TED CRUZ ET HILLARY CLINTON REMPORTENT LES CAUCUS DE L’IOWA

Ted Cruz a battu Donald Trump. Hillary a battu Bernie. Mais ce n’est pas tout. Retour sur les caucus de l’Iowa qui se sont déroulés ce lundi 1er février. 

5

IOWA (IA)

Capitale: Des Moines

Ville la plus peuplée: Des Moines

Population: 3,123,899 habitants (estimation 2015)

Surnom: The Hawkeye State

Devise: Our liberties we prize and our rights we will maintain // Nous accordons beaucoup de valeur à nos libertés et nous maintiendrons nos droits

Gouverneur actuel: Terry Branstad (R)

6

L’Iowa est un état du Midwest sur lequel se focalise l’attention du monde politique tous les quatre ans en raison de son fameux caucus, qui ouvre la saison des primaires. Le reste du temps, l’Iowa attire beaucoup moins les regards. C’est un état avant tout agricole. Le maïs y est cultivé en très grande quantité. La diversité ethnique y est faible. Alors que les blancs ne représentent plus que 65% de la population américaine (moyenne nationale), ils représentent encore près de 90% de la population en Iowa. L’Iowa abrite également une large communauté chrétienne évangélique.

Vainqueurs des derniers caucus :

2000 – Al Gore (D), George W. Bush (R)

2004 – John Kerry (D)

2008 – Barack Obama (D), Mike Huckabee (R)

2012 – Rick Santorum (R)

La Une du Des Moines Register le 1er février, jour du scrutin :

1

 

LES RÉSULTATS

Tout ce que vous devez savoir concernant les résultats des caucus de l’Iowa, version 2016.

  • Un taux de participation élevé

Les caucus de l’Iowa sont fermés, ce qui signifie que seuls les électeurs démocrates ont pu participer au caucus démocrate et que seuls les électeurs républicains ont pu participer au caucus républicain. Il était toutefois possible de s’affilier à un parti jusqu’à quelques minutes avant le début des caucus. Le taux de participation a été particulièrement élevé, aussi bien chez les Démocrates que chez les Républicains. En ce qui concerne les Républicains, le record de participation (environ 121,000 personnes en 2012) a été pulvérisé puisque 185,000 personnes ont participé au caucus de ce 1er février 2016 !

  • Nombre de délégués mis en jeu

44 chez les Démocrates (+ 8 super-délégués)

30 chez les Républicains

  • Les résultats du caucus démocrate

HILLARY CLINTON 49,9% ⇒ 23 délégués

Bernie Sanders 49,6% ⇒ 21 délégués

Martin O’Malley 0,5% ⇒ Pas de délégués

L’élection fut extrêmement serrée entre Hillary Clinton et Bernie Sanders. Hillary l’a finalement emporté d’une très courte tête, devenant ainsi la première femme à remporter un caucus en Iowa. Elle s’en est réjouie sur Twitter.

3

Martin O’Malley n’a quant à lui pas fait le poids et a d’ailleurs annoncé qu’il mettait fin à sa campagne le soir même.

  • Les résultats du caucus républicain

TED CRUZ 27,6% ⇒ 8 délégués

Donald Trump 24,3% ⇒ 7 délégués

Marco Rubio 23,1% ⇒ 7 délégués

Ben Carson 9,3% ⇒ 3 délégués

Rand Paul 4,5% ⇒ 1 délégué

Jeb Bush 2,8% ⇒ 1 délégué

Carly Fiorina 1,9% ⇒ 1 délégué

John Kasich 1,9% ⇒ 1 délégué

Mike Huckabee 1,8% ⇒ Pas de délégués

Chris Christie 1,8% ⇒ Pas de délégués

Rick Santorum 1% ⇒ Pas de délégués

Jim Gilmore 0% ⇒ Pas de délégués

L’Iowa compte 99 comtés. En orange sur la carte ci-dessous, les comtés remportés par Ted Cruz. En bleu, ceux remportés par Donald Trump. Et en vert, ceux remportés par Marco Rubio. (Dans l’unique comté en bleu foncé, Ted Cruz et Donald Trump ont obtenu exactement le même nombre de voix).

Source: www.iagopcaucuses.com
Source: http://www.iagopcaucuses.com

Ted Cruz l’emporte avec une bonne longueur d’avance sur Donald Trump, alors que les derniers sondages prédisaient la victoire de ce dernier. Ce qui démontre, s’il le fallait encore, que les sondages ne sont pas une science exacte. Cruz est aussi le premier latino-américain à remporter un caucus ou une primaire dans le cadre d’une campagne pour la présidence ! Marco Rubio arrive en troisième position mais fait presque jeu égal avec Trump, ce qui était inattendu. Il est ainsi l’autre grand vainqueur de la soirée. Les autres candidats sont loin derrière. Notons la très mauvaise performance des deux derniers vainqueurs Mike Huckabee (2008) et Rick Santorum (2012). Le premier a annoncé mettre fin à sa campagne le soir même et le second a pris la même décision deux jours plus tard.

QUELQUES CHIFFRES INTÉRESSANTS

Voici quelques chiffres qui ont retenu notre attention.

Chez les Démocrates

Hillary Clinton n’est pas du tout parvenue à séduire les personnes âgées de moins de 45 ans. Bernie Sanders a ainsi remporté 84% des voix chez les moins de 30 ans et 58% des voix chez les 30-44 ans.

Autre mauvaise statistique pour Hillary Clinton. Chez les personnes ayant déclaré que le fait d’être « honnête et digne de confiance » était la qualité la plus importante pour un candidat, 83% ont voté pour Bernie Sanders et seulement 10% en sa faveur.

Enfin, Hillary Clinton l’a emporté chez les femmes (53% contre 42% pour Bernie Sanders).

Chez les Républicains

Ted Cruz est arrivé premier dans toutes les catégories d’âge. Mais ce sont surtout les chrétiens évangéliques, nombreux en Iowa, qui ont contribué à sa victoire. Parmi les Républicains s’étant déplacés pour voter, 2/3 disaient être des évangéliques. Et 1/3 d’entre eux ont voté pour Ted Cruz, contre 20% pour Donald Trump et 20% pour Marco Rubio.

Marco Rubio est arrivé en tête auprès des électeurs ayant fait des études supérieures, alors que Donald Trump est arrivé en tête chez les personnes n’ayant qu’un diplôme de l’enseignement secondaire (équivalent du bac) ou aucun diplôme.

35% des Républicains ont déclaré avoir fait leur choix définitif dans les derniers jours précédant le vote. Parmi eux, 30% ont choisi Marco Rubio, contre 25% pour Ted Cruz et seulement 14% pour Donald Trump. L’absence de Trump lors du dernier débat, qui avait lieu quatre jours avant l’élection, pourrait-elle expliquer ce chiffre? Certains le pensent et Donald Trump a lui-même concédé que son absence lors du débat lui avait sans doute été défavorable.

12. C’est le nombre de voix obtenues par Jim Gilmore.

QUELQUES RÉACTIONS

Ted Cruz. Il était évidemment très heureux de sa victoire. Son discours de victoire s’est avéré tellement long que certaines chaînes de télévision ne l’ont pas diffusé dans son entièreté ! Cruz a remercié Dieu, sa famille, toute son équipe et les électeurs. Il a principalement insisté sur la création d’une véritable « coalition conservatrice » mobilisée autour de sa candidature.

Tonight the state of Iowa has spoken. Iowa has sent notice that the Republican nominee for the next president of the United States will not be chosen by the media. Will not be chosen by the Washington establishment. Will not be chosen by the lobbyists. (Ce soir l’état de l’Iowa a parlé. L’Iowa a fait savoir que le nominé républicain pour la présidence ne sera pas choisi par les médias. Ne sera pas choisi par l’establishment de Washington. Ne sera pas choisi par les lobbyistes)

Marco Rubio. Lui aussi était très heureux et son discours avait des accents de victoire, peut-être même un peu trop. On a en tout cas bien compris qu’il était heureux d’avoir déjoué les pronostics en réalisant une performance bien meilleure qu’annoncée.

This is the moment they said would never happen. For months they told us we had no chance. For months they told us because we offer too much optimism in a time of anger, we had no chance. (C’est le moment dont ils disaient qu’il n’arriverait jamais. Depuis des mois ils nous ont dit que nous n’avions aucune chance. Depuis des mois ils nous ont dit que parce que nous offrions trop d’optimisme dans une période de colère, nous n’avions aucune chance)

Et Rubio a même ajouté une référence à ses fameuses chaussures qui avaient fait le buzz en raison de leurs « talons hauts ».

They told me that we have no chance because my hair wasn’t gray enough and my boots were too high. (Ils m’ont dit que nous n’avions aucune chance parce que mes cheveux n’étaient pas assez gris et mes bottes trop hautes)

Tout comme Cruz, Rubio a remercié Dieu. Il a aussi félicité le vainqueur du jour.

I want to congratulate my friend, Senator Ted Cruz. He worked really hard here in Iowa. And he earned his victory tonight. (Je veux féliciter mon ami, le sénateur Ted Cruz. Il a travaillé très dur ici en Iowa. Et il a mérité sa victoire ce soir)

Donald Trump. Tout le monde attendait la réaction de Donald Trump. Après avoir répété pendant des mois qu’il était un winner, comment allait-il accepter la défaite? Et bien, Trump a semblé un peu sonné et a fait profil bas (du moins dans un premier temps). Il a prononcé un très bref discours lors duquel il a félicité Ted Cruz pour sa victoire, avant de remercier les électeurs de l’Iowa qui l’avaient placé en seconde position.

We finished second and I want to tell you something: I’m just honored. I’m really honored. (Nous avons terminé seconds et je veux vous dire quelque chose: je suis honoré. Je suis vraiment honoré)

Il a même terminé en disant qu’il songeait à acheter une ferme en Iowa !

Iowa: We love you, we thank you. You’re special. We will be back many, many times. In fact, I think I might come here and buy a farm. (Iowa: Nous vous aimons, nous vous remercions. Vous êtes spéciaux. Nous reviendrons souvent. En fait, je pense que je pourrais venir ici et acheter une ferme)

Suite à ce bref discours, Donald Trump ne s’est pas exprimé (même pas sur Twitter) pendant 15 heures. Un record depuis le début de sa campagne ! Mais rassurez-vous, il a vite retrouvé la forme après ce petit coup de blues. Pour son retour sur Twitter, il a regretté que le fait qu’il soit le seul candidat à financer lui-même sa campagne n’ait pas été suffisamment récompensé.

Traduction: Je ne crois pas que les électeurs m'aient accordé du crédit pour avoir financé moi-même ma campagne, le seul. Je continuerai à le faire, mais cela n'en vaut pas la peine!
Traduction: Je ne crois pas que les électeurs m’aient accordé du crédit pour avoir financé moi-même ma campagne, le seul. Je continuerai à le faire, mais cela n’en vaut pas la peine!

Et surtout, après l’avoir initialement félicité, il a accusé Ted Cruz d’avoir « volé » sa victoire.

Traduction: Ted Cruz n'a pas gagné l'Iowa, il l'a volé. C'est pourquoi tous les sondages étaient si faux et pourquoi il a obtenu bien plus de votes qu'escompté. Mauvais!
Traduction: Ted Cruz n’a pas gagné l’Iowa, il l’a volé. C’est pourquoi tous les sondages étaient si faux et pourquoi il a obtenu bien plus de votes qu’escompté. Mauvais!

Trump a parlé de fraude et a même affirmé qu’il faudrait revoter. Mais il n’a en réalité fait que rebondir sur des accusations lancées au départ par Ben Carson (qui est arrivé quatrième du scrutin avec 9% des voix). Carson n’a pas été jusqu’à parler de fraude comme Trump mais a dénoncé des pratiques scandaleuses de la part de l’équipe de Ted Cruz. À quoi Carson et Trump font-ils référence? Quelques heures avant le début du caucus, des membres de l’équipe de campagne de Ted Cruz ont envoyé un e-mail à certains de leurs supporters pour leur expliquer que Ben Carson allait sans doute mettre un terme à sa campagne très bientôt. Les personnes ayant reçu ce mail auraient ensuite propagé la rumeur dans les bureaux de vote, ce qui aurait pu décourager certaines personnes de voter Carson et les pousser à changer leur vote en faveur de Cruz. La campagne de Ted Cruz s’est en fait basée sur une information relayée par CNN quelques heures avant le début du vote. CNN affirmait qu’après le vote, Ben Carson avait prévu de prendre quelques jours de repos en Floride au lieu de se rendre immédiatement au New Hampshire ou en Caroline du Sud, les états où auront lieu les prochains votes. Mais CNN n’affirmait en aucun cas que Carson allait mettre fin à sa campagne pour autant. C’est pourtant l’interprétation que la campagne de Ted Cruz a donné à cette information au moment de la diffuser.

Bernie Sanders. Dans un discours prononcé alors que les résultats définitifs du caucus démocrate n’étaient pas encore connus, Bernie Sanders s’est réjoui de faire jeu égal avec Hillary Clinton. Et il a affirmé que la « révolution politique » avait débuté.

What Iowa has begun tonight is a political revolution. (Ce que l’Iowa a commencé ce soir est une révolution politique)

VAGUE D’ABANDONS

Le soir même du caucus, alors que les résultats tombaient, le démocrate Martin O’Malley et le républicain Mike Huckabee ont tous deux annoncé qu’ils mettaient un terme à leur campagne.

Traduction: Je suspends officiellement ma campagne. Merci pour votre soutien loyal.
Traduction: Je suspends officiellement ma campagne. Merci pour votre soutien loyal.

Le surlendemain, c’était au tour des républicains Rand Paul et Rick Santorum de faire de même. Rick Santorum a également annoncé son soutien à Marco Rubio.

Il reste désormais deux candidats côté démocrate (Hillary Clinton et Bernie Sanders) et neuf candidats côté républicain (Ted Cruz, Donald Trump, Marco Rubio, Ben Carson, Jeb Bush, John Kasich, Chris Christie, Carly Fiorina et Jim Gilmore).

VAINQUEURS ET PERDANTS

Pour terminer, nous vous livrons notre analyse sur l’identité des vainqueurs et des perdants de cette première soirée électorale de l’année 2016.

  • Les gagnants

Ted Cruz. Ted Cruz a remporté le caucus côté républicain avec une confortable avance sur Donald Trump. C’est donc le grand vainqueur de cette soirée électorale. Il doit cependant en grande partie sa victoire au soutien des chrétiens évangéliques, tout comme Mike Huckabee en 2008 et Rick Santorum en 2012. S’il veut parvenir à s’imposer dans des états où cette communauté représente une part moins importante de l’électorat et où l’électorat est traditionnellement plus « modéré » (comme c’est le cas au New Hampshire), il faudra qu’il parvienne à élargir sa base électorale en adaptant son discours. Un gros défi à relever.

Marco Rubio. C’est l’autre vainqueur de la soirée côté républicain. Les derniers sondages prédisaient qu’il se classerait en troisième position derrière Trump et Cruz mais il n’était crédité que d’environ 15% des voix. Il en a obtenu 23% et talonne Donald Trump de très près. Il a donc créé la surprise. C’est aussi le seul parmi les candidats considérés comme modérés à bien s’en sortir puisque Jeb Bush, Chris Christie et John Kasich recueillent à peine 7% des voix à eux trois. Stratégiquement, cette victoire est un très bon coup réalisé par Rubio qui s’impose comme l’alternative modérée la plus viable pour faire barrage à Cruz et Trump.

Hillary Clinton. Même si ce n’est que d’une courte tête, elle a remporté le caucus démocrate alors qu’elle avait été battue par Barack Obama en Iowa en 2008. Difficile donc de la classer dans le camp des perdants. Cependant, la mise en garde des électeurs est claire: la victoire face à Bernie Sanders s’annonce bien plus difficile que prévue.

Bernie Sanders. Sa courte défaite sonne presque comme une victoire. Il a prouvé qu’il pouvait réellement rivaliser avec Clinton, ce que personne n’aurait pensé il y a encore quelques mois.

Traduction: Nous avons accompli ce que l'establishment politique disait être impossible. Ne nous sous-estimez pas
Traduction: Nous avons accompli ce que l’establishment politique disait être impossible. Ne nous sous-estimez pas
  • Les perdants

Martin O’Malley. Les électeurs de l’Iowa ont confirmé ce que l’on pensait déjà savoir. La course à l’investiture démocrate se jouait entre Hillary Clinton et Bernie Sanders et l’ex-gouverneur du Maryland n’a jamais réussi à se faire entendre. Il en a tiré les conséquences en retirant sa candidature.

Donald Trump. Trump termine second et n’obtient qu’un délégué de moins que Ted Cruz. Si l’on prend un peu de recul, on se rend donc compte que sa performance est très loin d’être ridicule. D’autant plus que sa campagne s’est montrée bien moins active sur le terrain que celles de Cruz et Rubio. Cependant, il s’était construit une image d’homme qui gagne toujours, quoi qu’il entreprenne. Cette image en a pris un coup. Quant à sa stratégie consistant à décrédibiliser Ted Cruz en raison de sa naissance au Canada, elle n’a pas fonctionné.

Sarah Palin. Nous étions quelque peu étonnés, comme de nombreux observateurs, de voir Sarah Palin s’engager aux côtés de Donald Trump plutôt que de Ted Cruz. Elle commence peut-être déjà à le regretter…

Terry Branstad. Le gouverneur républicain de l’Iowa n’avait pas apporté son soutien à un candidat en particulier mais avait appelé à ne pas voter en faveur de Ted Cruz. Il n’a pas été entendu.

Jeb Bush. 3% des voix seulement pour l’ex-favori à l’investiture républicaine. Il aura vraiment besoin d’un bon score dans le New Hampshire pour rester crédible.

Mike Huckabee & Rick Santorum. Le score catastrophique des deux derniers vainqueurs du caucus de l’Iowa n’était pas vraiment une surprise puisque leurs campagnes n’étaient jamais parvenues à décoller. Mais ils semblaient tous les deux espérer faire mieux que ce qui était annoncé dans les sondages. Ce ne fut pas le cas. Ils se sont désormais retirés de la course.

Jim Gilmore. 12 voix (!)

PS: Prochain rendez-vous électoral → primaire du New Hampshire, mardi 9 février.

 

 

Une réflexion sur “TED CRUZ ET HILLARY CLINTON REMPORTENT LES CAUCUS DE L’IOWA

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.