RETOUR SUR LA CÉRÉMONIE D’INVESTITURE DE DONALD TRUMP

Ça y est ! Donald J. Trump est officiellement devenu le 45ème président des Etats-Unis d’Amérique. Séance de rattrapage pour ceux qui n’auraient pas suivi la cérémonie d’investiture. 

JEUDI 19 JANVIER – DÉBUT DES FESTIVITÉS

À la veille de la cérémonie d’investiture, Donald et Melania Trump ont quitté New York pour Washington. Celui qui n’était alors encore que le président élu s’est rendu au cimetière d’Arlington pour une cérémonie d’hommage aux soldats morts pour la patrie. Il a ensuite rejoint sa famille au Lincoln Memorial. Un concert de bienvenue et un feu d’artifice y étaient organisés en leur honneur. Problème? Aucune grande vedette n’avait accepté de venir chanter pour Donald Trump. Le concert ne restera donc pas dans les mémoires. Le dernier artiste à se produire – et le seul à être relativement célèbre – était le chanteur de country Toby Keith. Il a interprété plusieurs chansons, dont son tube Courtesy of the Red, White and Blue (The Angry American). Ce morceau très patriotique composé juste après les attentats du 11 septembre 2001 avait connu un immense succès à l’époque.

Les photos du jour

Voici un superbe cliché de Donald et Melania Trump au Lincoln Memorial. Il a été pris par Doug Mills, photographe au New York Times.

104

Le fils aîné de Donald Trump a également tenu à immortaliser ce moment.

110-1

VENDREDI 20 JANVIER – INAUGURATION DAY

Acte 1 – Rendez-vous à la Maison Blanche

Avant le début de la cérémonie d’investiture prévue à 11h30 (heure locale), Donald et Melania Trump se sont rendus à la Maison Blanche, où ils ont été accueillis par Barack et Michelle Obama. Melania Trump avait pris soin d’amener un cadeau de chez Tiffany&co. à Michelle Obama.

105

Pendant que les deux couples discutaient hors de la portée des micros et des caméras de télévision, les médias américains donnaient leur avis sur la tenue de Melania Trump. La tenue de la future First Lady lors de la cérémonie d’investiture est en effet toujours scrutée avec beaucoup d’attention. Celle de Melania Trump était signée Ralph Lauren et, selon certains experts, n’était pas sans rappeler les tenues de Jackie Kennedy. Grâce à la photo ci-dessous, vous pouvez vous amuser à comparer la tenue de Melania Trump à celles portées par les autres futures Premières Dames lors des précédentes cérémonies d’investiture.

112

Une autre tenue n’est pas passée inaperçue. Il s’agit de celle de Kellyanne Conway, l’ex-directrice de campagne de Donald Trump, signée Gucci.

106

Acte 2 – La cérémonie d’investiture au Capitole

Au bout d’environ une heure de discussion, les couples Obama et Trump ont quitté la Maison Blanche en voiture. Direction le Capitole, où devait se dérouler la cérémonie d’investiture et où les nombreux invités avaient déjà pris place.

Qui assistait à la cérémonie d’investiture?

  • Les familles du futur président (Donald Trump) et du futur vice-président (Mike Pence)
  • Le président sortant et son épouse (Barack & Michelle Obama)
  • Le vice-président sortant et son épouse (Joe & Jill Biden)
  • Les anciens présidents – à l’exception de George H.W. Bush, hospitalisé – et leurs épouses. Hillary Clinton était donc bien présente aux côtés de son mari.
Traduction: Je suis ici aujourd'hui pour faire honneur à notre démocratie & à ses valeurs durables. Je ne cesserai jamais de croire en notre pays & son futur.
Traduction: Je suis ici aujourd’hui pour faire honneur à notre démocratie & à ses valeurs durables. Je ne cesserai jamais de croire en notre pays & son futur.
  • La majorité des membres du Congrès (députés et sénateurs). Plus de 60 députés démocrates avaient toutefois décidé de boycotter la cérémonie. Parmi eux, Keith Ellison, qui sera peut-être bientôt le nouveau président du Parti Démocrate.
Traduction: Je ne célébrerai pas un homme qui prêche une politique de division et de haine. Je n'assisterai pas à l'investiture de Donald Trump.
Traduction: Je ne célébrerai pas un homme qui prêche une politique de division et de haine. Je n’assisterai pas à l’investiture de Donald Trump.

D’autre part, les élus démocrates ayant choisi d’assister à la cérémonie avaient décidé de porter un badge affichant la mention #ProtectOurCare. Un signe de soutien à l’Obamacare que Donald Trump et les Républicains veulent abroger.

  • Les juges de la Cour Suprême
  • D’autres invités politiques. Les gouverneurs de plusieurs états étaient notamment présents. On a aussi pu apercevoir Bob Dole, ex-candidat républicain malheureux à l’élection présidentielle de 1996.
  • Les citoyens américains munis de billets
  • La presse

Au fait, voici à quoi ressemblaient les cartons d’invitation pour la cérémonie.

102

Et voici en quoi consistait le programme de cette même cérémonie.

103

La prestation de serment

Après les traditionnelles prières, Mike Pence et Donald Trump ont prêté serment. Pour ceux qui ne sont pas familiers avec le cérémonial de la prestation de serment made in USA, sachez que le président prête serment en posant la main gauche sur la Bible et en levant la main droite. Un juge de la Cour Suprême lui fait répéter le Oath of Office.

I, …, do solemnly swear that I will faithfully execute the Office of President of the United States, and will to the best of my ability, preserve, protect and defend the Constitution of the United States. So help me God.

//

Moi, …, jure solennellement que j’exécuterai loyalement la fonction de président des Etats-Unis, et que je préserverai, protégerai et défendrai au mieux de mes capacités la Constitution des Etats-Unis. Que Dieu me vienne en aide.

NB: La dernière phrase faisant référence à Dieu ne fait pas partie du texte original. La légende veut que le premier président des Etats-Unis, George Washington, l’ait prononcée juste après avoir prêté serment. Certains de ses successeurs ont suivi son exemple et la phrase semble aujourd’hui devenue incontournable. Depuis Franklin D. Roosevelt, elle a été systématiquement ajoutée au Oath of Office et tous les présidents l’ont prononcée.

Le discours d’investiture de Donald Trump

Après avoir prêté serment, Donald Trump a prononcé son tout premier discours en tant que président. Ce discours d’investiture (Inaugural Address) aux accents très populistes n’a duré que 16 minutes. Donald Trump y a critiqué l’establishment politique de Washington et affirmé qu’il allait rendre le pouvoir au peuple.

Today, we are not merely transferring power from one administration to another or from one party to another, but we are transferring power from Washington, D.C. and giving it back to you, the people. For too long, a small group in our nation’s capital has reaped the rewards of government while the people have borne the cost. Washington flourished, but the people did not share in its wealth. Politicians prospered, but the jobs left and the factories closed. The establishment protected itself, but not the citizens of our country. Their victories have not been your victories. Their triumphs have not been your triumphs. And while they celebrated in our nation’s capital, there was little to celebrate for struggling families all across our land. That all changes starting right here and right now because this moment is your moment, it belongs to you. (Aujourd’hui, nous ne transférons pas seulement le pouvoir d’une administration à une autre ou d’un parti à un autre, mais nous transférons le pouvoir de Washington, D.C. pour vous le rendre à vous, le peuple. Pendant trop longtemps, un petit groupe dans notre capitale a récolté les fruits du gouvernement pendant que le peuple en payait le prix. Washington a prospéré, mais le peuple n’a pas profité de sa richesse. Les politiciens ont prospéré, mais les emplois ont disparu et les usines ont fermé. L’establishment s’est protégé, mais n’a pas protégé les citoyens de notre pays. Leurs victoires n’ont pas été vos victoires. Leur triomphes n’ont pas été vos triomphes. Et pendant qu’ils faisaient la fête dans notre capitale, il n’y avait pas de quoi faire la fête pour les familles en difficulté partout dans le pays. Tout cela va changer à partir de maintenant parce que ce moment est votre moment, il vous appartient)

La description presque apocalyptique qu’a faite Donald Trump de l’Amérique a également marqué les esprits. Après avoir évoqué la pauvreté, les usines fermées (qualifiées de « pierres tombales » défigurant le paysage), la criminalité et le trafic de drogue, le président a prononcé le mot « carnage », qui n’avait jamais été prononcé jusque-là dans un discours d’investiture. Ce qui se passe en Amérique est donc un véritable carnage et Donald Trump va y mettre fin.

This American carnage stops right here and stops right now. (Ce carnage américain cesse ici et maintenant)

Le président a ensuite réaffirmé que le mot d’ordre de son action politique serait America First.

From this day forward, a new vision will govern our land. From this day forward, it’s going to be only America First. (À partir d’aujourd’hui, une nouvelle vision va gouverner notre pays. À partir d’aujourd’hui, ce sera uniquement L’Amérique d’abord)

We will follow two simple rules: buy American and hire American. (Nous suivrons deux règles simples: acheter américain et recruter américain)

Donald Trump a aussi promis d’éradiquer le terrorisme islamique « de la surface de la Terre ».

Le seul moment où le nouveau président a semblé vouloir rassurer les latinos, les musulmans et les autres groupes qu’il a parfois diabolisés pendant la campagne, c’est lorsqu’il a prononcé la phrase suivante:

Whether we are black or brown or white, we all bleed the same red blood of patriots. (Que nous soyons noirs, bruns ou blancs, nous versons tous le même sang rouge de patriotes)

Acte 3 – Le départ de Barack Obama

Après la cérémonie d’investiture, un hélicoptère est venu chercher Barack et Michelle Obama au Capitole pour les emmener à la base militaire d’Andrews. Ils ont ensuite pris un avion pour Palm Springs, en Californie, où ils vont passer quelques jours de vacances. Pete Souza, le désormais ex-photographe de la Maison Blanche, a pris cette photo de Barack Obama au moment où son hélicoptère survolait le bâtiment lui ayant servi de domicile pendant huit ans.

116-1

Joe Biden et son épouse ont également quitté Washington. Ils ont pris le train pour rentrer chez eux, dans le Delaware.

Acte 4 – Le déjeuner au Capitole

Alors que Barack Obama et Joe Biden quittaient Washington, Donald Trump et Mike Pence participaient à un déjeuner de gala au Capitole, en compagnie des membres du Congrès et d’autres invités. Bill et Hillary Clinton étaient notamment présents. Alors qu’il n’avait pas mentionné Hillary Clinton lors de son discours d’investiture, Donald Trump a pris la parole pour la remercier d’être venue. Il a même demandé aux personnes présentes dans la salle de se lever et de lui faire une standing ovation. « J’ai beaucoup de respect pour ces deux personnes », a-t-il déclaré au sujet de Bill et Hillary. Et dire qu’il y a peu de temps encore, il apparaissait en conférence de presse avec des femmes accusant Bill Clinton de viol et déclarait qu’Hillary Clinton devrait être en prison.

Acte 5 – Des manifestations qui tournent mal

Plusieurs manifestations d’opposants étaient organisées à Washington en marge de la cérémonie d’investiture de Donald Trump. Certaines de ces manifestations ont viré à l’émeute. On a notamment vu des casseurs s’attaquant aux vitrines d’un Starbucks et d’une banque. Une limousine a également été incendiée. Au total, 217 personnes ont été arrêtées et 6 policiers ont été blessés.

Acte 6 – La parade sur Pennsylvania Avenue

Après avoir déjeuné au Capitole, Donald Trump et Mike Pence ont pris part à la traditionnelle Inaugural Parade sur Pennsylvania Avenue. Elle les a menés du Capitole à la Maison Blanche. Donald Trump s’est même permis de sortir quelques minutes de son véhicule blindé pour faire une partie du chemin à pied en saluant la foule.

Acte 7 – Les nominations de James Mattis et John Kelly

Alors que la parade battait son plein, le Sénat s’était déjà remis au travail et votait très largement en faveur des nominations de James Mattis au poste de Secrétaire à la Défense et de John Kelly au poste de Secrétaire à la Sécurité Intérieure. Mattis et Kelly sont donc devenus les deux premiers membres confirmés du Cabinet Trump. Ils ont prêté serment un peu plus tard face à Mike Pence.

Acte 8 – Soirée dansante

Enfin, en soirée, Donald et Melania Trump ont, comme le veut la tradition, participé à plusieurs bals. Ils ont effectué leur toute première danse sur la chanson My Way de Sinatra. Ils ont aussi dansé sur le célèbre I Will Always Love You.

George W. Bush, star du web

George W. Bush a semble-t-il eu un peu de mal à enfiler son poncho pour se protéger de la pluie pendant le discours de Donald Trump.

115-1

Cette photo de l’ex-président a été rapidement reprise par de nombreux internautes affirmant qu’il n’avait pas l’air de beaucoup apprécier le discours de Trump. Rappel: George W. Bush n’a jamais apporté son soutien à Trump et a affirmé avoir voté blanc lors de l’élection du 8 novembre dernier.

107

George W. Bush était-il heureux d’assister à la cérémonie d’investiture de Donald Trump? Filmé juste avant le début de celle-ci, il ne semblait en tout cas pas très enthousiaste.

giphy-1

Une autre image qui a amusé les internautes est celle d’Hillary Clinton surprenant son mari en train de regarder fixement quelque chose. On peut imaginer qu’il s’agissait d’une autre femme. Peut-être Ivanka Trump, qui était installée dans la zone vers laquelle le regard de Bill était orienté.

SAMEDI 21 JANVIER – LA WOMEN’S MARCH

Au lendemain de la cérémonie d’investiture de Donald Trump, des centaines de milliers de femmes (et d’hommes) ont défilé à Washington pour protester contre leur nouveau président. L’idée de cette Women’s March on Washington avait au départ été lancée par un petit groupe de femmes sur Facebook. Elles entendaient avant tout dénoncer les propos sexistes de Trump et appeler à ce que les droits des femmes continuent d’être respectés après son arrivée au pouvoir. Le succès de l’initiative a été phénoménal. Les organisateurs attendaient 200,000 participants dans les rues de la capitale américaine mais ils étaient vraisemblablement bien plus nombreux que cela. La mobilisation s’est également révélée très importante dans d’autres villes du pays.

Les villes ayant accueilli une Women's March le 21 janvier 2017 (Source: CNN)
Les villes ayant accueilli une Women’s March le 21 janvier 2017 (Source: CNN)

Plusieurs élus démocrates ont participé à la Women’s March.

Et que faisait Donald Trump pendant ce temps-là? Pour le premier jour de sa présidence, il avait choisi de se rendre au siège de la CIA. Il y a prononcé un discours surréaliste, accusant notamment la presse de mentir au sujet de l’affluence de la veille à sa cérémonie d’investiture. Un peu plus tard, le nouveau porte-parole de la Maison Blanche accusait également les journalistes de mentir lors de sa toute première conférence de presse. Nous y reviendrons dans notre prochain Weekly News Flash.

 

Une réflexion sur “RETOUR SUR LA CÉRÉMONIE D’INVESTITURE DE DONALD TRUMP

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s