WEEKLY NEWS FLASH #114

Cette semaine, Vladimir Poutine a remporté l’ « élection » présidentielle russe. Et, aux Etats-Unis, il s’est encore une fois passé énormément de choses. Venons-en aux faits. 

REXIT !

Le président Trump a licencié son Secrétaire d’Etat, Rex Tillerson. Le tout à l’aide d’un simple tweet. La relation entre les deux hommes n’était plus au beau fixe depuis longtemps. Ils étaient en désaccord sur plusieurs sujets majeurs. On se souvient aussi que NBC avait rapporté que Tillerson avait qualifié le président d’ « abruti ».

Quelques heures après l’annonce de son licenciement, Rex Tillerson a prononcé un discours d’adieu au Département d’Etat. Il a remercié tous ses collaborateurs pour leur « honnêteté » et leur « intégrité ». Il a également remercié le ministre de la Défense James Mattis, avec lequel il avait établi une collaboration étroite. Mais – et cela n’a évidemment échappé à personne – Tillerson n’a pas eu une seule parole positive à l’égard du président Trump.

Qui va succéder à Rex Tillerson au Département d’Etat? Donald Trump a annoncé que Mike Pompeo, actuel directeur de la CIA, allait succéder à Rex Tillerson à Foggy Bottom. En tant que directeur de la CIA, Mike Pompeo participe activement chaque matin au briefing du président Trump et aurait développé une relation de confiance avec lui.

Une femme à la tête de la CIA? Donald Trump a aussi annoncé qu’il nommait Gina Haspel pour succéder à Mike Pompeo à la tête de la CIA. Si sa nomination est confirmée par le Sénat, Haspel deviendra la première femme à diriger la prestigieuse agence de renseignements. Elle occupe actuellement le poste de première adjointe de Mike Pompeo et travaille à la CIA depuis 1985. Elle a longtemps été un agent secret travaillant sur le terrain. En 2002, elle a dirigé l’une des prisons secrètes de la CIA en Thaïlande. Des détenus suspectés de terrorisme y ont été torturés, dont Abu Zubaydah, un membre important d’Al-Qaïda. Haspel aurait elle-même dirigé les séances de torture infligées à l’un des prisonniers incarcéré dans cette prison. Elle aurait aussi donné son autorisation pour que certaines vidéos des « interrogatoires » soient détruites. Ce passé sulfureux, mis en évidence par le New York Times, pourrait-il empêcher le Sénat de voter en faveur de la nomination de Gina Haspel? Elle risque en tout cas de devoir répondre à des questions à ce sujet lors de son audition. Plusieurs sénateurs démocrates ont déjà indiqué qu’ils s’opposeraient à sa nomination. Le sénateur républicain Rand Paul a également indiqué qu’il s’y opposerait, affirmant qu’il ne fallait pas récompenser quelqu’un qui avait participé à un programme de torture. Sur Twitter, la fille de l’ancien vice-président Dick Cheney, aujourd’hui députée à la Chambre des Représentants, n’a pas hésité à accuser Rand Paul de « compatir avec les terroristes ».

9
Traduction: Gina Haspel a consacré sa carrière à défendre le peuple et le territoire américains. Rand Paul défend et compatit avec les terroristes.

L’AUTRE NOMINATION DE LA SEMAINE

Donald Trump a choisi Larry Kudlow comme nouveau conseiller économique et directeur du Conseil économique national. Kudlow succède ainsi à Gary Cohn, qui avait démissionné la semaine dernière. La nomination de Larry Kudlow démontre une nouvelle fois à quel point la télévision influence les choix de Donald Trump. Kudlow était en effet jusqu’ici analyste économique sur la chaîne CNBC.

1

🤔: On se souvient que Gary Cohn avait démissionné parce qu’il s’opposait à la décision du président Trump de mettre en place des taxes à l’importation sur l’acier et l’aluminium. On pouvait donc s’attendre à ce que Donald Trump choisisse un nouveau conseiller économique partageant davantage sa vision protectionniste. Or, comme Gary Cohn, Larry Kudlow a affiché clairement son opposition à la mise en place des nouvelles taxes.

LE COMITÉ DU RENSEIGNEMENT DE LA CHAMBRE MET FIN À SON ENQUÊTE SUR LA RUSSIE

L’enquête du House Intelligence Committee concernant la Russie est terminée. Le comité devrait rendre prochainement un rapport complet. En attendant, les Républicains qui en sont membres ont déjà indiqué qu’ils n’avaient pas pu démontrer une quelconque collusion entre l’équipe de campagne de Donald Trump et la Russie. Ils affirment également que, si la Russie est bien intervenue dans la campagne électorale de 2016, c’était uniquement pour semer la discorde générale aux Etats-Unis et affaiblir ainsi la démocratie américaine, et non pour aider spécifiquement Donald Trump à remporter l’élection. Cette conclusion va à l’encontre de ce qu’affirment toutes les agences de renseignement américaines.

Donald Trump s’est évidemment réjoui de ces conclusions sur Twitter, avec un tweet rédigé entièrement en majuscules.

5
Traduction: LE COMITÉ DU RENSEIGNEMENT DE LA CHAMBRE N’A, APRÈS UNE ENQUÊTE APPROFONDIE DE 14 MOIS, TROUVÉ AUCUNE PREUVE DE COLLUSION OU DE COORDINATION ENTRE LA CAMPAGNE TRUMP ET LA RUSSIE POUR INFLUENCER L’ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE DE 2016.

Les Démocrates membres du comité sont quant à eux furieux. Ils estiment qu’il était trop tôt pour mettre fin à l’enquête et que leurs collègues républicains ont tout simplement capitulé en raison de la pression exercée par la Maison Blanche. Ils affirment que certains témoins n’ont pas été entendus et que le comité n’a pas exigé l’obtention de certains documents. Bref, que l’enquête a été quelque peu bâclée.

Il n’y a donc désormais plus aucune enquête en cours concernant la Russie à la Chambre. En revanche, deux comités poursuivent leurs propres enquêtes au Sénat (et la collaboration entre Républicains et Démocrates au sein de ces comités semble mieux se dérouler qu’au sein du House Intelligence Committee). De plus, l’enquête du procureur Mueller se poursuit évidemment également.

PS: Andrew McCabe, ancien adjoint de James Comey lorsque celui-ci était directeur du FBI, a été licencié par le ministre de la Justice Jeff Sessions, deux jours seulement avant la date à laquelle il aurait pu prendre sa pension. McCabe faisait l’objet d’une enquête interne et celle-ci a démontré qu’il avait divulgué des informations confidentielles à la presse. Dans un communiqué, McCabe affirme qu’il est en réalité victime d’une manœuvre commanditée par la Maison Blanche et visant à le décrédibiliser et donc, indirectement, à décrédibiliser le FBI.

LES SANCTIONS DE LA SEMAINE

La Maison Blanche a annoncé qu’elle allait sanctionner 5 entités et 19 individus russes pour leur interférence dans la campagne électorale de 2016. Parmi les entités concernées, on retrouve la désormais fameuse Internet Research Agency, mais aussi le FSB et le GRU, les deux principales agences de renseignement russes.

Par ailleurs, les chefs d’état des Etats-Unis, du Royaume-Uni, de la France et de l’Allemagne ont publié un communiqué commun (photo ci-dessous) condamnant la Russie pour la tentative de meurtre de l’ancien espion Sergei Skripal à Salisbury, en Angleterre. La Russie est accusée de violation du droit international. Theresa May a expulsé 23 diplomates russes du Royaume-Uni en guise de représailles.

6

L’ÉLECTION DE LA SEMAINE

Une élection spéciale avait lieu ce mardi 13 mars dans le 18ème district de Pennsylvanie. Il s’agit d’une circonscription électorale située au sud de la ville de Pittsburgh. Les électeurs étaient appelés aux urnes pour élire leur nouveau député à la Chambre des Représentants. Le siège était vacant depuis la démission de Tim Murphy (impliqué dans un scandale sexuel) en octobre dernier. Les principaux candidats en lice étaient le Républicain Rick Saccone et le Démocrate Conor Lamb. Et c’est Conor Lamb qui l’a emporté, alors que le district est habituellement acquis aux Républicains. Tim Murphy occupait ainsi son siège de député depuis 2002. Lors des deux derniers scrutins, il n’avait même pas eu d’adversaire démocrate déclaré. En novembre 2016, Donald Trump avait remporté ce district avec 20 points d’écart sur Hillary Clinton. Mitt Romney y avait quant à lui obtenu 17 points de plus que Barack Obama en 2012. La victoire de Conor Lamb représente donc un véritable exploit et est de bon augure pour les Démocrates en vue des élections de mi-mandat.

2

Si la victoire de Conor Lamb est remarquable, notons que le Démocrate ne l’a emporté qu’avec quelques centaines de voix d’avance sur son adversaire républicain. Le nombre de voix obtenues par le candidat du Parti Libertarien est même supérieur à la différence de voix entre Conor Lamb et Rick Saccone !

8

Notons également que si Conor Lamb a pu l’emporter dans ce district conservateur, c’est sans doute aussi parce qu’il a affiché un visage modéré (au sens de modéré pour un candidat démocrate, c’est-à-dire plutôt centriste). Il a par exemple affirmé qu’il était personnellement opposé à l’avortement et il est apparu une arme à la main dans l’un de ses spots de campagne. De quoi relancer le débat interne au sein du Parti Démocrate entre ceux qui estiment qu’il faut garder un visage modéré et ceux qui insistent pour que le parti s’oriente davantage vers la gauche. Un débat qui est loin d’être définitivement tranché et qui crée de plus en plus de divisions au sein du parti.

LES DÉCLARATIONS DE LA SEMAINE

Lors d’une conférence à laquelle elle participait en Inde, Hillary Clinton a fait de nouvelles déclarations très critiquées sur les électeurs de Donald Trump, les assimilant à des racistes qui aimeraient que les afro-américains n’aient aucun droit et à des sexistes qui sont mécontents que les femmes puissent avoir un travail.

And his whole campaign – Make America Great Again – was looking backward. You know, you didn’t like black people getting rights; you don’t like women, you know, getting jobs; you don’t want to, you know, see that Indian American succeeding more than you are – you know, whatever your problem is, I’m gonna solve it. (Et toute sa campagne – rendre à l’Amérique sa grandeur – consistait à regarder en arrière. Vous savez, vous n’avez pas aimé que les noirs obtiennent des droits; vous n’aimez pas que les femmes aient accès à un emploi; vous ne voulez pas voir les Indiens réussir mieux que vous – vous savez, quelque soit votre problème, je vais le régler)

Comme Michelle Obama il y a plusieurs mois, Hillary Clinton a également déclaré que de nombreuses femmes avaient voté en faveur de Donald Trump en raison de la pression exercée sur elles par leurs maris.

Les propos d’Hillary Clinton ont été très critiqués et ont même agacé certains élus démocrates, notamment ceux qui joueront leur réélection en novembre dans des circonscriptions électorales remportées par Donald Trump lors de l’élection présidentielle. Pour ces élus, insulter la majorité des électeurs de leur circonscription en les assimilant tous à des racistes et à des sexistes est absurde. La sénatrice du Dakota du Nord Heidi Heitkamp a même déclaré lors d’une émission à la radio qu’elle était impatiente qu’Hillary Clinton cesse de s’exprimer publiquement !

LES MANIFESTATIONS DE LA SEMAINE

Un mois exactement après la fusillade de Parkland, qui a coûté la vie à 17 personnes dans un lycée de Floride, des dizaines de milliers d’enfants et d’adolescents ont quitté les salles de classe pour manifester dans les rues de toutes les villes du pays. Ils réclamaient un durcissement de la législation sur les armes à feu, notamment l’interdiction de la vente libre des armes de guerre.

/

À Washington, le groupe Avaaz avait disposé 7,000 paires de chaussures sur la pelouse qui fait face au Capitole. Ces paires de chaussures représenteraient, d’après une estimation effectuée par l’organisation, le nombre d’enfants tués par armes à feu depuis le massacre dans une école primaire de Newtown en 2012.

3

Une grande manifestation nationale baptisée March For Our Lives est prévue à Washington le samedi 24 mars.

LA PROPOSITION DE LOI DE LA SEMAINE

Le sénateur républicain John Kennedy et la sénatrice démocrate Catherine Cortez Masto ont introduit une proposition de loi bipartisane visant à interdire aux compagnies aériennes de placer les animaux de compagnie dans les compartiments à bagages situés au-dessus de la tête des passagers. La proposition de loi est baptisée Welfare Of Our Furry Friends (en abrégé, WOOFF) Act. Cela ne s’invente pas.

Si John Kennedy et Catherine Cortez Masto ont décidé de rédiger cette proposition de loi, c’est parce qu’un bulldog français est récemment décédé à bord d’un vol United Airlines reliant Houston à New York. Le personnel de bord avait ordonné aux propriétaires du chien de le placer dans le compartiment à bagages situé au-dessus de leur tête. Il y est décédé. D’après un récent rapport du Département des Transports américain, 24 animaux de compagnie seraient déjà décédés à bord d’avions américains, dont 18 à bord de vols opérés par United Airlines.

Nous verrons si le WOOFF Act sera adopté ou non par le Congrès mais John Kennedy le défend en tout cas bec et ongles.

There are days up here on Capitol Hill I love dogs better than people. This isn’t something to joke about. What happened to this pet was disgraceful. I can’t imagine how the pet’s owner feels. […] And I know we have many important things to do – but this is important too. (Il y a des jours ici au Capitole où je préfère les chiens aux gens. Ce n’est pas quelque chose dont on peut plaisanter. Ce qui est arrivé à ce chien est scandaleux. Je ne peux pas imaginer ce que ses propriétaires doivent ressentir. […] Et je sais que nous avons beaucoup de choses importantes à faire – mais ceci est important aussi)

LE DÉCÈS DE LA SEMAINE

Louise Slaughter, députée démocrate de l’état de New York, est décédée cette semaine à l’âge de 88 ans. RIP.

LE CHIFFRE DE LA SEMAINE

$31,000 ou le prix de la nouvelle salle à manger installée par Ben Carson au ministère du Logement. Aux frais du contribuable, bien évidemment. L’affaire fait grand bruit.

JEFF FLAKE 2020?

Jeff Flake pourrait bien avoir lancé sa campagne à l’élection présidentielle de 2020 cette semaine. Le sénateur républicain de l’Arizona, très critique à l’encontre de Donald Trump et de l’évolution de son parti, prononçait un discours dans le New Hampshire. Il s’y est avant tout adressé aux Républicains membres du mouvement Never Trump. Il ne s’agit pas d’un mouvement officiel mais de nombreux intellectuels conservateurs ainsi que quelques élus n’ayant jamais apporté leur soutien à Donald Trump se décrivent fièrement ainsi. Jeff Flake s’est lui-même qualifié avec humour d’Americanus Never Trumpus.

I stand before you today, the rarest of species, the American conservative. Americanus Never Trumpus. (Je suis là devant vous aujourd’hui, la plus rare des espèces, le conservateur américain. Americanus Never Trumpus)

Jeff Flake a déclaré qu’il espérait que quelqu’un au sein du Parti Républicain défierait Donald Trump en 2020. Lorsqu’on lui demande s’il pourrait être cette personne, il déclare qu’il n’a pas pris de décision en ce sens mais qu’il n’en écarte pas la possibilité.

Rappelons qu’il est rare qu’un président candidat à un second mandat ait des adversaires déclarés au sein de son propre parti. Il est rare que quelqu’un se présente pour le défier lors de primaires. Le dernier président sortant ayant été confronté à des primaires sérieuses fut George H.W. Bush, défié par Pat Buchanan en 1992. Bush l’avait emporté mais avait ensuite perdu l’élection générale contre Bill Clinton.

Qui pourrait défier Trump en 2020? Outre Jeff Flake, John Kasich semble lui aussi y songer sérieusement. Pour l’instant, ces deux options semblent les plus sérieuses, même si rien n’est encore officiel.

LE TWEET DE LA SEMAINE

Lui aussi pourrait bien être candidat à l’élection présidentielle de 2020, côté démocrate. Il s’agit de l’ancien gouverneur de Virginie Terry McAuliffe, qui s’entraîne d’ores et déjà à nager au milieu des requins…

10

LE PETIT MOT SYMPA DE LA SEMAINE

Cette carte a été envoyée par le Secrétaire à la Défense James Mattis à Maddie Rooney, la gardienne de but de l’équipe de hockey sur glace américaine qui a remporté la médaille d’or lors des récents JO d’hiver de Pyeongchang. L’athlète a partagé la photo sur son compte Twitter.

7

LE DIVORCE DE LA SEMAINE

Donald Trump Jr. et Vanessa Trump ont entamé une procédure de divorce. Le fils aîné du président et son épouse étaient mariés depuis douze ans et ont cinq enfants.

MEANWHILE, IN AUSTIN…

La capitale du Texas est en état d’alerte. Plusieurs explosions s’y sont produites ces quinze derniers jours. Elles ont tué deux personnes et en ont blessé quatre autres.

Trois colis piégés ont explosé à quelques jours d’intervalle. Ils avaient été trouvés par des résidents devant leur domicile mais l’enquête a montré qu’ils n’avaient pas été délivrés par la poste. La police pense que ces trois explosions sont liées et qu’une seule et même personne a déposé ces colis piégés devant les habitations des victimes.

Ce dimanche, une quatrième explosion a eu lieu dans la ville. Cette fois-ci, il ne s’agissait pas d’un colis piégé déposé devant une habitation mais d’un engin explosif déposé au bord d’une route et relié à un fil de détente. En roulant sur ce fil, deux cyclistes ont déclenché l’explosion du dispositif. Ils ont été blessés mais leurs jours ne sont pas en danger. La police pense que cette explosion, même s’il ne s’agit pas du même mode opératoire, est liée aux trois explosions précédentes.


BONUS – ARTICLE À LIRE

Nous vous recommandons vivement la lecture de ce portrait de Tim Scott, sénateur républicain de Caroline du Sud.

« God Made Me Black On Purpose »

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s