WEEKLY NEWS FLASH #143

Toutes nos félicitations à Denis Mukwege et Nadia Murad qui ont remporté le Prix Nobel de la Paix pour leur lutte contre l’usage de la violence sexuelle comme arme de guerre.

Le discours prononcé cette semaine par Mike Pence au sujet de la Chine avait des accents beaucoup moins pacifiques. Retour sur cette allocution ainsi que sur le reste de l’actualité. Accrochez-vous, nous avons beaucoup de choses à vous raconter ! 

L’ÉVÉNEMENT DE LA SEMAINE

Le vote du Sénat en faveur de la nomination de Brett Kavanaugh à la Cour Suprême. Lisez notre article à ce sujet: Le Sénat confirme la nomination de Brett Kavanaugh à la Cour Suprême.

Ci-dessous, le reste de l’actualité de la semaine.

LA DÉCLARATION DE LA SEMAINE

I’m not a drinker. I can honestly say I never had a beer in my life, OK? It’s one of my only good traits. I don’t drink. (…) Can you imagine if I had, what a mess I would be? I would be the world’s worst. (Je ne suis pas un buveur. Je peux honnêtement dire que je n’ai jamais bu une bière de ma vie, OK? C’est l’une de mes seules qualités. Je ne bois pas. (…) Vous imaginez si j’avais bu, quel désastre je serais? Je serais le pire du monde)

Le président Trump en réponse à une journaliste qui lui demandait s’il pensait que Brett Kavanaugh avait menti au sujet de sa consommation d’alcool durant son audition au Sénat.

En vidéo 👇

NE DITES PLUS NAFTA OU ALENA, MAIS USMCA

Après un an de négociations, les Etats-Unis, le Mexique et le Canada se sont mis d’accord sur une révision du NAFTA (ou ALENA en français, pour Accord de libre-échange nord-américain). Le NAFTA, qui est entré en vigueur en 1994, va donc être modifié et s’appellera désormais le USMCA (United States-Mexico-Canada Agreement).

Cette révision du NAFTA est une victoire pour le président Trump, qui tient ainsi l’une de ses grandes promesses électorales de 2016. Durant sa campagne, il n’avait cessé de dire que le NAFTA était l’un des pires accords jamais signés par les Etats-Unis et qu’il le réviserait pour qu’il soit plus avantageux pour les Américains. C’est ce qui a été fait. En se penchant sur les détails, il est toutefois permis d’être plus nuancé. Si le NAFTA change de nom et si certaines modifications importantes y sont apportées, la structure du marché commun nord-américain reste inchangée. Il s’agit bien plus d’une évolution que d’une révolution.

Les principales nouveautés du USMCA

∗ Au moins 75% des pièces composant les voitures et camions vendus aux Etats-Unis doivent avoir été fabriquées aux Etats-Unis, au Canada ou au Mexique, contre 62,5% dans le NAFTA actuel.

∗ De plus, au moins 30% de ces pièces doivent avoir été fabriquées par des travailleurs gagnant au minimum $16 de l’heure. Cela montera à 40% en 2023.

∗ Le Canada accepte d’ouvrir davantage son marché aux produits laitiers américains. Jusqu’ici, le gouvernement canadien réglementait la quantité de produits laitiers pouvant être importés de l’étranger et taxait fortement les produits laitiers américains importés. Ces mesures protectionnistes étaient dénoncées depuis longtemps par les Etats-Unis. Grâce à la signature du USMCA, les agriculteurs américains pourront désormais exporter davantage de produits laitiers au Canada.

∗ Le USMCA devra être réévalué dans six ans. Les trois pays signataires devront alors choisir de le prolonger pour 16 années supplémentaires ou de le réviser.

Attention ! Le USMCA n’est pas encore entré en vigueur. Il doit encore être formellement signé par Donald Trump, Justin Trudeau et Enrique Peña Nieto, ce qui devrait être fait dans les soixante prochains jours. Ensuite, il devra encore être ratifié par le Congrès américain, le parlement canadien et le parlement mexicain. Les débats pourraient être longs et la procédure pourrait prendre plusieurs mois. Aux Etats-Unis, le Congrès devrait se pencher sur ce dossier au début de l’année prochaine. L’objectif est que le USMCA soit d’application à partir de 2020.

LE DISCOURS DE LA SEMAINE

Le vice-président américain Mike Pence a prononcé un discours important concernant la politique de l’administration Trump vis-à-vis de la Chine. À lire en entier ici: Remarks by Vice President Pence on the Administration’s Policy Toward China.

En résumé, Mike Pence a déclaré que les Etats-Unis et le monde occidental avaient commis une erreur de jugement en pensant que la Chine allait progressivement se libéraliser et se tourner vers la démocratie. Il a accusé le gouvernement communiste chinois de continuer à mener une politique économique non compatible avec les principes du libre-échange (quotas, manipulation de la monnaie, vol de technologie étrangère…). Mike Pence a aussi déclaré que la Chine avait désormais l’ambition de dominer l’Asie et d’étendre son influence partout dans le monde.

Le vice-président a également dénoncé l’autoritarisme grandissant du régime chinois ces dernières années, citant notamment la mise en place d’un système de « crédit social » qui permettra de distinguer les bons des mauvais citoyens et la répression grandissante des minorités chrétiennes, bouddhistes et musulmanes.

Last month, Beijing shut down one of China’s largest underground churches. Across the country, authorities are tearing down crosses, burning bibles, and imprisoning believers. And Beijing has now reached a deal with the Vatican that gives the avowedly atheist Communist Party a direct role in appointing Catholic bishops. For China’s Christians, these are desperate times. Beijing is also cracking down on Buddhism. Over the past decade, more than 150 Tibetan Buddhist monks have lit themselves on fire to protest China’s repression of their beliefs and their culture. And in Xinjiang, the Communist Party has imprisoned as many as one million Muslim Uyghurs in government camps where they endure around-the-clock brainwashing. Survivors of the camps have described their experiences as a deliberate attempt by Beijing to strangle Uyghur culture and stamp out the Muslim faith. (Le mois dernier, Pékin a fermé l’une des plus grandes églises clandestines de Chine. À travers le pays, les autorités démolissent des croix, brûlent des bibles, et emprisonnent des croyants. Et Pékin a désormais passé un accord avec le Vatican qui donne au Parti Communiste ouvertement athée un rôle direct dans la nomination des prêtres catholiques. Pour les Chrétiens de Chine, c’est une période de désespoir. Pékin sévit aussi contre le bouddhisme. Au cours de la dernière décennie, plus de 150 moines bouddhistes tibétains se sont immolés par le feu pour protester contre la répression de leurs croyances et de leur culture par la Chine. Et au Xinjiang, le Parti Communiste a emprisonné un million de musulmans Ouïghours dans des camps gouvernementaux où ils endurent un lavage de cerveau continu. Les survivants des camps ont décrit leurs expériences comme une tentative délibérée de Pékin d’asphyxier la culture Ouïghour et d’éradiquer la foi musulmane)

Mike Pence a aussi accusé la Chine d’avoir recours à des techniques de propagande aux Etats-Unis et de chercher à influencer le résultat des élections de mi-mandat de 2018 et de l’élection présidentielle de 2020.

D’après Mike Pence, les précédentes administrations américaines ont fermé les yeux sur les agissements de la Chine mais « cette époque est révolue ».

Ce qu’il faut avant tout retenir du discours du vice-président, c’est que les Etats-Unis affirment pour la première fois clairement qu’ils sont en compétition avec la Chine et entendent se battre pour conserver la place de première puissance mondiale. Cette bataille ne fait que commencer et prend pour l’instant la forme d’une guerre commerciale, d’une lutte pour dominer l’espace (Mike Pence a cité la création de la Space Force dans son discours), etc. Mais certains observateurs craignent que l’affrontement entre les Etats-Unis et la Chine ne se transforme un jour ou l’autre en véritable conflit armé.

L’ASSASSINAT PRÉSUMÉ DE LA SEMAINE

Jamal Khashoggi, un journaliste saoudien en exil et qui écrivait notamment pour le Washington Post, a disparu. Il s’est rendu il y a plusieurs jours au consulat d’Arabie Saoudite à Istanbul pour aller y chercher des papiers dont il avait besoin pour se marier. Sa fiancée, qui l’attendait à l’extérieur, affirme qu’il n’est jamais ressorti du consulat. L’Arabie Saoudite affirme que c’est faux, que Khashoggi est ressorti du consulat et qu’elle n’a rien à voir avec sa disparition. Mais la police turque, qui mène l’enquête, a affirmé cette semaine qu’elle pensait que Khashoggi avait été assassiné à l’intérieur du consulat ! La Turquie affirme même qu’une équipe de quinze hommes avait été envoyée par l’Arabie Saoudite à Istanbul pour se charger du meurtre.

On risque d’entendre beaucoup parler de cette disparition dans les semaines à venir. Tout le monde observera évidemment l’attitude des Etats-Unis. Comment Donald Trump, qui a affiché clairement son soutien au nouveau prince héritier saoudien Mohamed Bin Salman, va-t-il réagir s’il s’avère que ce dernier a effectivement commandité le meurtre d’un journaliste au sein d’un consulat basé dans un autre pays? Les retombées diplomatiques et géopolitiques de cette affaire pourraient être très importantes.

LE SONDAGE DE LA SEMAINE

L’image des Etats-Unis dans le monde se détériore depuis l’arrivée de Donald Trump au pouvoir, comme le montre un sondage du Pew Research Center mené dans vingt-cinq pays. En moyenne, 50% des habitants de ces vingt-cinq pays ont encore une opinion favorable des Etats-Unis, contre 43% qui en ont une opinion défavorable. Dans certains pays, une majorité de la population a une opinion défavorable des Etats-Unis (seulement 38% d’opinions favorables en France et 30% en Allemagne, par exemple). Les Etats-Unis restent populaires au Japon (67% d’opinions favorables), en Corée du Sud (80%) et en Israël (83%).

1

FLOTUS IN AFRICA 🇬🇭🇲🇼🇰🇪🇪🇬

Cette semaine, Melania Trump a effectué son premier voyage en solo en tant que First Lady. Elle s’est rendue au Ghana, au Malawi, au Kenya et en Egypte.

Au Ghana, Melania Trump a notamment visité un hôpital, où elle a distribué des cadeaux aux enfants, et le Cape Coast Castle, l’un des lieux où les esclaves noirs étaient vendus puis embarqués dans des bateaux en direction des Etats-Unis. Le président Obama avait lui aussi visité ce lieu en 2009.

4
Melania Trump en visite dans un hôpital au Ghana
5
Melania Trump et son guide sous « la porte du non-retour » au Cape Coast Castle, Ghana

Au Malawi, Melania Trump a visité une école.

Au Kenya, elle s’est rendue dans un orphelinat mais aussi dans un refuge pour éléphanteaux. Elle a également pris part à un safari et créé la polémique en portant un casque colonial.

6
Melania Trump en safari au Kenya

Enfin, en Egypte, Melania Trump a rencontré le président Abdel Fattah al-Sissi et a visité les pyramides et le Sphinx de Gizeh.

7
Melania Trump devant les pyramides de Gizeh

LE CHIFFRE DE LA SEMAINE

3,7% ou le taux de chômage aux Etats-Unis au mois de septembre. C’est le taux de chômage le plus bas jamais enregistré dans le pays depuis le mois de décembre 1969 !

LES COURRIERS PIÉGÉS DE LA SEMAINE

Les menaces et actes violents envers la classe politique semblent se multiplier aux Etats-Unis. Et l’affaire Kavanaugh n’a pas contribué à apaiser le climat.

Cette semaine, des enveloppes contenant une substance suspecte – vraisemblablement de la ricine – ont été envoyées au Pentagone et à la Maison Blanche.

Les deux lettres envoyées au Pentagone étaient adressées au Secrétaire à la Défense James Mattis et au chef des opérations navales, l’amiral John Richardson. La lettre envoyée à la Maison Blanche était adressée au président Trump. Les lettres ne sont heureusement jamais parvenues à leurs destinataires. En effet, le courrier adressé au Pentagone et à la Maison Blanche arrive dans des bâtiments annexes où il est trié. Le FBI a été contacté et a rapidement arrêté un suspect en Utah. Il se nomme William Clyde Allen et a été membre de la U.S. Navy de 1998 à 2002.

D’autre part, une enveloppe contenant elle aussi une poudre suspecte (qui s’est finalement avérée inoffensive après analyse) est parvenue au bureau du sénateur Ted Cruz à Houston. Le bâtiment a dû être évacué et deux personnes envoyées à l’hôpital par précaution. Le FBI a ouvert une enquête.

La femme du sénateur Rand Paul a rédigé une carte blanche qui a été publiée sur le site web de CNN (cliquez ici). Elle y dénonce le climat de violence actuel et les nombreuses menaces auxquelles sa famille a dû faire face depuis deux ans. Elle demande aux élus démocrates de cesser de prononcer des paroles pouvant être interprétées comme une incitation à la violence.

L’ARTICLE DE LA SEMAINE

Un article du New York Times a fait beaucoup de bruit cette semaine. Les journalistes qui l’ont rédigé ont longuement enquêté sur la fortune de Donald Trump. On apprend que le président a pu se lancer dans la vie professionnelle après avoir reçu une fortune considérable de la part de son père. Fred Trump aurait ainsi légué 60,7 millions de dollars à son fils de son vivant, et non 1 million de dollars comme l’a toujours affirmé le président. D’après le New York Times, à l’âge de trois ans, Donald Trump gagnait déjà $200,000 par an. À huit ans, il était déjà millionnaire. Bref, l’article remet en cause le récit que Donald Trump a toujours mis en avant en se décrivant comme un homme d’affaires talentueux ayant créé son propre empire financier. Il aurait en réalité surtout profité de l’argent hérité de son père.

L’article montre aussi que Fred Trump a exploité toutes les failles du système pour pouvoir transmettre un maximum d’argent à ses enfants sans être taxé et a utilisé de nombreux mécanismes financiers complexes pour payer le moins d’impôts possible. Donald Trump aurait fait de même par la suite. Le New York Times affirme que certaines manœuvres effectuées par le père et le fils étaient sans doute illégales. L’un des avocats de Donald Trump a répliqué que le président n’avait jamais eu recours à aucune pratique illégale.

Si cela vous intéresse, vous pouvez lire l’article du NYT en cliquant sur le lien ci-dessous (attention, c’est long et assez complexe).

Trump Engaged in Suspect Tax Schemes as He Reaped Riches From His Father

LE CLASSEMENT DE LA SEMAINE

Puisque l’on parle de la fortune de Donald Trump, sachez qu’il n’occupe plus que la 259ème place du classement annuel des Américains les plus riches établi par le magazine Forbes. Sa fortune est tout de même évaluée à 3,1 milliards de dollars. Les trois premières places du classement sont occupées par Jeff Bezos (patron d’Amazon, dont la fortune est évaluée à 160 milliards de dollars), Bill Gates et Warren Buffett. Le patron de Facebook Mark Zuckerberg est quatrième.

GET WELL SOON, JASON KANDER

Jason Kander, vétéran de la guerre d’Afghanistan, ancien secrétaire d’état du Missouri et considéré comme un grand espoir au sein du Parti Démocrate (son nom avait même été évoqué pour la présidentielle de 2020), a annoncé cette semaine qu’il souffrait de syndrome de stress post-traumatique depuis son retour de la guerre et qu’il retirait sa candidature à la mairie de Kansas City pour prendre le temps de se soigner.

Il s’explique dans un texte assez touchant auquel vous pourrez accéder en cliquant sur le lien ci-dessous.

I Suffer From Depression And Have PTSD Symptoms

Jason Kander a reçu pas mal de marques d’affection et de soutien sur les réseaux sociaux, y compris de la part de certains Républicains comme Sean Spicer, l’ancien porte-parole de la Maison Blanche, ou Nikki Haley, l’ambassadrice des Etats-Unis aux Nations Unies.

3
Traduction: Jason Kander, merci pour votre service et merci de partager votre histoire. Que Dieu vous bénisse. Je n’ai aucun doute que vous reviendrez plus fort que jamais.

ROAD TO THE MIDTERMS

Plus que 2⃣9⃣ jours avant les élections de mi-mandat…

  • Les candidats démocrates battent des records en termes de dons pour financer leurs campagnes

Les candidats démocrates aux élections de mi-mandat ont rarement récolté autant d’argent. Pour prendre l’exemple du Texas, la somme d’argent récoltée par tous les candidats au Congrès dans cet état cette année s’élève à 21,8 millions de dollars, contre 11,4 millions en 2016. À titre de comparaison, les candidats républicains dans l’état ont déjà récolté 34,8 millions de dollars, contre 32,3 millions en 2016. Les Républicains continuent donc à récolter bien plus d’argent ici (assez logique puisque l’on parle du Texas) mais l’augmentation des dons côté démocrate est phénoménale. Et c’est une tendance que l’on observe partout dans le pays.

  • La publicité électorale de la semaine

Et sans doute l’une des plus insolites de cette campagne électorale. Le spot de Dean Phillips, un candidat démocrate à la Chambre des Représentants dans le Minnesota, met en scène un acteur déguisé en Bigfoot qui cherche à prouver qu’Erik Paulsen, l’adversaire républicain de Phillips, existe. Le sous-entendu est clair: Paulsen prend de mauvaises décisions et se cache ensuite pour éviter d’avoir à répondre aux questions des électeurs.

  • Barack Obama apporte son soutien à Alexandria Ocasio-Cortez

Barack Obama avait déjà apporté un soutien officiel à 81 candidats démocrates aux élections au mois d’août dernier. Cette semaine, il a publié une liste de 260 autres candidats auxquels il apporte également un soutien officiel. Sur cette liste, on retrouve le nom de la jeune Alexandria Ocasio-Cortez, candidate à la Chambre des Représentants dans l’état de New York et qui avait créé la surprise en remportant une primaire contre un cador du Parti Démocrate. Ocasio-Cortez se déclare ouvertement socialiste. Les Républicains n’ont pas manqué de souligner que Barack Obama apportait donc un soutien officiel à une candidate socialiste, ce qui démontrerait que le Parti Démocrate est en train de se radicaliser.

  • Taylor Swift apporte son soutien à Phil Bredesen

La très populaire chanteuse Taylor Swift, qui avait jusqu’ici toujours refusé de s’exprimer sur la politique, a créé la surprise en publiant un long texte sur son compte Instagram pour expliquer qu’elle allait voter pour le candidat démocrate au poste de sénateur dans son état, le Tennessee. Phil Bredesen s’est réjoui de ce soutien. Taylor Swift a aussi encouragé tous ses fans à se rendre aux urnes.

JOHN McAFEE 2020

John McAfee sera candidat à l’élection présidentielle de 2020. Il a indiqué qu’il pourrait être le candidat du Parti Libertarien si celui-ci le lui demandait ou créer son propre parti. Il a aussi indiqué que le but principal de sa campagne serait de sensibiliser les Américains à des questions importantes comme celle de la cryptomonnaie. Préparez-vous.

9

MEANWHILE, IN AUSTIN…

La ville d’Austin, capitale du Texas, vient d’adopter un nouveau règlement qui interdit désormais à tous les restaurants de la ville de jeter leurs déchets alimentaires. Le règlement précise que la nourriture non utilisée doit de préférence être distribuée à des associations caritatives afin d’être donnée aux plus démunis, alors que les déchets peuvent être donnés à des fermes ou recyclés. La ville d’Austin est la première ville des Etats-Unis à interdire ainsi aux restaurateurs de jeter de la nourriture à la poubelle.

LE MARIAGE DE LA SEMAINE

Barbara Bush, l’une des deux filles de George W. Bush, s’est mariée ce week-end dans la propriété familiale de Kennebunkport, dans le Maine. La cérémonie se voulait très discrète et était réservée à quelques membres de la famille. George W. Bush a publié une photo de la cérémonie sur son compte Instagram.

8

LE TWEET DE LA SEMAINE

Jeudi 4 octobre, alors que ses collègues se succédaient dans une pièce sécurisée du Capitole pour lire le rapport du FBI sur Brett Kavanaugh, le sénateur démocrate Patrick Leahy a publié ce tweet mystérieux, contenant uniquement une photo de lui !?!?

2

On ignore pourquoi Leahy a publié ce tweet et ce qu’il signifie. Mais cela a permis à tout le monde de rire un peu en plein milieu d’une journée très tendue. C’est aussi pour cela qu’on aime Twitter. Et, qui sait, peut-être que le but de Leahy était tout simplement de détendre l’atmosphère…

MEANWHILE, IN THE U.K….

OK, ceci n’a aucun lien avec la politique américaine. Mais comment ne pas terminer ce Weekly News Flash en partageant cette vidéo de la première ministre britannique Theresa May faisant son entrée au Congrès de son parti sur la chanson Dancing Queen d’Abba?

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.