WEEKLY NEWS FLASH #108

Le nombre de jours écoulés depuis la chute du mur de Berlin est désormais plus important que le nombre de jours pendant lesquels ce mur a existé au cœur de la capitale allemande. Mais venons-en à l’actualité politique américaine de la semaine… 

L’ÉVÉNEMENT DE LA SEMAINE

Le premier discours sur l’état de l’Union de Donald Trump. Pour en savoir plus, lisez notre article Retour sur le discours sur l’état de l’Union de Donald Trump.

LE MÉMO DE LA SEMAINE

On ne parlait plus que de lui à Washington cette semaine: le désormais fameux Nunes memo. Un mémo rédigé par le député républicain de Californie Devin Nunes. Ce dernier est membre du comité du renseignement de la Chambre des Représentants (House Intelligence Committee), qui enquête sur les agissements de la Russie pendant la campagne électorale de 2016 et sur une éventuelle collusion entre le Kremlin et l’équipe de campagne de Donald Trump.

En résumé, le document de quatre pages (que vous pouvez lire en entier en cliquant ici) accuse le FBI d’avoir abusé de son autorité pour obtenir un mandat de surveillance à l’encontre de Carter Page, un conseiller de Donald Trump pendant la campagne électorale de 2016. Carter Page est suspecté d’avoir entretenu des liens compromettants avec la Russie. Pour obtenir un mandat lui permettant de placer un citoyen américain sous surveillance, le FBI doit convaincre un tribunal spécial de lui délivrer ce mandat (qui doit par ailleurs être renouvelé tous les 90 jours). Ce tribunal s’appelle la Foreign Intelligence Surveillance Court (FISC). Elle délivre des mandats de surveillance nommés « mandats FISA », en référence au Foreign Intelligence Surveillance Act (FISA), une loi adoptée par le Congrès en 1978 et qui définit la procédure selon laquelle un citoyen américain suspecté de terrorisme ou d’espionnage peut être placé sous surveillance par le FBI.

Le mémo rédigé par Devin Nunes affirme que dans le cas de Carter Page, le FBI s’est essentiellement appuyé sur un dossier rédigé par l’ancien espion britannique Christopher Steele pour convaincre la FISC. Or, les éléments du dossier Steele n’étaient pas vérifiés. De plus, le mémo affirme également que le FBI s’est gardé de préciser à la FISC que les recherches de Christopher Steele étaient financées par le Parti Démocrate.

3
Source: Washington Post

Le mémo de Devin Nunes a été rendu public suite à un vote du comité du renseignement de la Chambre des Représentants (et au feu vert de Donald Trump). Les Républicains membres du comité ont voté pour qu’il soit rendu public, alors que les Démocrates s’y sont opposés. Ils affirment que le mémo ne reprend que certains éléments qui arrangent les Républicains mais n’est pas représentatif de la réalité dans toute sa complexité. D’après eux, l’objectif des Républicains est avant tout de discréditer le FBI afin que le public se mette à croire à un complot de l’agence contre le président Trump. Ce qui représenterait un grave danger pour la démocratie. Les Républicains déclarent quant à eux simplement vouloir exposer certains abus du FBI et parlent de « transparence ». Le directeur du FBI, Christopher Wray, a lui-même tenté de s’opposer à la publication du mémo. Après en avoir pris connaissance, il a affirmé publiquement que le document contenait des « inexactitudes factuelles » et que sa publication pourrait mettre en danger la sécurité nationale.

LES ETATS-UNIS N’ONT TOUJOURS PAS DE NOUVEL AMBASSADEUR EN CORÉE DU SUD

Depuis son arrivée à la Maison Blanche, Donald Trump n’a toujours pas nommé d’ambassadeur en Corée du Sud. Vu le contexte actuel de tension extrême avec la Corée du Nord, c’est plutôt surprenant. Certains diront même inquiétant.

D’après la presse américaine, la Maison Blanche aurait pendant un temps envisagé de nommer Victor Cha, un académicien spécialiste de l’Asie et ayant travaillé au sein du conseil à la sécurité nationale de George W. Bush, à ce poste. Mais ce n’est plus d’actualité. En effet, en décembre dernier, alors même que la Maison Blanche était en train d’examiner son CV, Victor Cha aurait fait part de ses craintes quant à la possibilité de mener des frappes en Corée du Nord. Une possibilité qui aurait été envisagée par l’administration Trump. Cha se serait également montré critique à l’encontre de la volonté de Donald Trump de renégocier les traités commerciaux qui lient les Etats-Unis et la Corée du Sud et d’imposer des taxes douanières sur certaines produits importés de Corée du Sud. Cette semaine, Victor Cha a confirmé dans une carte blanche publiée dans le Washington Post qu’il ne serait pas nommé au poste d’ambassadeur à Séoul et a répété que lancer des frappes préventives contre la Corée du Nord serait extrêmement risqué et pourrait entraîner la mort de dizaines, voire de centaines, de milliers d’Américains.

LA LETTRE DE LA SEMAINE

Un groupe bipartisan de douze députés et sénateurs américains a fait parvenir une lettre au Comité Nobel norvégien pour lui suggérer d’attribuer le Prix Nobel de la Paix 2018 aux activistes pro-démocratie Joshua Wong Chi-fung, Nathan Law Kwun-chung et Alex Chow Yong-kang, ainsi qu’à l’ensemble du « mouvement des parapluies » de Hong Kong. Ce mouvement a organisé de grandes manifestations pacifiques pour protester contre la diminution grandissante de l’autonomie de Hong Kong et les violations des droits de l’homme par la Chine. Les députés et sénateurs signataires de cette lettre sont tous membres de la commission du Congrès sur la Chine, présidée par Marco Rubio.

L’ACCIDENT DE LA SEMAINE

Un train transportant de nombreux membres républicains du Congrès, dont le Speaker Paul Ryan, est entré en collision avec un camion en Virginie. Les députés et sénateurs républicains avaient quitté ensemble Washington pour se rendre à White Sulfur Springs, en Virginie Occidentale, où ils devaient participer à la retraite annuelle du Parti Républicain. La plupart d’entre eux étaient accompagnés de leur famille et de collaborateurs. Personne n’a été grièvement blessé à bord du train. En revanche, l’un des occupants du camion est malheureusement décédé. Un autre est grièvement blessé.

Juste après le crash, certains élus républicains ont désobéi aux consignes de sécurité leur enjoignant de ne pas sortir du train, et ce afin d’aller porter secours aux occupants du camion. Parmi eux, Jeff Flake et Brad Wenstrup, qui étaient déjà présents lors de la fusillade ayant touché leur équipe de baseball en juin dernier. Ils avaient à l’époque déjà porté secours à Steve Scalise en lui faisant un garrot. (Brad Wenstrup est médecin et a servi dans l’armée). Jeff Flake et Brad Wenstrup ont été photographiés alors qu’ils aidaient les équipes de secours à transporter l’un des occupants du camion grièvement blessé jusqu’à une ambulance.

1

Après l’accident, le train a fait demi-tour jusqu’à Charlottesville. Les élus républicains ont ensuite embarqué à bord de plusieurs bus pour se rendre en Virginie Occidentale.

ROAD TO THE MIDTERMS

  • Goodbye, Trey Gowdy

Le député de Caroline du Sud et président du House Oversight Committee Trey Gowdy a annoncé qu’il ne serait pas candidat aux élections de novembre et qu’il quitterait la politique à l’issue de son mandat. Il a déclaré vouloir retourner travailler dans le système judiciaire. (Gowdy était procureur avant de se lancer en politique).

Dans le communiqué annonçant sa décision, Gowdy écrit que:

Whatever skills I may have are better utilized in a courtroom than in Congress, and I enjoy our justice system more than our political system. As I look back on my career, it is the jobs that both seek and reward fairness that are most rewarding. (Quelques soient mes compétences, elles sont plus utiles dans une salle d’audience qu’au Congrès, et je préfère notre système judiciaire à notre système politique. Lorsque je regarde en arrière, je réalise que ce sont les emplois qui recherchent et récompensent l’impartialité qui sont les plus gratifiants)

2

D’après Politico, les proches de Gowdy n’ont guère été surpris par sa décision. Le député leur aurait en effet régulièrement confié être lassé de l’ambiance très partisane au Congrès et avoir envie de passer plus de temps avec sa femme et ses enfants. Gowdy a été élu pour la première fois à la Chambre des Représentants en 2010. Il s’est fait connaître du grand public lorsqu’il a dirigé la commission d’enquête relative à l’attaque contre le consulat américain de Benghazi.

De nombreux élus républicains ont fait part de leur tristesse à l’idée de voir bientôt Trey Gowdy les abandonner, à commencer par le Speaker Paul Ryan. Toujours d’après Politico, celui-ci n’hésitait pas à demander régulièrement des conseils à Gowdy, notamment sur des questions juridiques ou au sujet de la gestion de l’enquête sur la Russie.

4
Traduction: Trey Gowdy est un bon ami, et l’un des meilleurs collègues que j’aie jamais eu à la Chambre. Il apporte beaucoup de passion et un sens de l’équité à tout ce qu’il fait. Le pays a grandement bénéficié de ses services.

Quelques autres exemples avec les tweets de Nikki Haley, ambassadrice des Etats-Unis auprès des Nations Unies, et des sénateurs Marco Rubio et Chuck Grassley. Ce dernier appelle carrément les amis de Gowdy à le faire revenir sur sa décision.

7
Traduction: J’ai toujours dit que si Trey Gowdy était incroyable dans son job, c’est parce qu’il déteste autant la politique. Trey, merci pour ton impatience, sacrifice, et combat pour faire de notre pays un endroit plus juste. La Caroline du Sud et notre pays te remercient pour ton service. Je te remercie pour ton amitié.
5
Traduction: L’année prochaine ne sera pas pareille sans Trey Gowdy avec qui travailler et passer du temps. Il est vraiment unique d’un point de vue professionnel et personnel.
6
Traduction: Les amis de Trey Gowdy doivent lui parler pour le convaincre de ne pas prendre sa retraite. L’Amérique a besoin de députés intelligents et énergiques comme lui.
  • Un autre départ à la retraite

Le député républicain du New Jersey Rodney Frelinghuysen a également annoncé cette semaine qu’il ne serait pas candidat aux prochaines midterms. Il est actuellement président du House Appropriations Committee.

  • Sen. Mitt Romney (R-Utah)?

Mitt Romney a quant à lui prévenu qu’il ferait une annonce importante le 15 février prochain. Selon toute vraisemblance, il annoncera sa candidature au poste de sénateur de l’Utah.

LE RENONCEMENT DE LA SEMAINE

K.T. McFarland ne sera pas ambassadrice des Etats-Unis à Singapour. Elle a annoncé qu’elle retirait sa candidature à ce poste. McFarland a brièvement travaillé à la Maison Blanche au début de la présidence Trump, en tant qu’adjointe au conseiller à la sécurité nationale Michael Flynn. Elle a quitté la Maison Blanche peu après la démission de Flynn. Donald Trump lui a alors promis le poste d’ambassadrice à Singapour. En mai dernier, le président a formellement nommé McFarland à ce poste et a transmis sa candidature au Sénat pour confirmation. Le Sénat a toutefois tout simplement refusé d’examiner la candidature de McFarland. Donald Trump a insisté, renvoyant une nouvelle fois sa nomination au Sénat le mois dernier. Face aux faibles chances de voir sa candidature examinée et confirmée, McFarland a finalement annoncé cette semaine qu’elle renonçait.

MEANWHILE, IN IDAHO…

Les débats politiques qui dominent l’actualité dans certains états sont parfois bien éloignés des préoccupations à Washington. Ainsi, en Idaho, on débat actuellement d’une proposition de loi introduite par un élu républicain et visant à autoriser les automobilistes qui renversent un animal (ou aperçoivent un animal écrasé au bord de la route) à le tuer à l’aide de leur arme à feu pour abréger ses souffrances – à condition bien sûr que l’animal en question soit grièvement blessé. Pour l’instant, c’est formellement interdit. Un automobiliste qui renverse un animal est supposé avertir les forces de l’ordre, seules habilitées à intervenir pour évacuer l’animal et décider de son sort. Le député ayant introduit la proposition de loi affirme que les animaux souffrent parfois inutilement pendant des heures en attendant l’arrivée des officiers et qu’il devrait donc être permis d’abréger leurs souffrances. Les principaux arguments en défaveur de cette proposition de loi sont les suivants:

– Les particuliers pourraient avoir du mal à évaluer si l’animal renversé a une chance de s’en sortir ou non et des animaux pourraient être abattus inutilement.

– Certaines personnes pourraient profiter de l’adoption de la loi pour chasser hors des périodes de chasse autorisée et, s’ils se font arrêter avec la carcasse d’un animal, déclarer qu’il s’agit d’un animal qu’ils ont abattu après l’avoir renversé sur la route.

Votre avis?

LA PERFORMANCE DE LA SEMAINE 🏈

Les Philadelphia Eagles ont remporté le Super Bowl pour la première fois de leur histoire face aux New England Patriots (41-33). Le match avait lieu ce dimanche à Minneapolis. C’est la chanteuse Pink qui s’est chargée de chanter l’hymne national avant le coup d’envoi.

Aucun joueur ne s’est agenouillé en guise de protestation, comme cela avait souvent été le cas lors des matchs de football ces derniers mois. Le président Trump avait adressé un message à ses concitoyens avant le match, les appelant à tous « se tenir fièrement debout pendant l’hymne national », en hommage aux soldats américains déployés à l’étranger et n’ayant pas l’occasion de regarder le Super Bowl en famille.

LE TWEET DE LA SEMAINE

Terminons par le tweet de la semaine. Jim McGrath, porte-parole du président George H.W. Bush, a peut-être mis la main sur le premier selfie de l’histoire.

8

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.