WEEKLY NEWS FLASH #128

Pour ceux qui suivent l’actualité politique américaine de près, la semaine qui vient de s’écouler fut très certainement l’une des plus épuisantes de la présidence Trump. Ce qui n’est pas peu dire. On vous résume tout cela ci-dessous. 

DONALD TRUMP SIGNE UN DÉCRET PRÉSIDENTIEL POUR METTRE FIN À LA SÉPARATION DES FAMILLES D’IMMIGRANTS

1

Donald Trump a reculé. Alors que les critiques se faisaient de plus en plus nombreuses ces derniers jours, le président a finalement signé un décret mettant fin à la séparation des familles d’immigrants qui traversent illégalement la frontière.

Pour comprendre pourquoi et comment des enfants étaient séparés de leurs parents, n’oubliez pas de lire notre article Politique de tolérance zéro et enfants séparés de leurs parents: ce qu’il faut savoir.

Si le décret signé par le président Trump met fin à la séparation des familles, il ne met pas fin pour autant à la politique de tolérance zéro consistant à inculper tous les immigrants qui entrent illégalement aux Etats-Unis. Mais les parents et les enfants seront désormais incarcérés ensemble. Ce décret présidentiel risque toutefois d’être contesté devant les tribunaux puisque la législation américaine interdit d’incarcérer des mineurs dans des prisons fédérales avec leurs parents.

D’autre part, le décret ne précise pas ce qu’il va advenir des quelques 2,000 enfants qui ont déjà été séparés de leurs parents depuis le mois d’avril. Vont-ils retrouver leurs parents? Quand? Comment? La situation n’est pas claire. Et elle continue de scandaliser beaucoup d’Américains.

LA POLÉMIQUE DE LA SEMAINE

Melania Trump s’est rendue au Texas pour visiter un centre d’accueil pour mineurs ayant été séparés de leurs parents ou non accompagnés. La porte-parole de la First Lady a affirmé que cette visite surprise avait été organisée en quelques jours à l’initiative de Melania Trump, qui tenait à se rendre sur place pour mieux se renseigner sur la crise à la frontière.

Le centre que Melania Trump a visité accueille des enfants âgés de 12 à 17 ans. Environ 10% d’entre eux ont été séparés de leurs parents. Les autres sont arrivés seuls aux Etats-Unis. La First Lady, suivie par quelques journalistes invités à suivre son déplacement, a parlé aux enfants et s’est aussi entretenue avec les employés du centre (éducateurs et personnel médical). Elle leur a posé des questions très pratiques au sujet de la fréquence à laquelle les enfants peuvent contacter leurs parents par téléphone, la manière dont ils sont suivis psychologiquement, la durée pendant laquelle ils séjournent dans le centre avant d’être transférés dans une famille d’accueil, etc.

Mais bien plus que sa visite en tant que telle, c’est la veste que portait Melania Trump au moment d’embarquer dans l’avion qui devait l’emmener de Washington au Texas qui a fait parler d’elle. Il s’agissait d’une veste Zara portant l’inscription I really don’t care. Do U?, que l’on peut traduire par Je m’en fiche complètement. Et vous? ou Je m’en fiche complètement. Et toi?.

2

Drôle de tenue affichée pour aller visiter un centre accueillant des enfants séparés de leurs parents. À son arrivée au Texas, Melania Trump ne portait toutefois plus sa fameuse veste. Mais elle la portait à nouveau à son retour à Washington.

La First Lady n’a pas parlé à la presse mais sa porte-parole a affirmé qu’il ne s’agissait que d’une veste et qu’il ne fallait y voir aucun message caché. C’est pourtant assez difficile à croire quand on sait que Melania Trump fait particulièrement attention à son look lors de ses apparitions publiques. Lors de chacun de ses déplacements à l’étranger, sa tenue est ainsi un hommage au pays hôte. La First Lady sait donc comment faire passer des messages à travers ses tenues. Elle savait aussi que des journalistes l’accompagneraient lors de son déplacement et remarqueraient forcément sa veste.

Alors quel message Melania Trump a-t-elle voulu faire passer? À qui s’adressait-elle en affirmant Je m’en fiche complètement. Et toi/vous?. Voulait-elle dire qu’elle se fichait complètement du sort des enfants séparés de leurs parents auxquels elle s’apprêtait à rendre visite? Un tel cynisme est-il possible? Nous avons tout de même un peu de mal à y croire. Melania Trump s’adressait-elle à son mari qui n’était pas d’accord qu’elle effectue cette visite? Le message pouvant alors signifier « Je me fiche complètement de ce que tu penses, je fais ce que je veux ». Ou bien la First Lady s’adressait-elle aux journalistes, comme l’a prétendu plus tard Donald Trump dans un tweet (après que la porte-parole de Melania ait pourtant déclaré officiellement qu’il ne fallait voir aucun message dans sa tenue)?

12
Traduction: « JE M’EN FICHE COMPLÈTEMENT, ET VOUS? » écrit au dos de la veste de Melania, fait référence aux médias Fake News. Melania a appris à quel point ils étaient malhonnêtes, et elle ne s’en préoccupe plus!

Le mystère entourant la veste de Melania Trump reste entier.

LES ETATS-UNIS SE RETIRENT DU CONSEIL DES DROITS DE L’HOMME DE L’ONU

Nikki Haley, ambassadrice des Etats-Unis auprès des Nations Unies, a annoncé que son pays se retirait du Conseil des droits de l’homme de l’organisation, affirmant que celui-ci n’est pas « digne de ce nom ». Cela faisait des mois que les Etats-Unis menaçaient de claquer la porte de ce Conseil. Ils estiment que celui-ci ne remplit pas son rôle puisque des représentants de pays qui bafouent les droits de l’homme continuent d’être élus pour y siéger.

Le Conseil des droits de l’homme siège à Genève et est composé de représentants de 47 états membres de l’ONU. Les états membres du Conseil sont désignés par l’Assemblée Générale pour une durée de trois ans. La composition du Conseil change donc régulièrement. Parmi les états membres actuels: la Chine, l’Arabie Saoudite, le Burundi, Cuba, le République Démocratique du Congo et le Venezuela. Les critiques des Etats-Unis à l’égard du Conseil ne sont donc sans doute pas totalement infondées. La question est davantage de savoir si claquer la porte est la bonne solution pour faire changer les choses.

BIENTÔT UNE « FORCE DE L’ESPACE » AU SEIN DES FORCES ARMÉES AMÉRICAINES?

Le président Trump a annoncé qu’il allait demander au Pentagone de créer une « force de l’espace » (Space Force) comme sixième branche des forces armées américaines ! Celles-ci comptent actuellement cinq branches: U.S. Army, U.S. Marine Corps, U.S. Navy, U.S. Air Force et U.S. Coast Guard. L’Air Force s’occupe actuellement de certaines opérations touchant au domaine de l’espace à travers le Air Force Space Command. Si la Space Force était créée, l’Air Force perdrait donc sans doute une partie de ses prérogatives. Quoi qu’il en soit, il ne s’agit pour l’instant que d’un projet sur lequel le Pentagone va travailler à la demande du président. Il devra ensuite être présenté au Congrès. Un vote du Congrès est en effet nécessaire pour valider la création d’une nouvelle branche au sein des forces armées.

LE POINT SUR LA GUERRE COMMERCIALE

Tout a commencé lorsque les Etats-Unis ont annoncé la mise en place de taxes à l’importation sur l’acier et l’aluminium en provenance de nombreux pays. Ceux-ci ont répliqué en taxant à leur tour certains produits américains. Le gouvernement américain a désormais l’intention de commencer à taxer de nombreux autres produits en provenance de Chine et peut-être toutes les voitures provenant de l’étranger. Bref, la guerre commerciale bat son plein et il est parfois difficile d’en suivre les différentes batailles sans louper un épisode. C’est pourquoi ces tableaux récapitulatifs publiés cette semaine par Foreign Policy sont très utiles pour faire le point sur la situation. Clair et précis. Merci Foreign Policy !

56

LA DÉCLARATION DE LA SEMAINE

Do you ever notice they always call the other side the elite? Why are they elite? I have a much better apartment than they do. I’m smarter than they are. I’m richer than they are. I became president and they didn’t. (Est-ce que vous avez remarqué qu’ils qualifient toujours les autres d’élite? Pourquoi est-ce l’élite? J’ai un bien plus bel appartement qu’eux. Je suis plus intelligent qu’eux. Je suis plus riche qu’eux. Je suis devenu président et pas eux)

Donald Trump au sujet de ses détracteurs lors d’un meeting dans le Minnesota.

LE DÉBAT DE LA SEMAINE

Est-ce une bonne idée de protester contre la politique du gouvernement Trump en s’en prenant à ses membres dans l’espace public ou en les empêchant de dîner dans un restaurant? Est-ce justifiable? C’est le débat qui anime la société américaine depuis que Sarah Sanders, la porte-parole de la Maison Blanche, s’est faite poliment éjecter d’un restaurant.

3
Traduction: Hier soir, la propriétaire du Red Hen à Lexington, Virginie, m’a demandé de quitter son établissement parce que je travaille pour le Président des Etats-Unis et j’ai poliment quitté les lieux. Ses actions en disent bien plus sur elle que sur moi. Je fais toujours de mon mieux pour traiter les gens, y compris ceux avec lesquels je ne suis pas d’accord, avec respect et je continuerai à le faire.

Sarah Sanders n’a pas donné plus de détails sur l’incident mais la propriétaire du Red Hen, un petit restaurant situé à Lexington, en Virginie, a expliqué ce qu’il s’était passé au Washington Post. Elle raconte avoir été contactée par l’un des employés de son établissement alors qu’elle se trouvait à son domicile. Celui-ci lui a expliqué que Sarah Sanders venait de s’installer dans le restaurant avec des amis. La patronne du restaurant a alors décidé de se rendre sur place. Lorsqu’elle est arrivée, Sarah Sanders et ses amis avaient déjà commencé à déguster une entrée. La patronne explique qu’elle a demandé à ses employés ce qu’ils désiraient et que la majorité d’entre eux ne souhaitaient pas continuer à servir la porte-parole de la Maison Blanche. La patronne lui a alors poliment demandé de quitter les lieux. Elle parle d’une action nécessaire pour rester fidèle à ses valeurs morales personnelles « d’honnêteté, de compassion et de solidarité ». Elle raconte que Sanders n’a pas bronché et lui a répondu: « D’accord, je vais m’en aller ». La patronne raconte aussi que les personnes qui accompagnaient Sarah Sanders ont même proposé de payer l’entrée et les boissons qu’ils avaient déjà consommées, ce qu’elle a refusé.

Très rapidement, l’affaire a suscité un véritable débat sur les réseaux sociaux et les plateaux de télévision. La patronne du Red Hen a été applaudie par de nombreux opposants à la politique de Donald Trump et accusée de discrimination par les supporters du président.

Donald Trump a bien évidemment apporté sa contribution au débat.

4
Traduction: Le restaurant Red Hen devrait se concentrer davantage sur le nettoyage de ses auvents, portes et fenêtres dégoûtants (qui ont vraiment besoin d’un coup de peinture) plutôt que de refuser de servir une personne honorable comme Sarah Huckabee Sanders. J’ai toujours eu une règle, si un restaurant est sale à l’extérieur, il est sale à l’intérieur!

Le débat a pris une tournure encore plus sérieuse lorsque Maxine Waters, députée démocrate de Californie à la Chambre des Représentants, a encouragé ses supporters lors d’un meeting à harceler les membres du gouvernement Trump s’ils les croisaient dans l’espace public.

If you see anybody from that Cabinet in a restaurant, in a department store, at a gasoline station, you get out and you create a crowd. And you push back on them. And you tell them they’re not welcome anymore, anywhere. (Si vous apercevez un membre du gouvernement dans un restaurant, dans un magasin, à une station service, sortez et rassemblez une foule. Et repoussez-les. Et dites-leur qu’il ne sont plus les bienvenus, nulle part)

Les commentaires de Maxine Waters ont été applaudis par ceux qui considèrent qu’il est nécessaire de lutter contre les membres d’un « gouvernement fasciste » qui « kidnappe des enfants » en les séparant de leurs parents. Mais les remarques de Waters ont aussi suscité la désapprobation, non seulement des Républicains mais aussi de certains Démocrates qui estiment qu’inciter à la violence est irresponsable et n’est jamais la bonne solution. David Axelrod, ancien conseiller de Barack Obama, estime ainsi que les actions recommandées par Waters seraient totalement contre-productives.

17
Traduction: Je suis en désaccord complet avec Maxine Waters. Vous êtes dégoûtés par la politique du gouvernement? Organisez-vous, faites des dons, participez à une campagne, VOTEZ! Expulser les membres du gouvernement des restaurants ne servira à rien et sera même contre-productif.

Nancy Pelosi, leader des Démocrates à la Chambre, a aussi rappelé Maxine Waters à l’ordre.

Quoi que l’on en pense, la simple existence de ce débat montre à quel point la société américaine est aujourd’hui divisée. De plus en plus d’Américains semblent ne plus vouloir faire le moindre effort pour dialoguer avec leurs compatriotes qui n’ont pas les mêmes idées politiques qu’eux. Une tendance à la radicalisation qui inquiète de plus en plus d’observateurs.

Un exemple révélateur de ce climat délétère: ce tweet publié par l’acteur et réalisateur Peter Fonda, frère de Jane Fonda, suggérant qu’ « il faudrait retirer Barron Trump des bras de sa mère et l’enfermer dans une cage avec des pédophiles pour voir si sa mère lutterait enfin contre le connard auquel elle est mariée ».

7

LA MOQUERIE DE LA SEMAINE

Lors d’une réunion avec des députés républicains, organisée pour évoquer la problématique de l’immigration, Donald Trump a trouvé le temps de se moquer de Mark Sanford en son absence. Pour rappel, Mark Sanford est ce député républicain qui a critiqué le président à plusieurs reprises et a perdu une élection la semaine dernière. D’après plusieurs témoins, Donald Trump a déclaré en entrant dans la pièce, devant les collègues de Sanford, « Est-ce que Mark Sanford est là? Je voudrais le féliciter pour sa belle campagne ». Il l’aurait aussi qualifié de « gars désagréable ». Le président a plus tard publié ce tweet.

8
Traduction: J’ai eu une très bonne réunion avec les députés républicains hier soir au Capitole. Ils ont applaudi et ri à voix haute lorsque j’ai mentionné mon expérience avec Mark Sanford. Je ne l’ai jamais aimé!

Or, d’après plusieurs témoins, quasiment personne n’a ri à la « blague » de Donald Trump. Deux députés – qui ont, il est vrai, l’habitude de critiquer le président – lui ont répondu sur Twitter et l’accusent de mentir.

9
Traduction: Les députés républicains étaient aux premières loges pour assister à la démonstration éblouissante de mesquinerie et d’insécurité du Président. Personne n’a applaudi ou ri. Les gens étaient dégoûtés.
10
Traduction: C’est catégoriquement faux.

PS: Katie Arrington, la candidate républicaine qui a battu Mark Sanford lors d’une primaire la semaine dernière, a été victime d’un grave accident de la circulation. Elle a été hospitalisée dans un état grave et devra subir plusieurs opérations chirurgicales. Elle souffre notamment d’une fracture du dos et de la rupture d’une artère.

LE DÉPART DE LA SEMAINE

Steve Schmidt, conseiller de John McCain lors de sa campagne pour l’élection présidentielle de 2008, a annoncé sur Twitter qu’il avait décidé de quitter le Parti Républicain. Il explique ne plus se reconnaître dans ce parti devenu « le parti de Trump », « corrompu, indécent et immoral ».

11
Traduction: Il y a 29 ans et neuf mois je m’inscrivais sur les listes électorales et je devenais membre du Parti Républicain qui fut fondé en 1854 pour s’opposer à l’esclavage et défendre la dignité de la vie humaine. Aujourd’hui, je renonce à mon statut de membre du Parti Républicain. C’est désormais le parti de Trump.

ROAD TO THE MIDTERMS

Plus que 1⃣3⃣4⃣ jours avant les élections de mi-mandat…

  • Donald Trump Jr. / George P. Bush, la rupture

George P. Bush, fils aîné de Jeb Bush, occupe actuellement le poste de Land Commissionner du Texas et fait campagne pour être réélu en novembre. En 2016, il fut le seul membre de la famille Bush à apporter son soutien à Donald Trump après que celui-ci ait remporté l’investiture républicaine. Par la suite, George P. a développé une relation cordiale avec Donald Trump Jr., le fils aîné du président Trump. Ce dernier devait d’ailleurs prochainement participer à une soirée de récolte de fonds pour la campagne de George P. à New York. Mais il vient d’annuler sa participation à cet événement. Il aurait fait savoir à George P. qu’il ne pourrait plus lui apporter son soutien tant que son père critiquerait le sien. Bonne chance à George P. pour convaincre son père de cesser de critiquer Donald Trump 😜

  • Michael Bloomberg soutient les Démocrates

L’ancien maire de New York a déclaré qu’il soutiendrait des candidats démocrates aux élections de mi-mandat. Il estime nécessaire que les Démocrates reprennent la majorité des sièges à la Chambre des Représentants pour qu’il y ait un contre-pouvoir efficace face à Donald Trump.

  • Le sondage de la semaine

Intentions de vote pour le Sénat en Virginie Occidentale (Sondage Monmouth University)

Joe Manchin (D) 49%

Patrick Morrisey (R) 42%

Ce sondage est intéressant car Joe Manchin est considéré comme l’un des Démocrates les plus vulnérables lors de ces midterms. Il défend en effet un siège de sénateur dans un état qui a largement voté en faveur de Donald Trump en 2016.

  • Jason Kander candidat à la mairie de Kansas City

Jason Kander est un espoir du Parti Démocrate. Il s’était fait remarquer en 2016 lorsqu’il avait fait campagne pour le Sénat dans le Missouri. Il avait perdu mais avait réalisé un score inattendu à la suite d’une très belle campagne. En dépit de son manque d’expérience, certains le voyaient déjà se présenter à l’élection présidentielle de 2020. Mais il a annoncé cette semaine qu’il était pour l’instant tout simplement candidat au poste de maire de la ville de Kansas City.

LE MÉMORIAL DE LA SEMAINE

Il y aura bientôt un nouveau mémorial à Washington, D.C., la ville du monde qui en compte probablement déjà le plus. Le National Desert Storm War Memorial, dédié aux soldats morts lors de la Guerre du Golfe de 1991, va être construit sur le National Mall, non loin du Lincoln Memorial et du mémorial de la Guerre du Vietnam (à l’intersection de Constitution Avenue et de 23rd Street pour ceux qui connaissent un peu Washington et qui voudraient localiser l’emplacement exact sur Google Maps). Le mémorial devrait être inauguré en 2021, à l’occasion du 30ème anniversaire de la Guerre du Golfe. La construction devrait coûter 25 millions de dollars. Elle sera entièrement financée par des dons privés.

ON NE PLAISANTE PAS AVEC LE COMMUNISME AUX ETATS-UNIS…

Un diplômé de la prestigieuse académie militaire de West Point a été licencié de l’armée américaine quelques mois après avoir publié en ligne des photos prises lors de sa cérémonie de remise des diplômes en 2016. Sur l’une de ces photos, on le voit en train de montrer le t-shirt de Che Guevara qu’il portait sous son uniforme. Sur une autre photo, on le voit montrer sa toge, à l’intérieur de laquelle il avait inscrit le message Le communisme vaincra.

14

Suite à la publication des photos, une enquête interne a été ouverte à l’encontre de ce jeune homme. Dans son rapport, l’armée l’accuse d’avoir plaidé en faveur d’une « révolution socialiste » et d’avoir insulté ses supérieurs. Il a donc été renvoyé.

LA PHOTO DE LA SEMAINE

Le Secrétaire à la Défense James Mattis en train de faire un selfie avec de jeunes soldats (photo publiée sur le compte Twitter des U.S. Marines à l’occasion du #NationalSelfieDay).

15

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.