WEEKLY NEWS FLASH #83

Quelques infos insolites, voire surréalistes, à vous faire partager cette semaine. Promis, tout est vrai. No fake news. Believe us. 

L’ÉVÉNEMENT DE LA SEMAINE

L’audition de James Comey au Sénat. L’ex-directeur du FBI a entre autres accusé le président Trump d’être un menteur et de lui avoir demandé d’abandonner son enquête au sujet de Michael Flynn. Pour tout savoir, lisez notre article Retour sur le témoignage de James Comey au Sénat.

À PROPOS DE CETTE PERFORMANCE BIZARRE DE JOHN MCCAIN…

Si vous avez lu notre article consacré à l’audition de James Comey, vous savez que John McCain ne s’y est pas illustré très favorablement. Était-il simplement très fatigué? C’est en tout cas l’explication avancée par le Washington Post, qui rappelle que John McCain venait à peine de rentrer d’un voyage d’une semaine en Australie, au Vietnam et à Singapour.

Le WaPo explique que depuis l’arrivée au pouvoir de Donald Trump, McCain est devenu une sorte de « Secrétaire d’Etat de l’ombre » qui voyage aux quatre coins du globe pour rassurer les alliés de l’Amérique. Le sénateur de l’Arizona serait parti à l’étranger lors de chaque semaine d’inactivité au Congrès depuis le début de l’année, parcourant plus de 120,000 kilomètres et visitant 15 pays différents répartis sur trois continents. Un rythme trop éprouvant pour un homme de plus de 80 ans?

NB: John McCain n’est pas le seul membre du Congrès qui tente de rassurer les alliés des Etats-Unis. Le député démocrate Seth Moulton racontait récemment sa visite en Corée et au Vietnam, effectuée avec plusieurs collègues démocrates et républicains (à lire ici). Il affirmait notamment que:

Our visit was an important opportunity to reassure them that our president does not represent the entirety of the United States government. The most-repeated phrase from our bipartisan Congressional delegation was that Congress is a separate, co-equal branch of government. (Notre visite était une occasion importante de leur assurer que notre président ne représente pas l’entièreté du gouvernement des Etats-Unis. La phrase la plus souvent répétée par notre délégation bipartisane fut que le Congrès est une branche du gouvernement indépendante de l’exécutif)

QUI POUR REMPLACER JAMES COMEY À LA TÊTE DU FBI?

On connaît enfin la réponse à cette question ! Donald Trump a annoncé sur Twitter qu’il avait choisi Christopher Wray.

1
Traduction: Je vais nommer Christopher A. Wray, un homme aux références impeccables, au poste de nouveau directeur du FBI. Détails à suivre.

Christopher Wray est avocat de formation. Il a travaillé au sein du Département de la Justice de 2003 à 2005. Il travaille actuellement dans un cabinet privé. Sa nomination va désormais devoir être confirmée par le Sénat.

LE TABLEAU DE LA SEMAINE

De nombreuses ambassades américaines à l’étranger n’ont plus de dirigeant depuis le début de l’année et Donald Trump tarde beaucoup à nommer des candidats à ces postes pourtant cruciaux. En jaune dans le tableau ci-dessous, tous les pays pour lesquels l’administration Trump n’a pas encore nommé d’ambassadeur !

8
Source: Partnership for Public Service

Note pour ceux qui se demanderaient quelle est la différence entre annouced, nominated et confirmed dans le tableau → Le président des Etats-Unis nomme les ambassadeurs mais leur nomination doit être ensuite confirmée par le Sénat. Si le Sénat refuse une nomination, le président doit choisir quelqu’un d’autre. Announced signifie que Donald Trump a annoncé sa volonté de nommer telle personne au poste d’ambassadeur dans tel pays mais n’a pas encore transmis au Sénat les documents nécessaires pour qu’il puisse organiser une audition en vue de la confirmation. Nominated signifie que les documents adéquats ont été transmis au Sénat mais que celui-ci doit encore se prononcer. Enfin, confirmed signifie que la nomination a été confirmée par le Sénat et que l’ambassadeur a pris ses fonctions.

Ajoutons que l’exemple des ambassadeurs est représentatif d’un problème plus vaste. De nombreux postes au sein de l’administration fédérale, et notamment au sein du Département d’Etat, restent non pourvus à l’heure où nous écrivons ces lignes.

L’ANNONCE DE LA SEMAINE

Donald Trump veut privatiser le secteur du contrôle du trafic aérien aux Etats-Unis. Actuellement, le contrôle du trafic aérien est effectué par l’Agence fédérale de l’aviation (FAA). Le président américain a annoncé vouloir créer un nouvel organisme privé qui remplacerait la FAA. Cet organisme serait directement financé par les compagnies aériennes, et non par l’argent des contribuables américains.

! Donald Trump n’a pour l’instant fait qu’annoncer les grandes lignes de son projet. Plusieurs syndicats ont fait savoir qu’ils attendaient de connaître les détails du projet de loi de la Maison Blanche pour se prononcer. Il faudra ensuite que le Congrès approuve ce projet de loi. Rien n’est donc encore fait.

L’IDÉE DE GÉNIE DE LA SEMAINE

Lors d’une réunion avec les leaders républicains du Congrès, Donald Trump a indiqué que le mur qu’il allait construire à la frontière mexicaine pourrait être recouvert de panneaux solaires ! Les revenus générés par la production d’électricité du mur pourraient ainsi être utilisés pour rembourser sa construction. Le président n’avait-il pourtant pas juré que le Mexique se chargerait de payer? 🤔

À ce propos…

LA VIDÉO DE LA SEMAINE

Vicente Fox ne lâche rien. L’ex-président du Mexique, qui passe son temps à publier des tweets critiques à l’encontre de Donald Trump, a réalisé une vidéo dans laquelle il s’adresse directement au président américain. Il lui rappelle que le Mexique ne payera pas pour la construction de son mur, entre autres… Une vidéo surréaliste à voir absolument !

MEANWHILE, IN D.C. …

Quelques petites infos importantes en provenance de la capitale américaine.

∗ C’est le député Trey Gowdy qui succédera à Jason Chaffetz à la tête du puissant Oversight Committee de la Chambre des Représentants. Ce comité est chargé de veiller à ce que l’argent du contribuable soit bien utilisé par le gouvernement fédéral. Autrement dit, il enquête sur les éventuels cas de corruption et/ou abus de pouvoir de l’exécutif. Jason Chaffetz a annoncé qu’il quitterait son poste de député le 30 juin. Trey Gowdy s’est rendu célèbre en présidant le comité de la Chambre qui enquêtait sur l’affaire Benghazi.

∗ Melania Trump et son fils Barron ont (enfin) emménagé à la Maison Blanche. Ils étaient jusque-là restés vivre à la Trump Tower, à New York, jusqu’à ce que Barron termine son année scolaire.

∗ Greg Gianforte a rédigé une lettre d’excuses à l’attention de Ben Jacobs, le journaliste qu’il avait agressé à la veille de son élection au poste de député. Dans cette lettre, il annonce également qu’il va faire un don de 50,000$ au Comité pour la protection des journalistes.

11

Par ailleurs, on a également appris que Gianforte plaiderait coupable devant le tribunal qui va bientôt le juger.

LE RÉFÉRENDUM DE LA SEMAINE

Un référendum consultatif était organisé à Porto Rico ce dimanche. Les habitants étaient invités à se prononcer sur le futur statut de l’île. Trois options leur étaient proposées:

  1. Le statu quo
  2. Devenir un état américain à part entière
  3. Plus d’autonomie, voire l’indépendance

97% des électeurs ont opté pour l’option n°2. Cependant, le taux de participation au référendum n’était que de 23%. De plus, ce référendum était uniquement consultatif. Cela signifie que les élus de Washington ne seront pas obligés de tenir compte de la volonté des électeurs. Or, seul le Congrès peut décider d’inclure un nouvel état dans l’Union.

Au fait, quel est le statut actuel de Porto Rico?

Depuis 1952, Porto Rico a un statut particulier de territoire non incorporé aux Etats-Unis. Cela signifie que l’île a sa propre constitution, son propre parlement et son propre gouvernement, mais que ses habitants ont la nationalité américaine. Ils peuvent donc circuler librement partout aux Etats-Unis et doivent respecter la loi américaine. Cependant, bien qu’ils soient citoyens américains, les porto-ricains n’ont pas le droit de voter lors de l’élection présidentielle. Ils n’ont pas non plus de représentants élus au Congrès. C’est pourquoi certains dénoncent un statut de type « colonial » et veulent que l’île devienne un état à part entière, afin que les citoyens porto-ricains aient enfin exactement les mêmes droits que les autres citoyens américains. Mais tout le monde n’est pas de cet avis. Certains porto-ricains désirent au contraire se détacher totalement des Etats-Unis et devenir un pays indépendant. Le Parti Indépendantiste réalise toutefois rarement plus de 5% des voix aux élections. Si l’on en croit les récents résultats électoraux et les résultats de plusieurs référendums sur la question du statut de l’île, les porto-ricains désirant l’indépendance sont beaucoup moins nombreux que ceux désirant devenir le 51e état des Etats-Unis.

Il faut aussi savoir que Porto Rico traverse actuellement une très grave crise économique. L’île est endettée à hauteur de 72 milliards de dollars et ne parvient plus à rembourser sa dette. Sa situation est à peu près comparable à celle de la Grèce. Le mois dernier, le gouvernement porto-ricain s’est même déclaré en faillite et Washington a mis en place un plan d’austérité imposé à l’île. Ce plan prévoit des coupes budgétaires importantes dans le secteur public. Le taux de chômage sur l’île est de 11,5% et 46% de la population vit sous le seuil de pauvreté. Cette situation économique désastreuse pourrait bien dissuader le Congrès d’accepter Porto Rico comme le 51e état américain, malgré les demandes de la population. Ces dernières années, de plus en plus de porto-ricains ont quitté leur île pour s’installer sur le continent, notamment en Floride. On estime que la diaspora porto-ricaine sur le continent est désormais plus importante que la population vivant sur l’île !

MEANWHILE, IN HAWAÏ…

Une semaine après que Donald Trump ait annoncé le retrait des Etats-Unis de l’accord de Paris sur le climat, Hawaï est devenu le premier état américain à adopter une loi reprenant certaines dispositions contenues dans l’accord de Paris. Elles devront donc obligatoirement être appliquées par le gouvernement d’Hawaï. Plusieurs états américains se sont regroupés au sein d’une Alliance américaine pour le climat et se sont engagés à atteindre les objectifs de l’accord de Paris. Mais Hawaï est le seul état à avoir légiféré en la matière.

LE POURCENTAGE DE LA SEMAINE

14%. D’après une étude du Pew Research Center, 14% des enfants américains nés en 2015 étaient issus de couples mixtes. C’est trois fois plus qu’en 1980. Rappelons que le mariage interracial est resté illégal jusqu’en 1967 dans plusieurs états américains. Les cas les plus nombreux sont ceux d’enfants issus de l’union d’un parent blanc et d’un parent latino (42% des naissances multiethniques).

6

D’autre part, le pourcentage de naissances multiethniques varie fortement d’un état à l’autre. L’état où ces naissances sont les plus nombreuses est Hawaï (44%). Le pourcentage est également élevé en Alaska, en Oklahoma, au Nevada, en Californie et au Nouveau Mexique.

7

À l’inverse, l’état où les naissances multiethniques sont les moins nombreuses est le Vermont (4%).

RIP, OREO

L’un des deux chats du vice-président Mike Pence, Oreo, est décédé cette semaine. Il avait 13 ans. L’épouse de Mike Pence lui a rendu hommage avec ces photos publiées sur Twitter, ajoutant qu’il allait beaucoup manquer à sa famille. RIP.

La famille Pence avait déjà perdu son chien l’année dernière. Elle possède toujours un autre chat et un lapin. De plus, une ruche a été installée cette semaine dans le jardin de la résidence du vice-président à Washington. Il y en avait déjà une à la Maison Blanche, installée en 2009.

LA COURSE DE LA SEMAINE

Vous souvenez-vous de Gary Johnson, le candidat du Parti Libertarien à la dernière élection présidentielle? À 64 ans, il a décidé de participer au Tour Divide. Il s’agit d’une course à vélo de 4,418 km (!) qui relie Banff, au Canada, à Antelope Wells, au Nouveau Mexique.

12

Le départ a été donné le 9 juin et Gary Johnson s’est fixé comme objectif de finir la course en 32 jours. Y parviendra-t-il? Suspense. On peut en tout cas suivre sa progression en temps réel sur Google (ici).

Quoi que l’on pense de l’homme politique Gary Johnson (qui fut aussi gouverneur républicain du Nouveau Mexique avant de quitter le Parti Républicain pour le Parti Libertarien), on ne peut qu’admirer le sportif. Il a déjà réalisé l’ascension des mont les plus élevés de chaque continent. Cela inclut l’Everest et le Kilimandjaro. Il a aussi couru plusieurs marathons et triathlons et fait trois fois l’Ironman.

LA PHOTO DE LA SEMAINE

Quand Barack Obama et Justin Trudeau se retrouvent pour un dîner au restaurant à Montréal…

2

LA PUB DE LA SEMAINE

La nouvelle pub Smirnoff. « Fabriqué en Amérique. Mais nous serions heureux de parler de nos liens avec la Russie sous serment ».

14
(Crédit photo: Robbie Gramer, journaliste Foreign Policy / Twitter)

LE TWEET DE LA SEMAINE

Après le covfefe de Donald Trump, voici le tweet incompréhensible de Sarah Huckabee Sanders, la porte-parole adjointe de la Maison Blanche. Elle a assuré que son fils de 3 ans avait dérobé son téléphone.

13

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.