WEEKLY NEWS FLASH #158

Donald Trump est désormais président des Etats-Unis depuis deux ans. Et oui, déjà. Aucune célébration particulière n’a toutefois été organisée à la Maison Blanche pour l’occasion. Il faut dire que nous sommes toujours en plein shutdown. Nous y revenons ci-dessous, ainsi que sur les nombreuses autres informations de la semaine écoulée. Enjoy !

AUX ETATS-UNIS, LA PROBABILITÉ DE MOURIR D’UNE OVERDOSE D’OPIOÏDES EST DÉSORMAIS PLUS ÉLEVÉE QUE LA PROBABILITÉ DE MOURIR DANS UN ACCIDENT DE LA ROUTE

La statistique fait froid dans le dos. Elle a été rendue publique par le National Safety Council et se base sur les chiffres de mortalité en 2017. Un citoyen américain a désormais 1 chance sur 96 de mourir d’une overdose accidentelle d’opioïdes, contre 1 chance sur 103 de mourir dans un accident de la route. Précisons toutefois qu’il s’agit d’une moyenne et que les probabilités peuvent être plus ou moins élevées selon les catégories de population et/ou les régions du pays.

En 2017, plus de 70,000 Américains sont décédés à la suite d’une overdose.

UN ATTENTAT DE L’ETAT ISLAMIQUE TUE QUATRE AMÉRICAINS EN SYRIE

Quatre ressortissants américains ont perdu la vie en Syrie cette semaine. Il s’agissait de deux soldats et de deux civils travaillant pour le Département de la Défense. Ils ont été tués dans une explosion dans la ville de Manbij. Trois autres soldats américains ont été blessés lors de l’attaque. L’Etat Islamique a revendiqué l’attentat, qui est survenu quelques semaines après que le président Trump ait annoncé qu’il allait retirer les troupes américaines de Syrie parce que « l’Etat Islamique a été vaincu ».

NB: Les troupes américaines n’ont pas encore quitté la Syrie et la manière dont le retrait décrété par Donald Trump va s’effectuer n’est pas très claire. D’après le New York Times, les conseillers du président Trump auraient convaincu ce dernier de laisser encore quatre semaines au Pentagone pour procéder au retrait des troupes.

UN NOUVEAU SOMMET DONALD TRUMP / KIM JONG-UN ANNONCÉ POUR FIN FÉVRIER

Cette semaine, Kim Yong Chol était en déplacement à Washington. Celui qui occupe ce que l’on peut qualifier de poste de ministre des Affaires Etrangères de Corée du Nord et qui est responsable des négociations avec les Etats-Unis a séjourné dans un hôtel de la capitale américaine et s’y est entretenu avec le Secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo. Il a ensuite été reçu par le président Trump à la Maison Blanche. Les deux hommes se sont entretenus pendant 90 minutes dans le Bureau Ovale. À la suite de cette entrevue, la Maison Blanche a annoncé qu’un nouveau sommet entre Donald Trump et Kim Jong-Un aurait bien lieu à la fin du mois de février. La date précise et le lieu de la rencontre ne sont pas encore connus.

L’HOMME DE LA SEMAINE

1

Enes Kanter, joueur turc des New York Knicks, l’une des équipes évoluant dans le prestigieux championnat de NBA. Kanter a critiqué publiquement le président Erdogan en 2017 et est depuis accusé de terrorisme par le gouvernement turc. La Turquie a réclamé son extradition, ce que le gouvernement américain a refusé.

Enes Kanter craint tellement pour sa sécurité qu’il n’a pas participé au déplacement de son équipe à Londres cette semaine. Un match de NBA était organisé dans la capitale anglaise et Kanter craignait d’être kidnappé ou assassiné par les services secrets turcs s’il quittait les Etats-Unis. Alors, pendant que ses coéquipiers jouaient à Londres, il s’est rendu au Capitole pour y rencontrer le sénateur républicain Marco Rubio et d’autres membres du Congrès.

2

Marco Rubio semble décidé à faire connaître le cas d’Enes Kanter et à protester contre les violations des droits de l’homme commises par le régime d’Erdogan. Il a affirmé que les droits de l’homme et le respect de la démocratie devraient être au cœur de la politique étrangère des Etats-Unis. Il a aussi laissé entendre qu’il n’était pas toujours sur la même longueur d’ondes que le président Trump à ce sujet parce que celui-ci, selon lui, cherche à ne pas froisser les leaders étrangers avec lesquels il entend négocier, ce qui peut impliquer de passer le non-respect des droits de l’homme sous silence. On sait que Donald Trump s’est récemment entretenu avec Erdogan au sujet de la situation en Syrie.

LA PHOTO DE LA SEMAINE 🍔🍟🇺🇸

3

Ou quand le président Trump reçoit les joueurs de l’équipe des Clemson Tigers à la Maison Blanche pour un dîner 100% fast-food.

Une petite explication s’impose. Les Clemson Tigers étaient reçus à la Maison Blanche à la suite de leur victoire dans le championnat universitaire de football américain. Mais, en raison du shutdown, l’immense majorité des employés de la cuisine de la Maison Blanche avaient été renvoyés chez eux. Par conséquent, il n’était pas possible de préparer un dîner de gala. Le président Trump a alors décidé de commander des hamburgers, des frites, des pizzas – et aussi quelques salades – auprès de plusieurs grandes chaînes de fast-food, comme McDonald’s, Wendy’s et Burger King. Il a insisté sur le fait qu’il avait lui-même réglé l’addition et a qualifié le repas de « great American food ».

SHUTDOWN J+31

9

Le shutdown le plus long de l’histoire américaine a désormais dépassé la barre des 30 jours ! Et il n’y a toujours pas de solution en vue. Cette semaine, la lutte entre Donald Trump et la Speaker démocrate Nancy Pelosi a même pris une nouvelle dimension.

Tout a commencé lorsque Nancy Pelosi a fait parvenir une lettre au président, dans laquelle elle lui suggère de reporter son discours sur l’état de l’Union, prévu pour le 29 janvier. Il faut savoir que ce discours annuel a lieu dans l’hémicycle de la Chambre des Représentants et que, selon un rituel très formel, c’est le Speaker qui doit inviter le président à venir le prononcer. Or, d’après Nancy Pelosi, il serait trop difficile d’assurer la sécurité de l’événement pendant un shutdown. Elle a donc suggéré à Donald Trump de reporter son discours jusqu’à la fin du shutdown ou de se contenter de le délivrer au Congrès par écrit.

4

Le lendemain, le président faisait parvenir une lettre à Nancy Pelosi pour lui annoncer que son voyage à l’étranger était annulé. Pelosi devait se rendre en Afghanistan avec une délégation composée de plusieurs autres membres du Congrès. Le voyage a été annulé par Donald Trump, qui a décidé de ne pas accorder l’autorisation nécessaire au décollage de l’avion militaire qui devait emmener la délégation jusqu’à Kaboul. Il faut savoir que lorsqu’une délégation du Congrès se rend dans une zone de guerre, elle voyage à bord d’un avion militaire. Et le président des Etats-Unis doit donner son feu vert au Pentagone pour que le déplacement puisse avoir lieu. Dans sa lettre à Pelosi, Donald Trump déclare que son « excursion de sept jours » sera reprogrammée lorsque le shutdown aura pris fin et que, en attendant, il est plus judicieux que la Speaker soit présente à Washington pour négocier.

5

Notez que Donald Trump mentionne dans sa lettre un voyage à Bruxelles, en Egypte et en Afghanistan. Or, le porte-parole de Nancy Pelosi a indiqué qu’il s’agissait uniquement de se rendre auprès des troupes américaines en Afghanistan. L’avion devait simplement faire une escale à Bruxelles pour faire le plein de kérosène et permettre au pilote de se reposer. Quant à l’Egypte, elle ne faisait apparemment pas partie de l’itinéraire.

L’ANNULATION DE LA SEMAINE

Donald Trump avait déjà annoncé précédemment qu’il ne se rendrait pas personnellement au Forum Economique Mondial de Davos à cause du shutdown. Cette semaine, il a annulé le déplacement de toute la délégation américaine. Elle devait être emmenée par le Secrétaire au Trésor Steven Mnuchin, le Secrétaire d’Etat Mike Pompeo et le Secrétaire au Commerce Wilbur Ross.

PENDANT CE TEMPS-LÀ…

6

George W. Bush a fait livrer des pizzas aux agents des services secrets chargés de sa protection et de celle de son épouse. En raison du shutdown, ces agents travaillent actuellement sans être rémunérés. L’ancien président a partagé une photo sur son compte Instagram, accompagnée de la légende: « Laura et moi-même sommes reconnaissants aux agents des services secrets et aux milliers d’employés fédéraux qui travaillent dur pour notre pays sans être payés. Et nous remercions les citoyens qui les soutiennent. Il est temps pour les leaders des deux partis de mettre la politique de côté, de se rassembler, et de mettre fin à ce shutdown ». George W. Bush est le seul président américain de ces 40 dernières années qui n’a connu aucun shutdown au cours de sa présidence.

LE DÉPART DE LA SEMAINE

Raj Shah a quitté la Maison Blanche. Le porte-parole adjoint de la Maison Blanche a décidé de rejoindre une firme de communication et de lobbying.

LA POLÉMIQUE DE LA SEMAINE

Karen Pence, l’épouse du vice-président Mike Pence, va consacrer deux journées par semaine à donner des cours d’art dans une école primaire de Virginie. Elle avait déjà enseigné dans cette école il y a plusieurs années, lorsque son mari était député au Congrès. S’il y a polémique, c’est parce que cette école chrétienne dispose d’une charte qui indique ouvertement qu’elle se donne le droit de refuser l’admission aux élèves qui s’adonnent – ou dont les parents s’adonnent – à des activités « en opposition avec le style de vie biblique que l’école enseigne ». La charte précise que cela inclut, entre autres, la participation et/ou le soutien à « l’activité homosexuelle ou bisexuelle ».

LA DÉCLARATION DE LA SEMAINE

I never said there was no collusion between the campaign, or people in the campaign. I said the President of the United States. (Je n’ai jamais dit qu’il n’y avait pas eu de collusion entre la campagne, ou des membres de la campagne. J’ai dit le Président des Etats-Unis)

Rudy Giuliani, avocat de Donald Trump, a déclaré sur CNN qu’il n’avait jamais prétendu qu’il n’y avait eu aucune collusion entre certains membres de l’équipe de campagne de Donald Trump et la Russie ! Il aurait seulement toujours affirmé que Donald Trump n’était pas lui-même impliqué.

Deux remarques à ce propos:

1. C’est faux. Rudy Giuliani et Donald Trump ont régulièrement affirmé qu’il n’y avait jamais eu AUCUNE collusion entre AUCUN membre de l’équipe de campagne de Donald Trump et la Russie.

2. Le fait que Giuliani change ainsi de discours et affirme désormais qu’il n’est pas impossible que certains membres de l’équipe de campagne aient été en contact avec la Russie – sans que Donald Trump ne soit au courant – ne passe évidemment pas inaperçu. La progression de l’enquête du procureur Mueller semble décidément provoquer un certain stress dans l’entourage du président…

DONALD TRUMP, CALL YOUR OFFICE

D’après un article publié par BuzzFeed News, le procureur Mueller détiendrait la preuve que le président Trump a ordonné à son avocat Michael Cohen de mentir devant le Congrès au sujet du projet de Trump Tower à Moscou. Rappelez-vous que Michael Cohen a récemment reconnu devant un tribunal qu’il avait menti au Congrès à ce sujet en affirmant que les négociations concernant le projet avaient cessé en janvier 2016, alors qu’elles ont en réalité duré jusqu’en juin 2016.

L’article de BuzzFeed se base sur les témoignages de deux membres anonymes des forces de l’ordre. Les deux journalistes qui ont rédigé l’article affirment également que Donald Trump avait donné son accord à Cohen pour que celui-ci organise un déplacement en Russie pendant la campagne présidentielle. Donald Trump y aurait rencontré Vladimir Poutine. Ce déplacement n’a finalement jamais eu lieu.

Si les affirmations contenues dans l’article de BuzzFeed sont avérées, Donald Trump pourrait être accusé par le procureur Mueller d’obstruction à la justice, ce qui constituerait un motif valable de destitution. Mais attention, prudence, car les affirmations de BuzzFeed n’ont été corroborées par aucun autre média. De plus, le procureur Mueller, qui n’a pourtant pas l’habitude de communiquer avec les médias, a fait savoir via communiqué que l’article de BuzzFeed contenait des informations erronées. BuzzFeed maintient cependant ses affirmations.

L’AUDITION DE LA SEMAINE

L’audition de William Barr en vue de sa confirmation au poste d’Attorney General a eu lieu au Sénat cette semaine. Malgré son importance, elle n’a curieusement pas fait beaucoup de vagues.

William Barr, qui a déjà occupé le poste de ministre de la Justice durant la présidence de George H.W. Bush, a déclaré qu’il ne pensait pas que le procureur Mueller soit impliqué dans une « chasse aux sorcières », contrairement à ce qu’affirme régulièrement le président Trump.

I don’t believe Mr. Mueller would be involved in a witch hunt. (Je ne crois pas que Mr. Mueller serait impliqué dans une chasse aux sorcières)

Il a aussi affirmé qu’il était très important que le procureur Mueller puisse aller au bout de son enquête et que le résultat de cette enquête soit communiqué au Congrès et au public. Il a toutefois déclaré qu’il ignorait si l’ensemble du rapport pourrait être rendu public.

William Barr a aussi évoqué ce que seraient ses priorités en tant que ministre de la Justice si le Sénat le confirmait à ce poste:

∗ Combattre le crime violent tout en mettant en pratique le First Step Act récemment voté par le Congrès.

∗ Appliquer une politique de tolérance zéro vis-à-vis des crimes de haine, qu’ils soient motivés par la race, le sexe, l’orientation sexuelle, la religion ou les idées politiques. Barr a déclaré qu’il était inquiet de la recrudescence des actes violents envers des personnes, élues ou non, en raison de leurs idées politiques. Il a déclaré que la lutte contre la violence politique serait l’une de ses priorités.

∗ Faire appliquer les lois de l’immigration en vigueur. Barr a déclaré que l’immigration légale était bénéfique pour le pays mais qu’il fallait lutter contre l’immigration illégale.

As we open our front door, and try to admit people in an orderly way, we cannot allow others to flout our legal system by crashing in through the back door. Countenancing the lawlessness would be grossly unfair to those abiding by the rules. (Alors que nous ouvrons notre porte d’entrée et que nous essayons d’admettre les gens de manière ordonnée, nous ne pouvons pas permettre à d’autres personnes de bafouer notre système légal en cassant la porte de derrière. Consentir à l’illégalité serait extrêmement injuste envers ceux qui respectent les règles)

∗ Protéger l’intégrité des élections en luttant contre les interférences étrangères potentielles.

LA SANCTION DE LA SEMAINE

La semaine dernière, nous vous parlions de la dernière polémique déclenchée par le député républicain Steve King, qui se demandait pourquoi et comment les expressions « nationaliste blanc » et « suprémaciste blanc » avaient bien pu devenir offensantes.

Le nouveau leader des Républicains à la Chambre des Représentants, Kevin McCarthy, avait promis de sanctionner Steve King. Cette semaine, il est effectivement passé à l’action, ce que son prédécesseur Paul Ryan n’avait jamais fait. Steve King a été interdit de siéger au sein de tout comité à la Chambre. Lors du précédent Congrès, il siégeait au sein de trois comités, dont ceux de la Justice et de l’Agriculture.

Steve King a affirmé que la décision de Kevin McCarthy était une décision politique allant à l’encontre de son droit à la liberté d’expression.

RAND PAUL VA SE FAIRE OPÉRER AU CANADA

Le sénateur républicain Rand Paul se rendra bientôt au Canada pour se faire opérer du dos dans une clinique privée spécialisée dans ce type d’interventions. Si Rand Paul a besoin de se faire opérer, c’est en raison de complications survenues à la suite de son agression par son voisin en 2017. L’opération devrait lui coûter entre $5,000 et $8,000.

JOHN KASICH REJOINT CNN

L’ancien gouverneur de l’Ohio et ancien candidat à la présidence John Kasich rejoint CNN comme consultant politique occasionnel.

ROAD TO 2020

Quelques nouvelles du front démocrate…

  • Julián Castro fait campagne à Porto Rico

À peine sa candidature à l’élection présidentielle annoncée, Julián Castro s’est envolé pour Porto Rico. L’ancien ministre du Logement de Barack Obama a donc choisi l’île comme toute première destination de campagne. Il est allé à la rencontre d’activistes et a visité des quartiers ravagés par l’ouragan Maria en 2017. Il a affirmé que l’administration Trump avait abandonné les habitants de Porto Rico. Et il a aussi déclaré ceci:

I wish that the president would actually spend more time doing the job of being president instead of fighting people on Twitter and spending so much time golfing and not going to his first meeting until 11 a.m. in the morning. (J’aimerais que le président passe plus de temps à faire son boulot de président qu’à se battre contre des gens sur Twitter et à passer tellement de temps à jouer au golf et à ne pas se rendre à sa première réunion du jour avant 11h00 du matin)

Pas de doute, la campagne électorale a bel et bien démarré.

  • La vidéo de la semaine

Nous vous avons déjà parlé des anciennes déclarations controversées de Tulsi Gabbard au sujet des homosexuels. La députée d’Hawaï, qui a récemment annoncé sa candidature à l’élection présidentielle de 2020, est apparue dans une vidéo dans laquelle elle présente ses excuses à la communauté LGBT. Elle répète également que sa vision des choses a totalement changé depuis plusieurs années.

  • Kirsten Gillibrand annonce la création d’un exploratory committee

Kirsten Gillibrand, sénatrice démocrate de l’état de New York, a annoncé cette semaine la création d’un exploratory committee. Elle envisage donc sérieusement de se présenter à l’élection présidentielle de 2020. Elle va d’ailleurs se rendre prochainement en Iowa.

  • Le point sur les candidats démocrates à l’élection présidentielle de 2020

Pour l’instant, ils sont cinq à avoir officiellement annoncé leur candidature:

✅John Delaney

✅Andrew Yang

✅Richard Ojeda

✅Tulsi Gabbard

✅Julián Castro

De plus, Elizabeth Warren et Kirsten Gillibrand ont toutes les deux annoncé la création d’un exploratory committee.

  • En parlant d’Elizabeth Warren…

Elle était dans le New Hampshire cette semaine et elle emmène désormais son chien partout avec elle. Un argument séduction de poids.

7

  • Le roadtrip de Beto

Beto O’Rourke semble quelque peu hésiter à se présenter à l’élection présidentielle. Avant de prendre une décision, il s’est embarqué dans un roadtrip pour « rencontrer des gens, apprendre ce qu’il se passe là où ils vivent, vivre des aventures, aller dans des endroits que je ne connais pas et où on ne me connaît pas ». Et il nous fait partager son voyage et ses réflexions sous forme de blog. Les textes sont publiés sur le site de blogging Medium, dans un style qui fait parfois penser à celui d’un journal intime.

Dans son premier texte, publié le 16 janvier, Beto O’Rourke parle de son étape à Tucumcari, au Kansas, où il s’est rendu parce que c’est là que ses arrières grands-parents ont vécu il y a plus de 100 ans, après être arrivés aux Etats-Unis en provenance d’Irlande et du Pays de Galles. Il évoque aussi son passage dans une université de l’Oklahoma et sa discussion avec des étudiants.

Dans un autre article, O’Rourke raconte sa visite dans une autre petite ville du Kansas et ses rencontres avec les habitants. Le tout est accompagné de photos comme celle-ci.

9

Quoi que l’on pense de l’initiative de Beto O’Rourke, elle est originale dans la mesure où il n’hésite pas à partager ses interrogations et ses doutes dans ses publications, ce qui n’est pas forcément courant pour un politicien et/ou un possible candidat à la présidence. Son but ne semble pour l’instant pas d’apporter des réponses définitives, mais de réfléchir et de nous faire partager ses réflexions. On préfère en tout cas lire son blog que regarder ses vidéos de visite chez le dentiste sur Instagram 😉

LE TWEET DE LA SEMAINE

Terminons par le tweet de la semaine. Ou quand Donald Trump réagit avec beaucoup de retard à la vidéo dans laquelle Elizabeth Warren s’était montrée en train de boire une bière dans sa cuisine pour célébrer la création de son exploratory committee.

8
Traduction: Le meilleur moment de la catastrophe de la bière d’Elizabeth Warren est quand elle dit à son mari, « Merci d’être là. Je suis heureuse que tu sois là ». C’est leur maison, il est supposé être là!

Merci pour cette analyse, Monsieur le Président.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.