WEEKLY NEWS FLASH #113

Cette semaine, Donald Trump a créé la surprise en acceptant de rencontrer Kim Jong-Un, Gary Cohn a quitté la Maison Blanche et le coup d’envoi des primaires en vue des midterms a été donné au Texas. Bonne lecture ! 

L’ÉVÉNEMENT DE LA SEMAINE : DONALD TRUMP VA RENCONTRER KIM JONG-UN ! 🇺🇸🇰🇵

Il y a encore quelques mois, Donald Trump promettait « le feu et la fureur » à la Corée du Nord et qualifiait Kim Jong-Un de « Little Rocket Man ». Et pourtant, la Maison Blanche vient d’indiquer que le président américain avait accepté de rencontrer le leader nord-coréen prochainement. La date exacte et le lieu de la rencontre restent à déterminer.

L’annonce a surpris tout le monde et est intervenue à la suite d’une rencontre entre Donald Trump et une délégation sud-coréenne venue à Washington pour informer la Maison Blanche des résultats des négociations entre la Corée du Sud et la Corée du Nord. Quelques jours plus tôt, une délégation sud-coréenne s’était en effet rendue à Pyongyang pour rencontrer Kim Jong-Un. Les Sud-Coréens affirment que ce dernier est prêt à négocier et à mettre fin à son programme nucléaire.

Si la rencontre entre Donald Trump et Kim Jong-Un avait bien lieu (rien n’est encore définitivement organisé et un retournement de situation reste donc toujours possible), ce serait la toute première fois qu’un président américain en exercice rencontrerait un leader nord-coréen. Mais Donald Trump a-t-il raison d’accepter l’invitation de Kim Jong-Un? Les avis sont partagés. Certains estiment qu’on ne peut que se réjouir d’un apaisement des tensions entre les Etats-Unis et la Corée du Nord, qui ont parfois donné l’impression de pouvoir dégénérer en conflit ouvert. Les plus optimistes parlent même déjà d’un possible accord diplomatique historique. À l’inverse, les sceptiques déclarent qu’en acceptant son invitation, Donald Trump donne une certaine légitimité à Kim Jong-Un sur la scène internationale, dont il ne disposait pas jusqu’ici et qu’il ne faudrait pas lui accorder.

LES TAXES DE LA SEMAINE

La semaine dernière, nous vous parlions de la décision de Donald Trump d’imposer une taxe de 25% sur les importations d’acier et de 10% sur les importations d’aluminium. Il ne s’agissait encore à ce moment-là que d’une déclaration d’intentions, qui avait suscité la réprobation de bon nombre d’élus républicains du Congrès.

Cette semaine, Donald Trump est passé à l’action, signant les documents prévoyant la mise en place de ces nouvelles taxes. Elles entreront en vigueur le 23 mars prochain.

Le président a toutefois décidé que le Canada et le Mexique seraient exemptés de ces nouvelles taxes. Et puisque Donald Trump a fait une exception pour le Canada et le Mexique, d’autres pays, notamment européens, espèrent parvenir à le convaincre de les exempter à leur tour.

LA DÉMISSION DE LA SEMAINE

Gary Cohn, principal conseiller économique du président Trump à la Maison Blanche, a annoncé sa démission. Sa décision serait directement liée à la mise en place des nouvelles taxes sur les importations d’acier et d’aluminium, auxquelles il était fermement opposé.

La démission de Gary Cohn fait suite à celle de la directrice de la communication Hope Hicks, annoncée il y a quinze jours à peine. Mais Donald Trump n’apprécie pas du tout que les médias parlent de chaos au sein de la Maison Blanche.

1
Traduction: Le nouveau discours des Fake News est que c’est le CHAOS à la Maison Blanche. Faux! Il y aura toujours des gens qui arrivent et qui partent, et je veux un dialogue fort avant de prendre une décision finale. Il y a encore quelques personnes que je veux changer (je cherche toujours la perfection). Il n’y a pas de Chaos, seulement une grande Energie!

¯\_(ツ)_/¯

¯\_(ツ)_/¯

¯\_(ツ)_/¯

L’AUTRE DÉMISSION DE LA SEMAINE

Le sénateur du Mississippi Thad Cochran a annoncé qu’il allait quitter son poste le 1er avril prochain, en raison d’ennuis de santé devenus récurrents. Cochran est âgé de 80 ans et occupe son siège de sénateur depuis 1978.

L’HOMME DE LA SEMAINE

Sam Nunberg. Cet ancien membre de l’équipe de campagne de Donald Trump a passé une journée entière à accorder des interviews à toutes les chaînes de télévision pour expliquer qu’il ne se présenterait pas à une audience à laquelle il avait été convoqué par le procureur Mueller. De même, il a indiqué qu’il refusait de coopérer avec le procureur et de lui transmettre les e-mails qu’il a échangés avec d’autres conseillers du candidat Trump pendant la campagne électorale.

Nunberg a déclaré qu’il refusait de coopérer parce que l’enquête de Robert Mueller était une « chasse aux sorcières ». Mais, dans le même temps, il a affirmé qu’il était possible que Donald Trump ait « fait quelque chose avec les Russes pendant la campagne ». Il a aussi affirmé ne pas être un grand fan du président parce que celui-ci l’a traité « comme de la merde ». (Ndlr: Nunberg a fait partie de l’équipe de campagne de Trump pendant quelques mois, en 2015, avant d’être remercié).

Après avoir fait le tour de toutes les chaînes de télévision nationales, Nunberg a fini par accorder une dernière interview à NY1, une chaîne de télévision locale de New York. Lors de cette interview, il s’en est pris violemment à Sarah Sanders, la porte-parole de la Maison Blanche, affirmant qu’elle était « peu attractive » et une « grosse truie ».

L’hystérie médiatique qui a entouré les déclarations de Nunberg avait de quoi mettre mal à l’aise. Le principal intéressé n’avait en effet pas l’air d’être en pleine possession de ses moyens. Une journaliste qui l’interrogerait sur CNN a même affirmé à l’antenne qu’il sentait l’alcool, ce à quoi Nunberg a répondu qu’il n’avait rien consommé « si ce n’est mes médicaments, des antidépresseurs ». Si Nunberg n’était pas dans son état normal, pourquoi toutes les chaînes de télévision ont-elles continué à répondre à ses appels et à diffuser ses interviews en direct? Était-ce déontologiquement acceptable? Ses interventions permettaient-elles vraiment d’informer le téléspectateur? Toutes ces questions ont été posées, notamment par des amis de Sam Nunberg qui ont déclaré être inquiets à son sujet.

NB: Sam Nunberg est rapidement revenu sur ses déclarations, affirmant qu’il coopérerait finalement avec le procureur Mueller.

LA DÉCLARATION DE LA SEMAINE

Let them call you racists. Let them call you xenophobes. Let them call you nativists. Wear it as a badge of honor. (Laissez-les vous qualifier de racistes. Laissez-les vous qualifier de xénophobes. Laissez-les vous qualifier de nativistes. Portez-le comme un badge d’honneur)

Steve Bannon au Congrès du Front National à Lille. Le parti d’extrême droite français avait invité l’ancien conseiller de Donald Trump à s’exprimer devant ses adhérents lors de son Congrès annuel.

FN LE CONGRES DE LILLE

LA NOUVELLE LÉGISLATION DE LA SEMAINE

Près d’un mois après la fusillade ayant coûté la vie à 17 personnes dans un lycée de Parkland, la Floride a adopté une nouvelle législation sur les armes à feu. La nouvelle loi a été adoptée par le parlement de l’état et signée par le gouverneur Rick Scott. Elle ne prévoit pas l’interdiction de la vente libre des armes de guerre mais contient d’autres mesures auxquelles la NRA n’était pas favorable.

  1. L’âge requis pour acheter une arme passe de 18 à 21 ans
  2. La vente des bump stocks est interdite
  3. Un dispositif permettant à un juge d’autoriser la police à confisquer les armes d’un citoyen jugé dangereux est créé
  4. La loi prévoit aussi une augmentation du budget consacré à la santé mentale et au renforcement de la sécurité dans les écoles

Et au niveau fédéral? Le débat sur les armes à feu ne semble pas vraiment progresser au Congrès. De son côté, la Maison Blanche a annoncé la création d’une Commission fédérale sur la sécurité à l’école (Federal Commission on School Safety). Cette commission, présidée par la ministre de l’Éducation Betsy DeVos, est chargée de réfléchir à des pistes d’action pour augmenter la sécurité des enfants dans les écoles américaines. Elle devrait travailler pendant plusieurs mois avant de rendre son rapport sur la question.

LA GRÈVE DE LA SEMAINE

Les enseignants de Virginie Occidentale auront fait la grève générale pendant neuf jours pour obtenir une augmentation de salaire de 5%. C’est la plus longue grève de l’histoire de la Virginie Occidentale !

Les enseignants avaient d’abord fait grève pendant quatre jours, jusqu’à ce que le gouverneur Jim Justice annonce qu’il était prêt à leur accorder une revalorisation salariale. Néanmoins, le parlement de l’état devait valider la mesure. Ce ne fut pas le cas, ce qui a poussé les enseignants à reconduire la grève pendant cinq journées supplémentaires. Le parlement a finalement reconsidéré la question et voté en faveur de la hausse des salaires exigée.

Puisque les enseignants sont parvenus à obtenir ce qu’ils réclamaient, il n’est pas impossible de voir un mouvement semblable se développer prochainement dans d’autres états.

MEANWHILE, IN MISSISSIPPI…

Le parlement du Mississippi vient de voter en faveur d’une loi interdisant l’avortement au-delà de 15 semaines de grossesse. Le gouverneur a annoncé qu’il signerait la loi et que celle-ci entrerait en vigueur immédiatement. Le Mississippi devient ainsi l’état américain ayant la législation la plus restrictive en matière d’avortement.

Le Mississippi interdisait jusqu’ici l’avortement au-delà de 20 semaines de grossesse, tout comme 18 autres états américains: Alabama, Arkansas, Géorgie, Indiana, Iowa, Kansas, Kentucky, Louisiane, Nebraska, Caroline du Nord, Caroline du Sud, Dakota du Nord, Dakota du Sud, Ohio, Oklahoma, Texas, Virginie Occidentale et Wisconsin*.

Au total, 43 états américains sur 50 interdisent l’avortement au-delà d’un certain nombre de semaines de grossesse. Les 7 états n’ayant aucune législation de ce type sont l’Alaska, le Colorado, le New Hampshire, le New Jersey, le Nouveau Mexique, l’Oregon et le Vermont*.

(*Source: The Guttmacher Institute)

ROAD TO THE MIDTERMS – LES PREMIÈRES PRIMAIRES ONT EU LIEU AU TEXAS

Here we go ! Les toutes premières primaires visant à désigner les candidats aux élections de mi-mandat de novembre 2018 avaient lieu cette semaine au Texas.

Comme prévu, le Démocrate Beto O’Rourke (actuellement député à la Chambre des Représentants) défiera bien Ted Cruz pour obtenir un siège au Sénat. Beto O’Rourke a remporté la primaire démocrate en obtenant 62% des voix. Ted Cruz a de son côté remporté haut la main la primaire républicaine, obtenant 85% des voix. L’opposition O’Rourke/Cruz sera l’une des plus médiatiques de la campagne pour les midterms. Cruz, ancien candidat à l’élection présidentielle, joue sa réélection au Sénat face à un O’Rourke qui fait une campagne assez incroyable et ne cesse de grimper dans les sondages. À suivre.

Par ailleurs, le gouverneur sortant Greg Abbott a remporté la primaire républicaine pour le poste de gouverneur en obtenant 90,4% des voix ! Il sera donc bien candidat à sa réélection en novembre. On ne connaît pas encore le nom de son adversaire démocrate. Ce sera Lupe Valdez ou Andrew White. Ces deux-là sont arrivés en tête de la primaire démocrate mais aucun des deux n’a obtenu les 50% des voix nécessaires pour empocher la nomination du parti. Ils s’affronteront lors d’un second tour dans quelques semaines.

Notez aussi que George P. Bush, le fils de Jeb Bush, est candidat à sa réélection au poste de Land Commissioner. Il s’agit d’une fonction assez importante au Texas. Le Land Commissioner est à la tête du Texas General Land Office, l’agence chargée d’administrer les territoires et ressources naturelles appartenant à l’état du Texas. George P. Bush a remporté la primaire républicaine en obtenant 58% des voix. Il sera opposé au Démocrate Miguel Suazo en novembre.

Pour connaître tous les autres résultats de ces primaires texanes, vous pouvez consulter le site du Texas Tribune. Cliquez ici.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.