WEEKLY NEWS FLASH #129

Anthony Kennedy et Alexandria Ocasio-Cortez ont dominé l’actualité politique de la semaine. Tous les détails ci-dessous. 

LE JUGE ANTHONY KENNEDY QUITTE LA COUR SUPRÊME

1

Anthony Kennedy, 81 ans, a annoncé qu’il prendrait sa retraite le 31 juillet. Ce juge avait été nommé à la Cour Suprême par le président Reagan en 1988. C’est un conservateur mais, au fil des ans, il a démontré qu’il était plutôt modéré, comme lorsqu’il s’est prononcé en faveur de la légalisation du mariage homosexuel. Il va donc quitter la Cour Suprême alors que sa voix y a souvent été déterminante pour faire pencher la balance d’un côté ou de l’autre.

Le président Trump va désormais devoir désigner le remplaçant de Kennedy. Son choix devra être validé par le Sénat. Le successeur de Kennedy sera déjà le deuxième juge que Donald Trump désignera à la Cour Suprême, après Neil Gorsuch. En nommant un nouveau juge bien plus conservateur que Kennedy, Donald Trump va probablement modifier l’équilibre de la Cour Suprême pour plusieurs générations, ce qui inquiète fortement les Démocrates.

Donald Trump a indiqué qu’il choisirait rapidement le successeur de Kennedy parmi les noms figurant sur une liste de candidats potentiels à la Cour Suprême qu’il avait présentée durant sa campagne électorale. À noter que le nom du sénateur républicain Mike Lee figure sur cette liste et que son collègue Ted Cruz a affirmé qu’il serait le « meilleur choix » que le président Trump puisse faire. Spoiler: Mike Lee ne fait toutefois pas partie des favoris des bookmakers.

L’ARRÊT DE LA SEMAINE

Quelques jours avant l’annonce du départ à la retraite d’Anthony Kennedy, la Cour Suprême avait déjà attiré tous les regards en rendant une décision très importante. Elle a jugé que le travel ban du président Trump ne constituait pas une discrimination à l’encontre d’une religion particulière et n’était donc pas anticonstitutionnel. C’est une victoire importante pour l’administration Trump. Pour rappel, le travel ban interdit aux ressortissants de sept pays de se rendre aux Etats-Unis: Iran, Syrie, Libye, Yémen, Somalie, Corée du Nord et Venezuela. D’autres pays étaient initialement concernés mais le travel ban a été remanié à deux reprises pour aboutir à cette version définitive sur laquelle la Cour Suprême s’est prononcée.

La Cour Suprême a donc tranché: le travel ban de Donald Trump ne constitue pas un Muslim Ban inconstitutionnel, contrairement à ce que ses opposants n’ont jamais cessé d’affirmer. Mais les arguments de la Cour n’ont pas convaincu la plupart des élus démocrates, qui ont critiqué la décision rendue et continuent à utiliser le terme Muslim Ban lors de leurs interventions publiques. Ci-dessous, par exemple, le sénateur démocrate Richard Blumenthal s’exprimant devant des manifestants.

3

PAS D’ESTA POUR JAVIER SOLANA !

D’après le journal espagnol El País, Javier Solana n’a pas pu assister à une conférence à laquelle il devait participer aux Etats-Unis parce que sa demande d’ESTA* a été refusée.

*Les ressortissants de certains pays – essentiellement les pays européens – n’ont pas besoin d’obtenir un visa pour voyager aux Etats-Unis si la durée de leur séjour ne dépasse pas les 90 jours. Il leur suffit de faire une demande en ligne pour obtenir un formulaire ESTA (Electronic System for Travel Authorization).

Les Etats-Unis ont refusé de délivrer un formulaire ESTA à l’ex-Secrétaire Général de l’OTAN et ex-Haut Représentant à la politique extérieure et à la sécurité de l’Union européenne parce qu’il a récemment voyagé en Iran, l’un des pays concernés par le travel ban de l’administration Trump. Lorsque vous remplissez une demande ESTA, vous devez répondre à quelques questions et il est vrai qu’il est demandé si vous avez récemment voyagé dans l’un des sept pays concernés par le travel ban. Une réponse affirmative à cette question semble donc automatiquement mener au refus de la demande de formulaire ESTA, même si vous vous appelez Javier Solana. Les personnes à qui l’ESTA est refusé doivent obtenir un visa mais la procédure prend beaucoup plus de temps. Dans le cas de Javier Solana, le visa n’a pas été délivré à temps pour qu’il puisse assister à la conférence à laquelle il avait été invité.

L’ÉCHEC DE LA SEMAINE

La Chambre des Représentants a rejeté une proposition de loi sur l’immigration présentée par la majorité républicaine et considérée comme un compromis entre les positions des Républicains les plus modérés et celles des Républicains les plus conservateurs. Cette proposition aurait permis d’allouer un budget de 25 milliards de dollars à la construction d’un mur à la frontière et d’accorder la citoyenneté américaine aux bénéficiaires du DACA. Si la proposition a été rejetée, c’est parce que beaucoup de Républicains conservateurs refusent catégoriquement de voter en faveur de ce qu’ils qualifient d’ « amnistie » et que beaucoup de Républicains plus modérés (ainsi que les Démocrates) refusent catégoriquement de voter en faveur d’un budget pour la construction du mur. Aucun camp ne semble vouloir faire de concessions. Résultat: un nouvel échec et le statu quo. La situation de crise à la frontière et l’émoi suscité par la séparation d’enfants et de leurs parents n’y auront rien changé. Le Congrès est toujours incapable de faire bouger les choses sur le dossier de l’immigration et cela ne semble pas prêt de changer.

LES MANIFESTATIONS DE LA SEMAINE

Plus de 700 manifestations ont rassemblé des centaines de milliers d’Américains ce week-end pour protester contre la politique de tolérance zéro de l’administration Trump et la séparation des enfants et des parents arrêtés après avoir franchi illégalement la frontière.

6

Quelques jours plus tôt, des centaines de manifestantes avaient pénétré dans le bâtiment officiel du Sénat, à Washington, et y avaient organisé un sit-in pour protester contre la séparation des familles d’immigrants. 575 personnes ont été arrêtées après avoir refusé d’évacuer le building, dont la députée démocrate Pramila Jayapal et l’actrice Susan Sarandon, qui participaient activement à la manifestation.

LE DÉPLACEMENT DE LA SEMAINE

Après s’être rendue dans un centre pour mineurs au Texas la semaine dernière, Melania Trump a récidivé cette semaine. La First Lady s’est rendue en Arizona, un autre état frontalier, toujours sans son époux. Elle a d’abord visité un centre accueillant les migrants qui viennent d’être arrêtés pour avoir franchi illégalement la frontière et dans lequel la décision de séparer les enfants de leurs parents peut être prise. C’était à Tucson. Melania Trump s’est ensuite rendue à Phoenix, où elle a visité un centre d’accueil pour mineurs ayant été séparés de leurs parents ou non accompagnés. D’après sa porte-parole, la démarche de la First Lady répond toujours à une volonté de mieux s’informer sur la situation réelle à la frontière.

LA TRAGÉDIE DE LA SEMAINE

Cinq journalistes de la Capital Gazette, le journal local de la ville d’Annapolis, dans le Maryland, ont été assassinés cette semaine dans leurs bureaux. Un drame qui a bouleversé l’Amérique. L’auteur de la fusillade a agi seul. Il a été arrêté sur place, alors qu’il s’était caché derrière un bureau. Il semble qu’il ait agi par vengeance. Il était en conflit depuis plusieurs années avec le journal qu’il avait attaqué pour diffamation.

7

Bien que la fusillade n’ait pas de motivation purement politique, il était difficile de ne pas faire de rapprochement avec l’hostilité grandissante envers les médias encouragée par le président Trump. Il est désormais devenu « normal » de voir les journalistes qui couvrent ses meetings se faire copieusement insulter par ses supporters. Le président continue également d’accuser la presse d’être l’ « ennemie du peuple ». Cette semaine, il a toutefois déclaré que la fusillade d’Annapolis « remplissait nos cœurs de tristesse » et que « les journalistes, comme tous les Américains, devraient pouvoir faire leur travail sans avoir peur d’être violemment agressés ».

LES ETATS-UNIS ONT ENFIN UN AMBASSADEUR EN CORÉE DU SUD

Le Sénat a confirmé la nomination de Harry Harris à ce poste, quelques semaines après qu’il ait été désigné par Donald Trump. Harris est un militaire et dirigeait jusqu’ici le U.S. Pacific Command. Donald Trump aura donc mis plus d’un an à nommer un ambassadeur en Corée du Sud, malgré les enjeux importants dans la péninsule coréenne.

LA DÉMISSION DE LA SEMAINE

L’ambassadeur des Etats-Unis en Estonie a démissionné. James Melville, diplomate en service depuis 33 ans et en poste en Estonie depuis 2015, a fait ce choix en raison des commentaires désobligeants récents du président Trump concernant les alliés européens de l’Amérique. Il estimait ne plus pouvoir cautionner la politique de l’administration Trump.

Having served under 6 presidents and 11 secretaries of state, I never really thought it would reach that point for me. (Après avoir servi sous 6 présidents et 11 secrétaires d’état, je n’aurais jamais pensé en arriver là)

LA DÉLOCALISATION DE LA SEMAINE

Les conséquences de la guerre commerciale lancée par Donald Trump commencent tout doucement à se faire sentir aux Etats-Unis. Cette semaine, l’entreprise Harley-Davidson a annoncé qu’elle allait délocaliser une partie de sa production en Europe à cause des taxes à l’importation sur les motos américaines récemment mises en place par l’Union européenne. L’UE a pris la décision d’instaurer ces taxes en guise de représailles aux taxes sur l’acier et l’aluminium européens décrétées par Donald Trump. Harley-Davidson va délocaliser la production de ses motos destinées au marché européen pour éviter d’avoir à payer les taxes à l’importation de l’Union européenne. Celles-ci sont passées de 6% à 31%, ce qui signifie qu’Harley-Davidson doit débourser $2,200 de taxes pour chaque moto qu’elle exporte vers l’UE. En 2017, l’entreprise a vendu environ 40,000 motos en Europe (contre environ 148,000 aux Etats-Unis).

L’immense majorité des Harley sont toujours fabriquées aux Etats-Unis, dans des usines situées dans le Wisconsin, le Missouri et en Pennsylvanie. L’entreprise emploie 6,000 travailleurs. La délocalisation d’une partie de la production en Europe pourrait entraîner des licenciements aux Etats-Unis.

L’annonce de Harley-Davidson n’a pas du tout plu au président Trump…

4
Traduction: Une Harley-Davidson ne devrait jamais être fabriquée dans un autre pays – jamais! Leurs employés et clients sont déjà très en colère contre eux. S’ils s’exécutent, regardez, ce sera le début de la fin – ils ont abandonné! Leur aura disparaîtra et ils seront taxés comme jamais auparavant!

ROAD TO THE MIDTERMS

Plus que 1⃣2⃣7⃣ jours avant les élections de mi-mandat…

  • La sensation de la semaine

Des primaires avaient lieu dans sept états ce mardi 26 juin: Colorado, Maryland, Mississippi, New York, Oklahoma, Caroline du Sud et Utah. Le résultat le plus surprenant du jour fut la victoire inattendue de la jeune Alexandria Ocasio-Cortez dans le 14ème district de l’état de New York. Ocasio-Cortez, 28 ans seulement, novice en politique et se revendiquant socialiste, y a remporté la primaire démocrate l’opposant au député sortant Joe Crowley, un poids lourd du parti (quatrième dans la hiérarchie des Démocrates à la Chambre des Représentants et en poste depuis 1999). Ocasio-Cortez appartient à un mouvement dénommé Democratic Socialists of America et est allée jusqu’à déclarer pendant sa campagne qu’il faudrait abolir l’ICE (Immigration and Customs Enforcement). Elle avait milité pour Bernie Sanders en 2016 et travaillait comme simple serveuse dans un bar avant d’entamer sa campagne électorale. Elle a semble-t-il elle-même eu du mal à croire à sa victoire. Voici l’expression qu’elle a affichée lorsque le résultat de la primaire a été annoncé.

2

Le 14ème district de New York (qui recouvre le Queen’s et une partie du Bronx) étant très libéral, Ocasio-Cortez devrait l’emporter facilement en novembre. Elle sera alors la plus jeune femme jamais élue à la Chambre des Représentants.

  • Les autres résultats importants des primaires du 26 juin

Dans le Maryland, Chelsea Manning n’a pas créé le même exploit qu’Alexandria Ocasio-Cortez. Elle était candidate à la primaire démocrate pour le Sénat et n’a obtenu que 6% des voix. Ben Cardin, sénateur sortant, l’a largement emporté (80% des voix) et défendra donc son siège en novembre face au Républicain Tony Campbell.

Toujours dans le Maryland, Ben Jealous, ex-président de la NAACP soutenu par Bernie Sanders, a remporté la primaire démocrate pour le poste de gouverneur. Il sera opposé au très populaire gouverneur républicain sortant Larry Hogan en novembre.

Au Colorado, Jared Polis, actuellement député à la Chambre des Représentants, a remporté la primaire démocrate pour le poste de gouverneur. S’il remportait l’élection générale en novembre, il deviendrait le premier gouverneur ouvertement gay jamais élu aux Etats-Unis. Il sera opposé au Républicain Walker Stapleton.

Enfin, en Utah, Mitt Romney a largement remporté la primaire républicaine pour le poste de sénateur (72% des voix). Il devrait l’emporter facilement en novembre contre son adversaire démocrate.

  • Un candidat nazi en Illinois

Ceci n’est pas une plaisanterie. En novembre, Arthur Jones sera le candidat du Parti Républicain pour un siège à la Chambre des Représentants dans le 3ème district de l’Illinois, qui recouvre une partie de la ville de Chicago. Or, Jones se dit ouvertement nazi. Il critique le système politique actuel « dominé par les Juifs et les homosexuels » et nie la réalité de l’Holocauste. Si Arthur Jones a remporté l’investiture républicaine dans ce district, c’est parce que le Parti Républicain local a été incapable de convaincre qui que ce soit de se présenter face à lui lors d’une primaire. Sans doute parce que ce district est considéré comme tellement acquis aux Démocrates que s’y présenter est une perte de temps pour un candidat républicain. Arthur Jones a profité de ce vide pour s’imposer comme le candidat du parti. S’il n’a aucune chance de l’emporter face au Démocrate Dan Lipinski en novembre, sa candidature nuit fortement à l’image du GOP. Cette semaine, le sénateur Ted Cruz a réagi à un article sur le sujet en appelant les électeurs républicains à ne pas voter en faveur de Jones.

8
Traduction: C’est horrible. Un nazi avoué candidat au Congrès. Aux habitants de l’Illinois, vous avez deux choix raisonnables: écrire le nom d’un autre candidat, ou voter pour le Démocrate. Cet idiot ne devrait recevoir AUCUNE voix.

LE CHIFFRE DE LA SEMAINE

32% ou le pourcentage d’Américains ayant une opinion favorable de Rudy Giuliani, ex-maire de New York devenu avocat de Donald Trump. Jamais Rudy Giuliani n’avait été aussi impopulaire. (Sondage Gallup)

5

LE CHIEN DE LA SEMAINE 🐾

L’ex-président George H.W. Bush, qui vivait seul depuis le décès de son épouse Barbara, a désormais un labrador dénommé Sully. Et il ne s’agit pas de n’importe quel labrador mais d’un chien d’assistance qui a été dressé par l’association America’s VetDogs. Cette association dresse des chiens et les met gratuitement au service de vétérans handicapés ou souffrant de stress post-traumatique.

Modernité oblige, Sully H.W. Bush a même un compte Instagram !

9

CONGRATULATIONS, UTAH !

Le célèbre guide de voyage Michelin a accordé une note de trois étoiles à l’ensemble de l’état de l’Utah pour son hospitalité, ses cinq parcs nationaux et ses autres « trésors cachés ». C’est la première fois qu’un état américain reçoit une telle distinction.


PS: À VOS AGENDAS

La Maison Blanche a annoncé que Donald Trump rencontrerait Vladimir Poutine lors d’un sommet à Helsinki le 16 juillet. Ce sommet clôturera un séjour de plusieurs jours en Europe pour le président américain, qui se rendra d’abord à Bruxelles (pour le sommet de l’OTAN) et à Londres.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.