islamisme était un « cancer » comparable au nazisme, au fascisme, à l’impérialisme ou au communisme et qu’il était présent dans le corps de « 1,7 milliards de personnes dans le monde ». Ce qui revient à dire que tous les musulmans du monde sont des extrémistes.

2. Ses liens avec la Russie. L’an dernier, il a participé à un dîner de gala organisé par la chaîne de télévision Russia Today, considérée comme un média de propagande à la solde de Vladimir Poutine. Lors de ce dîner, Flynn était d’ailleurs assis à la même table que le président russe.

3. Ses liens supposés avec le mouvement alt-right, cette « nouvelle droite » nationaliste et xénophobe qui se réjouit de la victoire de Donald Trump à l’élection présidentielle. Sur son compte Twitter, Michael Flynn a partagé à plusieurs reprises des messages émanant de membres autoproclamés de ce mouvement. Quant à son fils, qui est aussi son associé, il partage régulièrement des articles relevant de la théorie du complot sur Twitter et Facebook. Par exemple, des articles prétendant qu’Huma Abedin, l’une des plus proches collaboratrices d’Hillary Clinton, a des liens avec les Frères Musulmans. Ou des articles affirmant que Marco Rubio est un homosexuel refoulé et un drogué. Dans l’un de ces articles, on pouvait lire que Rubio s’était rendu à des « soirées mousse » où « la masturbation mutuelle est une pratique courante, généralement dissimulée par la mousse ».

Insolite. Comme Donald Trump, Michael Flynn a longtemps été affilié au Parti Démocrate.

Sa nomination devra-t-elle être confirmée par le Sénat? Non. Les nominations des conseillers membres du EOP (Executive Office of the President) ne doivent pas être confirmées par le Sénat. Cela tombe bien car étant donné sa personnalité très controversée, Michael Flynn n’aurait peut-être pas réussi à obtenir la confirmation du Sénat. Et pourtant, le poste de National Security Adviser qu’il va occuper est loin d’être anodin. Flynn sera le premier conseiller de Trump en matière de politique étrangère et de sécurité nationale, alors que celui-ci n’a aucune expérience dans ce domaine. Il sera aussi chargé d’assurer la communication entre le président et le Département d’Etat, le Pentagone et d’autres agences gouvernementales comme la CIA. Certaines personnalités ayant occupé le poste de National Security Adviser ont eu une grande influence sur la politique des présidents qu’ils ont conseillés. On songe par exemple à Henry Kissinger ou Zbigniew Brzezinski.

  • Mike Pompeo (52 ans) → CIA Director / Directeur de la CIA

14

Qui est-il? Mike Pompeo est actuellement député du Kansas. Avant d’être élu au Congrès, il est passé par la prestigieuse académie militaire de West Point, où il a terminé premier de sa promotion. Il a également étudié à la Harvard Law School. Lors des primaires républicaines, il avait apporté son soutien à Marco Rubio. Bien que certains Démocrates critiquent déjà Pompeo pour ses positions très conservatrices et son opposition catégorique à l’Iran Deal, sa nomination crée pour le moment bien moins la polémique que celles de Jeff Sessions et Michael Flynn.

Le Sénat devra-t-il confirmer sa nomination? Oui. Les nominations des directeurs d’agences gouvernementales telles que la CIA ou le FBI doivent être approuvées par le Sénat.

  • MITT ROMNEY, futur Secrétaire d’Etat ?

Les rumeurs concernant l’identité des membres de la future administration Trump vont bon train. Il y en a de nouvelles presque chaque jour, et beaucoup se sont déjà avérées fausses. C’est pourquoi nous essayerons de ne pas trop évoquer toutes ces rumeurs dans nos pages et de vous communiquer uniquement des informations officielles. Il nous faut néanmoins mentionner la rencontre qui a eu lieu samedi entre Donald Trump et Mitt Romney. Si vous avez suivi la campagne électorale, vous savez que Romney a refusé jusqu’au bout de soutenir Trump et l’a violemment critiqué. Le fait que les deux hommes se rencontrent était donc plutôt surprenant. Leur conversation a duré 1h20. À la suite de celle-ci, Mitt Romney a déclaré à la presse qu’ils avaient évoqué des sujets de politique étrangère, sans plus de détails. Il n’en fallait pas plus pour que la rumeur d’une nomination prochaine de Mitt Romney au poste de Secrétaire d’Etat ne se propage. Et Mike Pence lui-même a confirmé dimanche lors d’une interview sur Fox News que Romney faisait partie des candidats possibles à ce poste. (NB: D’autres noms ont déjà été évoqués pour le poste de Secrétaire d’Etat, notamment ceux de Newt Gingrich, Rudy Giuliani et Nikki Haley).

LA RENCONTRE DE LA SEMAINE

Cette semaine, Donald Trump a aussi rencontré le premier ministre japonais Shinzo Abe. Il s’agissait de sa première rencontre avec un chef d’état étranger depuis son élection. Abe se rendait au Pérou pour le sommet de l’APEC (Coopération économique pour l’Asie-Pacifique) et avait décidé de faire un arrêt à New York pour rencontrer le futur président américain. À l’issue de l’entrevue, il a déclaré être rassuré et penser que « Mr. Trump est un leader auquel je peux faire confiance ». Une petite polémique a aussi entouré cette rencontre puisque la presse a découvert qu’Ivanka Trump, la fille de Donald Trump, y avait assisté. De quoi relancer les interrogations sur de possibles conflits d’intérêts. Ivanka Trump devrait en effet devenir la gérante principale des entreprises de son père lorsque celui-ci entrera à la Maison Blanche.

LES RÉÉLECTIONS DE LA SEMAINE

Paul Ryan a été réélu à son poste de speaker par ses collègues républicains de la Chambre des Représentants. De même, Mitch McConnell a été réélu à son poste de leader de la majorité républicaine au Sénat.

Côté démocrate, le vote pour élire le nouveau leader du parti à la Chambre des Représentants a été reporté au 30 novembre. Nancy Pelosi, qui occupe ce poste depuis de nombreuses années, est en difficulté. Le jeune député de l’Ohio Tim Ryan a en effet décidé de se porter candidat face à elle. Les députés démocrates devront donc choisir de réélire Pelosi ou de la remplacer par Tim Ryan. Ce dernier estime qu’il est temps de changer de leadership après les récents résultats électoraux du parti.

Under our current leadership, Democrats have been reduced to our smallest congressional minority since 1929. This should indicate to all of us that keeping our leadership team completely unchanged will simply lead to more disappointment in future elections. (Sous notre leadership actuel, les Démocrates ont été réduits à leur plus petite minorité au Congrès depuis 1929. Cela devrait nous indiquer à tous que conserver notre équipe complètement inchangée nous mènera tout simplement à de nouvelles déceptions lors des prochaines élections)

Au Sénat, les Démocrates ont élu Chuck Schumer comme nouveau leader. Il succède à Harry Reid, qui prend sa retraite.

LA DÉCLARATION DE LA SEMAINE

I will admit, coming here tonight wasn’t the easiest thing for me. There have been a few times this past week where all I wanted to do was curl up with a good book and our dogs and never leave the house again. (Je reconnais que venir ici ce soir n’était pas la chose la plus facile pour moi. Il y a eu plusieurs moments la semaine dernière où tout ce que j’avais envie de faire était de me rouler en boule avec un bon livre et nos chiens et ne plus jamais quitter la maison)

C’est ce qu’a déclaré Hillary Clinton lors d’un discours prononcé au dîner de gala du Children’s Defense Fund, association pour laquelle elle a autrefois travaillé. Il s’agissait de sa première apparition publique depuis sa défaite à l’élection présidentielle.

L’AUTRE DÉCLARATION DE LA SEMAINE

I don’t give a damn what the president of the United States wants to do. We will not waterboard. (Je me fiche de ce que le président des Etats-Unis veut faire. Nous n’utiliserons pas la simulation de noyade)

John McCain, lors d’une conférence sur la sécurité. Le sénateur de l’Arizona, qui avait déjà mené le combat pour mettre fin à l’usage de la simulation de noyade par l’administration Bush, semble préoccupé par la volonté de Donald Trump de remettre cette pratique, et la torture en général, au goût du jour.

LE VOYAGE DE LA SEMAINE

Barack Obama a effectué le dernier voyage à l’étranger de sa présidence. Il s’est rendu en Grèce, en Allemagne et au Pérou.

À Athènes, le président américain s’est entretenu avec le premier ministre grec Alexis Tsipras. Il a aussi visité le Parthénon.

Barack Obama au Parthénon, Athènes (Crédit: Pete Souza)
Barack Obama au Parthénon, Athènes (Crédit: Pete Souza)

À Berlin, il a dîné en tête-à-tête avec Angela Merkel, décrite par la Maison Blanche comme sa « principale alliée » durant les huit années de sa présidence. Une réunion commune a aussi été organisée avec le président français François Hollande, la première ministre britannique Theresa May, le premier ministre espagnol Mariano Rajoy et le premier ministre italien Matteo Renzi.

Enfin, le voyage d’Obama s’est achevé à Lima, capitale du Pérou, où il a assisté au sommet de l’APEC.

Barack Obama dans sa chambre d'hôtel à Lima, Pérou (Crédit: Pete Souza)
Barack Obama dans sa chambre d’hôtel à Lima, Pérou (Crédit: Pete Souza)

L’HOMME DE LA SEMAINE

Cette semaine, nous avions envie de mettre à l’honneur Pete Souza, le photographe officiel de la Maison Blanche. Il est l’auteur des deux clichés de Barack Obama publiés ci-dessus. C’est également lui qui a pris cette fameuse photo de Barack Obama et de son équipe en train de suivre l’évolution de l’opération visant à éliminer Oussama Ben Laden en 2011. Elle a été récemment classée parmi les 100 photos les plus influentes de tous les temps par le magazine TIME.

7

Pete Souza a récemment accordé une interview à NBC. Il y affirme avoir pris plus de deux millions de photos de Barack Obama ! Il affirme également que l’homme qu’il fréquente n’est pas bien différent en privé de l’image qu’il donne en public.

He is not much different than what you see in public. I think he’s a little more open and funny and less guarded, obviously. But he’s still the same person that you see in public and in my photographs. I think a lot of my photos really show who he really is. (Il n’est pas très différent de ce que vous voyez en public. Je pense qu’il est un peu plus ouvert et drôle et moins réservé, évidemment. Mais il est toujours la même personne que celle que vous voyez en public et dans mes photos. Je pense que beaucoup de mes photos montrent vraiment qui il est)

Si vous aimez la photographie et que vous avez envie de découvrir le travail de Pete Souza, nous vous conseillons de le suivre sur Instagram. (Instagram.com/petesouza)

LE CHIFFRE DE LA SEMAINE

25 millions de dollars. C’est la somme que Donald Trump a accepté de verser aux plaignants afin d’éviter un procès dans le cadre de l’affaire de la Trump University. Il affirme que cet accord n’est en rien un aveu de culpabilité. Il aurait simplement voulu éviter d’être distrait par un éventuel procès alors qu’il veut se concentrer entièrement sur son nouveau job de président des Etats-Unis.

LA POLÉMIQUE DE LA SEMAINE

Vendredi soir, le futur vice-président Mike Pence est allé voir la comédie musicale Hamilton à Broadway. C’est un spectacle qui connaît un succès fou. Il retrace la vie d’Alexander Hamilton, l’un des pères fondateurs des Etats-Unis. La soirée de Mike Pence ne fut pas de tout repos puisqu’il s’est fait huer lorsqu’il est entré dans la salle. Et ce n’est pas tout. À la fin du spectacle, toute la troupe s’est adressée directement à lui.

We, Sir, we are the diverse America who are alarmed and anxious that your new administration will not protect us. […] We truly hope that this show has inspired you to uphold our American values and to work on behalf of all of us. (Nous, Monsieur, nous sommes l’Amérique diverse qui est inquiète et anxieuse à l’idée que votre nouvelle administration ne nous protège pas. […] Nous espérons vraiment que ce spectacle vous aura inspiré à faire respecter nos valeurs américaines et à travailler au nom de nous tous)

Dès le lendemain matin, Donald Trump publie plusieurs tweets pour s’indigner du comportement de la troupe. Il estime que Mike Pence a été « harcelé » et exige des excuses.

Traduction: Notre merveilleux futur vice-président Mike Pence a été harcelé hier soir au théâtre par la troupe d'Hamilton, les caméras en flammes. Cela ne devrait pas arriver!
Traduction: Notre merveilleux futur vice-président Mike Pence a été harcelé hier soir au théâtre par la troupe d’Hamilton, les caméras en flammes. Cela ne devrait pas arriver!
Traduction: Le théâtre doit toujours être un lieu sûr et spécial. La troupe d'Hamilton a été très impolie hier soir avec un homme très bien, Mike Pence. Excusez-vous!
Traduction: Le théâtre doit toujours être un lieu sûr et spécial. La troupe d’Hamilton a été très impolie hier soir avec un homme très bien, Mike Pence. Excusez-vous!

Dimanche, Donald Trump ne relâche pas la pression. Il publie un nouveau tweet, exigeant encore et toujours des excuses.

Traduction: La troupe et les producteurs d'Hamilton, qui d'après ce que j'entends est un spectacle hautement surévalué, devraient immédiatement s'excuser auprès de Mike Pence pour leur comportement exécrable.
Traduction: La troupe et les producteurs d’Hamilton, qui d’après ce que j’entends est un spectacle hautement surévalué, devraient immédiatement s’excuser auprès de Mike Pence pour leur comportement exécrable.

Dans le même temps, Mike Pence est à l’antenne sur Fox News. Et sa réaction est bien différente de celle de Donald Trump. Le contraste est saisissant. Le futur vice-président assure qu’il a passé une bonne soirée et que le spectacle était formidable. Il déclare que les gens ne doivent pas avoir peur et que Donald Trump a bien l’intention d’être le président de tous les américains. Il déclare également qu’il n’a pas été offensé par le message que lui a adressé la troupe à la fin du spectacle. Enfin, concernant les sifflets dont il a été victime, il déclare ceci :

I nudged my kids and reminded them that’s what freedom sounds like. (J’ai donné un petit coup de coude à mes enfants et je leur ai rappelé que c’était cela la liberté)

LE SONDAGE DE LA SEMAINE

D’après un sondage Gallup, Donald Trump est bien moins populaire que ses prédécesseurs dans les jours suivant son élection.

4

LA DÉMISSION DE LA SEMAINE

La maire de la ville de Clay, en Virginie Occidentale, a été contrainte de démissionner après avoir approuvé un message publié par l’une de ses employées sur Facebook. Michelle Obama y était comparée à « un singe en talons ».

It will be so refreshing to have a classy, beautiful, dignified First Lady back in the White House. I’m tired of seeing a Ape in heels. (Ce sera tellement rafraîchissant d’avoir à nouveau une Première Dame élégante, belle et digne à la Maison Blanche. J’en ai assez de voir un singe en talons)

L’auteure du message a également démissionné.

L’ANIMAL DE LA SEMAINE

George W. et Laura Bush ont adopté un chiot. Ils l’ont recueilli dans un refuge. Il se prénomme Freddy.

3

LE DESSIN DE LA SEMAINE

Le meilleur cartoon de la semaine et même du mois, signé Walt Handelsman.

1

LES TWEETS DE LA SEMAINE

1. La fête de Thanksgiving approche et Mike Huckabee a quelques conseils culinaires à donner à ses concitoyens.

Traduction: Un ami m'a envoyé une recette pour Thanksgiving: Comment préparer du Tofu: a. Le jeter à la poubelle. b. Faire griller, fumer ou frire de la viande.
Traduction: Un ami m’a envoyé une recette pour Thanksgiving: Comment préparer du Tofu: a. Le jeter à la poubelle. b. Faire griller, fumer ou frire de la viande.

2. Après avoir soutenu Bernie Sanders lors des primaires démocrates, l’actrice Susan Sarandon avait refusé de se rallier à Hillary Clinton et avait plutôt choisi de voter en faveur de Jill Stein, candidate du Parti Vert. Et elle ne semble pas apprécier les critiques que son choix a suscitées.

Traduction: À tous ceux qui trouvent moins douloureux de me faire porter le chapeau que l'introspection, je ne savais pas que j'avais autant de pouvoir.
Traduction: À tous ceux qui trouvent moins douloureux de me faire porter le chapeau que l’introspection, je ne savais pas que j’avais autant de pouvoir.

BONUS: À PROPOS DU VOTE « WRITE-IN » DANS LE VERMONT

Petit retour à l’élection présidentielle du 8 novembre, avec quelques chiffres assez incroyables concernant le vote « write-in » dans l’état du Vermont. [Rappel: Le vote « write-in » consiste à écrire un nom dans une case réservée à cet effet, plutôt que de voter pour l’un des candidats dont le nom figure sur les bulletins de vote]. Dans cet état, plus de 22,000 personnes ont choisi d’exprimer un tel vote. Cela représente 7% des suffrages exprimés ! C’est plus que le pourcentage de voix obtenu par le libertarien Gary Johnson (3%) ou l’écolo Jill Stein (2%). La personnalité ayant obtenu le plus grand nombre de voix via le vote « write-in » est Bernie Sanders, qui est, il est vrai, le représentant du Vermont au Sénat. Sanders a obtenu 18,183 voix. C’est plus que Gary Johnson (10,078) et Jill Stein (6,758) !

Voici les personnalités arrivées en tête du vote « write-in » dans le Vermont (Top 10) :

  1. Bernie Sanders ⇒ 18,183 voix
  2. John Kasich ⇒ 823
  3. Evan McMullin ⇒ 629
  4. Mike Pence ⇒ 298
  5. Paul Ryan ⇒ 206
  6. Mitt Romney ⇒ 118
  7. Marco Rubio ⇒ 93
  8. Jeb Bush ⇒ 79
  9. John McCain ⇒ 76
  10. Jim Douglas (ex-gouverneur de l’état de 2003 à 2011) ⇒ 75

Plus loin dans le classement, on retrouve également Ted Cruz, Ben Carson, Joe Biden, Rand Paul, Colin Powell, Ron Paul, Mike Bloomberg, Condoleezza Rice, Carly Fiorina ou encore Mike Huckabee. Barack Obama a également reçu quelques voix (7) mais, curieusement, son épouse Michelle en a obtenues davantage (15). D’autres personnalités politiques ont également quelques fans ayant inscrit leur nom sur leur bulletin de vote. Rudy Giuliani et Trey Gowdy ont obtenu 4 voix. Newt Gingrich, Martin O’Malley et Scott Walker ont obtenu 3 voix. Sarah Palin et Rick Santorum ont obtenu 2 voix. Enfin, George W. Bush, Andrew Cuomo (gouverneur de l’état de New York), Rick Perry et Ivanka Trump ont obtenu 1 voix. Une personne a également voté pour un ticket Mike Lee/Ben Sasse (deux sénateurs républicains ayant refusé d’apporter leur soutien à Donald Trump).

Et puis, il y a ceux qui sont vraiment prêts à écrire n’importe quoi sur leur bulletin de vote. Le nom d’ex-présidents décédés ou de stars n’ayant rien à voir avec la politique. Voici quelques exemples de noms ayant été retrouvés sur les bulletins de vote (pour la présidence des Etats-Unis, on le rappelle): Ronald Reagan, Richard Nixon, Edward Snowden, le pape François, Willie Nelson (star de la country music), Dolly Parton, Bruce Springsteen, Clint Eastwood, Chuck Norris, Alec Baldwin, Morgan Freeman, Dieu, Jack Daniels (célèbre marque de whisky), et même Kimi Raikkonen (pilote de Formule 1) ! Enfin, une personne a semble-t-il voulu voter pour le gorille Harambe, abattu cette année au zoo de Cincinnati après qu’un enfant soit tombé dans son enclos. Mais elle a fait une faute d’orthographe, écrivant Haramb. F-A-S-C-I-N-A-N-T.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.