WEEKLY NEWS FLASH #142

Les auditions de Christine Blasey Ford et de Brett Kavanaugh ont fait de la semaine qui vient de s’achever l’une des plus éprouvantes à suivre depuis que nous rédigeons ce blog. Si la saga Kavanaugh fut prédominante, il se passait aussi d’autres choses importantes dans l’actualité, comme l’Assemblée générale des Nations Unies. Résumé. 

L’ÉVÉNEMENT DE LA SEMAINE

Nous avons résumé tous les événements de la semaine relatifs à l’affaire Kavanaugh dans notre article Les auditions de Christine Blasey Ford et de Brett Kavanaugh divisent l’Amérique. Lisez-le.

Ci-dessous, retour sur le reste de l’actualité de la semaine.

KELLYANNE CONWAY AFFIRME AVOIR ÉTÉ VICTIME D’AGRESSION SEXUELLE

Invitée de l’émission politique State of the Union ce dimanche, Kellyanne Conway, conseillère du président Trump, a affirmé avoir beaucoup de compassion pour les victimes d’agression sexuelle, avant d’ajouter: « Je suis une victime d’agression sexuelle ». Sans plus de détails.

C’était la première fois que Conway révélait avoir un jour été victime d’une agression. Elle a toutefois défendu Brett Kavanaugh et le principe de la présomption d’innocence. Elle a aussi affirmé que les femmes victimes d’agression doivent avant tout tenir leur agresseur pour responsable, pas les sénateurs membres du Senate Judiciary Committee. « Ces femmes doivent être entendues par la police et devant les tribunaux », a-t-elle dit. Et pour cela, il faut qu’elles portent plainte contre leurs agresseurs, ce que Conway les a encouragées à faire.

L’AUTRE ÉVÉNEMENT DE LA SEMAINE

Comme chaque année, de nombreux chefs d’état s’étaient donné rendez-vous à New York pour participer à l’Assemblée générale des Nations Unies. Donald Trump en faisait partie.

Au cours des trois jours qu’il a passés à New York, le président américain a notamment rencontré son homologue sud-coréen. Les deux hommes ont annoncé la signature d’un nouvel accord commercial entre leurs deux pays. Donald Trump a aussi déclaré qu’il rencontrerait bientôt à nouveau le leader nord-coréen Kim Jong-Un. La perspective d’un nouveau sommet entre Donald Trump et Kim Jong-Un est pourtant loin de faire l’unanimité puisque la Corée du Nord n’a pas pris beaucoup de mesures concrètes pour réduire son arsenal nucléaire depuis le sommet de Singapour. Le sénateur républicain Marco Rubio ne semble notamment pas emballé.

1
Traduction: Une deuxième rencontre avec Kim Jong-Un pour quoi faire? Ses « concessions » jusqu’ici sont symboliques comme la fermeture d’un centre de test de missile dont il n’avait de toute façon plus besoin. Kim Jong-Un essaie de nous duper. Pour apparaître comme conciliant afin de faire diminuer le soutien international aux sanctions.

Lors de son discours devant l’Assemblée générale, Donald Trump a une nouvelle fois défendu sa vision nationaliste de la politique internationale.

We reject the ideology of globalism and we embrace the doctrine of patriotism. (Nous rejetons l’idéologie du globalisme et nous adhérons à la doctrine du patriotisme)

Le président américain a fortement critiqué l’Iran, la Chine et le Venezuela. Pas un mot en revanche sur la Russie.

Bref, rien de bien nouveau ni de surprenant dans ce discours. Un moment a en revanche retenu l’attention de tous. Au début de son allocution, Donald Trump a déclaré qu’il avait d’ores et déjà accompli beaucoup plus de choses que presque n’importe lequel de ses prédécesseurs. Les diplomates et chefs d’état présents dans la salle n’ont pas pu se retenir de rire, ce qui a étonné Trump. « Je ne m’attendais pas à cette réaction, mais c’est OK », a-t-il déclaré en souriant.

Au lendemain de son discours, lors d’une entrevue avec Benjamin Netanyahu, Donald Trump a déclaré que son administration allait présenter son plan de paix pour le Proche-Orient dans les mois à venir.

Autre événement important lors de cette Assemblée générale des Nations Unies: les chefs d’état du Canada, de l’Argentine, du Chili, de la Colombie, du Paraguay et du Pérou ont signé une déclaration commune dans laquelle ils demandent à la Cour Pénale Internationale d’ouvrir une enquête pour crimes contre l’humanité à l’encontre du gouvernement vénézuélien.

LA DÉCLARATION DE LA SEMAINE

He wrote me beautiful letters. And they are great letters. We fell in love. (Il m’a écrit de belles lettres. Et ce sont de grandes lettres. Nous sommes tombés amoureux)

Le président Trump à propos de Kim Jong-Un, lors d’un meeting en Virginie Occidentale.

LA GUERRE COMMERCIALE FAIT RAGE

La guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine se poursuit. Le gouvernement américain a annoncé la mise en place d’une taxe de 10% sur une liste de plus de 5,000 produits chinois. Cette nouvelle taxe vient s’ajouter à celles qui avaient déjà été décrétées précédemment. En retour, la Chine a annoncé la mise en place de taxes de 5% et 10% sur de nombreux produits américains.

MELANIA TRUMP VA SE RENDRE EN AFRIQUE

Melania Trump va se rendre en Afrique la semaine prochaine. Ce sera son premier voyage en solo en tant que First Lady. Elle a annoncé qu’elle visiterait quatre pays: le Ghana, le Malawi, le Kenya et l’Egypte. Elle a aussi précisé que son voyage aurait à la fois un but diplomatique et humanitaire.

MEANWHILE, IN OKINAWA…

Denny Tamaki, le fils d’un soldat américain et d’une citoyenne japonaise, vient d’être élu gouverneur de l’île d’Okinawa, au Japon. Cette île abrite plusieurs bases militaires américaines. Or, Tamaki a fait campagne contre la présence de ces bases militaires, à laquelle de plus en plus d’habitants de l’île semblent hostiles, notamment depuis que plusieurs accidents de la route et une affaire de viol aient été imputés à des soldats américains.

LE SONDAGE DE LA SEMAINE

D’après un sondage Gallup, 45% des Américains ont une opinion favorable du Parti Républicain. C’est moins de la moitié de la population mais cela représente le meilleur score du parti dans un tel sondage depuis 2011. Et c’est un tout petit peu plus que le Parti Démocrate, qui est vu positivement par 44% des Américains.

ROAD TO THE MIDTERMS

Plus que 3⃣6⃣ jours avant les élections de mi-mandat…

  • Willie Nelson soutient Beto O’Rourke

La star texane de la musique country Willie Nelson soutient officiellement Beto O’Rourke, candidat démocrate au Sénat au Texas, face à Ted Cruz. Ce week-end, il a chanté lors de l’un de ses meetings de campagne, y compris une chanson écrite spécialement pour les élections et intitulée Vote ‘Em Out. Ce meeting a rassemblé 58,000 personnes !

  • La publicité électorale de la semaine

Vous souvenez-vous de Duncan Hunter, ce député républicain de Californie récemment inculpé pour corruption? Il fait actuellement campagne pour sa réélection face au Démocrate Ammar Campa-Najjar, qu’il n’hésite pas à accuser d’être un agent infiltré des Frères Musulmans. Rien ne prouve pourtant que Campa-Najjar entretienne des liens avec cette organisation. Il est en revanche vrai que son grand-père palestinien faisait partie du commando qui a pris en otage et assassiné des athlètes israéliens lors des Jeux Olympiques de Munich en 1972. Duncan Hunter a quant à lui servi au sein des forces armées américaines en Irak. Depuis la diffusion de cette publicité électorale, il est accusé de propager de fausses informations au sujet de son adversaire et de mener une campagne électorale teintée d’islamophobie.

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.