WEEKLY NEWS FLASH #140

Dans votre Weekly News Flash cette semaine, les mensonges de Donald Trump et d’Hillary Clinton sur Twitter et Brett Kavanaugh accusé d’agression sexuelle. Bonne lecture. 

LA THÉORIE DU COMPLOT DE LA SEMAINE

Au travers de deux tweets publiés cette semaine, Donald Trump a affirmé que le nouveau bilan officiel de l’ouragan Maria à Porto Rico – qui fait état de 2,975 morts – était mensonger. Il affirme même qu’il a été inventé par les Démocrates afin de ternir son image….

4
Traduction: 3000 personnes ne sont pas mortes dans les deux ouragans qui ont touché Porto Rico. Quand j’ai quitté l’île, APRÈS qu’elle ait été touchée par la tempête, ils avaient entre 6 et 18 morts. Le chiffre n’a pas beaucoup augmenté lorsque le temps a passé. Ensuite, beaucoup plus tard, ils ont commencé à rapporter des chiffres beaucoup plus élevés, comme 3000…
5
Traduction: …..Cela a été fait par les Démocrates afin de ternir le plus possible mon image alors que je récoltais avec succès des Milliards de Dollars pour aider à reconstruire Porto Rico. Si une personne mourait pour n’importe quelle raison, de vieillesse par exemple, ils l’ajoutaient à la liste. De la mauvaise politique. J’aime Porto Rico!

Jeb Bush, qui se fait extrêmement discret ces derniers temps, a publié un tweet pour critiquer le président, qualifiant ses propos d’ « incroyablement démoralisants ».

6

Récapitulons. Nous avons donc un président des Etats-Unis qui défend ouvertement une théorie du complot qu’il semble avoir lui-même inventée. On croit rêver. Et pourtant, ce n’est pas la première fois que Donald Trump défend des théories du complot invraisemblables, loin de là. Petite liste non exhaustive:

– Barack Obama n’est pas né aux Etats-Unis et son certificat de naissance est un faux

– Le père de Ted Cruz a participé à l’assassinat du président Kennedy

– Entre 3 et 5 millions d’immigrants en situation irrégulière ont voté lors de l’élection présidentielle de 2016

– Les vaccins sont responsables de l’autisme

– Des centaines de musulmans ont célébré les attentats du 11 septembre 2001 sur les toits des immeubles dans le New Jersey

– Le réchauffement climatique est un canular inventé par les Chinois

On ne répétera jamais suffisamment qu’il est totalement inédit et anormal qu’un président des Etats-Unis propage de tels mensonges.

BRETT KAVANAUGH, CALL YOUR OFFICE

Une femme accuse le juge Brett Kavanaugh de l’avoir agressée sexuellement au début des années 80, alors qu’ils étaient tous les deux lycéens.

De quoi Kavanaugh est-il accusé?

Christine Blasey Ford, professeure de psychologie à l’Université de Palo Alto, en Californie, déclare avoir été agressée par Brett Kavanaugh lors d’une soirée d’été au début des années 80, vraisemblablement en 1982 (ndlr: elle déclare ne plus être tout à fait certaine de l’année exacte des faits). Brett Kavanaugh était âgé de 17 ans en 1982. Les faits se seraient déroulés dans une maison située dans le Maryland.

D’après Christine Blasey Ford, elle participait à une soirée avec quatre autres adolescents au domicile de l’un d’eux, dont les parents étaient absents. Après avoir bu une bière, elle serait montée à l’étage pour se rendre aux toilettes. Elle affirme que Brett Kavanaugh et son ami Mark Judge l’ont rejointe dans une chambre située à l’étage et qu’ils étaient en état d’ébriété avancé. Kavanaugh l’aurait poussée sur le lit, se serait positionné au-dessus d’elle, l’aurait empêchée de bouger et aurait tenté de lui ôter ses vêtements dans le but de la violer. Elle déclare qu’elle a voulu crier mais que Kavanaugh lui a alors mis la main sur la bouche pour l’en empêcher. Elle déclare même avoir eu peur qu’il ne la tue accidentellement en l’empêchant ainsi de respirer. Finalement, elle serait parvenue à s’échapper lorsque Mark Judge, qui observait la scène en riant, aurait sauté sur le lit, déstabilisant Kavanaugh. Ford se serait alors enfermée dans la salle de bains située juste à côté de la chambre. Elle serait restée là jusqu’à ce qu’elle entende Kavanaugh et Judge descendre les escaliers en riant. Elle aurait alors à son tour descendu l’escalier, aurait traversé le salon et aurait quitté la maison. Elle dit ne pas se souvenir de comment elle est rentrée chez elle.

Ford explique aussi qu’elle n’a parlé à personne de cette agression à l’époque parce qu’elle avait peur que ses parents apprennent qu’elle était allée à une soirée où des jeunes consommaient de l’alcool. Mais l’incident l’aurait traumatisée. Elle déclare souffrir encore aujourd’hui d’anxiété et d’une forme de syndrome post-traumatique.

Christine Blasey Ford est aujourd’hui âgée de 51 ans, mariée et mère de deux enfants. Elle affirme qu’elle a parlé pour la première fois de ce qui lui était arrivé lors d’une séance de psychothérapie de couple en 2012.

Comment l’accusation de Christine Blasey Ford a-t-elle été rendue publique?

Christine Blasey Ford affirme avoir été choquée lorsqu’elle a entendu que Donald Trump avait nommé Brett Kavanaugh à la Cour Suprême. Au mois de juillet, elle a donc rédigé une lettre dans laquelle elle raconte les détails de son agression et l’a adressée à Dianne Feinstein, sénatrice démocrate de Californie et co-présidente du Senate Judiciary Committee, le comité du Sénat chargé d’auditionner les candidats à la Cour Suprême. Cependant, elle expliquait aussi dans sa lettre qu’elle ne voulait pas que son identité soit révélée. Dianne Feinstein a confirmé avoir reçu la lettre de Ford au mois de juillet dernier et affirme avoir voulu respecter sa volonté d’anonymat. Ce qui explique que nous n’ayons pas entendu parler de cette affaire jusqu’à aujourd’hui. Mais, cette semaine, la presse a eu vent de l’existence de la lettre. Mercredi, le site d’information en ligne The Intercept révélait que Feinstein était en possession d’une lettre qui pourrait mettre en péril la nomination de Kavanaugh à la Cour Suprême. Feinstein a réagi en reconnaissant qu’elle était bien en possession d’informations relatives à Brett Kavanaugh mais qu’elle ne pouvait pas en dire davantage car l’auteure de la lettre ne souhaitait pas que son identité soit dévoilée. Elle a toutefois affirmé avoir transmis les informations en sa possession au FBI. Vendredi, le New Yorker publiait un article détaillant le contenu de la lettre reçue par Feinstein, sans dévoiler l’identité de Christine Blasey Ford. À la suite de ces publications dans la presse, Christine Blasey Ford a décidé de s’exprimer. Elle l’a fait ce dimanche dans le Washington Post, qui a donc révélé son identité avec son consentement. Christine Blasey Ford déclare qu’à partir du moment où la presse avait mis la main sur sa lettre, elle aurait fini par être identifiée et préférait dans ce cas prendre le contrôle de la situation et s’exprimer elle-même plutôt que de laisser d’autres personnes le faire à sa place.

Plusieurs questions restent sans réponse: Comment The Intercept et le New Yorker ont-il été informés de l’existence de la lettre? Dianne Feinstein ou un membre de son staff auraient-il pu transmettre la lettre à la presse dans un dernier effort visant à empêcher la nomination désormais quasi certaine de Brett Kavanaugh à la Cour Suprême? Beaucoup de Républicains estiment en tout cas que le timing est douteux. D’autre part, pourquoi Dianne Feinstein n’a-t-elle pas informé ses collègues de l’existence de la lettre qu’elle avait reçue au mois de juillet? Elle dit avoir voulu respecter la volonté d’anonymat de Christine Blasey Ford mais ne pouvait-elle pas informer ses collègues du contenu de la lettre sans révéler l’identité de son auteure? Et pourquoi n’a-t-elle posé aucune question à ce sujet à Brett Kavanaugh lors de son audition la semaine dernière?  🤔

Comment Brett Kavanaugh a-t-il réagi aux accusations de Christine Blasey Ford?

Il nie catégoriquement.

This is a completely false allegation. I have never done anything like what the accuser describes – to her or to anyone. (C’est une allégation totalement fausse. Je n’ai jamais rien fait de semblable à ce que l’accusatrice décrit – ni à elle ni à qui que ce soit d’autre)

Et maintenant?

L’avocate de Christine Blasey Ford a déclaré que sa cliente était désormais prête à témoigner. Le président du Senate Judiciary Committee, Chuck Grassley, va donc devoir décider de la convoquer ou non pour une audition. Certains sénateurs ont déjà déclaré qu’ils estimaient qu’elle méritait d’être entendue.

LE MENSONGE DE LA SEMAINE

Ce tweet d’Hillary Clinton a été partagé par des milliers d’internautes cette semaine. Il contient pourtant une affirmation qui a été qualifiée de mensongère par les fact-checkers du Washington Post et de Politifact.

7
Traduction: Je veux être sûre que nous soyons tous d’accord à propos de quelque chose que Brett Kavanaugh a dit la semaine dernière lors de son audition. Il a fait référence aux pilules contraceptives en les qualifiant de « médicaments provoquant l’avortement ». C’est un signal d’alarme pour moi, et cela devrait l’être pour vous aussi.

Hillary Clinton affirme que Brett Kavanaugh a qualifié la pilule contraceptive de « médicament provoquant l’avortement » lors de son audition devant le Sénat. Ce qui démontrerait qu’il est hostile à la contraception. Dans un autre tweet alarmiste, Hillary Clinton suggère même que Kavanaugh et les autres juges conservateurs de la Cour Suprême pourraient trancher en faveur de l’interdiction de la vente de la pilule contraceptive aux Etats-Unis !

8
Traduction: Imaginez une Amérique dans laquelle on empêcherait les femmes d’obtenir des dispositifs intra-utérins ou des pilules contraceptives, et où les médecins qui les prescrivent seraient traités comme des criminels. C’est une Amérique dans laquelle les femmes seraient punies parce qu’elles insistent pour être des partenaires égales des hommes dans la société.

Hillary Clinton n’est pas la première à défendre cette thèse. La sénatrice Kamala Harris l’avait également fait quelques jours plus tôt. Les fact-checkers du Washington Post s’étaient alors penchés sur le sujet et avaient qualifié les propos de Harris de mensongers.

En réalité, lors de son audition, Kavanaugh a été interrogé au sujet d’un cas auquel il a été confronté en tant que juge. En 2013, plusieurs institutions catholiques (universités, hôpitaux, etc.) avaient porté plainte contre le gouvernement américain, se plaignant d’être obligées, depuis l’entrée en vigueur de l’Obamacare, de fournir à leurs employées une assurance santé incluant le remboursement des moyens de contraception. Interrogé par le sénateur Ted Cruz au sujet de ce cas, Brett Kavanaugh a déclaré ceci en référence aux institutions catholiques concernées:

They said filling out the form would make them complicit in the provision of the abortion-inducing drugs that they were, as a religious matter, objected to. (Elles disaient que compléter ces formulaires les rendrait complices de la mise à disposition de médicaments provoquant l’avortement auquel elles sont, pour des raisons religieuses, opposées)

C’est à cette déclaration que Kamala Harris et Hillary Clinton font référence lorsqu’elles déclarent que Kavanaugh a qualifié la pilule contraceptive de « médicament provoquant l’avortement ». Il semble pourtant évident que Kavanaugh ne faisait là que reprendre les termes utilisés par les institutions concernées afin d’expliquer leur point de vue. Il n’a jamais déclaré être personnellement opposé à la contraception.

PAUL MANAFORT VA COOPÉRER AVEC LE PROCUREUR MUELLER !

Paul Manafort aura finalement cédé. Dans l’espoir d’obtenir une réduction de peine, il a avoué un certain nombre de crimes et a accepté de coopérer avec le Département de la Justice et le procureur Mueller.

#NEVERFORGET

Les Américains ont rendu hommage aux victimes des attentats du 11 septembre 2001 cette semaine. 17 ans déjà.

Le président Trump et son épouse se sont rendus à Shanksville, en Pennsylvanie, où un nouveau monument a été érigé dans le champ où s’est écrasé le vol 93 de la United Airlines. Pour rappel, les passagers de ce vol s’étaient rebellés contre les terroristes qui avaient pris le contrôle de l’avion et celui-ci s’était ainsi écrasé dans un champ au lieu d’atteindre sa cible, vraisemblablement la Maison Blanche.

Le monument est une tour qui mesure 93 feet de haut (comme le numéro du vol) et renferme 40 carillons (comme le nombre de passagers et de membres d’équipage à bord de l’avion).

1

Le vice-président Mike Pence et le Secrétaire à la Défense James Mattis ont quant à eux participé à une cérémonie d’hommage au mémorial situé à côté du Pentagone.

Une cérémonie du souvenir avait aussi lieu à New York, comme chaque année. Notez que la station de métro du World Trade Center, qui avait été ensevelie sous les décombres en 2001, a été entièrement reconstruite et vient enfin de rouvrir ses portes, 17 ans après les attentats. La station s’appelle désormais WTC Cortlandt et ses murs sont recouverts d’une mosaïque qui reprend les mots de la Déclaration d’Indépendance américaine.

11

🇺🇸 NUMBER 1

Pour la première fois depuis 1973, les Etats-Unis sont de nouveau le premier producteur mondial de pétrole. Ce boom est en grande partie dû à un regain de production majeur au Texas. À lui seul, le Texas produira plus de pétrole que des pays comme l’Iran et l’Irak l’an prochain.

2

LE CHIFFRE DE LA SEMAINE

750,000 ou le nombre d’exemplaires de Fear. Trump in the White House vendus lors du jour de sa sortie en librairie. La maison d’édition Simon & Schuster a annoncé que jamais aucun de ses livres ne s’était vendu à autant d’exemplaires en un seul jour. (Pour plus d’infos au sujet de ce livre de Bob Woodward, voir notre Weekly News Flash de la semaine dernière).

ROAD TO THE MIDTERMS

Plus que 5⃣0⃣ jours avant les élections de mi-mandat…

  • Résultats des dernières primaires de l’année

Les primaires, c’est terminé. Les dernières avaient lieu cette semaine dans le New Hampshire et l’état de New York. C’est donc désormais la campagne entre candidats républicains et démocrates qui va battre son plein dans chaque état d’ici au 6 novembre. Nous continuerons évidemment à vous informer chaque semaine des événements importants de cette campagne dans notre rubrique Road to the midterms.

Dans l’état de New York, Andrew Cuomo a largement remporté son duel face à Cynthia Nixon. En début d’année, l’actrice de Sex and the City avait annoncé à la surprise générale qu’elle allait défier l’actuel gouverneur. Durant sa campagne, elle a notamment fortement critiqué Cuomo pour sa mauvaise gestion du métro de New York. Cela n’a pas suffi à convaincre les électeurs démocrates. Andrew Cuomo a remporté la primaire et briguera donc un troisième mandat en novembre. Il sera opposé au Républicain Marc Molinaro. Il est largement favori.

  • Un candidat républicain victime d’une agression en Californie

Rudy Peters, candidat républicain à la Chambre des Représentants dans la 15ème circonscription de Californie, a été agressé alors qu’il animait son propre stand de campagne lors d’un festival. Un homme est venu lui parler et a rapidement commencé à l’insulter, avant de devenir agressif et de sortir un couteau de sa poche. Ce qu’il ignorait peut-être est que Peters est un vétéran de la U.S. Navy. Il est parvenu à esquiver les coups de couteau (en se servant notamment de l’une de ses affiches de campagne!) et à plaquer son agresseur au sol. Il n’a donc pas été blessé. Son agresseur a quant à lui été arrêté par la police.

L’adversaire démocrate de Rudy Peters, Eric Swalwell, a publié un tweet dans lequel il déclare être heureux que Peters n’ait pas été blessé et dans lequel il rappelle aussi que le recours à la violence n’est pas acceptable.

3
Traduction: Dimanche, mon opposant Rudy Peters a été attaqué à son stand de campagne dans la Castro Valley. Je suis heureux d’apprendre que Mr. Peters va bien. Mais il n’est JAMAIS acceptable de recourir à la violence pour régler des désaccords politiques (ou n’importe quel désaccord). Heureusement, le suspect a été arrêté.

LE TWEET DE LA SEMAINE

Terminons par le tweet de la semaine. On parle beaucoup de Chuck Grassley en ce moment en raison de son rôle de président du Senate Judiciary Committee. Mais le sénateur républicain de l’Iowa est aussi bien connu des utilisateurs de Twitter pour ses coups de gueule répétés et souvent drôles contre la chaîne de télévision History Channel. Féru d’histoire, Grassley se dit régulièrement navré de constater que les programmes de la chaîne ne soient en réalité souvent pas de vrais documentaires historiques.

10
Traduction: ALERTE. Vous pouvez regarder « L’homme de la montagne » sur History Channel MAINTENANT. LA BELLE AFFAIRE !!!!!! 🤔

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.